Star Wars - Force and Destiny

Saison 2, Acte 1, Épisode 2

Un allié digne de confiance?

Sato informe le groupe de ce qu’il a vu: « Nous sommes suivis par un Kaleesh, je suggère de lui tendre une embuscade pour l’interroger »

Ladis: « On peut le suivre nous, voir où il va »

Sato: « Ma crainte c’est qu’il nous suive jusqu’au café »

Ladis propose un plan: « Tu te caches, il nous suit et tu te mets à le suivre »

Le groupe continue dans le grand Hall sans Sato. Ils tentent d’avoir l’air cool même si ils se savent suivis. Vegath leur fait remarquer leurs petits tics qui trahissent leur nervosité.

Pour que le Kaleesh cesse sa filature et que Sato puisse le suivre jusqu’à son repère, le reste du groupe s’arrête brusquement devant une auberge et y entre. Ils se retrouvent cependant face à face avec deux autres Kaleesh, qui portent le logo de la Trinité sur leurs vêtements! Sato se cache dans la foule et tente de voir si le Kaleesh qui les suivait va aller quelque part.

Il remarque que celui-ci semble paniquer de ne plus voir le groupe. Il l’entend murmurer comme de quoi le groupe sera attrapé par « d’autres » (« Ils vont les attraper! »). Il a aussi le logo de la Trinité sur son épaule, qu’il tente de cacher maladroitement avec sa main.

Mesi s’élance vers l’interrupteur et éteint les lumières de l’auberge! Vegath sort. Les deux Kaleesh, qui clairement ont reconnu le groupe, tentent de maîtriser Ladis; ils le saisissent et sortent avec lui de l’auberge. Ladis se concentre. Ça crie dans l’auberge et les gens s’arrêtent pour voir la scène dehors. Le Kaleesh que Sato traque court vers Ladis, Sato accélère et le suit!

Ladis se défend solidement, frappe l’un des Kaleesh, puis s’éloigne vers Vegath. Mesi sort avec la foule qui sort pour voir ce qui se passe. Elle se dirige avec vers Sato, sans pousser. Les Kaleesh tentent de poursuivre Ladis. Vegath crie à la foule d’aller aider le pauvre Zabrak!! Des gens regardent les Kaleesh, ce qui leur laisse la possibilité de s’enfuir sans trop être remarqués! Le Kaleesh solitaire court vers les Kaleesh qui tentent de rattraper Ladis, en frappe un!!!

Sato s’approche mais reste dissimulé. Ladis s’éloigne encore, Vegath et Mesi également. Les deux Kaleesh hissent et frappent violemment l’autre Kaleesh. Ils vont le tuer sous les yeux de Sato! Sato appelle Ladis: « Vient m’aider, je pense qu’un Kaleesh est de notre côté! » Sato crie pour tenter de les disperser: « La sécurité arrive! » Les Kaleesh arrêtent de battre leur allié en pensant que la sécurité arrive, mais regardent vers Sato et constatent qu’effectivement deux agents de sécurité viennent d’arriver sur les lieux et s’en prennent à Sato!

Ladis retourne vers les Kaleesh puis tente de les tasser, en jette un au sol vers l’autre. Mesi: « Hé toi, le Kaleesh de notre bord, viens avec moi!! » Elle s’éloigne de la scène! Le Kaleesh toujours debout tente d’attraper Ladis, en criant aux gardes: « ce sont des rebelles! ». Sato court à l’opposé du combat pour les retarder, tente de se fondre dans la foule. Il est perdu de vue par les gardes! L’un des gardes tente de le retrouver et l’autre détourne son attention vers la bataille. Leur Kaleesh allié attrape et frappe le Kaleesh ennemi restant, le fait tomber au sol. Un des deux gardes s’approche de Ladis et tire sur lui avec un blaster pistol, en mode Stun! Ladis encaisse le coup!!

Ladis frappe le Kaleesh par terre, l’assomme avec un coup de pied! Il dit à celui qui semble les aider: « Viens avec nous avant qu’ils t’arrêtent » puis il se sauve! Basiran le suit pour le défendre. Mesi dit dans son comlink: « Il faut partir, on va être fichés ici!! » Sato disparaît dans la foule.

La foule se disperse, puis Vegath, qui est un peu plus loin, voit deux speeders blindés et armés qui arrivent avec une douzaine gardes; autour de lui la foule se disperse! Il entre dans la boutique la plus proche (une boutique d’artisanat où tout est cassant) et avertit ses amis par comlink: « Beaucoup de monde arrive, planquez-vous ».

Le garde qui a tiré sur Ladis continue de les suivre! Ladis se tourne vers le garde: « Nous ne sommes pas des rebelles, laissez-nous tranquilles!!! » en réponse le garde pointe son gun vers lui!! Mesi va se cacher dans une ruelle entre deux boutiques, derrière une conteneur, réussie à se dissimuler. Basiran amène le Kaleesh se cacher, ils aboutissent entre deux ateliers et se cachent dans les pièces de rechange. Vegath reste chill, voit les speeders passer devant la boutique d’artisanat. Le agents de sécurité des speeders crient dans leurs mégaphones: « DISPERSEZ VOUS, DISPERSEZ VOUS ».

Le garde qui suivait Ladis: « vous êtes en état d’arrestation »!!! Il tire à nouveau, le touche et Ladis se retourne et terrifie le garde avec la Force! Ladis profite de l’effet de surprise pour se planquer dans un turbolift qui était justement de passer.

Les deux speeders et les douze gardes ramassent les Kaleesh blessés et surveillent le territoire. Les speeders émettent à nouveau: « Toute personne qui a été impliquée dans cette bataille est en état d’arrestation et est priée de se rendre. Ne nous forcez pas à vous chercher ».

Le Kaleesh allié planqué avec Basiran lui adresse la parole: « Vous êtes les enfants de Beress; c’est vous qui avez vaincu Kridzin. Et selon les rumeurs, vous avez aussi vaincu Tagresh à Teth. Les sermens parlent beaucoup de vous. Certains disent que vous auriez été entraînés par Venzati lui-même. Je suis Vodestrad. Je souhaite vous aider à vaincre l’imposteur Lid Kuar. Vous avez de la chance que je vous aie trouvé avant ses hommes. Sachez que si vous ne vous occupez pas de lui, il s’occupera de vous. »

Basiran: « Imposteur? » Vodestrad explique un peu que Mossaku Lid Kuar a remplacé Venzati mais demande qu’il contacte ses amis avant d’en dire plus. Basiran contacte le groupe. Vegath se demande si c’est sécuritaire de sortir… Il répond qu’il faudra éviter les caméras si ils sortent.

Ladis: « Un des gardes m’a vraiment bien vu… »

Vodestrad dit à Basiran qu’avec les caméras qui les ont filmés, ils seront tôt ou tard identifiés. Basiran: « Vous connaissez un lieu sécuritaire? » Vodestrad répond: « L’étage 34… »

Le groupe se coordonne avec les comlinks et tous traversent rapidement et se rendent aux turbolifts. Ils se coordonnent pour se retrouver à l’étage 34, qui est un étage dans lequel se trouve une partie des anciennes salles des machines.

L’endroit est emcombré de vieilles machines désaffectées et le groupe passe par un trou dans l’une des clôtures de sécurité qui bloquent l’accès à cette section de la station. Ils se rendent dans une ancienne petite salle de contrôles. Vodestrad allume son glowrod.

Il semble vouloir faire vite et leur explique qui il est: « Je suis un sermen depuis moins d’un cycle. J’en sais très peu sur les intentions de Mossaku. Je suis devenu sermen pour en savoir plus, pour mieux servir mon peuple. Mais les hommes de Lid Kuar ne sont pas dupes; je n’ai jamais réussi à démontrer ma loyauté à la hauteur de leurs attentes et je ne pourrai jamais accéder aux cercles rapprochés de Mossaku. Je viens donc de décider qu’il serait plus utile pour moi de vous aider. »

Ils lui demandent pourquoi il était sur la station et pourquoi il les a repéré.

« Les sermens gardent l’oeil ouvert pour toute personne possédant des habilités. L’Empire paie très cher pour mettre la main sur de telles personnes, mortes ou vivantes. D’autres ennemis des sermens ont été identifiées, tel que les membres des clans Desilijic, Gorensla et Anjiliac. Certains membres de la Trinité sont prêts à payer un montant considérable pour la tête de certains Hutt de ces familles et de leurs hommes. De plus, le Chef Raith nous demande de rapporter toute information qui pourrait aider à mettre la main au Kerzivch de rebelles dans le secteur. Mon travail était de garder l’oeil ouvert ici, à Outland Transit. »

Ils discutent un moment, Ladis demande si il est au courant d’un objet qui aurait été laissé dans le navire Donjon à Teth (il pense à l’Holocron). Vodestrand n’en sait rien. Ils demandent aussi pour Venzati, et le temple sur Teth.

« Vous cherchez de l’information sur le Temple de Venzati. Tout ce que les sermens de grade inférieur savent, c’est que Lid Kuar travaille à élargir notre influence et a trouvé quelque chose qui le fascine sur Teth. La rumeur d’un temple court depuis seulement une semaine ou deux, tout au plus. Je suis surpris que vous ayez cette information. »

« Bien que mon influence auprès des sermens soit très limitée, comme j’étais chargé, parmi d’autres, de garder l’oeil ouvert à cette station pour de potentiels ennemis des sermens, je peux tenter de m’assurer qu’aucun autre sermen s’intéresse à vos activités sur la station, pendant un certain temps. Par contre je ne peux garantir de les garder à l’écart très longtemps si vous continuez vos activités publiques de la sorte. Comme je vous l’ai dit, mes supérieurs ne me font pas encore confiance et je ne serais pas surpris qu’un autre chasseur, plus expérimenté, surveille mon travail ici. Je vais m’affairer à le trouver et si il existe, à l’écarter de votre piste. Et vous, qu’êtes-vous venu chercher sur cette station? »

Ladis: « Nous avons besoin d’info sur le temple »

Voestrad: « Pourquoi vous frottez-vous aux sermens? »

Basiran: « On essaie de grossir le mythe un peu trop »

Ladis: « Toutes information sur ce que les sermens font nous intéresse. Combien y a-t-il des sermens? »

Vodestrad: « À Outland Transit? Une vingtaine. »

Sato: « Certains partagent votre philosophie? »

Vodestrad: « À ma connaissance, non. »

Ladis: « Vous savez où ils cachent leur crédits? ».

Vodestrad: « Probablement dans l’appartement qui nous sert de quartier général. »

Ladis: « Tout sur les Venzati sera utile. »
Mesi: « Est-ce qu’ils savent comment on est arrivés ici? »

Vodestrad: « Je crois bien être le premier à vous avoir remarqué. »

Basiran: « Si tu nous cherches on va être au café… » Sato: « … »

Vodestrad: « Le café de Kesso? N’entrez pas dans le café »

Ladis: « Qu’est-ce qu’il y a dans le café de si dangereux? »

Vodestrad: « Vous y trouverez des criminels des plus endurcis, ce qui se passe à l’intérieur reste à l’intérieur. C’est plus dangereux de vous laisser entrer là que de vous livrer aux sermens. »

Le groupe lui offre, lorsqu’ils auront trouvé ce qu’ils cherchent sur la station, qu’il revienne avec eux. Ladis lui met la main sur l’épaule pour lui démontrer son appréciation.

Vodestrad propose qu’ils aillent au café (sans y entrer) et que pendant ce temps il cherche de l’info de son côté. Il demande comment ils ont entendu parler du temple, ils sont cryptiques. Il donne un mot d’espoir, parlant de vaincre les sermens ou de les remettre sur le droit chemin.

Basiran s’inquiète pour le Kaleesh, lorsqu’il retournera chercher de l’information auprès des siens: « C’est louable, mais un homme peu crouler sous la torture »

Le Kaleesh les salue et quitte, pour aller chercher de l’information de son côté.

Ladis: « C’est pas certain qu’ils vont le reconnaître, les deux seuls Kaleesh qui l’ont vu ont été arrêtés »

Basiran: « Il ne se gênera pas pour nous trahir. Il faudra être très prudents »

Basiran: « On fait le café. » Mesi: « On évite les caméras »

Le groupe débat sur le fait que l’Empire les connaît bien ou pas. Mesi pense que tous savent bien qui ils sont si un Kaleesh aussi bas gradé le sait. Les chances d’être identifiés sont grandes selon eux. Basiran: « On ne peut toujours pas se séparer? » Ladis: « Non »

Sato, pendant ce temps, monte et trouve le chemin entre leur planque actuelle et le café. Il se rend compte que ce chemin n’est pas surveillé, comme il s’agit d’un étage tout près qui consiste aussi d’une ancienne salle des machines abandonnée. Il décide alors d’aller faire l’éclaireur pour préparer le chemin pour retourner à Destinée. Pendant ce temps, Basiran s’occupe des blessures de Ladis.

Sato revient à l’un des étages utilisés de la station et réussit, sans se faire remarquer, à trouver un passage d’entretien dont une porte est déverrouillée. De nombreux gardes circulent dans les aires principales mais ce chemin semble être dépourvu de surveillance, car normalement sous clé. Il parvient, de l’intérieur, à venir déverrouillée une porte très près d’un turbolift principal, ce qui permettra au groupe de sortir du turbolift et d’entrer dans le passage rapidement à leur arrivée.

Pendant ce temps le groupe entend les pas de quelqu’un ou quelque chose qui court quelque part dans la salle des machines. Mesi s’aventure dans le noir pour aller voir de quoi il s’agit. Elle marche sur une passerelle, au milieu de nombreuses machines depuis longtemps abandonnées, puis voit finalement une scène horrible: deux humanoïdes sont dévorés par une petite créature aux dents acérées. La créature tourne la tête et aperçoit Mesi.

Mesi court vers la salle de contrôle abandonnée où se trouve le reste du groupe!! « Y’a une grosse créature qui me court après! Trouvez une façon de sceller le passage!!! » La créature la poursuit! Vegath dit: « On se retrouve au turbolift » Vegath se rend au turbolift en vitesse. Basiran reste avec Ladis. La créature arrive en courant vers le groupe! Vegath démarre le turbolift: « Retenez-le avant qu’il arrive!! »

Ladis tente d’intimider la créature! Mesi se place tout près de Basiran!! Basiran se place devant Mesi pour la défendre! Vegath attend le turbolift mais ramasse un morceau de métal pour combattre, si ça devient nécessaire. La créature saute au cou de Basiran, le manque mais lui donne la chienne de sa vie!

Mesi court vers le turbolift et tente de le hacker pour empêcher tout autre arrêt et le faire arriver au plus vite! Elle ouvre le boîtier pour forcer la vitesse et y parvient!! Vegath va vers l’action, utilise la force pour tenter de fatiguer la créature. Ladis tente d’immobiliser la bête, l’attrape et tient la gueule fermée. Basiran tente d’aider à l’immobiliser, la créature lui mort la main et le blesse, pour ensuite fuir! Ladis tente de l’arrêter; il ne réussit pas à la stopper dans sa course.

Le groupe se rend au turbolift en vitesse.

Pendant ce temps, Sato continue sa recherche de passages sécuritaires et à l’abri des regards vers le port de Destinée. Il trouve un autre passage d’entretien, mais cette fois-ci qui passe SOUS le corridor d’accès au port, ce qui leur permettra d’éviter de passer au poste de contrôle!

Le reste du groupe entre dans le turbolift dès son arrivée; trois individus à bord de celui-ci semblent se demander pourquoi leur ascenseur ne s’est pas arrêté à leur étage! Ils montent vers l’étage du café et descendent du turbolift.

Ils se retrouvent dans un large corridor en duracrete dans lequel s’étendent tuyaux et fils et où quelques machines anciennes peuvent être aperçues.

Mesi regarde pour les caméras. Ne remarque que de vieilles caméras désaffectées.

Ils attendent Sato, qui revient une heure plus tard. Sato explique son succès. Ladis lui met la main sur l’épaule: « Bon travail »

Ils suivent ensuite le corridor vers le café, puis suivant les instructions de Kezzo, tournent à droite dans un petit corridor perpendiculaire. Là où devrait se trouver le café ils voient deux portes épaisses et lourdes, l’une large et l’autre de taille normal, où semble attendre un humanoïde voilé qui fume une cigarette. Il s’adresse à eux:

« He, vous êtes les employés d’Kezzo. Y’avait pas beaucoup d’choix pour le shift d’à soir. Y vous a expliqué la job? »

Le groupe lui répète ce que Kezzo leur avait dit.

« Vous avez pas mal compris. En gros, y’a une liste. Quand l’monde vont commencer à arriver, faut s’assurer qu’y sont sua liste. Vous leur demandez leur surnom pis vous rayez le nom quand y sont passés. Vous vous dites p’tête que vous êtes nombreux pour juste faire ça, mais à chaque soir y’a a un ou deux qu’y’est pas sua liste pis qui s’essaie. Quand ça arrive, vous l’convainquez qu’y’est pas à bonne place. Si y résiste, vous m’appelez pendant qu’vous achetez du temps » Il leur remet un gros comlink noir un peu collant.

“La grosse porte là, vous vous en occupez pas. Si quelqu’un se pointe là, vous m’appelez tu suite, sans poser de questions”

“Avant d’répondre à vos questions, j’va vous faire visiter la place. En cas d’urgence, pis seulement si je vous le demande, vous allez pouvoir rentrer”

Il leur fait visiter le “café”. En entrant un lieu central ressemble effectivement à un café. Y’a par contre une dizaine de portes qui donnent sur des pièces fermées tout autour.
Y’a un barista avec des plaques de métal vissées sur les yeux qui nettoie son espace de travail.

“Ça s’est le café. À moins que je ne vous le demande, vous avez pas d’affaire ici sans exception. Si je vous d’mande votre aide, ça risque d’être pour un nettoyage. Si j’dis nettoyage pis un numéro d’salle, j’veux qu’y’en aille un d’vous autre qui s’pointe ben vite dans salle, par exemple celle-là, pis qui prenne un boyau, comme celui-ci-là. La clenche est icitte, pis pour nettoyer faut asperger toute la place, jusqu’à temps qui reste pu rien d’sal. Encore une fois, pas d’questions posées, ok? Peu importe c’qui s’passe dans la place, c’est vraiment pas de vos affaires. »

Sato regarde si il voit quelque chose d’anormal. C’est vraiment très propre…

Vegath demande pour la grande porte. Vodor répète qu’il faut l’appeler si quelqu’un se pointe là. Vodor: “Tout est clair?” J’vous remet la liste dans une heure, vous pouvez r’venir à c’moment là. »

Il leur pointe ensuite un petit salon ouvert au bout du corridor, où ils pourront vraisemblablement attendre avant de commencer leur quart de travail…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.