Star Wars - Force and Destiny

Saison 3, Acte 2, Épisode 2
La préparation pour la mission Kashyyyk

Basiran: « Qu’est-ce que vous savez sur les wookies? »
Vegath: « Je ne connais même pas leur langue. »
Nox: « Pas obligé de connaître leur langue pour les connaître. »
Basiran: « On sait que ce sont des esclaves. »
Basiran propose de chercher de l’information; il souhaite se rendre à un terminal près du hangar. Des terminaux contiennent de l’information sur les destinations à proximité dans le Mid Rim.

Vegath propose de se doter d’un droïde pour traduire si ils rencontrent Krozzok. Basiran n’est pas certain qu’il est sage de se doter d’un droïde considérant qu’ils vont devoir le transporter partout ensuite. Vegath argue qu’ils doivent éviter les bourdes lorsqu’ils vont rencontrer Krozzok.
Nox: « Il faut davantage connaître leurs réalités, leurs causes… Ils ne vont pas refuser de l’aide parce qu’on ne connaît pas la langue. »
Vegath: « Tu prendrais ce risque? »
Nox: « On devrait en apprendre le plus possible sur la culture, ce qui se passe avec l’Empire, et après on verra. Initialement il faut le convaincre. »
Vegath: « On s’informe où sur leur culture? »
Basiran: « Je vais à un terminal d’information. »
Nox: « Et je compte parler aux gens ici. Tu peux aller vérifier quand même pour les prix; on se rejoint ici. »

Basiran se rend au terminal. Il cherche de l’information sur Kashyyyk et les wookies.
Il trouve ceci:
AVERAGE. Kachirho: Ville importante de l’archipel de Wawaatt, a été ravagée par la guerre des clones. La ville est en déforestation, ce qui révolte les wookies car ils ont gagné une bataille pour la république à cet endroit.
AVERAGE. Code d’honneur des wookie: utiliser leurs griffes seulement pour grimper. Ils sont reconnus pour leur tempérament, mais il est très mal vu de combattre.
xxAVERAGE. Shyriiwook: SEULE langue des wookies, WRONG

Nox se rend dans un bar où plusieurs personnes sont là dans un état avancé d’ébriété. Une musique irritante joue très fort. Y’a des stroboscopes. Il tente d’en savoir sur la situation de Kashyyyk. Il prend un verre et jase un peu avec le monde. Il jase avec un espèce d’humanoïde qui lui raconte que Kashyyyk est une destination populaire pour les ennemis de l’Empire qui se prennent pour des héros mais que peu en reviennent. Il ouvre le sujet de Krozzok; un Trandoshan dit qu’il s’agit d’une cible de choix pour les chasseurs de prime du secteur. « L’Empire le recherche activement mais ils n’ont pas… notre flair. »
Nox: « Qu’est ce qui en fait une cible de choix? »
Trandoshan: « C’est un recruteur… Il est toujours à la recherche d’imbéciles qui veulent aller confronter l’Empire sur Kashyyyk. »

Vegath se rend dans un magasin de droïdes; il tente de trouver un endroit où il voit un wookie. Éventuellement un bonhomme arrive avec un wookie menotté dans une boutique de droïdes. Vegath le suit et entre dans la boutique. Le bonhomme parle dans une langue inconnue et pointe des droïdes. Le wookie regarde le sol et n’a pas l’air 100% conscient.
Vegath: « Vous parlez le basic? »
Bonhomme: « Qui êtes-vous? »
Vegath: « El Nes, et vous? »
Le wookie regarde Vegath, semble avoir compris que Vegath cache quelque chose.
Bonhomme: « Je suis le baron Didum. Je suis occupé à acheter un droïde. »
Vegath: « Pour réussir à parler le wookie? »
Bonhomme: « Monsieur je vous pris de me laisser magasiner en paix. »
Vegath: « Je croyais qu’on pouvait parler en tant que visiteurs du secteur. On a un point d’intérêt en commun avec le wookie que vous transportez. » Il tente d’utiliser la Force pour le convaincre qu’il est intéressant de discuter avec lui. Il n’y parvient pas. Le bonhomme semble insulté.

Basiran poursuit sa recherche. Il trouve:
HARD. Les Wookies trouvent hyper important qu’on tente au moins de parler leur langue.
xxHARD. Les Wookies trouvent important le respect de la nature et sont dévastés par l’industrialisation de leur planète, encore plus que leur propre escalavagisme (dernière partie est fausse).
Le terminal se ferme devant lui et un voyant rouge clignote, indique qu’il tente d’accéder à des informations illégales.
Basiran se lève et quitte, tente d’avoir l’air normal. Il n’y parvient pas; il est spotté (sans le savoir). Il se pousse quand même rapidement.

Nox quitte le bar, sur ses gardes. La rencontre avec le Trandoshan le fait craindre.

Pendant ce temps, Vegath se rend compte de la fermeture du bonhomme. Celui-ci se remet à parler avec le préposé à la boutique. Le ton monte un peu et le bonhomme quitte avec son wookie.
Vegath l’accroche avant qu’il parte: « Excusez-moi, j’ai pas été clair, vous le vendez combien? »
Le bonhomme: « Vous avez 275 000 crédits, insecte puant? »
Vegath: « Pas sur moi mais ça s’arrange. »
Le bonhomme le croit: « Si vous êtes acheteur, je vous aime pas, mais j’aime les crédits. Si vous les avez, je peux me départir de cet objet. »
Vegath tente de le négocier.
Le bonhomme: « À 247 000 crédits, il serait à vous, mais je ne suis pas certain qu’il vous aime. Hahahaha. » Le wookie crie après Vegath. Le bonhomme quitte en riant et en tirant sur la chaîne. Vegath laisse là, en état de choc. Il retourne dans la boutique pour avoir les prix pour un droïde qui peut traduire.

Dans la boutique, il trouve un droïde qui ressemble à un wookie et qui a pour fonction de traduire en wookie.

Le groupe se rejoint finalement.


Nox: « Et puis? »
Vegath: « 247 000 crédits pour un wookie. Je suis tombé sur un esclavagiste. Pour le droïde, c’est 6000 crédits. » Il a l’air traumatisé. 
Nox: « C’est de l’argent qu’on a pas de toute façon? »
Basiran: « On ne peut pas acheter un droïde, mais on ne peut définitivement pas aider un esclave. Moi j’ai un peu d’information, c’était pas évident. J’ai aussi déclenché une alerte, désolé. J’ai appris que c’est mal vu pour les wookies d’utiliser la violence. On pourrait viser Kashiro, une ville ravagée. Y’a beaucoup de déforestation, à ça choque énormément les wookies. Si on veut les aider, on peut s’attaquer à de la machinerie? On parlerait le même language qu’eux. On a pas de droïde, mais c’est important qu’on parle leur langue. Savez-vous que leur langue s’appelle le shiroowook? »
Nox: « On a déjà de bons éléments. On pourrait au moins apprendre à saluer, à se présenter. Moi de mon côté j’ai appris que Krozzok est une cible de choix pour les chasseurs de prime, c’est le recruteur du coin pour Kashyyyk. Les gens disent que ceux qui partent pour aider sont des fous qui ne reviennent pas. »
Basiran: « Elle ne sera pas facile celle là. »
Nox: « On en a pas eu de faciles. »
Vegath: « Y’a une différence entre difficile et une mission qu’on va échouer. Je ne vois pas comment on peut avoir l’air d’autre chose que de quatre petits aventuriers qui vont essayer d’impression les wookies. »
Nox: « Qu’est-ce que tu veux essayer? »
Vegath: « L’autre planète. Si on veut être intégres et faire quelque chose, on doit partir pendant des mois. On va se faire tuer. Qui d’entre nous peut survivre sur la planète des wookies? »
Nox: « Jusqu’à présent vous avez survécu partout où vous êtes allés. Si on arrête à chaque obstacle, qu’on commence à douter… »
Vegath: « Le principe c’est pas juste d’être formés, c’est de comprendre ce qu’on fait et le faire avec coeur. Si on veut réellement le faire, ça ne sera pas un aller-retour, ça prendra des mois. Pour faire un geste lumineux significatif, c’est pas juste de paraître bien devant les wookies. Ça juste quelques mois qu’on court et là on serait prêts à sacrifier des mois là-bas? »
Basiran: « Pas si sûr que ça prendra tout ce temps. »
Vegath: « Pense à si on avait été visités quand on était enfants dans la montagne, ça aurait pris du temps de gagner notre confiance. »
Basiran: « Changer les choses à Nouvelle Apsolon serait aussi long. Là si on va sur Kashyyyk on va rencontrer Krozzok, il sait quel geste de lumière on doit poser. »
Nox: « Et on saura où on peut faire la différence. C’est pas parce que l’objectif est plus simple sur Nouvelle Apsolon… »
Vegath: « Faisons la recherche. On a pas le droit de changer d’idée? »
Basiran: « Qu’est ce qu’on attend pour rencontrer Krozzok? »
Vegath: « Allons-y, mais laissons-nous la possibilité de décider que cette quête n’est pas pour nous. Il faut aller là-bas et faire une différence, et c’est irréaliste en survivant et dans un délai raisonnable. On peut aller voir Krozzok et décider par la suite, mais il faut considérer la possibilité de ne pas aller à Kashyyyk. Si on voit un précipice il faut se jeter dedans? »
Basiran: « C’est ce qu’on fait depuis qu’on a quitté la montagne! »
Nox: « Il faut simplement laisser notre marque de lumière. »
Vegath: « Je trouve inquiétante votre fermeture de reconsidérer Kashyyyk. C’est la première depuis longtemps que je souhaite que l’on laisse ouverte la possibilité de ne pas y aller. »
Nox: « D’accord, mais nous n’aurons pas la réponse. Je veux prendre une décision qui n’est pas basée sur la peur et le doute. Ce sont des armes que l’Empire utilise contre nous… Pour nous empêcher de faire le bien. »
Basiran: « Est-ce que c’est plus difficile pour toi d’imaginer ton propre rôle sur Kashyyyk? Si quelqu’un doit parler aux wookies ça sera toi. »
Vegath: « Je ne parle pas wookie! »
Basiran: « Il va falloir que tu apprennes. »
Vegath: « Je veux simplement que vous considériez la possibilité de changer de planète. Vous me faites peur. Je veux simplement qu’on s’entende que si on se rend compte que c’est un suicide, on va revirer de bord. »
Basiran: « Tout ce qu’on fait est un suicide. C’est sage de remettre en question notre naïveté, mais si on frappe un mur, on reconsidère, mais si on pousse et la voie s’ouvre devant nous, on la prend. Allons voir le wookie et on verra rapidement. Et ton rôle est important. Allons chercher des formules d’usage pour aborder un wookie. »

Vegath souhaite parler à quelqu’un qui pourrait les guider. Nox croit qu’il faut au moins se présenter et offrir leur aide et savoir de quoi ils ont besoin. Il faut prendre en note les présentations respectueuses qu’on peut apprendre en wookie.

Nox propose de se rendre lui aussi à un terminal pour en apprendre davantage. Ils l’accompagnent. Il cherche des informations sur comment se présenter en wookie. Basiran lui donne un coup de main. Ils trouvent une vieille vidéo sur comment se présenter aux wookies. Ils trouvent une méthode pour la salutation. Ils prennent une heure pour ça.
Nox: « Je suggère qu’on trouve le wookie. »

Ils quittent les terminaux et se rendent à nouveau dans un bar. Nox les guide vers un autre établissement que le bar avec le Trandoshan. Celui-ci semble moins achalandé, à la musique plus chill. C’est un peu plus lounge. Ils s’assoient à une banquette et observent les gens. Vegath: « L’idéal c’est de trouver des gens sympathiques au wookie, mais les gens le cachent très bien. »

Nox tente de déterminer qui pourrait les aider; il va jaser avec un Bothan. Le Bothan: « Oh, un Kaleesh. Vous êtes loin de chez vous. Les Kaleesh sont pas trop appréciés en ce moment dans le secteur Hutt. Éloignez-vous de cet établissement si vous ne voulez pas que je crie que vous êtes de la Trinité. » Nox s’éloigne et dit aux autres: « On s’en va. »

Ils se rendent à un autre endroit, le dernier que Nox pense qu’il pourrait de l’info pertinente. Y’a quatre soldats impériaux qui y mangent, l’endroit semble être prisé des impériaux même si d’autres espèces le fréquentent. Nox y entre seul. Il est regardé par les impériaux quand il entre. Il trouve un Drall assis sur un banc. Il tente de lui jaser discrètement. Le Drall ne sait pas qui est Krozzok: « J’aimerais bien vous aider Capitaine, mais je ne connais pas de wookie. Mais si vous réussissez à parler à Mopi, il sait pas mal toute. C’est un humain avec les cheveux blonds pis un p’tit nez. Mais ses informations coûtent cher et j’aime pas ça aller le voir au Nostrium, il se tient toujours là. » Nox se souvient que c’était un restaurant plus chic, rempli pratiquement d’humains. Nox: « Merci. » Le Drall: « Bonne chance! » Nox retourne aux autres.

Basiran: « On y va en groupe ou seul? »
Vegath demande l’info à Nox. Il lui explique que c’est un restaurant plus hupé. « Essayons de ne pas trop tarder ». Nox reste sur ses gardes et observe autour d’eux. Ils se rendent au Nostrium. 90% autour sont des humains.

Vegath entre dans le restaurant chic, passe à côté des deux stormtroopers qui surveillent l’entrée. Vegath voit Mopi avec deux filles et un autre homme, ils sont tous chics et semblent s’amuser. Vegath prend un verre à 12 crédits et se rend à leur table. Il remarque que plusieurs humains détournent le regard en le voyant. Il arrête à un bar en chemin pour voir si d’autres viennent lui parler. Éventuellement, un homme entre et vient lui parler, ils se chuchotent dans l’oreille puis Mopi lui donne une tappe sur l’épaule. Le gars part, l’air satisfait. Vegath demande au barman si le gars est bien Mopi.
Barman: « Mon ami, si vous êtes un client sérieux, il va vous aimer. C’est votre première fois? Complimentez-le. Attendez. » Il place son collet. Puis place une fleur sur son habit. Vegath: « Le complimenter sur quoi? » Le barman: « Trouvez quelque chose. »

Vegath y va, craintif. Se rapproche de Mopi. C’est quand il arrive à côté que Mopi le regarde. Vegath: « De par votre prestance vous êtes la seule personne qui se qualifie pour être Mopi dans cet endroit. »
Mopi: « Délicieux. N’est-ce pas mesdames? Sa peau est lisse, et belle fleur. Vous êtes l’Arcona le plus propre et charmant que j’ai pu rencontrer. Vous me faites compétition. » Les filles rougissent et rangent le sel en riant.
Vegath: « Amenez pas les pots de sel trop loin, je devrai aller les chercher. »
Une des filles: « Je t’aime beaucoup Mopi, mais ce soir je reviendrai peut-être tard. »
Mopi: « Mais avant j’imagine que vous voulez faire des affaires? »
Vegath: « Ah… oui! La délicatesse de ce moment m’a fait perdre mes moyens, j’en oubliais pourquoi j’étais ici. Je chercher quelqu’un de réputé introuvable. Pour bien des gens, mais certainement pas pour vous. Je ne vous demande pas si vous savez il est où, je vous demande seulement… combien. » 3r1m difficulté.
Mopi: « Assoyez-vous gentleman. (Il boit une gorgée) Krozzok est un vrai dur de dur, je ne sais pas pourquoi vous le cherchez, mais vous le ferez fondre aussi. Le wookie ne chercher pas à être trouvé par n’importe qui. Mais il vous fera confiance, bel Arcona. Si vous me donnez la vulgaire somme de 300 crédits et que vous convainquez le wookie d’arrêter d’attirer de la vermine de rebelle sur cette station, vous pouvez lui dire que je m’assurerai de ne pas donner son emplacement à l’armée de trandoshan qui n’attend qu’à trouver et à tuer toute sa belle petite famille. »

Vegath lui verse discrètement les 300 crédits qu’il demande.

View
Saison 3, Acte 2, Épisode 1
La grande bibliothèque

Ils prennent un moment de repos. Dans leur sommeil, ils voient Venzati, mais moins clairement que d’habitude: « La convergence de Lliop est restée un mystère pour moi. Ma trace peut ensuite être trouvée à Terr’Skiar, où j’ai pu méditer un moment sur ma prochaine destination dans la grande [inaudible] de Zzeboyair. Faire la même [inaudible] sage. »

Ils se réveillent et discutent un moment de ce qu’ils viennent de voir.
Nox: « Il ne s’est jamais rendu à la convergence de Lliop. »
Vegath: « Dans sa vision il dit que c’est un mystère pour lui, pas qu’il n’y a pas été. »
Ladis: « On aurait dit un enregistrement. »
Vegath: « Effectivement, je n’aime pas voir d’interférence dans la Force. »
Ladis: « Je pense qu’il est préoccupé par ce qui se passe dans la galaxie. »
Vegath: « C’est le côté obscur qui fait obstruction à son message. »
Ladis: « Quelque chose de puissant dans le côté obscur qui tente de l’arrêter? »
Nox: « Plus on se rapproche du centre de la galaxie plus on se rapproche du côté obscur, de l’Empereur… »
Vegath: « C’est particulier que le côté obscur fasse de l’obstruction. »
Ladis: « Y’a peut-être des inquisiteurs sur le dos? Et comment l’Empire a fait pour trouver tous les Jedi? Que si peu aient réussi à survivre… »
Basiran: « Ils étaient connus les Jedi. »
Ladis: « Combien il-y-en avait de Jedi? »
Vegath: « Il-y-avait environ 10 000 Jedi dans la galaxie. Mais tous les êtres sensibles à la Force n’étaient pas répertoriés. »

Nox: « Ce qui m’inquiète, c’est que Venzati, lorsqu’il a quitté, ce qui le minait le plus c’était que la guerre contre l’Empire ne semblait pas avancer. »
Ladis: « Les sermens attaquaient l’Empire lorsqu’il était là? »
Nox: « On a fait de nombreux raids et tenté de soulever la population… »
Ladis: « Avez-vous joint les rebelles? »
Nox: « On a pas rencontré les rebelles. C’est pour ça que Venzati est parti. »

Ladis: « Qu’est-ce qu’il a dit par rapport à Zzeboyair? »
Nox: « Qu’il a pris des forces, s’est reposé… »
Vegath: « Je viens de me souvenir! Il fait probablement référence à la grande bibliothèque de Zzeboyair qui se trouve à Terr’Skiar. C’est une grande bibliothèque qui a été déplacée, qui vient d’une planète perdue, d’une grande renommée. »
Ladis: « La langue des livres à l’intérieur, ils sont écrits dans un langage perdu? Venzati a dit qu’il voulait méditer dans la bibliothèque… Il nous suggère peut-être de faire la même chose? »
Basiran: « La destination est assez claire. »
Ladis: « La planète a été développée relativement récemment. Il risque d’avoir principalement des Lepi et des impériaux. »
Basiran: « C’est bizarre. On va à des endroits, et c’est les endroits où il faut aller. C’est étrange, on croirait le destin. »
Ladis: « On suit le même chemin que Venzati vers le centre de la galaxie. Y’a pas de destin. »
Nox: « Il faut croire en Venzati. Il a dit qu’il allait laisser des traces pour nous. »
Basiran: « Mais on prend les bonnes décisions avant même d’avoir la confirmation. Je vais aller méditer, ça fait longtemps que je l’ai pas fait. »
Ladis: « Tu devrais dormir avant. »
Basiran: « T’as raison. »
Basiran va dormir. Tous y vont également.

Ils se réveillent quelque minutes avant la sortie d’hyperespace.

Ladis: « Il nous reste des stimpacks? »
Basiran traite les blessures de Ladis.
Ladis: « Il faut changer le nom de notre vaisseau? Je sais pas comment. »
Nox: « Non, pas encore. Ils n’ont pas fait le lien avec notre vaisseau. »
Ladis: « Il va y avoir des impériaux, qu’est-ce qu’on dit? »
Nox: « On vient se ravitailler. Il faudrait amarrer le vaisseau un peu plus loin. »
Basiran: « Quand les impériaux arrivent on dit qu’on a eu un accident de travail? »
Nox: « On se concentre à dire qu’on fait un ravitaillement. Le moins d’information possible. »


En arrivant à Terr’Skiar, ils voient deux grandes files de transports et au centre, les stations et les attractions touristiques de la planète. La planète de Terr’Skiar est une planète d’envergure moyenne, protégée par deux VICTORY CLASS Star Destroyers et une flotte de vaisseaux de soutien. Il-y-a des files pour partir en hyperespace dans d’autres directions et un passage au centre qui mène vers des stations spatiales.

Ladis amène la navette vers le centre, les stations. Ils voient éventuellement une immense construction de pierre ancienne qui flotte dans l’espace.
Ladis: « Je propose qu’on commence par une station, c’est plus sûr. Et moins cher s’amarrer… »
Ladis dirige le transport vers une des stations. Il ressent que le bâtiment est la grande bibliothèque.

« Navette Sigma. Vous vous approchez de la station LS-02. Lors de votre approche nous aurons besoin d’accéder à votre manifeste. »

Ladis: « Qu’est ce qu’on dit sur notre capitaine qui n’est pas dans la navette? »
Nox: « On travaille pour lui. »

Il transmettent leur manifeste.
Une Corvette de type Vigil se trouve près de la station. Deux TIEs passent près d’eux.

Ils s’amarrent. Un Lepi les accueille: « Bienvenue à LS-02. Les frais d’amarrage à la station sont de 100 crédits mais sont remboursés avec tout achat de 200 crédits. »
Vegath: « C’est possible de nous envoyer la liste des commerces locaux? »
Lepi: « Bien sûr, nous vous envoyons ça immédiatement. »
Ils examinent les commerces disponibles.

Ladis propose d’y aller. Ils y vont tous. Ils passent au poste de contrôle et doivent laisser les armes lourdes; Ladis les laisse au transport.

Nox se tient un peu à l’écart du groupe lorsqu’ils sont dans la station; il tente de remarquer si des gens les observent, les remarquent, les reconnaissent. Il ne remarque pas qu’ils sont observés, mais entend une conversation sur la bibliothèque: « Pour aller à la bibliothèque, il faut s’amarrer à un poste de contrôle. Une navette t’amène ensuite. Au départ, le transport est à nouveau fouillé. L’accès est pas cher, 20 crédits, mais l’intérêt c’est de visiter une des salles de réunion, et ça coûte 134 crédits pour quelques heures. C’est pas pour nous. »

En entrant dans la boutique, Ladis accroche un mannequin, le propriétaire le regarde avec un air irrité.

Vegath vérifie ce qu’ils ont en stock pour son bras, un bras d’Arcona.
Le clerk: « Oh, Arcona. On voit pas ça souvent! Mais j’ai pas mal de tout. »
Vegath magasine son bras.

« On pourra vous faire votre couleur. Regardez les doigts, c’est pratiquement comme les vôtres. »
Vegath: « Vous avez un bon volume ici, vous pouvez faire de bons prix? »
Le clerk: « On fait déjà de meilleurs prix qu’ailleurs. Mon meilleur prix c’est 1575, ça va être prêt dans 2 heures avec votre couleur. »
Vegath: « Avez-vous de la documentation sur les membres cybernétiques? Si on a les moyens éventuellement je pourrais changer pour ça… »
Le clerk lui donne un datapad avec de l’info sur les membres cybernétiques.

Ils retournent au vaisseau en attendant.
Ladis: « Ça va être plus sûr. »
Ladis à Nox (comlink): « T’en as appris sur la bibliothèque? »
Nox: « Je veux en savoir plus. Mais je sais que le vaisseau sera fouillé avant et après la bibliothèque. »
Ladis: « On pourrait ne pas y aller avec notre vaisseau, prendre une navette? Tu peux trouver quelqu’un qui serait prêt à nous amener? »

Ils magasinent un moment, achètent des stimpacks. En parlant avec le vendeur, Vegath apprend que des navettes sont organisées à partir de la station, mais la fouille reste obligatoire à la fin.

Ils vont dans une agence de voyage acheter des datacards qui donnent des infos sur les différentes zones de la galaxie.

Nox tente de parler à quelqu’un pour déterminer si il existe un vecteur discret pour quitter Terr’Skiar en cas de problème. Il tente de parler à des Lepi. Il se retrouve dans un petit lounge discret et discute avec un Lepi qui lui dit: « Quitter Terr’Skiar c’est pas facile. Surtout les routes principales où vous pouvez passer par un, deux ou même trois postes de contrôle. Les routes secondaires sont moins surveillées. Un poste de contrôle parfois suffit. »
Il lui parle aussi un peu de la bibliothèque.
« Un Lepi pas trop honnête a essayé de voler quelque chose dans la bibliothèque récemment. Depuis ce temps là ceux qui utilisent leur transport subissent deux ou trois fouilles en plus de devoir passer par les navettes. Partir de la station avec une des navettes qui reviennent ici est moins pénible depuis ce temps-là. »

Le reste du groupe, 2 heures plus tard, va chercher le bras. Vegath prend la facture pour obtenir le remboursement des frais d’amarrage.

Ils se rendent au 8ième pour prendre une des navettes directement de la station.

Le passage coûte 20 crédits par personne.

Nox regarde le bras de Vegath pour savoir si il-y-a un traceur dans le bras. Il ne trouve rien.

Ils s’assoient un instant pour installer la prothèse à Vegath. Quelques minutes plus tard, Vegath a son nouveau bras!

Ils prennent ensuite la navette pour la bibliothèque. 20 personnes peuvent entrer, 4 autres personnes sont avec eux. Un petit message audio leur présente la bibliothèque en chemin. La grande bibliothèque est un artéfact de la planète Xenod, une planète dont la trace a été perdue mais dont des archéologues ont ramené, il-y-a de cela 8000 ans, des vestiges qui ont été vendus partout dans la galaxie.

Un riche marchand de Terr’Skiar, le baron Dokilo, a acheté il-y-a longtemps la grande bibliothèque pour en faire un attrait touristique. Il s’agit maintenant d’un attrait majeur. À la bibliothèque, il n’est pas possible de consulter les ouvrages directement. Des droïdes au bout de chaque rangée pourront leur donner de l’information sur les oeuvres disponibles. Il est aussi possible de louer des salles de réunion, avec vue imprenable sur Terr’Skiar. Chaque salle contient un artéfact différent. »

Basiran tente de méditer.

Ils arrivent à la bibliothèque. Ils passent au point de contrôle. Un humanoïde leur demande de laisser leurs armes à l’entrée. Ils le font tous sauf Nox qui garde son sabre. Ils fouillent tout le monde mais ne trouvent pas le sabre sur Nox. Pendant qu’ils le fouillent ils disent de façon sympathique que les salles avec les statues sont presque toutes libres.

Ils entrent dans la grande bibliothèque. Il s’agit d’une immense structure de pierre dont plus de la moitié de l’espace est ouvert, laissant apercevoir des centaines de rangées de livres anciens. Des anciennes fenêtres qui ont été scellées donnent maintenant sur l’espace.

Nox garde l’oeil ouvert pour la sécurité. Basiran remarque que les salles de réunion sont ouvertes.

Ladis propose d’aller se renseigner sur l’origine de l’endroit. Ils se dirigent au comptoir d’information. Le préposé: « Bonjour c’est votre première visite? »

Vegath: « On a croisé un homme qui est passé ici et qui a vanté une salle, en voyant les images ça nous reviendrait? »

La Twi’lek sort un datapad. Ils peuvent voir les différentes salles et oeuvres. Statues, toiles, artisanat… Basiran cherche des éléments rituels. Ils tentent d’identifier la race des individus représentés par les statues, la Twi’lek est irritée, elle dit que ce sont des Xenodiens.

Basiran demande pour le vol. « Oui, malheureusement un Lepi a tenté de voler un artéfact dans une salle de réunion. Heureusement il a été arrêté. Depuis les règles sont plus sévères. »

Basiran remarque quelques objets rituels. 3 salles, avec couteaux, une symbole religieux et un tombeau.

Basiran: « Moi j’aime le silence et méditer. Est-ce qu’il y a des gens qui viennent méditer ici? » Twi’Lek: « Oui, parfois. Nous avons quatre salles plus reculées si vous aimez le calme. Et d’autres avec vue sur Terr’Skiar ou l’espace. »
Basiran remarque qu’une des quatre salles a une statue avec mention: « Figure religieuse? »

Nox et Vegath tentent de faire des liens avec des symboles des temples qu’ils ont visité, ne trouvent pas de lien.

Ils décident de louer la salle isolée avec la statue.

Twi’lek: « Bon choix. Cette statue est un grand mystère. Il s’agit d’une figure religieuse mais qui diffère des autres personnages religieux représentés dans les autres oeuvres. »

Ils la louent et se rendent à cette salle. Ils poussent la grande porte de pierre. Ils voient la grande statue, qui est impressionnante. Des petits glowrods discrets s’allument. Nox ne remarque pas de caméra mais des détecteurs de mouvement pour la statue et les ornements.

Une petite table en pierre et six bancs se trouvent au centre.

Vegath va méditer, les autres également.

À ce moment, la statue semble s’adresser à eux!

« Apprentis. Restez discrets et ne sortez pas de votre méditation. Ma présence ici est restée secrète pendant des milliers de cycles et la Force m’indique que la galaxie est encore aujourd’hui drapée dans l’ombre. »

« Je suis Tcho-Del-Tath, mais vous pouvez m’appeler Maître Tcho. Ma présence ici permet aux apprentis comme vous de comprendre où ils en sont dans leur cheminement. Je sens que cet arrêt à la grande bibliothèque n’est pas votre premier depuis que vous avez découvert, ou qu’on a découvert pour vous, votre connexion à la Force vivante et à la Force cosmique. »

« Notre rencontre est donc d’une grande pertinence. Afin de profiter de ma présence et de mon apport, j’aimerais que vous preniez un moment pour réfléchir à ce que vous avez appris jusqu’à maintenant. Quelles leçons la Force que vous a-t-elle données? Pendant votre introspection, laissez-moi trouver dans vos souvenirs les expériences que je peux reconnaître. »

Un court moment s’écoule.

« Je comprends maintenant les traces que la Force a laissé en vous. Mais j’aimerais connaître quels enseignements vous en avez tiré. Que pensez-vous que la Force vous a appris jusqu’à maintenant? Vous pouvez communiquer avec moi pendant votre médiation, personne ne vous entendra. »

Vegath: « J’ai appris que la galaxie était régit par des forces qui vont au delà de tout ce que les gens peuvent percevoir et que les notions de bien et de mal vont bien au-delà des petits gestes personnels de chacun, mais il existe un grand déséquilibre de force et le côté obscur prend trop d’importance et fait basculer la galaxie. Il faut rééquilibrer les choses. C’est un peu notre rôle et nous avons besoin de guides comme vous, comme notre maître Venzati. »

Tcho: « Il est vrai que vous vivez une époque de grand déséquilibre. Vous vous dirigez vers le centre de la galaxie, vous vous dirigez vers la source de ce déséquilibre. C’est votre rôle de ramener l’équilibre, c’est vrai. »

Nox: « Compter seulement sur mes propres capacités et ma seule connexion avec la Force peut amener de grandes souffrances. Et pourtant j’ai été accueilli par différences familles, c’est grâce à mes différents compagnons que j’ai pu comprendre que la Force c’est une connexion qui nous unit dans un but commun qui fait en sorte que les sacrifices que l’ont fait les uns pour les autres nous amène à créer le bien, défendre le bien. »

Tcho: « Vous dites aussi vrai, Nox. La Force est en nous tous, et bien qu’elle agisse sur nous individuellement et que nous puissions agir individuellement sur elle, l’union de nos forces nous permet de mieux la comprendre et de jouer un véritable rôle. Comme l’effort que vous faites aujourd’hui, qui est collectif et qui enrichit notre apprentissage »

Basiran: « La Force m’a toujours permis de voir ce qui s’en venait et toujours dans un but de protéger. Ma famille était fière que je puisse être un Barando. J’ai toujours pensé qu’il fallait être pur. Qu’il fallait maintenir une pureté. La Force m’a accompagné hors de ma montagne, mon cocon. Mais on a rôle; j’ignore quel il est exactement. C’est en sortant de la montagne que la force a commencé à nous apprendre des choses. La pureté c’est pas d’être blanc, c’est dans l’union avec les autres. Il-y-a un piège à la pureté; si ce ne sont que nos intentions qui peuvent être jugées pures, le bien et le mal sont faciles à justifier. Je comprends qu’il y a une balance et savoir que nous avons un rôle à jouer et un peu vertigineux; je n’ai pas la sagesse de bien comprendre ce qu’elle veut m’enseigner. C’est quoi le bien c’est quoi le mal? J’ai toujours pensé que les Jedi ne l’ont pas compris. La balance est-elle entre le bien et le mal ou autre chose? On avait ce matin une discussion sur le destin. Est-ce qu’on a un rôle ou on est que des acteurs? Et pour quelqu’un qui est capable d’avoir des visions du futur, cette réponse est extrêmement importante. »

Tcho: « Vous dites vrai Basiran. Une intention pure peut mener vers le côté obscur. Et il est normal que vous ne puissiez comprendre votre rôle dans l’immédiat et le découvrir avec vos expériences. Vos visions du futur sont incomplètes et le futur est en constant mouvement. Tâchez de reconnaître le bien et le mal; il s’agit là d’un défi pour vous. Mais lors de votre périple, vous serez confrontés au mal et j’ai confiance en votre capacité à la reconnaître. Et si vous souhaitez restaurer la balance, votre rôle se dessinera devant vous. »

Ladis: « Je ne crois pas que la Force elle-même m’aie appris quoi que ce soit. Nous avons appris ces choses par nous-mêmes; avec nos amis (il les nomme). J’ai appris comment me fortifier pour défendre ceux qui sont autour de moi, ceux que j’aime. Ma famille et d’autres en danger. J’ai appris à identifier mes ennemis et connaître mes amis. J’ai appris que rien n’est impossible, qu’il n’y a pas qu’un seul chemin, pas de destin. Et qu’en allant vers l’avant je pourrai trouver ceux qui sont disparus et laissés derrière. Vodestrad, Saam… et Sato. Je ne sais pas si quelqu’un pourra m’enseigner comment les ramener, mais je les retrouverai d’une façon ou d’une autre. »

Tcho: « La Force nous apprend tous les jours de nouvelles choses; nous pouvons attribuer ces apprentissages à nos relations avec les autres, mais la Force intervient pour mettre les bonnes personnes sur notre chemin. Mais vous avez raison, rien n’est impossible. Mais n’avez-vous pas pensé que retrouver vos amis perdus pourra se faire peut-être dans la Force, si ce n’est possible physiquement? »

« La Force n’agit pas au hasard. Votre introspection ne vous a peut-être pas encore permis de le réaliser, mais la Force vous a enseigné plusieurs choses. Ne vous a-t-elle pas enseigné que:
- La volonté altère la réalité (ils voient la porte du Temple qu’ils ont ouverte avec leur seule volonté sur QSD-12)?
La Force ne connaît pas les limites de la matière (ils voient le passage vers l’antre du Lézard, l’illusion de Randon)?
Même lorsque nous ne nous croyons pas seuls, nous sommes toujours seuls face à nous-mêmes (ils voient leurs rencontres individuelles avec le Lézard et à Randon)?
Il n’est pas possible de tromper la Force Vivante (Ils voient que la Force a vu au travers de leur « tricherie » au Temple du Lézard)? »
« La Force pousse les individus à grandir. Les échecs doivent être porteurs d’apprentissages, sinon ils sont voués à se répéter… » Ils voient leurs échecs et réussites dans les épreuves qu’ils ont vécues:
Échec de Basiran au temple (il a choisi le combat plutôt que de sauver ses amis à Coruscant)
Échec de Ladis au temple (il a attaqué les sermens plutôt que d’aider les indigents)
Échec de Vegath au temple (il a tenté de tuer l’impérial qui voulait nationaliser sa compagnie)
La réussite de Basiran à Randon (il a agit proactivement et sans colère, jouant son rôle de protecteur de Sato, suivant ainsi les enseignements)
La réussite de Vegath à Randon (il a tenté de protéger et convaincre les jeunes, sans en tirer profit)
Échec de Ladis à Randon (il a utilisé la violence et l’intimidation encore une fois, attaque à la hache contre trois officiers)
La réussite de Ladis à Coachelle Prime (il considère qu’ils ont quitté QSD-12 pour se protéger mais aussi pour protéger leur famille)
La réussite de Vegath (il considère qu’ils doivent combattre l’Empire pour protéger leur famille et leur descendance)
La réussite de Basiran (il a expliqué à la famille qu’ils les aident en rendant la galaxie meilleure)
Échec de Nox (il est rongé par la culpabilité d’avoir abandonné le clan sur Kalee)

« La communion avec la Force et le contrôle de ses émotions ne sont pas toujours porteurs d’une récompense immédiate (ils voient la créature de Coachelle Prime)… »

« Vous êtes des apprentis mais je peux clairement voir en vous les cicatrices d’un enseignement qui a été abandonné en bas âge. Ces cicatrices ont fait naître en certains d’entre vous le doute et la confusion. Mais n’oubliez pas que le côté obscur n’attendra pas que vous trouviez votre voie avant de frapper; le doute et la confusion ne risquent que de vous faire basculer. Je sais que votre démarche dans la Force peut vous donner l’impression que les risques sont trop élevés (ils voient Sato); mais n’oubliez pas que la Force vous a présenté ce chemin pour que vous puissiez y jouer votre rôle dans la lutte contre le côté obscur… »

À ce moment ils voient des images de ce qui semble être le présent ou le futur. Ils voient un Temple dans une jungle pourpre, les Kaleesh, un Super Star Destroyer stationné à Kwenn, un inquisiteur, des vippits qui meurent puis d’autres espèces aussi, une réunion de Hutts où les Hutts qui s’opposent à la Trinité sont tous tués par des agents de celle-ci, une force sombre qui s’étend sur la galaxie et finalement eux, accompagnant Venzati, qui représentent l’espoir…

« Allez, chers apprentis. Trouvez votre prochaine destination. Sera-t-elle Kashyyk, une planète d’esclaves sous le joug de l’Empire, ou la Nouvelle Apsolon, une planète où la tyrannie se poursuit de génération en génération? La Force vous demande, afin de prouver votre dévotion, de poser un geste significatif de lumière à l’un de ces deux endroits dangereux avant de vous redonner la trace de votre maître. Allez, jeunes apprentis, je crois en vous. »


Vegath: « Notre destin est de faire quelque chose. »
Ladis: « Elle a dit qu’il n’y a pas de destin, que le futur est en mouvement. »
Vegath: « Notre destin est de rejoindre Venzati pour faire reculer le mal dans la galaxie. »
Basiran: « C’est pas un destin, c’est un rôle. »
Ladis: « Il n’y a pas de garantie qu’on réussisse ou qu’on échoue. »
Vegath: « Tu crois que tu pourrais devenir un fermier ou tu veux sauver la galaxie? »
Basiran: « Notre rôle n’est pas de sauver la galaxie, mais d’apporter une forme de balance. »
Vegath: « Nous avons un rôle à jouer. Avec d’autres qui veulent sauver la galaxie. »
Basiran: « Moi ce que j’ai appris, c’est qu’on a pas un destin ou a un rôle. Et y’a pas de mal et de bien, y’a le côté lumineux et le côté obscur. Mais le bien et le mal peuvent mener au côté obscur. »
Vegath: « Qu’est ce qu’on sait sur les planètes qu’elle nous a nommé (il sort ses datapads). » Il voit que Kashyyk c’est une planète sous embargo, c’est la planète native des wookies. Planète forestière qui regorge de ressources naturelles. Nouvelle Apsolon est une planète industrielle et d’agriculture. Pas recommandé d’y aller. Il s’agit d’une dictature sanglante, une planète d’ humains.

Nox: « Tu parlais de balance Basiran, tu semblais accorder une valeur à ce mot. »
Basiran: « C’est une balance de quoi et de quoi? »
Nox: « Y’a pas d’équilibre à trouver. Il faut éradiquer le mal. »
Basiran: « Je peux être une source de mal en défendant ma famille. »
Vegath: « On se retrouve devant un mal qui fait le mal pour faire le mal! »
Nox: « Y’a des prédateurs, y’a des proies, y’a ceux qui protègent les proies contre les prédateurs. Nous sommes ces gens là, nous devons combattre le mal. »
Basiran: « Le côté obscur, pas le mal. »
Nox: « Est-ce qu’en tuant quelqu’un qui fait le mal on fait le mal? Je pense pas. Il faut protéger les faibles. »
Ladis: « Il n’y a pas de mal ou de bien pur; c’est un spectre. On ne peut pas éliminer le mal en entier. »
Vegath: « On se retrouve face à des gens qui font le mal de façon ouverte et applaudie. »
Basiran: « On doit faire un geste de lumière. Devant le soldat qu’on devra peut-être battre, on fera peut-être le mal en faisant ce geste de lumière. »
Nox: « Toute personne ou institution qui brime la liberté et l’autodétermination des gens pour ses propres profits, c’est le mal. »
Ladis: « On n’a pas besoin de définition, on le sait quand on le voit ce mal. C’est ce qu’elle nous a dit. Ce n’est pas important de savoir ce que sont les bien, le mal et le côté obscur. »
Nox: « Basiran dans tout ce que tu as vu, le choix était clair. Tu as vu des gens se faire massacrer… »
Basiran: « Encore là il faut poser des gestes de lumière. »
Nox: « Il faut faire la différence pour ces gens. »
Basiran: « Ces personnes qui font le mal peuvent avoir des intentions nobles. »
Ladis: « Basiran… Nous le saurons quand nous allons le voir. Dans nos deux choix, lesquels souffrent davantage. »
Vegath: « Renseignons-nous et tentons de découvrir où on peut avoir le plus d’effet. »
Ladis; « Je vois difficilement comment on peut renverser un gouvernement au complet. »
Vegath: « Il faut faire une différence concrète… »
Basiran: « On peut faire un geste, mais quand on va partir les forces vont redoubler et ils vont tuer des esclaves? ça peut avoir pour conséquence une marée de sang. »
Ladis: « On veut évidemment ne pas avoir de conséquences négatives. »
Nox: « Comme à Coachelle Prime, quand on a visité un temple et laissé les Lepi avec les conséquences… »
Ladis: « C’est important de savoir si ils ont vécu des conséquences positives ou négatives, mais sur le moment, on croyait faire le bien, avec l’information qu’on avait. On ne peut pas se remettre en question à chaque moment quand on pense faire le mieux. »
Vegath: « Avec les informations qu’on avait, c’est le résultat que ça a donné. Mais si on se prépare à faire un geste, il faut penser aux impacts que nos gestes peuvent avoir. On est pas des simples soldats qui foncent tête baissée. On a pas le choix de réfléchir. »
Nox: « Quittons l’endroit. »
Basiran: « Pour aller où? »
Nox: « C’est pas ici qu’on va avoir les informations sur les planètes. »
Ladis: « On pourra avoir des infos à la station, quittons la planète. »
Basiran regarde la statue, ne voit rien de spécial. « On quitte »

Ils quittent la salle.
Vegath: « Nous devons penser à ce que nous avons comme forces. Savoir quels sont nos leviers sur les deux planètes. »
Ladis: « Une semble plus fragile que l’autre. Entre une tyrannie qui dure depuis des siècles et une qui vient de tomber dans l’esclavagisme. »
Vegath; « Peut-être qu’une révolution pourrait se tenir à l’autre planète. »
Nox: « Et ça pourrait nous faire des alliés dans notre lutte contre l’Empire. »

Ils retournent à la navette. Vegath tente d’utiliser la Force pour que Nox ne soit pas fouillé. « Nous ne portons rien de non autorisé. »
« Passez, vous ne portez rien de non autorisé. Oh… » Il l’arrête, MALAISE. « Voici votre passe pour le départ rapide de la station, Monsieur Tgevoz. »

Ladis et Nox vont discuter sur la station pour en savoir plus sur les deux planètes.
Sur Kashyyk, ils apprenent que des combattants wookies résistent à l’Empire.
Sur New Apsolon, ils apprennent que la planète a connu il-y-a environ 40 ans la démocratie, qui a été renversée. L’Empire ne fait rien.

Ils apprennent aussi qu’un certain Krozzok, un leader de la résistance Wookie, serait présent dans la station et recruterait pour des opérations ciblées. Ce leader par contre n’est pas facile à trouver ni à convaincre; quiconque se présente devant lui est aussi bien de démontrer sa grande connaissance et son grand respect pour la culture wookie.

Pendant ce temps Vegath se rend à un discours d’un agent de COMPNOR; des gens réagissent à ce discours. Il est accompagné de Basiran. Vegath reste un peu plus loin et discute avec les gens qui ne semblent pas trop rejoints par le message. Il veut savoir à propos de New Apsolon le contexte plus socio-politique et si à l’intérieur de la famille il-y-a des dissensions, des possibilités de soulèvement etc. Il apprend que les deux filles jumelles de la famille au pouvoir (les soeurs) sont vieilles. C’est bientôt leur fête et il sait comment acheter l’un des derniers billets pour l’événement public.

Le groupe se retrouve pour discuter des avantages et inconvénients de chaque planète. Basiran pense que le test, c’est le choix du défi qu’ils vont relever. Ils sentent qu’ils auront un impact plus immédiat à Kashyyk, ils ont peur que la démocratie soit renversée immédiatement par l’Empire à New Apsolon.

View
Saison 3, Acte 1, Épisode 4
La fuite des tunnels de Coachelle Prime

La nuit, tous tentent de dormir. Ils entendent des Trirax grogner pendant la nuit. Ensuite un éboulement au loin. Puis des comlinks de cavetroopers. Ladis est maintenu éveillé, mais il analyse un peu la façon dont les tunnels sont faits et il fait un plan des chemins jusqu’à maintenant. Basiran a de la difficulté aussi à dormir. Vegath remarque que Ladis et Basiran ont de la difficulté et il utilise la Force pour les calmer.

Ladis utilise la Force pour aider Basiran à passer par dessus sa fatigue. Ce dernier remarque des pièges autour du campement et les ramasse pour les aider à se défendre contre les Trirax.

Ladis se concentre pour trouver la direction du port; il en informe Nox et ils trouvent leur chemin ensemble. Ils aboutissent, à force de marcher, dans de grandes chambres (un endroit qui devait être une ancienne ville). Des trous dans les murs à plusieurs endroits laissent croire que des fils et tuyaux y passaient et des marques trahissent la présence d’anciens équipements et bâtiments. Les lieux semblent avoir été abandonnés depuis très longtemps.

Nox aperçoit au loin des lumières qui balaient les grandes chambres. Nox prend les binoculaires de Basiran et voit 6 troupiers, 2 AT-RT, un landspeeder blindé. Il passe les binoculaires aux autres pour qu’ils voient. Vegath propose de tenter d’écouter les ondes radio. Mais ils n’ont pas l’équipement pour. Nox propose de bifurquer et de les contourner. Il identifie un chemin pour les contourner à partir de leur gauche. Il chuchote aux autres de faire bien attention à plusieurs endroits et mène le groupe dans cette voie de contournement.

Ils contournent les impériaux, qu’ils voient passer dans la grande chambre. Les impériaux scrutent la pièce et la balaient avec leurs lampes. Ils sortent éventuellement des grandes chambres et arrivent dans les petits tunnels. Nox continue à les guider. Ils tournent un coin et voient un immense gouffre et des cavetroopers de l’autre côté! Les cavetroopers les voient!

Ladis s’avance et tente de leur faire peur avec la Force! Un des groupes semble affecté, même si ils sont de l’autre côté! Puis Ladis se jette derrière un des rochers au sol près d’une paroi qui permet de travers le gouffre à son extrémité Nord. Les cavetroopers tirent Ladis et le blessent! Basiran: « On reste ou on retraite? ». Puis il court vers la paroi pour se cacher près de Ladis et s’injecte un stimpack! Les autres cavetroopers tirent sur Basiran, le blessent mais font surchauffer leurs armes. Il crient: « Hé vous, arrêtez!! ».
Nox allume son lightsaber, court vers le gouffre et s’arrête sec devant la paroi. Il hésite (la paroi est très étroite) puis se déplace rapidement pour éviter les attaques des troupiers! Vegath se rend derrière le rocher de Ladis et Basiran et tente de se concentrer, mais n’y parvient pas!

Vegath se concentre à nouveau pour tomber dans sa méditation de combat. Puis il tire à l’aveugle vers les cavetroopers. Ceux-ci tentent de toucher Vegath en retour, le blessent au seul bras qui lui reste! Basiran se lance pour traverser le gouffre en passant par la paroi! Il y parvient puis se jette derrière un autre rocher de l’autre côté du gouffre! Les autres cavetroopers le tirent et le touchent!!! Ils crient à nouveau: « Arrêtez, ne bougez pas! ».
Ladis se lance aussi pour traverser la paroi, arrive de l’autre côté puis fonce vers les cavetroopers et se jette derrière un autre rocher! Nox se lance pour traverser également, perd pied! Mais il se reprend immédiatement afin de ne pas tomber dans le gouffre.

Basiran fonce vers Ladis, se place pour le défendre et frappe les cavetroopers avec son bouclier. Il manque mais les force à éviter l’attaque! Les cavetroopers semblent être surpris par la progression du groupe vers eux: « Reculez reculez reculez! » Ils reculent pour ne plus être devant Basiran puis tirent dessus! Ils le manquent. Ladis se rend vers l’autre groupe et les attaque avec son force pike! Il en couche deux avec son attaque, puis s’injecte un stim pack! Le survivant recule en criant à deux techniciens, qui attendaient derrière dans la pénombre près d’un espèce de pont levis mobile: « Qu’est-ce vous faites là, allez avertir le sergent! ». Il tire Ladis et le touche! Nox tente à nouveau de traverser; il y parvient, mais les techniciens réalisent que presque tous leurs assaillants sont de l’autre côté et dégèlent. Ils abandonnent leur pont levis et se lancent dans le tunnel derrière. Vegath s’injecte un stimpack.

Ladis fonce pour rattraper les techniciens mais fait un détour pour frapper le groupe de trois cavetroopers qui combat Basiran. Il en couche un, puis rattrape les techs en sautant de façon surnaturelle d’une roche à l’autre! Le cavetrooper devant Basiran le tire, le manque! Nox fonce vers l’autre cavetrooper, le tranche en deux avec son sabre laser, puis fonce vers l’autre et l’abat également! Les techs prennent leur comlink: « Sergent, nous les avons trouvé au gouffre de Sefrax, ils vont tous nous tuer! ». Puis ils poursuivent leur course. Basiran se rend vers le pont levis, tente de l’opérer sans succès! Vegath sort sa tête de derrière le rocher et crie à Nox: « Fonce Nox, il faut les arrêter, on va s’en sortir! » Il ne voit pas les autres, s’en inquiète.

Ladis rattrape les techs: « Si vous voulez survivre, appelez immédiatement pour dire que la situation est sous contrôle. » Il les convainc. Le tech reprend son comlink: « Sergent, sergent, négatif, nous avons simplement aperçu une horde de Trirax » et ils se reculent. Nox se rend au pont levis près de Basiran et tente de le déployer. Il n’y parvient pas lui non plus! Basiran poursuit et réussi à le déployer, celui-ci couvre la moitié du gouffre! Puis il le pousse pour qu’il traverse le gouffre au complet! Vegath se rend à la passerelle et traverse de l’autre côté!

Nox va dans le tunnel vers Ladis et observe les alentours pour trouver un autre chemin! Il n’en voit pas, est stressé parce qu’il sent qu’ils sont limités dans leurs options! Les techs se sauvent de Ladis plus profondément dans les tunnels. Ils les laissent quitter.

Basiran à Nox: « Nox, ça va toi? »
Ladis: « On se dépêche! »
Vegath: « On fonce et on tente de se distancer le plus possible d’ici. »

Ladis donne sa cortosis sword à Basiran et prend Vegath sur son dos. Vegath les encourage en disant: « On s’en est toujours sortis, on va retrouver Venzati, on lâche pas! On est trop près du but! »

Ladis passe en avant, ouvre le chemin et court dans le tunnel. Basiran et Nox le suivent, mais Nox traîne un peu derrière. Nox les amène dans un chemin qu’il croit secret en observant des symboles Lepi errodés sur les murs. Comme il est lent, Ladis lui dit: « Nox, qu’est-ce que Venzati t’as appris? » Nox: « À faire un avec mon environnement, suivez-moi! »

Ils tentent de semer une sonde qu’ils entendent les poursuivre dans le tunnel!
Vegath: « C’est pas un petit droïde qui va nous empêcher de progresser! ».
Ladis poursuit la course, suivi de Basiran, suivi de Nox. Ils réussissent à semer le droïde. Ladis ressent le port pas trop loin. Nox les dirige dans les petits tunnels. Il aperçoit une caméra dans un tunnel, il tente de tracer le chemin pour éviter les caméras. Il indique aux autres les chemins qui semblent les plus sécuritaires. Pendant environ deux heures, ils progressent en évitant les caméras et une autre sonde qu’ils entendent pas très loin.

Subitement, Nox tombe face-à-face avec une sonde impériale de type VIPER dans un tunnel après avoir effectué un virage. La sonde allait dans une autre direction, mais elle aperçoit le groupe et se retourne vers eux!

Vegath se concentre et tombe dans sa méditation. Ladis s’approche et attaque avec son Force Pike! Il le plante dans la sonde et la couche au sol! Nox s’approche et vise la sonde pour empêcher les communications; il tranche quelques fils avec son sabre laser. La sonde s’autodétruit et blesse Ladis et Nox!

Nox: « Je pensais pas dire ça, mais je commence à avoir hâte de quitter cette planète. »
Ladis: « Si seulement on savait où on va. »

Moins d’une heure plus tard, ils arrivent à une porte ancienne, qui selon Nox donne sur le port.

Nox examine la porte pour déterminer si elle est piégée. Il détermine qu’elle n’est pas piégée, puis il identifie la façon de l’ouvrir. Il l’examine pour l’ouvrir, puis l’ouvre discrètement. Il voit qu’ils sont dans un ancien entrepôt. Et voit une autre porte plus moderne au bout.

Nox décrit aux autres. « Je vous préviens, c’est le noir total dans la pièce. Tenez mon sac. » Basiran dit qu’il voit très bien.

Ils entrent lentement. D’abord Nox, puis Basiran et finalement Ladis qui porte Vegath.

Nox et Basiran voient une autre porte à gauche, plus large. Ladis demande à Nox ce qu’il voit; il dit qu’il ne voit que des pièces mécaniques soient trop usées, désuètes ou endommagées. Nox va écouter à la grande porte, n’entend que des vrombissements au loin. Ladis lui indique qu’il sent leur navette de l’autre côté de l’autre porte. Ils vont écouter à l’autre porte, Nox entend de l’activité beaucoup plus près et remarque un boîtier dans lequel ils pourraient entrer leur code VIP donné au port. Ils voient aussi par la petite fenêtre de la porte des escaliers qui montent et descendent, le corridor du haut est court et une porte laisse passer de la lumière. Le corridor du bas est sombre et long. Ils ouvrent la porte avec leur code, la porte ouvre et ils descendent dans le corridor du bas.

Ils marchent dans le corridor du bas, voient des anciens bureaux abandonnés de chaque côté. Quelques minutes plus tard ils arrivent à une autre porte, retapent leur code.

Ils arrivent dans un des niveaux inférieurs du port. Les lumières sont tamisées. Ils se rendent rapidement vers leur hangar. Quelques minutes ils arrivent enfin à leur hangar!

Un Lepi avec des grosse lunettes les reçoit: « Vous avez bien choisi votre classe de service, étrangers. Un avis de recherche a été lancé par l’Empire en ce qui vous concerne et on me dit que votre niveau de dangerosité a été élevé à trois reprises. Vous savez bien investir vos crédits; nos ententes spéciales font que vous parviendrez probablement à quitter le système. Suivez le vecteur suivant et vous pourrez possiblement partir sans être embêtés. Nous ne sommes pas responsables si les Impériaux ont modifié leurs procédures depuis nos dernières vérifications ou si votre niveau de dangerosité dépasse OMEGA – 6. »

Ladis lui met une main sur l’épaule. « Le peuple nous a été d’une grande aide, nous vous remercions. Continuez de résister. »

Le Lepi: « Nous ne résistons pas Monsieur, nous faisons fièrement partie du Nouvel Ordre. Nous offrons simplement un service qui est malheureusement en demande. »

Ladis: « C’est ça. » Il réalise que le Lepi dit vrai et qu’il ne fait que son travail.

Nox inspecte le vaisseau. Il ne trouve rien d’anormal. Vegath examine le vecteur qui leur a été donné.

Basiran: « On s’en va où? »
Nox: « On quitte la planète et on verra. On part en hyperespace. Venzati allait vers le centre, c’est là qu’on s’en va. »
Ladis va voir le corps de Sato. Son corps est bien conservé.
Vegath: « Terr’Skiar c’est loin d’ici? C’est l’endroit le plus proche où trouver un membre cybernétique. »
Basiran: « Tu connais ça cette planète? »
Vegath: « Je n’en sais pas trop, mais c’est probablement un bon point de passage pour aller plus loin dans la galaxie. »

Nox s’installe comme co-pilote. Ladis s’installe aux commandes, il pense à Sato et à toutes ses expériences avec lui. « On y va? » Tous disent oui. Ladis démarre la navette puis il accroche sur le tableau de bord la feuille de Sato.

Vegath explique le chemin à Ladis. Nox joue son rôle de co-pilote. Ladis parvient à suivre les indications à la lettre, reste calme et pilote doucement, ce qui aide Basiran. Il fait les calculs sans problème et ils partent, ignorant les flottes impériales en orbite de la planète!


Ils passent 6 heures en hyperespace.

Basiran prend soin des blessures de Vegath pendant le voyage. Ladis présente les quartiers de Sato à Nox. Il amène ensuite Nox voir le corps de Sato. « Est-ce que tu crois que Venzati va pouvoir faire quelque chose pour lui? »
Nox: « Venzati est capable de beaucoup de choses, mais à ma connaissance jamais il n’a relevé un autre sermen. »
Ladis: « C’est pas un sermen. »
Nox: « J’entends par là un autre guerrier. »
Ladis: « C’est pas un guerrier non plus, c’est un enfant. »
Nox: « C’était surtout un combattant de la liberté. Et il a sûrement fait tout en son pouvoir pour que l’Empire soit détruit. »

Ils débattent ensuite sur l’importance de détruire l’Empire. Nox croit que c’est la chose la plus importante à faire. Ladis demande à Nox si il a été entraîné lui-même par Venzati. Nox répond par l’affirmative « Nous étions 11 apprentis de Venzati, dans sa garde rapprochée. »

Ladis veut l’amener s’entraîner avec lui. Ladis veut apprendre la méthode de Venzati. Il dit qu’il a tué des sermens de Venzati et va chercher l’arme de Nidrex pour la montrer à Nox. Nox tente de prendre l’arme « Où as-tu pris cette arme?? Tu dis que tu as tué un sermen qui portait cette épée. Cette épée appartenait à Nidrex, c’était un trésor de guerre… C’est impossible que les sermens se soient alliés à l’Empire, soient devenus leurs pions. »
Ladis mentionne Lid Kuar. Nox dit que c’était le bras droit de Venzati, qu’il a obtenu le contrôle des sermens au départ de Venzati. Ladis mentionne aussi Tagresh: « Il a même mutilé un des bons amis de Venzati. »
Nox est bouleversé « Tu as trop d’informations pour que tu dises faux. ». Il réalise qu’il a été trahi.
Nox: « Ils ont sali la réputation de Venzati. L’Empire a réussi à les corrompre. »
Vegath, au comlink, pendant qu’il reçoit ses soins: « Tu nous confirmes qu’ils n’ont pas reçu ces ordres de Venzati. »
Nox: « Lid Kuar, je n’aurais jamais cru qu’il aurait pu nous trahir à ce point, trahir son peuple. Sachez une chose, Venzati n’est pas responsable de ça. L’Empire a réussi à corrompre ces guerriers. »
Ladis demande comment l’Empire aurait pu faire ça. 
Nox: « Des manigances fourbes. Je m’engage à les tuer un à un s’il le faut. »
Ladis parle de Vodestrad, qui les a aidé. Il dit que Vodestrad leur a compté ce qui s’est passé. Nox dit que Venzati les appelle les enfants de Venzati. Qu’il leur envoyait des messages dans la Force. Qu’il souhaitait leur éviter de connaître la guerre. Mais qu’il a tenté de trouver une avenue différente. Il a tenté de communiquer avec eux mais a échoué, c’est pourquoi il a laissé des messages dans la Force.

Basiran: « Là on fait quoi? À part trouver un bras. »
Nox: « On suit votre piste. On trouvera des ravitaillements et on aidera Vegath. J’invite à chacun de lire dans la Force pour voir s’il nous a laissé une trace. »
Ladis à Vegath: « On peut envoyer un message à Centurion? »
Vegath: « C’est possible. »
Ladis: « Mais je ne sais pas ce qu’on lui dirait de toute façon. » Il se concentre et tente de sentir Centurion, sans succès.

Ladis à Nox: « Qu’est-ce que tu proposes de faire, méditer? Ça n’a pas fonctionné dans le temple. »
Basiran: « Je crois qu’on a échoué. On avait un défi, on va de défi en défi et j’ai pas l’impression qu’on a réussi. »
Ladis: « Si notre objectif c’est de trouver Venzati, on va arrêter d’arrêter à toutes les planètes et aller directement au centre. »
Nox: « Non, Venzati arrêtait lui aussi aux temples et aux convergences. Il faut se préparer à affronter l’Empire. Il ne faut pas fermer nos yeux devant ces convergences. »
Vegath: « À chaque fois qu’on arrête, on met nos vies et d’autres vies en danger. Et si jamais on disparaît, Venzati ne pourra jamais nous retrouver. Il faut arrêter l’Empire, mais pas nous, ça doit se faire collectivement. Il faut vaincre les sermens. »
Ladis: « La meilleure façon de vaincre l’Empire en ce moment c’est de trouver Venzati, qui mettra de l’ordre dans les sermens. »
Nox: « Si le chemin c’est d’arrêter à ces lieux de convergence, c’est là que nous recevrons des messages. »
Basiran: « Lorsqu’on réussit les défis, la récompense vient tout de suite. »
Nox: « J’ai déjà traversé des temples de cette façon. »
Basiran: « Mais on va où? »
Nox: « Tout droit. »
Ladis: « Notre trajet devient trop prévisible si on arrête à chaque endroit. »
Basiran: « Vegath a juste un bras et regarde dans quel état. Il faut fuir l’Empire. »
Vegath: « On fait un débat jusqu’à ce que tous soient convaincus? Qui veut trouver Venzati au plus tôt? »
Basiran: « On va trouver ton bras d’abord. Ensuite j’ai aucune idée. »
Vegath: « On va directement vers Venzati. »
Nox: « Venzati nous a laissé des messages dans la Force, il faut être attentifs et y croire. »
Basiran: « Souvent il vient dans les nuits de sommeil… »
Ladis: « On va arriver sur cette planète, on va faire le plein et on verra si il y a d’autres temple à visiter et on continue notre chemin. »
Ils décident donc d’arrêter pour le bras à Vegath. Si quelque chose se révèle à eux ils arrêtent, sinon ils décident de filer vers le centre de la galaxie.

View
Saison 3, Acte 1, Épisode 3
Après l'épreuve, l'embrouille

Derax: « Je savais qu’avec vous Nox nous réussirions. »
Ladis: « Basiran, ça va? Avec le sabre laser je peux faire fondre la glace »
Derax: « Je suggère qu’on quitte immédiatement. »
Nox: « Allons voir ce que la créature gardait »
Ladis défait la glace qui entoure Basiran avec le shoto.
Derax: « D’accord Nox, je vais vous suivre. Mais plus nous attendons, plus nous risquons d’être arrêtés en remontant. »
Vegath: « Si vous ne préférez pas nous suivre, vous pouvez aller explorer l’issue que nous avons trouvé en descendant. »
Derax: « Je reste avec Nox. »
Nox: « Mon inquiétude c’est le reste du clan. Mais il faut explorer ici avant de retourner. »

Nox avance vers le fond de la pièce. Il se rend compte que la créature prend tout l’espace. Il ramasse deux dents coupées, en donne une à Derax qui le suit. Il allume ensuite son sabre laser pour creuser à l’intérieur de la créature. Il avance dans le corps mort de la créature, Ladis l’aide à sortir les blocs de chair et les organes, à les pousser du chemin. Vegath et Basiran viennent les aider. Nox et Ladis creusent très vite, Vegath est terrassé par la nausée. Il dit aux autres qu’il va remonter vers le tunnel, mais il décide de ne pas y aller quand il se rend compte qu’ils ont peu de lumière.

Nox passe finalement au travers de la créature. Il arrête juste avant de tomber dans une abysse. « Il y a un énorme cratère droit devant, très profond. J’ai l’impression de sentir une présence obscure, maléfique au fond. »

Ladis: « Qu’est ce qu’on est venus faire ici exactement? »

Nox: « Comme tout autre temple, le lieu enseigne aux Jedi certaines facettes de la Force. »

Ladis: « À l’autre temple où on est allés il y avait une puissance maléfique aussi. »

Nox prend une roche et la fait tomber en bas. Elle disparaît dans l’abysse.

Basiran: « C’est un trou? Il y a de l’espace pour marcher? »

Nox tente de voir dans l’abysse, c’est trop profond, même si il voit dans le noir.

Ladis: « Est-ce qu’on a fait ce qu’on est venus faire? »

Nox: « Non, je ne suis pas satisfait. Après avoir réussi une épreuve, on a toujours un retour. »

Basiran: « Je suis d’accord qu’on a pas fini l’épreuve. »

Ladis va chercher Vegath. « Je crois qu’on a pas terminé l’épreuve. »

Nox installe son équipement d’alpinisme.

Ladis à Vegath: « C’est toi qui a parlé le plus à l’holocron, qu’est-ce que tu en penses? »
Vegath: « Il est profond le trou? Il n’a pas le choix d’avoir un fond, c’est peut-être ça l’épreuve. Le profondeur est peut-être illusoire. »

Ladis décide de s’approcher du trou et tente de voir si il s’agit d’une illusion pendant que Nox s’apprête à descendre.

Derax: « Vous n’avez pas vu ce qu’il y avait à voir? Je pense qu’il faudrait quitter. »

Ladis tente de voir au travers de l’illusion, mais ne voit rien. Il a l’impression que ce qu’il voit est réel.

Vegath observe que l’abysse monte aussi au-dessus d’eux. Il tire avec son blaster plus bas, voit le coup de blaster disparaître. Il tire plus haut, et les rochers commencent à se détacher avec l’explosion, déclenchant un éboulement!

Vegath recule dans la créature, ainsi que Ladis. Derax se recule aussi. Nox hésite un moment puis recule également. Tous sortent de la créature. La créature est un peu tirée et un immense nuage de poussière entre dans la pièce. Derax: « On retourne, on retourne? »

Nox: « Attendez Derax, on a pas fait tous ces sacrifices pour rien. »

Nox se rapproche et ne voit plus de mouvement en bas. Il ne perçoit plus de présence non plus.

Nox s’installe pour descendre avec son équipement d’escalade. Il descend jusqu’au bout de sa corde, dans la poussière et la noirceur. Il ressent une force obscure encore au fonds, mais elle semble plus loin.

Basiran crie: « Nous de notre côté, on avait pas toujours besoin d’aller jusqu’au bout pour savoir où aller après. Ça venait dans des songes. »

Nox: « Je n’échouerai pas deux fois. »

Basiran: « T’as pas échoué. On va te remonter. »

Nox ne répond rien, réfléchie. Il tente de se souvenir ce qu’il doit faire normalement dans un temple dans une telle situation. Il y pense pendant un moment et décide de remonter. Il perd pied et les autres l’aident à remonter rapidement.

Nox: « Je sens que la présence que je sentais tout-à-l’heure, la force obscure, elle est plus loin. Je suis descendu au bas de la corde et rien ne s’est passé. Je me suis rappelé les enseignements de Venzati par rapport aux différentes épreuves; elles sont différentes l’une de l’autre. Ce qu’on attend de nous peut autant nous amener à réussir que causer notre perte. Ce qui m’inquiète actuellement c’est le reste du clan. J’ai l’impression d’avoir encore failli mais je ne voudrais pas faire une erreur et échouer encore plus. »

Basiran: « Ok, on remonte. Il y a de la sagesse là-dedans. »

Ladis: « On a échoué ici? »

Nox: « Dans les précédents temples, nous avions un message de la Force, après un échec ou une réussite. Ici, après avoir détruit la créature, nous n’avons rien vu. Nous n’avons pas complété. À cause des débris, cette présence a été enterrée. J’ai beau descendre, je ne peux l’atteindre. J’ai pensé descendre plus bas, mais à quel prix. »

Vegath: « On doit avoir accès à des jetpacks pour pouvoir descendre? »

Nox: « Ce ne sont clairement pas tous les apprentis Jedi qui avaient accès à ça… »

Ladis: « Partons. »
Vegath: « Y’a quelque chose qui fonctionne pas. C’est quoi cette présence maléfique que tu as senti? »

Nox: « Aucune idée. »

Ladis: « Si les maîtres Jedi s’attendaient à ce que les apprentis trouvent un trou sans fond et déduisent qu’ils doivent sauter dedans, c’est une drôle de religion. »

Nox: « Gardez le respect. »

Ladis: « Bon, allons trouver l’issue qu’on a trouvé en descendant. »

Vegath tente de se souvenir si dans des légendes on demandait à des apprentis de se jeter dans le vide. « À chaque fois qu’on a vécu une épreuve, il-y-a toujours une explication. On ne nous demanderait pas de faire quelque chose sans raison. »

Ladis: « Je ne sais pas ce que vous avez vu quand la créature vous a attaqué, mais je me suis vu, avec vous, quand j’étais jeune. » Les autres confirment qu’ils ont vu la même chose.

Vegath: « C’était peut-être ça le test. On a vu qu’il fallait se tenir. »

Nox inspecte les lieux avant de partir. Il ne trouve rien d’anormal.
Ladis à Derax: « Qu’est ce que les légendes disent sur cet endroit? »
Derax: « Qu’il s’agit d’un lieu ancien fréquenté par les tenants de la religion Jedi. »
Basiran: « C’est tout? »
Derax: « Je n’en savais pas plus vous avant de découvrir que c’était la tanière d’une créature hostile! »

Nox explique aux autres qu’il souhaite s’installer pour méditer. Il veut se concentrer sur les enseignements de la Force. Il souhaite combattre la force maléfique qu’il ressentait.
Ladis lui redemande quelle était la mission que Venzati lui avait donné, car Nox y fait référence. Il explique qu’il devait explorer le temple. Vegath lui demande ce qu’il a vu dans sa vision en arrivant. Nox explique l’abandon de sa famille sur Kalee et le sentiment de culpabilité qu’il a senti. Vegath demande aux autres, les autres n’ont pas senti la culpabilité. Ils se demandent plutôt si l’épreuve n’est pas de protéger les Lepi plus haut; Basiran et Ladis veulent remonter en vitesse.

Vegath propose de méditer comme le demande Nox et d’ensuite y aller. Ladis et Basiran s’opposent, mais Vegath et Nox s’installent pour méditer.

Ladis et Basiran discutent un moment, Basiran croit que Nox est trop religieux; pour sa part, il ne souhaite pas sauver l’ordre Jedi alors qu’il a l’impression que c’est ce que Nox cherche à faire. Ladis croit que l’ordre Jedi n’existe déjà plus. Mais il va ensuite tout de même s’installer pour méditer avec les autres.

Donc Nox, Vegath et Ladis méditent pour chasser la force maléfique.

Ils ressentent la force obscure plus loin dans le trou. Ils tentent de l’étouffer, de la repousser. Ils ne parviennent pas à la détruire, mais ils la repoussent bien loin et lui font peur. Ladis contribue énormément à l’effort et est foudroyé par la force de la créature.

Basiran entend Ladis crier, s’approche et le voit tomber sur le dos.

Basiran prend un stimpack: « Qu’est ce qui se passe??? » Vegath: « Il est simplement épuisé. »
Basiran tente d’évaluer son état. Vegath: « Nous avons repoussé… »
Il voit que Basiran s’occupe de Ladis.
Vegath monte le ton: « Nous avons repoussé la force obscure, mais Ladis a été foudroyé. Je ne crois pas que ça soit physique ses blessures. »
Nox veut l’aider.

Basiran évalue l’état de Ladis. Il n’y parvient pas mais dans l’énervement le gifle et le réveille.

Vegath tente de déterminer si la créature aurait pu être créée par la Force; il n’en sait rien, mais l’idée lui fait peur un moment.

Nox: « Ça va? »
Ladis: « Vous avez vu quelque chose? »
Vegath: « Nous avons repoussé la force obscure et tu as été foudroyé. »

Nox est satisfait. « On quitte. »

Nox retourne vers le tunnel, Derax le suit. « Je ne comprends pas tout ce qui se passe mais j’vous suis Nox. »

Tous suivent. Après quelques minutes, ils arrivent au tunnel transversal. Ils décident de retourner voir les Lepi et déterminent qu’ils pourront fuir par le tunnel au besoin. La remontée reprend 30 minutes en tout.

En arrivant en haut ils entendent un message qui semble être diffusé par des hauts parleurs dans les terriers: « Lepi de Lliop. Votre terrier a été envahi par des imposteurs et des traîtres étrangers. Veuillez intégrer vos foyers et ne donnez aucun accès à tout individu non natif de Coachelle Prime. Étrangers, déposez vos armes et livrez-vous; il s’agit d’un ordre. »

Nox: « Derax, qu’est ce que t’en penses? »
Vegath: « Veux-tu aller voir ce qui se passe? »

Derax: « Les Lepi sont de grands chasseurs mais nous restons terrés devant la menace qu’est l’Empire. Si vous souhaitez utiliser le tunnel pour vous sauver, je peux aller m’assurer que tous sont en sécurité. Votre présence nous mettrait en danger. »

Ladis: « Si vous sortez du temple… »

Derax: « Dans le pire des cas, ils tenteront de m’arrêter. Si vous montez, vous vous mettez en danger, et les Lepi aussi. Fuyez! »

Ladis offre son aide pour revenir au besoin.

Nox: « Je vais revenir. »

Derax: « Vous êtes courageux Nox mais vous aurez d’autres chasses à mener. »

Ils descendent, Derax monte.

Ils redescendent au tunnel.

Ils empruntent le tunnel et vont vers l’ouest!


Le vieux tunnel est d’abord raccordé au temple, ensuite le tunnel change; il est moins construit, plus artisanal. Ils marchent pendant une bonne heure avant d’arriver à une intersection en Y. Ladis tente de trouver leur navette dans la Force; il y parvient! Nox l’écoute et détermine quel chemin prendre. Ils marchent pendant des heures dans divers terriers et finissent pas arriver à un cul-de-sac. Ils doivent revenir sur leurs pas. Éventuellement, Nox entend des pas à une intersection un peu plus loin. Il informe le groupe.
Basiran: « Chut. Qu’est-ce qu’on fait? »
Ladis: « On attend dans un coin. »
Nox: « On est en mauvaise position, on arrive d’un cul de sac. »

Tous essaient de se cacher sauf Vegath, qui tente de se sauver sans trop faire de bruit. Mais en tentant de s’éloigner il est entendu et des troupiers impériaux spéciaux viennent les surprendre!

Vegath entre en méditation de combat pour aider le groupe, ils ressentent leur pouvoir augmenter. Nox dégaine son sabre laser, se place en position de défense. Le sergent se retourne et crie: « Tirez-les! ». Il tire vers Nox! Nox le voit venir dans la Force! Le sergent tire, le manque mais fait tomber sa protection puis le pousse au sol avec l’attaque!

Ladis fonce vers les quatre cavetroopers! Ils sont terrifiés à la vue du Zabrak! Il en terrasse deux avec son Force pike! Basiran tente de sauter vers les troupiers, mais hésite et décide de courir vers eux! Les deux troupiers laissent tomber leurs blasters et attaquent avec leurs immenses vibroknives, blessent légèrement Ladis et le font reculer avec leurs attaques.

Ladis répond en attaquant à nouveau, abat les deux avec son Force pike! Nox se lève, se rapproche de la mêlée. Le sergent tire Nox en appelant des renforts « J’ai trouvé les traîtres, je vous envoie mes coordonnées! » Nox renvoie le coup de blaster avec son sabre laser et blesse le sergent! Basiran tente de s’approcher à nouveau en sautant; il échoue, sort son shoto et s’approche du combat. Vegath s’approche également pour tenter de s’approcher du sergent.

Ladis met son force pike à stun et attaque le sergent; il le tétanise sur le coup puis le fait tomber au sol.

Vegath tente de voir si il peut utiliser une des armures. Nox enlève du casque du sergent. Voit à l’intérieur du casque que des transmissions semblent être effectuées. Il considère un moment la possibilité de tenter d’interférer avec le message, mais il laisse tomber car ça semble trop compliqué et fracasse plutôt le casque.

Ils poursuivent leur chemin à la hâte pour retourner à l’endroit où ils étaient.

Ladis tente de trouver la navette dans la Force, échoue. Nox leur indique le bon chemin pour éviter le cul de sac. 3 heures ont passé. Ils suivent le bon chemin. Nox et Basiran gardent leurs sabres dans leurs mains. Ils entendent éventuellement au loin des troupiers qui crient: « Reculez, reculez!! »

Nox entend les pas de créatures qui chassent les troupiers. Il chuchote: « Attendez. J’ai entendu des troupiers plus loin. Et j’ai cru entendre des Trirax; ils s’intéressent aux plus petites créatures, mais ils se sentent probablement menacés avec l’activité dans la caverne. Je propose qu’on profite de la diversion pour rejoindre le vaisseau. »

Nox tente de les amener à contourner les Trirax qu’ils entendent dans les cavernes. Ils descendent dans un tunnel adjacent pour éviter mais tombent sur trois Trirax qui défendent leurs petits en tournant le coin!

Ladis cogne par terre avec son pike pour tenter de les faire fuir. Il n’y parvient pas, mais s’approche d’eux pour tenter à nouveau de les intimider! Vegath tente de leur faire croire avec la Force qu’ils représentent un mur de feu. Il parvient à leur faire croire qu’ils sont en danger de brûler! Basiran s’approche de Ladis et se place devant pour le protéger! L’un des trirax mord le mollet de Basiran, le blesse légèrement! Une autre des créatures recule devant Vegath! Nox prend son bâton d’entraînement, s’approche de la créature au mollet de Basiran et attaque, l’étourdit un peu. La troisième recule aussi avec ses petits.

Ladis tente d’intimider la créature au mollet de Basiran. Il parvient à lui faire peur avec son force pike sur le sol! Nox l’attaque encore avant qu’elle puisse fuir, il la tétanise! Vegath tente de leur faire croire qu’ils ne sont plus là, n’y parvient pas!
Basiran: « Nox on s’en va où? » Ils quittent tous les lieux pour ne pas avoir à confronter les créatures, ils reviennent sur leurs pas.

Nox tente encore de les guider afin de trouver un autre chemin; il réalise que les bruits au fond du corridor qu’ils avaient suivi ont disparu; ils poursuivent leur chemin. 11 heures en tout après leur départ, ils suivent le chemin avec Nox et Ladis. Ils aboutissent éventuellement à un campement de Lepi abandonné et décident de s’installer pour se reposer.

View
Saison 3, Acte 1, Épisode 2
La créature du temple du Lapin Serein

Nox poursuit sa discussion avec Broxxid: « Tu sais si l’Empire surveille déjà le temple? »
Broxxid: « Je ne sais rien. Ils m’ont demandé de tout surveiller. Incluant le temple. Mais je ne le surveille probablement pas seul. Ils sont très paranoïaques. »
Nox: « À qui donnes-tu tes informations? »
Broxxid: « Un agent impérial, qui visite le village discrètement, rarement. Il sait où j’habite. Mais je ne sais pas qui il pourrait visiter d’autre; je tiens à la vie, je ne le suis pas. »
Nox: « Selon vous, combien de temps nous reste-t-il avant que l’Empire tente quoi que ce soit contre nous? « 
Broxxid: « Moi je donne de l’information. Je ne suis pas un stratège militaire, je ne sais pas… Je ne sais pas! »
Nox: « Autre que mon réveil et les informations sur le temple, quelles autres informations il vous demandait? »
Broxxid: « Il s’intéresse aux étrangers. À tout autre étranger qui visite le village. Comme il n’y pas eu d’étrangers depuis longtemps, je n’avais rien à rapporter »
Nox: « L’empire vous détruira vous le savez. C’est le mal incarné. Le servir c’est de tuer tout ceux à qui vous tenez. Les craindre c’est mourir. Il faut se battre, les affronter. C’est en vous unissant avec votre clan que vous serez capable de les vaincre et les chasser. Un assaut contre eux c’est notre mort, il faut le faire intelligemment. J’ai confiance que vous aiderez votre clan à partir de maintenant. »
Broxxid: « Je veux servir mon clan, vous le savez. Mais servir peut aussi vouloir dire les protéger des étrangers qui peuvent attirer les foudres de l’Empire. »
Nox: « La peur est l’arme de l’Empire. Ne les laissez pas l’utiliser. Utilisez votre jugement. Si votre jugement failli, votre famille sera là pour vous aider et vous mettre sur le droit chemin. »
Broxxid: « J’ai compris votre courage Nox. Malheureusement, tous ne sont pas comme vous. Je n’ai peut-être pas votre force. Mais je ne vous trahirai jamais. Sauf que, j’ai peur de ce qu’ils pourraient me faire dire sous la torture, que ça soit vrai ou faux. Ils possèdent des drogues très puissantes. Je ne sais pas si j’ai la force d’y résister. Parlez à Derax, il saura quoi faire. »
Nox: « J’ai confiance en vous, je sais que vous ferez la bonne chose. »
Broxxid: « Je crois en ma volonté, je doute simplement de ma force. Mais je ne doute pas de la vôtre. Et je ne doute pas de celle de Derax. Il saura quoi faire, il saura quoi faire. »
Nox: « Merci, j’irai donc le consulter. Et j’aurai un bon mot pour vous. »
Broxxid: « Merci Nox. Je savais que vous comprendriez. Vous serez des nôtres jusqu’à la fin. Mais plus grande peur est d’être trop faible, mais je ferai ce que je peux. »
Nox: « J’en suis convaincu. »

Broxxid sort de la chambre.

Les autres voient Broxxid sortir, il regarde par terre et sort super vite.

Ladis: « C’est une perte de temps ces visites. »

Les visites de Nox continuent.


Quelques heures plus tard, les visites sont terminées.

Ladis: « Il faut convaincre les Lepi de nous laisser aller au temple. Pour y amener Sato. »
Basiran: « Qu’est-ce que tu vises en allant là? »
Ladis: « C’est la prochaine étape. »
Basiran: « L’étape c’est le temple ou c’est le Kaleesh? Est-ce qu’on attend qu’il aille mieux pour y aller avec lui? Je comprends la nécessité d’aller au temple, mais si on peut avoir des indices… »
Basiran considère l’état de Nox. Ils entrent dans la chambre, puis Basiran propose un traitement plus rapide au Lepi qui s’occupe de lui. Le Lepi fait mine de s’en foutre mais passe le message à l’autre infirmier.

Vegath: « Vous semblez très populaire. »
Nox: « J’ai vécu auprès d’eux assez longtemps, on a eu de bonnes chances ensemble. »
Vegath: « Ça fait beaucoup de Lepi. »
Nox: « C’est le clan, une grande famille. Ils ont eu la gentillesse de m’accepter dans la famille. »
Ladis: « On souhaite aller au temple. »
Nox: « Mais pourquoi? »
Ladis: « C’est notre prochaine étape pour trouver Venzati. »
Basiran: « Ou c’est peut-être la tienne (à Nox). Et c’est peut-être notre rôle de t’assister. »
Ladis: « On espérait que tu pourrais convaincre les Lepi de nous laisser y aller. »
Nox: « Vous voulez aller au temple pour trouver Venzati? Il m’a laissé ici. »
Ladis: « C’est sa spécialité. »
Nox: « Il rejoint la grande convergence qui l’appelait. Il était pressé de la retrouver. »
Basiran: « Elle est ailleurs? »
Ladis: « Au centre de la galaxie. »
Nox: « Il y en a une aussi dans le temple. Et Venzati m’a donné la responsabilité de la trouver. »
Basiran: « Et ensuite? »
Nox: « Je dois aller le retrouver. »
Vegath: « Donc toi aussi tu veux retrouver Venzati? »
Nox: « Après ma mission. »
Vegath: « On a donc le même objectif. »
Ladis: « Qu’est ce qu’il y a dans le temple? »
Nox: « Je ne m’en rappelle pas. Je sais seulement que j’ai échoué. »
Vegath: « Depuis quand le danger nous a empêché de faire ce que nous devons faire. On doit faire attention, mais on va y aller quand même. »
Nox: « J’avoue que je suis un peu surpris. C’est pas le profil de ce que je m’attendais des enfants de Venzati. »
Ladis: « C’est lui qui a parlé de nous? Il ne nous connaît pas. »
Nox: « Il a souvent parlé de vous. Il a dit que vous étiez des enfants, qu’il vous a laissé à un endroit pour vous protéger. Pour lui laisser le temps de faire la guerre à l’Empire, de le détruire. Il espérait que l’Empereur n’existe plus pour vous permettre de vivre dans un monde meilleur. »
Ladis: « Il n’a pas été assez rapide. »
Nox: « Pas faute d’avoir essayé. »
Ladis: « Je n’en doute pas. »
Nox: « Je sens de la colère, de la peur en vous. Et une confiance mal placée. » Il regarde les membres du groupe successivement. « Ce sont des armes que l’Empire utilisera contre vous. Et chaque temple confronte ces faiblesses. Ma trop grande confiance en moi m’a amené à l’échec. Nous avons un but commun et je convaincrai les Lepi que nous fassions front commun. Et nous chercherons par la suite Venzati. Mais l’Empire est à nos trousses; ils sont au courant de votre présence, de mon réveil, de nos intentions. »
Basiran: « Si on part demain, vous en dites quoi? »
Nox: « Je vais convaincre le clan. Ils nous ouvriront. Mais leur force n’est pas la discrétion. Il sera difficile de cacher nos intentions. Je vais tenter de parler à Derax. »
Vegath: « Le temple est grand? Il sera long de l’explorer? »
Nox: « Ce qui nous intéresse c’est la dernière chambre. Descendre prendrait environ une heure, mais ça dépend à quel point ils l’ont bien condamnée. »
Vegath: « Donc on peut tout faire demain. Mais l’Empire va peut-être nous poursuivre. »
Nox: « Je suggère qu’on fasse de la désinformation. Je suggère qu’on laisse croire que mon rétablissement durera plus longtemps. »
Vegath: « L’Empire est à combien de temps d’ici? »
Nox: « Ils sont déjà ici. Sur la planète. Comptez quelques heures. »
Vegath: « Si on est chanceux on va entrer avant qu’ils arrivent, mais en sortant ils vont nous trouver. »
Nox: « Ils connaissent nos intentions et mon état… Il faudra les amener à croire que nous allons visiter le temple, mais dans une semaine. »
Basiran: « Vos soins auraient dû justement prendre une semaine… »
Vegath: « À part les Lepi qui savent que vous êtes éveillé? »
Ladis: « L’Empire peut recevoir l’information par les Lepi, ou par des caméras ou des micros… Mais je ne pense pas qu’ils vont attaquer ici, ils ne veulent pas se faire d’ennemis chez les Lepi. »
Vegath: « On peut dire qu’on s’occupe de votre garde, faire croire qu’on reste ici et partir en douce. »
Nox: « Je suggère qu’on en parle à Derax immédiatement. »
Ladis: « Et si il travaille pour l’Empire? Il semblait réfractaire à ce que je lui disais. »
Nox: « Ça me surprendrait. Il faut savoir que les Lepi ne font pas facilement confiance aux étrangers. »

Nox demande à un infirmier d’aller chercher Derax. Il arrive quelques minutes plus tard.

Derax: « Les visites sont terminées. Vous êtes avec les nouveaux? »
Nox: « La visite s’est terminée avec eux. Et vous vous doutez de la raison pourquoi j’ai fait appel à vous. Aie-je toujours votre soutien… »
Derax: « Bien sûr, vous êtes de la famille. »
Nox: « … pour ouvrir le temple du Lapin Serein. »
Derax: « Oh Nox, prenez le temps de revenir à vos esprits. Vous en avez pour au moins une semaine à recevoir des soins et penser à tout ça. »
Nox: « Avec votre bénédiction nous comptons y aller dès demain. »
Basiran s’approche de Derax et tente de ressentir ce qu’il pense, n’y parvient pas.
Derax: « Mais vous êtes certain que c’est sage? Le clan n’est pas prêt. »
Nox: « Ce qui ne serait pas sage c’est de laisser le mal se relâcher sur le clan. » 
Derax: « Vous savez très bien que je veux vous aider. Mais le mal a attendu; nous avons scellé le temple. »
Basiran: « Et ce mal c’est quoi exactement? »
Derax: « Oh oh oh oh oh seul Nox a vu la créature. Nous l’avons tiré de là et nous avons scellé le temple. Nous avons entendu le cri, c’est tout. »
Nox: « À combien estimez-vous le temps de travail pour rouvrir le temple? »
Derax: « Je dois vous avouer que nous avons fait vite. Ouvrir la porte sera simple, il faudra une journée ou deux ou trois pour ouvrir la chambre inférieure. »
Nox: « Y a-t-il un moyen plus rapide? L’Empire sait que je suis réveillé. Il sait aussi ce qu’il y a dans le temple. Mais crainte c’est qu’ils utilisent ce mal contre la famille. Mon rôle, en tant que chasseur, c’est de vous protéger. Mon erreur a été d’y aller seul. Mais aujourd’hui, des gens, des amis de mon maître sont venus avec les meilleures intentions pour nous prêter main forte. Nous ne devons pas laisser cette chance. J’ai besoin de votre bénédiction et de votre appui. »
Derax: « Ah. Le mieux qu’on peut faire, c’est balancer tous nos explosifs pour libérer la voie. Mais ça sera bruyant et on risque d’endommager la chambre. Mais nous le ferons pour vous, si vous le désirez. »
Nox: « Nous avons besoin d’un moyen discret. L’entrée n’a pas à être grande. »
Ladis: « Pourquoi ça sera si long? »
Derax: « Mais nous ne sommes pas fous. Nous avons rempli le passage. Si vous voulez qu’on fasse plus discret et plus rapide, il nous faudra de la machinerie. Je vais voir si Ribalex peut nous trouver quelque chose. »
Nox: « Je peux voir aussi ce que je peux faire. »
Basiran: « Dès qu’on approche le temple, l’Empire le saura… »
Nox: « Dès ce soir il faut dégager l’entrée. »
Derax: « Nox, je comprends votre empressement. Mais le mal a attendu jusqu’ici. Mais en même temps, vous êtes notre meilleur chasseur et le plus sage d’entre nous. Je vais voir Ribalex pour déterminer si nous pouvons obtenir de la machinerie. » Il quitte.

Le groupe discute un moment. Vegath se demande comment le temple est fait, Nox lui explique. Vegath croit que Derax ne veut pas aller dans le temple. Nox lui explique que c’est normal, que c’est un tempérament Lepi. « Il porte sur son visage les marques de mon échec. Et nous avons perdu trois membres du clan. Donc non, il n’est pas enchanté d’y retourner. ».
Ladis: « Alors on l’attend. »

En attendant, ils vont demander des soins.

Quelques instants plus tard, Derax revient.

Derax: « Bon, Ribalex peut nous obtenir une foreuse et des convoyeurs, mais si on ne veut pas attirer l’attention, ce n’est pas en commandant cet équipement de la capitale qu’on y arrivera. »
Vegath: « Comment l’avez-vous scellé? »
Derax: « Avec tous les débris que nous avions après avoir libéré le passage… »
Ladis: « On peut commander une foreuse pour la semaine prochaine et progresser plus lentement. »
Vegath: « Qu’est-ce que l’Empire veut? Entrer dans le temple? »
Nox: « Initialement ces lieux étaient utilisés par des Jedi pour parfaire leur éducation. C’est un endroit idéal pour capturer des apprentis. Ce n’est pas pour l’Empire que le temple a été ouvert. »
Vegath: « Est-ce que l’Empire veut accéder au temple? »
Nox: « C’est nous qui l’a ouvert, pas eux. »
Ladis: « On fait croire qu’on commence les travaux dans une semaine, mais on commence en même temps. Si ça prends trois jours, ça prend trois jours. »
Basiran: « Si on utilise les explosifs, on pourrait faire des feux d’artifice en même temps? »
Ladis: « La ville est sous-terraine. »
Nox: « Le problème c’est que je suis convaincu que des espions remarqueront que nous creusons subtilement. »
Vegath: « Si on ne peut pas le faire subtilement, on peut le faire avec une explication qui plaira à l’Empire. Mais la première étape serait d’aller voir. »
Ladis: « Je suggère qu’on y aille avec les explosifs; on fait ça rapidement. »
Nox: « Ils s’attendent à ce que je sois sur pied d’ici une semaine. On peut commander la machinerie… »
Ladis: « Ils ne sont pas obligés de savoir qu’on va creuser. »

Ils s’entendent finalement pour la solution rapide des explosifs.

Nox: « Derax, c’est possible pour toi d’organiser un convoi discret pour nous amener au temple? »
Derax: « Bien sûr Nox. Par contre si nous voulons une équipe de chasseurs pour vous accompagner, ça sera difficile d’être discrets. »
Nox: « Je ne remettrai pas d’autres chasseurs en péril. Ils devront rester pour vous protéger. Sinon les chasseurs les plus fidèles pourront protéger le temple contre l’Empire, au besoin. »
Derax: « Ils voudront être avec vous. Mais je ne questionne pas votre sagesse. Je mettrai une petite équipe à la défense du temple. Mais le reste des chasseurs seront prêts à intervenir si vous avez besoin de nous. »

Basiran quitte et va méditer dans la salle d’attente. Il voit des images du futur.

Ils se sont donc entendus sur l’option explosifs pour le lendemain. Vegath et Ladis vont dormir à l’auberge, Basiran reste à l’hôpital pour la nuit.


Lorsqu’ils se retrouvent le lendemain, Basiran dit qu’il a une bonne et une mauvaise nouvelle. « On va se rendre à destination, et on va voir la créature. »
Vegath: « Et la mauvaise nouvelle? »
Basiran: « L’Empire est là. »
Ladis: « On tente de changer la vision? »
Nox: « Pourquoi tenter de changer le futur? »
Basiran: « J’ai l’impression qu’on prend des mauvaises décisions par dessus des mauvaises décisions. »
Vegath: « On avance péniblement mais on avance. »
Basiran: « Sato c’était plus que péniblement. »
Vegath: « Oui… »
Basiran: « Là je me demande si les explosifs c’est le meilleur plan. »
Ladis: « Basiran, l’Empire savent déjà qu’on est ici. »
Basiran: « En passant les impériaux dans ma vision étaient sur une espèce de machine. »
Vegath: « C’était gros? »
Basiran: « Je ne sais pas. »
Vegath: « On pourrait utiliser les explosifs pour entrer dans le temple, et bloquer le passage derrière nous et se faire une autre sortie. »
Basiran: « On fore, et on utilise les explosifs pour sortir. »
Ladis: « Les explosifs ça crée pas des tunnels… »
Vegath: « On fore pour la sortie alors. On demande aux Lepi de le faire. »
Ladis: « Ça expose les Lepi beaucoup plus à la rétribution de l’Empire. Si ils n’ouvrent que le chemin, c’est différent. On pourrait demander à Derax si il a un chemin pour nous sauver. »
Basiran: « On peut faire des pièges pour l’Empire? »
Ladis: « Le but c’est de ne pas confronter l’Empire ici. On voudra se rendre à la capitale le plus rapidement possible et c’est là qu’on risque d’être confrontés à eux. On veut sortir avant que l’Empire arrive ici. Il faut simplement aller vite. »

Vegath dessine un plan pour pouvoir quitter le temple en condamnant avec des explosifs un chemin que l’Empire pourrait utiliser.

Nox propose d’utiliser tous les yeux qu’ils ont pour déterminer quand l’Empire arrivera.
Ladis se demande si l’Empire va oser débarquer avec des marcheurs et des troupes alors que les Lepi pourraient les protéger.

Ladis veut parler à Derax car ils spéculent sur le soutien que les Lepi pourra leur offrir.

Nox demande aux infirmiers de faire venir Derax.

Derax arrive quelques instants plus tard. « Je ne suis surpris de constater que vous êtes déjà dans l’action. J’aurais espéré que vous changiez d’idée. »

Ladis: « Si on entre et sort en quelques heures du temple, croyez-vous que l’Empire aura le temps d’amener des troupes ici? »
Derax: « Si l’Empire s’intéresse réellement à vous et au temple, ils sont peut-être déjà tout près, à nous observer. Prêts à intervenir dans la minute. »
Ladis: « Avec un grand contingent? »

Derax: « Nos tunnels sont longs et étroits. Ils viennent rarement ici, parce qu’ils ne peuvent amener leur machinerie lourde. Nous avons l’avantage du terrain, mais si ils sont ici, ils auront le nombre. »
Vegath: « On peut aussi faire croire qu’on part et pendant ce temps on fait les travaux. La seule chose qui nous empêche de prendre notre temps, c’est qu’ils savent qu’on est ici. »
Ladis: « Depuis des années ils savent que Nox est là et ils ne sont pas venus. »
Basiran: « Le défi, c’est aussi de reprendre notre vaisseau et de partir d’ici. »

Nox demande à Derax si c’est possible d’avoir une carte des tunnels qui se rendent à la capitale.

Derax: « Oh Nox, vous savez que les Lepi creusent vite et avec leur instinct. Nous n’avons pas de carte mais je pourrai vous pointer dans la bonne direction. »
Nox: « Je ne veux pas vous mettre en danger. »
Derax: « Si je vous donne la direction, ils ne le sauront jamais (il le dit mais n’a pas l’air de le croire lui-même). »
Nox: « Partons pour le temple avec les explosifs. »
Derax: « J’ai parlé avec Ribalex; nous serons prêts dans une heure. Nous nous rejoignons là-bas. »
Nox: « Il est important qu’ils pensent que je suis resté à la chambre. »
Derax: « Oh, nous serons discrets. »


Une heure plus tard, ils se retrouvent à la porte. Nox a été amené dans une boîte avec des pièces. Ils amènent aussi une grosse caisse avec les explosifs. Quatre Lepi et Derax avec des Glowrods ont rejoint le groupe. Ils entrent dans le temple en utilisant la grande porte de pierre; ils passent dans l’immense anti-chambre puis voient une porte technologique récente aux multiples verrous, surmontée d’une grande lampe qui éclaire la pièce.

Derax se rend à la porte avec la grosse lumière. Il va faire le code. Une alarme bruyante sonne pendant que la porte ouvre. « DANGER DANGER DANGER »

Derax, qui réalise à quel point leur entrée est bruyante: « Vous avez choisi l’option pas discrète! »

Ils entrent dans le temple. Ils voient les passages et des chambres vides, tout est très ancien. Plein d’écritures sur les murs.

Ils arrivent dans la chambre avec l’accès au tunnel qui descend vers la chambre inférieure. Ils sortent Nox de la boîte. Derax: « Ribalex m’a dit comment me servir de ces explosifs, mais vous allez m’aider. »

Ribalex répartit les explosifs pour faire détoner le monticule. Le groupe l’aide. Ils travaillent une heure, progressent rapidement et descendent dans le tunnel. Les autres Lepi restent derrière. Ils travaillent une demie-heure de plus sans succès. 1h30 est passée. Une autre heure passe, ils progressent. Ils placent les explosifs rapidement pour faire une descente en spirale. Ils découvrent un ancien tunnel à mi-chemin. Finalement, après 3h45, ils arrivent en bas. Ils ont les poumons remplis de poussière. Ladis est incommodé.

Un froid intense sort du trou qui mène, plus bas, à la chambre inférieure.

Derax: « Je ne pensais pas y revenir. Qu’est-ce qu’on fait Nox, pour ne pas subir exactement le même sort que la dernière fois? »
Nox: « La dernière fois je suis entré seul. Et la créature m’a bêtement surpris. Si nous entrons ensemble, nous pourrons faire face à la créature. »
Ladis: « Notre objectif c’est de détruire la créature? »
Nox: « Nous allons déterminer quel est le défi du temple. »

Ils ont de plus en plus froid.

Ladis descend, tous le suivent rapidement. Derax également.


Ils se retrouvent, individuellement, à nouveau dans leur passé, dans le monde de leur enfance. Les figures rassurantes de leur clan et de leur famille adoptives vaquent à leurs occupations. Ils se souviennent comment ils ont laissé ces gens derrière, et un sentiment de culpabilité monte en eux…

Ladis va voir Sato. Il lutte contre la culpabilité en se disant que c’était pour les protéger qu’ils ont quitté. Il utilise sa compassion. Il résiste à la culpabilité, il met Sato sur ses épaules et va voir Bezerbon.

Vegath sent la culpabilité monter pour les Drall, il va les voir et leur explique qu’il doivent partir pour assurer leur avenir, leur descendance. Il explique qu’ils vont combattre l’Empire pour les aider. Il parvient à résister.

Basiran explique le départ à la famille car ils devaient les aider en quittant et il pense à ce qu’ils leur ont amené en travaillant à rendre la galaxie meilleure. Il regrette pour Sato. Il regrette aussi beaucoup pour Saam, regrette de ne pas l’avoir protégé. Se sent extrêmement coupable pour le gotal.

Nox, de son côté, revoit son clan sur Kalee, lorsqu’il était jeune. Il les a laissé de côté malgré ses talents de chasseur. Il souhaite contribuer à regagner la fierté de la race; inspirer la confiance entre eux et cesser de dépendre de l’extérieur, retrouver la fierté. Nox échoue, il est complètement emporté par la culpabilité.

Derax s’en sort lui aussi; il n’a pas abandonné son clan. Ils se réveillent tous en l’entendant rire et crier: « Je n’ai même jamais abandonné mon clan! »


En se réveillant, ils sont au sol, dans la chambre inférieure, au pied des débris qui ont servi à rapidement scellé la pièce. Au fond de la pièce, le visage d’une immense créature aux dizaines de petits yeux les menace; la créature ouvre une grande gueule remplie de dents acérées qui pivotent sur elles-mêmes et une douzaine de tentacules s’agitent dans la pièce. Nox est pris dans une tentacule et est amené vers la gueule de la créature. Ils ont l’impression que les murs se rapprochent d’eux. 

Ladis et Basiran ne parviennent pas à cacher leur terreur!

Basiran surmonte sa peur puis fonce vers le tentacule qui tient Nox. Il a déjà le shoto de Sato dans ses mains. Il tente de frapper le tentacule, le manque! La créature ouvre ses yeux bleus et regarde Basiran l’air se cristallise autour de lui! Il se concentre tellement sur Basiran qu’il lâche Nox, mais le blesse en le laissant tomber! Il blesse psychiquement Basiran. Vegath utilise la Force (battle meditation) pour soutenir le groupe. La créature tente d’attraper Nox à nouveau. Elle le frappe, le blesse, puis le récupère à nouveau! Ladis s’avance à la hauteur de Nox et Basiran et attaque les tentacules avec son force pike! Il frappe le tentacule qui tient Nox et le blesse! Derax tire la créature avec son blaster pistol! Il touche son visage et la blesse! Nox tente de se libérer de l’emprise de la créature, il y parvient!

Ladis charge la créature et tente de la frapper dans les yeux! Il l’atteint et enfonce son arme dans l’un de ses yeux! Ladis entend le cri strident de la créature, mais résiste aux dégâts que le cri aurait pu causer. « Laisse-nous tranquille! ». Basiran s’approche et attaque le visage avec le shoto! Il lui coupe plusieurs dents! La créature ouvre les yeux et regarde Basiran à nouveau! Elle est confuse et ne le regarde pas directement, la glace se forme dans l’air près de lui! Son bouclier est pris dans la glace noire. Elle le regarde à nouveau en moins d’une seconde, il est paralysé lorsque la glace noire se forme autour de son armure. 

C’est à ce moment que Nox, à nouveau libéré, sort son lightsaber! Il fonce vers la créature et l’attaque! Il tranche le visage de la créature en deux! Derax continue à tirer avec son blaster!!! Puis le baisse quand il se rend compte qu’elle est définitivement morte.

View
Saison 3, Acte 1, Épisode 1
La rémission

Les Lepi applaudissent le réveil du Kaleesh!

Vegath inspire un sentiment de sécurité au Kaleesh avec la Force.

Derax: « Oh Nox, vous aurez besoin de soins vous aurez besoin de soins. Infirmiers, amenez-le à l’hospice. Distingués invités, laissez-moi vous annoncer que la machine a fonctionné; notre frère Nox est revenu parmi nous, et nous le ramènerons à la santé! »

Tous le monde applaudi ben vite!!

Nox se penche et prend Derax dans ses bras.
Nox: « Qu’est-ce qui s’est passé, j’ai failli? »
Derax lui dit qu’il doit d’abord prendre soin de lui et les infirmiers l’amènent. Basiran suit les infirmiers en offrant son aide.

Derax explique aux invités que la famille pourra le visiter demain quand il sera remis. Ladis regarde la foule, tente de voir si quelqu’un est louche. Ladis remarque un Lepi qui a l’air un peu louche; il est mieux habillé que les autres et n’a pas l’air de bien aller.

Ladis donne un coup de coude à Vegath, lui montre le Lepi: « Je vais voir où il va, on se rejoint plus tard. »

Nox est amené vers l’hospice, se fait rassurer par les quatre infirmiers. Basiran en arrête un pour lui demander qui est la famille: l’infirmier dit que c’est la « famille », la famille de Derax. Basiran s’approche ensuite de Nox, dit qu’il a un grand ami en commun. « On est arrivés à un bon moment. » Un infirmier tente de stopper la conversation, dit que Nox doit se reposer. Nox lui dit qu’il veut entendre ce que Basiran a à dire.

Basiran dit qu’ils sont en pèlerinage, qu’ils sont sur la trace de Venzati. Il lui demande qui il voulait protéger. Nox: « Eux. Mais qu’est-ce que vous disiez au juste? »

Basiran dit qu’ils ont été des disciples de Venzati, élevés par lui dans leur jeunesse. Nox: « Vous êtes les enfants de Venzati? »
Basiran: « Dans un sens figuré oui. »
Nox: « Hm. »
Vegath les rattrape. Basiran voit dans les pensées de Nox: « Venzati l’avait prédit ». Basiran voit aussi une créature terrifiante dans les pensées de Nox.

Basiran: « Pourquoi tu es resté ici, pourquoi tu as quitté Venzati? »
Nox: « Venzati m’a donné une tâche à accomplir avant de suivre ses traces. »
Vegath: « Vous savez où il est? »
Nox: « En temps et lieu il me contactera. Ou si je pars à sa recherche il aura laissé des pistes, pour le rejoindre. »
Les Lepi s’en font car deux personnes lui parlent. Nox les rassure, en les remerciant de leur bonté.

Basiran: « C’est indiscret de demander c’est quoi la quête? »
Nox: « Indiscret, non. Précoce peut-être. »
Basiran: « Bon repos » Puis il quitte. Vegath continue sans rien dire. Ils entrent dans l’hôpital.

Ladis tente de suivre le Lepi louche, il attend que la foule se disperse et prend un autre chemin pour se diriger dans la direction de l’hôpital. Le Lepi le remarque, puis change de direction pour remonter dans les terriers. Ladis cesse de le suivre. Puis retourne voir les autres, croise Basiran.

Ladis: « Y’avait un Lepi très louche dans la foule; il m’a vu et s’est sauvé. »
Basiran: « C’est dangereux. Il faudra faire attention. »
Ladis: « Le Kaleesh est peut-être en danger. Le Lepi est peut-être un espion impérial. »

Basiran: « J’ai un bon sentiment. J’ai vu dans les pensées du Kaleesh, et il pense que Venzati avait prédit notre arrivée. Il avait une quête, il est resté deux mois ici pour ça. Je pense qu’il nous fait confiance, il a confronté une créature, dans une construction ancienne. »
Ladis: « Le temple. Ils ont trouvé quelque chose là-dedans. Où est Vegath? »
Basiran: « Il a suivi le Kaleesh. »
Ladis: « On pourrait parler au chef ici, le Lepi louche est assez reconnaissable. »
Basiran: « Moi je vais aller monter la garde. »

Vegath se fait bloquer alors que Nox est amené à l’intérieur de l’hôpital. Vegath est dans une salle d’attente, entouré d’autres Lepi. Il tente d’ouvrir la porte pour suivre. Il s’assoit et jase avec les Lepi. Il apprend que Nox est un nouveau membre de la famille Terrix. Depuis 2 ans, il est différent mais est des leurs; c’est un chasseur qui rivalise avec les meilleurs. Il apprend aussi que le Kaleesh souhaitait explorer le temple: il a réussi, a fait face au danger mais a survécu. Tout le monde applaudi. Ladis et Basiran arrivent dans la salle d’attente pendant que le monde applaudi. Ils entendent les histoires qui se racontent avec enthousiasme: sa chasse, sa quête, son intégration, son courage… Basiran s’approche d’un Lepi derrière le comptoir et lui dit qu’ils sont là pour offrir leur protection. Pendant ce temps Ladis parle à Vegath du Lepi louche et offre d’en parler au patriarche.

Basiran tente d’entrer discrètement avec ses armes. Il est vu; Vegath vient l’aider à tenter de convaincre le gardien à l’accueil. Le Lepi: « Vous n’avez pas à vous en faire. Mais je vois que vous avez un lien spécial. Assoyez-vous ici et ne dites pas un mot. » Il lui pointe un banc, d’où il peut voir les écrans des caméras tout le tour de l’hôpital.

Ladis et Vegath sortent de l’hôpital pour aller parler à Derax. Ils le croisent, il marchait vers l’hôpital. Vegath: « Derax! On vous cherchait. Vous alliez voir Nox? »
Derax: « Heu, oui. Je sais que les visites sont demain mais ils laisseront sûrement passer le patriarche. »
Vegath: « Vous connaissez tout le monde dans le village? »
Derax: « Ils font partie de ma dynastie! »
Vegath parle du Lepi louche. Lui demande si il peut aider à l’identifier. Derax devient impatient, il dit qu’il fait confiance à tous ses frères, soeurs, fils, filles, petits fils et petites filles, cousins, cousines… Il a appris pour Basiran qui veut faire la sécurité, il leur demande d’attendre à demain pour voir Nox et de ne pas s’en faire. Vegath tente de lui implanter le soupçon pour 5 minutes.
Derax: « Bwah, je comprends que vous souhaitiez prendre des précautions. Et c’est votre ami. Je vais faire redoubler la garde à l’hôpital. »
Vegath: « Et ça vous dit quelque chose, un Lepi habillé d’un habit gris de grandes soirées? » Derax: « Ah, Broxxid. Rappelez-moi pourquoi vous considérez qu’il est suspect? »
Ladis: « Il avait l’air contrarié. Quand je l’ai suivi il s’est sauvé très vite. »
Derax: « Pour vous tout est toujours trop vite hahahaha! Je lui parlerai. »
Vegath: « Vous le connaissez? »
Derax: « Tout le monde connait Broxxid! »
Vegath: « Merci… »

Ladis suggère à Vegath d’arrêter de les suivre. Derax continue vers l’hôpital.

Basiran voit Derax entrer et aller vers la porte fermée avec ses deux hommes. La porte lui est ouverte, il entre. Basiran regarde et voit les salles à l’intérieur.

Nox est installé sur un petit lit en métal avec des machines qui stimulent ses muscles. Derax arrive. « Oh Nox, oh Nox. Oh Nox. Comment allez-vous? Des souvenirs de ce qui s’est passé? »
Nox: « Je suis bien grâce à vous Derax. J’ai bien peur que celui qui a vécu les conséquences de mon échec c’est vous. »
Derax: «  Reprenez vos esprits! Je n’ai rien. J’ai eu peur de vous perdre. »
Nox demande si d’autres ont été blessé.
Derax: « Nous avons perdu Trissid, Mirix et Brouillotte! »
Nox: « C’étaient tous de bons chasseurs. Leur présence manquera à la famille. »
Derax: « Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez? »
Nox: « Non, mon erreur a été de surestimer mes compétences. J’y suis allé seul. J’aurais dû y aller avec d’autres compagnons. »
Derax: « Mais vous savez que la Force vous protège. Ce n’est pas notre cas! »
Nox: « Ouais. Je devrai trouver des gens qui seront prêts à y retourner et chasser le mal qui y habite. »
Derax: « Oh non! Nous ne voulons pas vous perdre définitivement! »
Nox: « C’est vous tous que je ne veux pas perdre. Enfouir le problème peut causer la perte de la famille, si des personnes malveillantes libèrent le mal… »
Derax: « Et ces personnes qui sont venues à votre rencontre? Il étaient là hier. Vous leur faites confiance? Qui sont-ils? »
Nox: « Des connaissances de mon maître Venzati. Mais c’est la première fois que je les rencontre. Mais de première impression j’ai confiance en eux. Ils nous sauront très utiles pour éradiquer le mal. »
Derax: « Et nous aussi.. nous serons à vos côtés! »
Nox: « Je sais. »
Derax: « Ils souhaitent monter la garde ici et s’inquiètent pour vous. Vous voulez leur parler? Même si les visites sont demain seulement… »
Nox: « Il faut faire attention, par rapport à l’incident… C’est possible que ça aie attiré l’attention de l’empire. Il faut faire attention, il faudra faire vite. »
Derax: « Oh, d’abord reposez-vous, appelez-nous si vous souhaitez nous voir ou voir quelqu’un. Je n’aurais pas dû vous alarmer. »
Nox le remercie à nouveau, Derax rappelle qu’ils sont là pour lui, qu’ils sont la famille, puis quitte. Nox dit qu’ils va se reposer, prend le temps de s’apaiser et de sentir tout dans la Force autour de lui.

Derax ressort et Basiran le voit passer.

Ladis et Vegath vont se reposer à l’auberge. Basiran reste dans la salle d’attente.

Vegath se demande si les Lepi sont reconnus pour leurs prouesses en matière de médecine. Il pense que non. Il demande à Ladis si il pense qu’ils auraient le temps de se fasse poser un bras… Ladis répond à l’affirmative, ils prendront le temps. Ladis: « Mais tu devras reprendre ton entraînement. » Vegath croit qu’il trouvera de l’équipement de qualité pour se faire, mais plus il y pense, moins il pense que ça sera sur Coachelle Prime. Il pense qu’il trouverait ce qu’il cherche à Terr’Skiar.

Ladis appelle Basiran, lui demande si il a besoin d’être relevé. Ladis lui propose de continuer la garde dans quelques heures. Ladis va le rejoindre après un peu de repos, laisse Basiran retourner à l’auberge. Ladis fait quelques heures dans la salle d’attente aussi, jusqu’au matin. Le matin venu, les Lepi arrivent en groupe, en sauvage dans la salle d’attente. Ils ont leur plus beaux atours. Ladis tente de voir le Lepi qu’il a vu, ou autre Lepi louche.

Le médecin demande à Nox si il veut recevoir la visite. Nox demande des infos sur sa condition, le médecin explique qu’il n’a pas été blessé, qu’il a été gelé dans cette glace aux propriétés uniques. Nox accepte la visite, s’habille et s’installe dans le petit divan. Vegath se rend à l’hôpital, voit la pagaille. Ladis continue à monter la garde.

Nox reçoit les visites: tous sont émerveillés, fiers de lui, mais pleurent ceux qui sont morts dans l’incident. Certains demandent ce qu’il va faire maintenant. Il répond qu’il verra avec Derax. Ils insistent pour qu’il retourne à la chasse. Nox dit que la chasse lui manque et qu’il devra effectivement y retourner. Mais qu’il compte beaucoup sur eux pour ça.

Derax arrive et tente de gérer la foule « N’oubliez pas qu’il doit se reposer! » Éventuellement Broxxid arrive. Ladis le fixe. Broxxid hisse en le regardant!! Il ne parvient pas à intimider Ladis. Les autres Lepi se retournent. « Broxxid, ça va? Besoin d’aide? Tu n’aimes pas les étrangers? » Broxxid se tasse pour ne plus voir Ladis, le groupe le cache. Ceux qui étaient assis se poussent pour lui faire la place.
Ladis: « Vegath, je sais pas vraiment pourquoi, ce qu’il a, mais je ne lui fait pas confiance. Tu te renseignes ou j’essaie de le sortir? Dans les deux cas on va attirer l’attention. »

Vegath s’approche de Broxxid.

Vegath tente de lui inspirer de la confiance en lui. Les Lepi autour semblent irrités de l’insistance sur Broxxid.
Vegath: « Du calme mon ami; j’ai l’impression qu’il-y-a des informations ou des faits importants que tu connais, tu peux m’en parler. »
Broxxid: « Non, je dois absolement parler à Nox et seulement à Nox. »
Vegath: « Tu ne lui veut pas de mal? »
Broxxid: « Bien sûr que non c’est un héros »
Vegath: « Pourquoi être aussi agressif envers mon ami? »
Broxxid: « Ne me poussez pas, je veux parler à Nox. Laissez-moi tranquille. »
Vegath: « Tu peux attendre ou on demande aux gens de sortir immédiatement? »
Broxxid: « Laissez-moi tranquille. (Il est très agressif, il montre les dents.) »

Vegath quitte et va voir Ladis.

Ladis: « Alors? »
Vegath: « Il veut parler à Nox. Seulement à Nox. Il ne semble pas lui vouloir de mal. »
Ladis: « Si il fait du mal à Nox, tous les gens ici le détesteraient. Basiran s’en vient? »
Vegath: « C’est pas moi le devin. »
Ladis appelle Basiran. « Réveille toi. La file commence à diminuer. »

Broxxid, quelques minutes plus tard, va voir Nox.

Nox reconnait Broxxid lorsqu’il entre dans sa chambre. Il sait qu’il est riche et qu’il n’a pas de famille.

Broxxid: « Nox, je m’excuse, je m’excuse. L’Empire. Ils me paient pour surveiller le temple. Ils voulaient savoir si un jour tu te réveillerais et si d’autres venaient pour le temple et s’intéressaient à toi. Je ne leur ai rien dit, mais je ne suis certainement pas leur seul informateur. Je ne te dénoncerai jamais! Mais tu es en danger. Et les nouveaux venus aussi. »

Nox: « Merci pour ta franchise et ton avertissement. Ton courage pourra peut-être sauver des vies. Noublie jamais que l’Empire est notre ennemi et sème la division. tout ce qu’ils te donnent ils peuvent te l’enlever. Le clan et la famille sont plus forts; tu es sur la bonne voie. »

View
Saison 2, Finale, Épisode 3
La fin de Sato et le réveil de Nox

Le mur du bâtiment vibre, de la poussière tombe du plafond. Basiran se dirige dans la pièce qui donne vers l’arrière du bâtiment (un débarras), voit que la fenêtre est grillagée, se précipite vers elle et tente de l’arracher, sans succès. Une voix se fait entendre de l’extérieur: « Nous savons que vous êtes là, rendez-vous, sortez les mains en l’air! ».
Ladis: « Vegath, occupes-toi de Sato, assures-toi qu’il est correct ».
Ladis sort, voit Nostar qui se place derrière un muret de béton derrière les troupes impériales, puis un speeder de la police locale qui arrive au loin, mais qui ne s’approche pas de l’intimidant tank impérial. Ladis décide de foncer, court et bondit sur le tank, atterri sur celui-ci!
L’officier impérial, dont le torse et la tête sortent de celui-ci: « Tirez-le! ».
Les troupiers tirent sur Ladis et le touchent! Vegath sort du bâtiment, voit la scène, court vers le tank et utilise la Force pour tenter de faire croire à l’officier que les impériaux sont encerclés!

L’officier s’écrie: « Faites-moi tomber ce parasite!! » Le pilote fait un mouvement brusque avec le tank pour faire tomber Ladis, mais Ladis s’accroche. Il laisse tomber sa hache puis tente de sortir l’officier du tank, n’y parvient pas, le pilote du tank se retourne pour placer Ladis à vue des troupiers, Ladis s’agrippe à l’officier puis sort sa vibroblade! Les troupiers tirent, manquent Ladis mais endommagent sa vibroblade! Vegath tente de faire croire à l’officier avec la Force qu’il s’expose à des souffrances terribles de la part de Ladis si il ne se rend pas! L’officier prend effectivement panique comme Ladis est réellement accroché après lui!!! Nostar crie « Fuyez »!!!! Il tire avec son blaster pistol et abat un troupier! Les autres troupiers tirent sur Ladis et le manquent, puisque le tank est en mouvement! Basiran laisse tomber le projet de la fenêtre grillagée, entend le combat au loin et court vers l’autre fenêtre, saute pour sortir et constate la scène! L’officier crie à ses hommes: « Cessez le feu, imbéciles, vous allez me faire tuer! » Nostar: « MAIS FUYEZ, FUYEZ, QU’EST-CE VOUS ATTENDEZ!!! »

Vegath s’élance vers le tank, grimpe sur celui-ci et dit à Ladis de l’assommer avant que son pouvoir ne fasse plus effet. Basiran prend Sato et l’amène derrière, lui injecte un stimpack. Ladis dit à l’officier: « Descend. » Le tank s’arrête, l’officier descend puis dit: « Ne poussez pas votre chance, Zabrak. Vous nous avez pris par surprise mais nous contrôlons la planète ». Ladis entre dans le tank et égorge le pilote du tank avec son vibroknife! Tous ressentent le côté obscur, comme une vague. NOSTAR: « MAIS FUYEZ!!!! »

L’officier entrevoit ce qui se passe à l’intérieur, son visage change puis il crie aux troupiers: « Ces sont des barbares, abattez-les, abattez-les tous! ». Vegath monte également dans le tank, prend contrôle du canon du tank et tente de tirer sur les troupiers, ne sait pas trop comment utiliser les contrôles avec son seul bras et les manque puis bloque le système. Les troupiers tirent sur Vegath, dont le tronc et la tête sont également visibles, puis le blessent. Ladis prend les contrôles, pousse le trank à vitesse maximale et tente de frapper l’officier. Il le manque! Nostar tire deux troupiers (il en reste 3 sur 6). « Fuyez!!! »
Basiran constate le décès de Sato, il entend le combat et les cris, il prend la feuille exotique que Sato avait sur lui et le shoto, il passe le coin pour aller vers le combat et voit que Vegath est aux canons et que le tank tente d’écraser l’officier.

L’officier sort son blaster pistol, tente de sauter lui aussi sur le tank! Il y parvient, s’agrippe sur le tank! Il se met à faire un cri de guerre. Basiran fonce vers le tank, se rapproche. Les troupiers tirent à nouveau sur Vegath, le blessent gravement, il tombe inconscient à la tourelle… Ladis utilise la Force pour terrifier l’officier et les troupiers. Il y parvient, immobilise l’officier et deux troupiers. Puis il approche le tank de Basiran pour qu’il puisse monter. Il dit: « Où est Sato, on va aller le chercher! » Nostar crie: « Pour chaque seconde passée ici, des renforts se rapprochent de vous! » Il tire sur les troupiers, en abat deux autres!!

L’officier tente d’arrêter le tank en arrachant des pièces à l’extérieur, tirer une manivelle, arrache un tuyau etc. Basiran monte sur le tank lui aussi, allume le shoto et s’attaque à l’officier, le blesse sévèrement! L’officier crie de douleur. Le troupier restant tire sur Basiran, le manque mais l’un des coups passe au travers de la meurtrière, touchant presque Ladis, ce qui le surprend! Ladis utilise la Force pour terroriser l’officier, celui-ci est complètement figé. Ladis dirige le tank vers le corps de Sato. Nostar tue le dernier troupier, puis sort une machine avec une longue antenne de son sac, semble activer quelque chose.

Basiran attaque l’officier à nouveau avec le shoto, le blesse encore, ce dernier se cramponne mais est clairement terrifié. Ladis arrête le tank près de Sato, puis continue de maintenir la pression avec la Force sur l’officier.

L’officier sort son blaster pistol, essaie de tirer Basiran et échoue. Basiran prend son bouclier dans son autre main puis tente à nouveau de toucher l’officier, le manque! Ladis sort Vegath du tank et sort du tank. Basiran: « Vegath comment y va? » Ladis: « Il va bien! »

L’officier tente toujours de tirer Basiran, le touche avec son blaster pistol, il est clair dans ses yeux qu’il est en mode survie. Basiran abat l’officier avec le shoto puis descend du tank. Ladis: « Met-le sur le tank, je vais l’approcher du speeder. » Basiran: « Les forces de l’ordre sont arrivées, on est pas subtils en ce moment! » Basiran amène le corps de Sato.

Basiran et Ladis utilisent leurs stimpacks pour faire reprendre connaissance à Vegath. Ladis tente d’entendre les discussions sur les ondes, réalise qu’elles sont brouillées. Ladis: « On se dépêche, ils brouillent nos ondes! » Vegath et Basiran regardent autour et tentent de voir si ils sont suivis, ne voient rien.

Ils foncent avec le tank vers le speeder qu’ils avaient mis de côté. Ils voient les autorités qui sont entrées en patrouille, Nostar qui gosse sur son appareil avec une antenne. Ils entendent sur les ondes Nostar qui tente de confondre les forces impériales. Ladis arrête au speeder, ils mettent le corps de Sato et ils entrent dans le speeder. Ladis prend les commandes. Ils entendent et voient deux TIE qui patrouillent. Ladis part avec le speeder. Il demande à Basiran si ils vont à la cachette de Nostar, Basiran croit qu’il y a trop de monde. Ladis dit qu’il sait où Venzati est allé. Basiran est surpris! Vegath: « Tu as vu ça pendant tes visions? » Ladis: « Je vous expliquerai plus tard » Les TIEs les ont vu, les poursuivent!!

Ladis fonce avec le speeder, réussi à la distancer mais fait une collusion mineure, le derrière du speeder va dans tous les sens!! Les TIEs augment leur vitesse et les rattrapent! Ils approchent d’une zone plus populeuse, ils arrêtent le speeder sous un chapiteau. Ladis: « Il faut convaincre quelqu’un de nous amener au spacioport. » Basiran: « Avec un blessé… »

Ladis sort du speeder puis tente de trouver un taxi, Basiran l’aide. Il ne voit pas de service de taxi. Il remarque cependant des touristes près d’un speeder de location qui sont en train de négocier des fruits. Ladis prend le corps de Sato et s’approche d’eux, Vegath aussi. « Ce speeder est à vous?? » Le touriste: « Atchii habi bada, oui oui… » Vegath: « Mes amis sont blessés, on a besoin de soins, pouvez-vous nous aider? » Le touriste: « Vous avez besoin d’être amenés à l’hôpital!!! » Vegath: « On a un vaisseau avec l’équipement qu’il nous faut, ça sera plus proche! » Ils remarquent que des policiers s’intéressent à eux de loin, mais ils ont l’air honnêtes et réellement blessés dans un accident, donc ils détournent le regard. Le touriste: « Embarquez, nous vous amènerons au spacioport ». Vegath: « Merci, vous êtes vraiment trop aimables! »

Ils montent dans le speeder, le touriste leur donne deux stimpacks.

Ils s’installent tous dans le speeder. Basiran veut s’occuper des blessures de Ladis dans la voiture, Ladis refuse. Ils voient les TIE et deux autres chasseurs avec une navette aussi; le ciel semble subitement rempli d’impériaux.

Ils voient la route être bloquée derrière eux par les impériaux, ils sont passés juste à temps.

Le touriste obtient un code d’autorisation pour les amener à leur navette.

« Certains que vous ne voulez pas aller à l’hôpital? C’est votre dernière chance! » Basiran: « Non merci, c’est parfait! » Il remet au touriste quelques crédits.

Ils montent dans leur navette, Basiran jette un regard autour de la navette afin de voir si elle a été piégée. Ils ne voient rien.

Ladis amène Sato dans la mini baie médicale et va s’installer pour le départ. Ladis pilote et sort de l’atmosphère, arrive en orbite.

« Navette Sigma 3, nous avons une situation irrégulière qui nous force à inspecter tout départ en provenance des marchés Drebo. SVP veuillez suivre le vecteur suivant et attendre votre tour pour une inspection complète. »

Ladis regarde si Vegath souhaite tenter quelque chose en réponse à l’appel. Ladis: « Envoyez-nous les coordonnées. » Puis il s’adresse à Basiran: « Basiran, commence à calculer les coordonnées d’hyperespace pour Coachelle Prime ». Ladis voit que le vecteur les mène à une file de transports, il va se placer dedans. Des TIEs approchent. Basiran termine rapidement le calcul puis Ladis quitte subitement la file et ils partent en hyperespace!


Ils sont 7 heures en hyperespace. Basiran s’occupe des blessures de Ladis pendant le voyage. Ladis: « Il va falloir qu’on change de transpondeur. »
Basiran: « Est-ce qu’il peut être ramené? »
Ladis: « Même avec la Force… On peut peut-être le mettre en stase, peut-être que Venzati pourrait l’aider? »
Basiran: « Qu’est-ce qu’on a fait de pas correct? On prend des risques… »
Ladis: « On y pensera après, pense à quelque chose pour le mettre en stase. Vegath, est-ce que selon toi la Force peut le ramener? »
Vegath: « Je ne crois pas. »
Ladis, qui prend la feuille exotique: « C’est sa feuille… » Vegath la prend et va méditer.

Ladis tente de trouver Sato dans la Force. Il ne le trouve pas…


Ils arrivent finalement à destination, à Coachelle Prime.

METOSP: « Navette Sigma 3, bienvenue à la planète mère de la grande civilisation des Lepi, Coachelle Prime. C’est le destroyer TERMINATEUR qui fera votre inspection, veuillez suivre le vecteur que je vous ferai parvenir. À votre arrivée, les Lepi de « Trobatt Moncho  », notre capitale, se feront un plaisir de faire de votre séjour un moment mémorable. Veuillez noter que les taxes impériales sont établies à 27% et qu’une liste des produits qu’il est illégal d’exporter sera disponible sur demande à votre arrivée. Merci. »

Ladis: « Alors on y va? Cachez tout ce qui est compromettant. »
Basiran: « Comme un corps… »
Vegath: « On peut expliquer que c’est notre ami. »

La tour de contrôle demande leur manifeste. Ils passent avec seulement une inspection extérieure. Ils passent sous le Star Destroyer et descendent sur la planète. Ladis prend son force pike et le sert fort.

Basiran: « Pourquoi on est ici? »
Ladis: « J’ai parlé au Jedi de l’épreuve, il m’a dit que la prochaine convergence dans la Force est ici. Je vous ai dit que c’était sur cette planète mais j’ai hésité. Et c’était même avant ce qui est arrivé à Sato… »
Il prend une pause et continue: « Si on continue à aller vers les convergences, ont va continuer à se mettre dans ces situations. L’homme noir m’a dit que si on continuait à les visiter, notre destin nous serait imposé. »
Vegath: « Tu ne veux pas devenir un Jedi? »
Ladis: « Il y a d’autres façons de vivre… Mais si ça peut aider Sato…. »

Vegath se questionne sur la culture Jedi et la mort… Il pense que les Jedi peuvent ramener les morts à la vie. Il le dit à Ladis.

Basiran: « Le problème en ce moment est technique, c’est comment conserver un corps… » Ladis: « Il faut aller au temple du Lapin Serein. »
Basiran: « Si on veut aller dans cette voie-là, il faudra faire des sacrifices… On savait qu’on risquait de mourir et là c’est fait! »
Vegath: « Ça se pouvait pas que le destin c’était de mourir? »
Basiran: « Pas comme ça! On a utilisé Sato. C’était comme annoncé. Et sait-on honnêtement pourquoi on vient ici? »
Ladis: « C’est une convergence de la Force, un test. Prochaine fois que vous réussirez un test, demandez qu’ils ramènent Sato. »
Basiran: « Et en passant qu’est-ce qu’on fait avec ça? » Il montre le shoto. « C’est son objet, il l’a remporté. »
Ladis: « Dans quelque chose que tu ne veux pas suivre. »
Basiran: « Sato est mort parce qu’on est imprudents. Vous voyez ce qu’on vient encore de faire? On vient dans un nouveau nid impérial. On va survivre une semaine? On fait quoi là? On se pose le plus vite possible? Où? »
Ladis: « Au temple du Lapin Serein… »
Basiran: « Tu me niaises? »
Ladis: « Commençons par aller à la capitale et nous verrons. »

Ils approchent de la capitale. Elle est construite sous un énorme monticule, sous un sol couleur rougeatre, au milieu d’une plaine balayée par des vents complètement destructeurs. En descendant, ça brasse en sal. Ils se posent au spacioport.

À l’intérieur, la technologie est impressionnante, et le lieu leur rappelle Eriadu. Des grands espaces, une architecture grandiose. Les ports se trouvent dans les étages supérieurs de la tanière. Ils descendent et doivent payer 46 crédits pour l’amarrage et l’entretien; Vegath négocie pour 38 crédits.

Ça ne niaise pas. Les Lepi viennent s’occuper de l’entretien rapidement et dès qu’ils ont payé, ils sont en train de faire le plein et de vérifier les liquides de refroidissement.

Vegath demande si ils offrent un service d’entreposage. C’est le cas, les Lepi offrent même un service VIP discret pour les gens d’affaires, à 1395 crédits. « Vous êtes des professionnels qui demandez discrétion, nous avons un service pour vous et vos secrets professionnels! »

Vegath négocie le tout pour 1116 crédits.

Ils se rendent ensuite au salon VIP et trouvent de l’information sur le temple: Le temple du Lapin Serein est malheureusement une ancienne attraction touristique fermée depuis plusieurs années. S’y rendre prend environ 6 heures en utilisant le service de train.

Ladis à Basiran: « Il faudrait que quelqu’un magasine un lit de stase pour maintenir Sato au froid. Je vais faire la recherche avec Vegath, tu t’occupes de ça? »

Basiran cherche un lit pour maintenir Sato au froid. Basiran passe un moment dans le salon VIP à faire des recherches… Et en trouve un disponible dans la capitale à 2200 crédits.

Vegath et Ladis font plus de recherche sur le temple. Ils prennent un moment et apprennent qu’un accident y a fait plusieurs blessés y’a deux mois. Ils savent que c’était anciennement un lieu de culte, qui était fermé depuis plusieurs années.

Ils se font rapport. Vegath est sceptique quant à la possibilité de ramener Sato à la vie. Basiran croit qu’avec un brin d’espoir, il faut essayer.

Basiran: « C’est le lieu de convergence le plus bizarre qu’on a visité. »

Ils se rendent pour acheter le lit. Négocient pour 2090 crédits et obtiennent une livraison gratuite à la navette dans la section VIP. Les employés vont s’occuper du transfert du corps. Ils vont ensuite s’offrir une nuit de repos. Basiran prend soin des blessures de Vegath.

Le lendemain ils partent pour le temple.

Le temple est situé dans la communauté de Lliop, une petite municipalité au Nord-Est de la Capitale. Il s’agit d’un terrier plus petit, plus humble. Des petits commerces sympathiques bordent les rues. Ils ont vu dans le train les images des familles de Lepi qui gèrent le village.

En arrivant ils entrent dans le bâtiment public, qui se trouve près de la gare. Un Lepi les accueille: « Bienvenue, visiteurs. Comment puis-je vous être utile? Que nous vaut votre visite dans la belle communauté de Lliop? » Ils s’enquièrent pour le temple.

« Oh, vous cherchez le temple du Lapin Serein? Je suis déçu de devoir vous apprendre que celui-ci est condamné, après un accident qui s’est produit il-y-a de cela deux mois. »
Vegath tente de l’influencer avec la Force: « C’est fermé mais il reste des visites organisées par des guides débrouillards… »

Le Lepi: « Il faudrait parler à Derax. » Ils demandent un rendez-vous avec ce Derax, qui semble être le gestionnaire de l’endroit. Ils l’obtiennent en 30 minutes, le Lepi à l’accueil s’excuse du long délai.

Une demie-heure plus tard, le Lepi nommé Derax vient les chercher et les amène à son bureau. Ils montent des escaliers avec lui et sont surpris de voir un Kaleesh qui est exposé sur un palier; il semble être pris dans un bloc de ce qui semble être une espèce de glace. Une plaque se trouve au dessus et indique: « PLUS JAMAIS ».

Ils arrivent dans le bureau de Derax et demandent ce qui s’est passé.

Derax: « Le Kaleesh était l’un des derniers pèlerins qui ont tenté de visiter le Temple du Lapin Serein. L’accident s’est produit il y a de cela moins de 2 mois. Je ne peux dire si le personnage est mort ou parfaitement conservé; mais dans tous les cas, il est maintenant trop dangereux de s’aventurer dans le temple, à moins que vous ne vouliez subir le même sort. J’ai obtenu de la Capitale la permission de sceller l’accès au temple et de rayer son existence des guides touristiques. La place de ce temple est dans les livres d’histoire, laissez-moi vous dire. »

Le groupe lui demande ce qui adviendra du Kaleesh.

Derax: « Vous nous visitez justement à un drôle de moment. Demain j’obtiendrai enfin livraison de technologie qui pourrait nous permettre de le sortir de son tombeau tout en tentant de préserver sa vie. Si il a bien été conservé, il est possible qu’il revienne parmi nous! Mais visiter le temple est impossible. »

Ladis dit qu’ils ont déjà visité des lieux dangereux, Derax demande ses motivations. ils disent être en pèlerinage et vouloir entrer à leurs propres risques et périls. Vegath et les autres le convainquent qu’ils sont nobles et de confiance, il semble deviner leur affiliation Jedi.

Derax: « Hé bien, on dit que ce temple était visité il-y-a longtemps par des membres de l’Ordre Jedi. (Il sort un vieux document). Accompagnés d’un maître, des apprentis s’y aventuraient pour faire un apprentissage d’une façon unique. »

Ladis demande si un Dressellian faisait partie des pèlerins qui ont visité. Derax semble surpris et répond qu’un Dressellian, du nom de Venzati, a visité le temple il-y-a de cela deux ans. Le Kaleesh qui a été pétrifié est resté derrière après le passage de Venzati; ce dernier voulait visiter les chambres inférieures du temple, qui étaient condamnées, et le Kaleesh est resté pour y accéder alors que le Dressellian a quitté. Libérer l’accès a pris un bon moment, et ce n’est qu’il-y-a deux mois que la chambre inférieure a été réouverte. Le Kaleesh y est descendu et a été congelé sur place. Derax semble visiblement ébranlé par l’expérience et peu enclin à donner plus de détails. Il dit que si il donne la possibilité au groupe de visiter le temple, il ne donnera jamais accès aux chambres inférieures. Il répète: « PLUS JAMAIS. »

Le groupe souhaite parler à ce Kaleesh laissé derrière, Derax accepte de leur permettre d’assister à la cérémonie, tenue le lendemain, qui permettra possiblement de le ramener à la vie. Il leur offre des chambres pour attendre le grand jour. Ils vont se reposer.


Le lendemain, Drelax a préparé une petite cérémonie. Il explique devant des membres de la famille qui gère la communauté et d’autres dignitaires et intéressés que les Lepi prennent soin de leurs gens et dépensent ce qu’il faut pour les protéger (le groupe comprend que Derax considère que le Kaleesh fait partie de « leurs gens »). Il dit que « Nox » faisait partie de la famille. « Sa curiosité et son dévouement ont failli le tuer, mais son expérience aura servi d’exemple et permettra de protéger les générations futures ».

Derax met ensuite l’immense machine en marche. De la vapeur s’élève et la glace qui contient le Kaleesh semble s’évaporer tranquillement, pendant que des petits bras mécaniques et divers autres systèmes semblent s’apprêter à maintenir celui-ci en vie pendant la fonte.

Au bout d’un processus de trente minutes qui semble interminable, les yeux du Kaleesh s’ouvrent! Les Lepi semblent à la fois surpris et heureux!!

Le Kaleesh se réveille subitement puis s’écrie: « Vous ne passerez pas, je les défendrai jusqu’à la mort! »

View
Saison 2, Finale, Épisode 2
L'épreuve de Randon

Sato remarque que la grande console à gauche pourrait les cacher, puis que le terminal auquel il souhaite accéder, au fond de la pièce, est tourné de façon à le cacher en arrivant également. Il remarque aussi que ce terminal est lié à un système d’alarme ET aux chaises sur lesquelles sont installés les jeunes.

Sato retourne voir les autres.
Ladis: « Qu’est-ce qui se passe? »
Sato: « Y’a une salle d’ordinateur… Des enfants travaillent et sont surveillés par un groupe de COMPNOR. Au fond de la salle j’ai vu un terminal sur lequel j’ai senti que Venzati a travaillé… Avec un dispositif de sécurité lié aux enfants, qui pourrait les tuer »
Ladis: « Y’a moyen de le désactiver? »
Sato: « Je pourrais tenter. »
Ladis: « Y’avait combien de personnes armées? »
Sato: « 6 »
Basiran: « On sait que Venzati a touché à la console… Mais ça n’avait rien à voir avec la quête? »
Ladis: « Les enfants avaient quel âge? »
Sato: « Entre 10 et 15… Ils sont maintenus contre leur gré ici. »
Vegath: « C’est possible que ce soit simplement une illusion ici? »
Sato: « C’est pour ça que je suis ici et que je n’ai pas simplement désarmé les gardes! »
Ladis: « Je vais essayer de voir si c’est une illusion… »

Ladis se concentre et tente de déterminer si ce que Sato a vu est une illusion. Il touche aux autres et leur fait voir l’illusion: ils réalisent qu’ils sont présentement en réalité dans un bâtiment abandonné depuis longtemps. Les lieux sont les mêmes, mais en dans un état de décrépitude avancé. Basiran est ébranlé, Ladis tente de le réconforter.

Basiran: « Si on sait que c’est une illusion, est-ce que ça n’invalide pas le test? On doit peut-être tout simplement se rendre jusqu’au terminal? Qu’est-ce qu’on fait? »
Sato: « On sauve les enfants! »
Ladis: « Si les enfants n’existent pas, on a pas besoin de les sauver? »
Vegath: « Effectivement! »
Sato: « C’est notre intention qui est testée, il faut sauver les enfants… »
Vegath: « Mais si le test c’est de voir l’illusion, on est stupides de sauver des enfants imaginaires »
Ladis: « Les enfants sont peut-être ici réellement, on sait que certains ont été réellement sauvés. »
Vegath: « Tout est peut-être une illusion, même le terminal. Et pourquoi les impériaux auraient installé leur base dans un lieu de pèlerinage pour Jedi? »
Sato à Ladis: « Peut-être que tu pourrais descendre et tenter de voir la salle, ce qui est vrai et ce qui est faux… »
Ladis: « Je ne pense pas avoir la Force pour le refaire… Basiran, tu as vu dans ta vision que nous aurions à faire le choix entre les enfants et Venzati. »
Sato: « Les enfants sont réels, point. Le choix est facile. »
Ladis: « Si les enfants sont vrais, c’est peut-être l’information qui est une illusion. »

Ils proposent finalement d’envoyer Sato au terminal pour désactiver le piège qui pourrait tuer les enfants. Le groupe resterait pour neutraliser les gardes au besoin. Ils s’entendent tous sur le fait qu’il faut protéger les enfants d’abord.

Basiran: « En cas de problème, on fait quoi? Je propose d’entrer pour aller protéger Sato, c’est lui qui va accomplir la mission. »

Sato redescend. Il examine pendant un court moment comment se rendre derrière la console pour se rendre au terminal. Puis il bondit et se rend derrière.

Sato accède au terminal. Il y voit des images d’un temple sous-terrain, dans lequel il voit un accès qui semble caché près d’un mur. Ensuite le terminal donne des informations troublantes, des symboles étranges mélangés avec des images de gens qui semblent comploter.

Sato accède au clavier discrètement et tente de voir autre chose.

ACCÈS NON AUTORISÉ. 1 minute en compte à rebours apparaît sur l’écran. Il a le choix entre plusieurs options, entres autres désactiver le générateur et accéder aux infos de ce à quoi le terminal a servi jusqu’à maintenant. Il décide de désactiver le générateur! Il échoue, le temps passe, il reste 12 secondes, il réussit lorsqu’il reste trois secondes!! Il éteint le générateur! La pièce tombe dans l’obscurité.

Ça se met à parler, à chuchoter.
Officier: « Les enfants, nous allons évacuer de façon calme, rappelez-vous de la procédure. »

Basiran se concentre dans la Force pour aider le groupe, puis monte quelques marches pour se mettre à l’écart. Sato profite de la noirceur pour se cacher et dit calmement: « Laissez partir les enfants, il ne vous sera fait aucun mal! ». Civils et jeunes s’écrient: NOOOOON! Des traîtres!! et se lançant vers Sato. Un groupe court vers Sato! Ils le tabassent, ne le blessent pas incroyablement, mais le blessent! Un officier monte, suivi du reste, dans l’escalier, il dégaine son blaster! Il a 3 troupiers directement derrière lui! Officier, en voyant le groupe dans l’escalier: « Oh, voilà la source de notre panne! Arrêtez les! ».

Ladis s’avance et fonce vers le groupe de troupiers avec sa hache, les tue les trois! Il terrorise les enfants, même ceux qui s’attaquent à Sato! Puis il se fait un chemin au travers des enfants et civils entre lui et les troupiers qui suivent derrière. L’officier n’est pas apeuré, mais les civils et les enfants oui! Basiran fonce vers Sato, pousse tout le monde dans son chemin en passant! Il se rend à Sato! Sato aux civils: « Vous ne voyez pas qu’ils se servent de vous, que vous êtes des outils pour eux? Fuyez et profitez de votre vie! » Les 3 troupiers arrière dégainent et tirent sur Ladis! « Arrêtez le! » Ils manquent, la foule s’énerve et pousse Ladis, qui tombe par terre.

Ladis se relève: « Laissez tomber vos armes! Sinon nous allons devoir continuer de nous battre ». Les trois troupiers sont terrorisés et laissent tomber leurs armes. Vegath redescend, tombe face à face avec l’officier: « Venez ici les enfants, nous allons vous aider et vous expliquer pourquoi ». Il s’adresse directement aux jeunes. Il les convainc en faisant son geste arrogant pour passer devant l’officier. L’officier pousse Vegath pour passer, « Les enfants, n’écoutez pas ce déchet. Procédez à l’évacuation. » Les enfants: « Bouhhhh Traître!!! » Ils crachent sur Vegath et montent les escaliers. Basiran suit les civils derrière qui crient aux autres en avant: « Laissez-le tranquille il pense qu’il nous aide ». Sato va vers l’officier, sort son arme, la met à stun puis tire sur l’officier! Il le fait tomber! Les enfants crient et montent plus rapidement. Les trois troupiers lèvent les mains et tentent de contourner Ladis.

Vegath court pour monter les marches puis s’adresse aux jeunes: « Arrêtez, on vous a menti, on vous a pris pour des imbéciles, on vous force à être ici, nous sommes ici pour vous aider. Pour vous permettre de retrouver vos familles, votre vraie vie d’enfants, ne pas être enfermés, menacés… Êtes-vous prêts à nous écouter pour vous redonner le droit de jouer, de vous amuser? Ces gens ont profité de vous, nous sommes vos amis ».

Enfant: « Quel futur vous pensez qu’on a à l’extérieur d’ici? » « Et qu’est ce que vous voulez en échange? »

Vegath: « Rien, votre vie vous appartient! »

Il voit les enfants s’évaporent devant lui.

Immédiatement après, un mystérieux personnage vêtu de noir apparaît devant eux. Ils sont chacun dans leur petite illusion, isolés avec ce même personnage.

« Ah, les Jedi. Attirés comme des spiratz à un glowrod. Vous étiez des centaines à visiter ces lieux à chaque cycle… Mais depuis que le côté obscur s’étend d’un bout à l’autre de la galaxie, vous n’êtes que si peu à subir l’épreuve. »

Il s’adresse ensuite, individuellement mais simultanément, à chacun d’entre eux.

« Basiran Tan, votre colère et votre refus des enseignements Jedi ont fait de vous un potentiel traître à la cause. Et je sais de quoi je parle. Cependant ici, vous avez fait preuve de courage et agit sans céder à la colère. Vous méritez donc d’avoir accès au trésor que vous ont laissé les enfants de Drebo. Entrez, vous êtes attendu. » Il le laisse entrer dans une armurerie médiévale et voit des Kaleesh qui se préparent pour l’entraînement. Il voit Venzati qui affile une dague à deux pointes et la dépose ensuite. Ils quittent. Basiran ramasse cette dague et des images de la vie de Venzati s’enchaînent dans sa tête, pendant une fraction de seconde.

« Sato, vous êtes un survivant. Si l’un d’entre vous pourrait survivre sans sa famille, c’est bien vous. Mais ici, votre désir de Justice a surpassé votre instinct de survie. Vous avez tout risqué pour aider les enfants de Drebo. Vous méritez donc d’avoir accès au trésor que vous ont laissé les enfants de Drebo. Entrez, vous êtes attendu » Sato arrive dans une grande vallée de Shili, où il voit que des traces ont sauvagement endommagé la nature. Il prend une fleur, qui se sèche dans ses mains mais reste belle. Celle-ci lui inspire la paix, le respect de la vie.

« Vegath, votre curiosité et votre intérêt pour la rébellion risque constamment de devenir une obsession. La corporation de votre famille pourrait contribuer à l’effort de guerre, mais la guerre ne doit jamais devenir votre objectif et vous risquez de vous éloigner de la cause qui vous a mené jusqu’ici. Mais aujourd’hui, votre curiosité n’est pas devenue obsession et vous avez su faire la bonne chose proprement et sans acharnement. Vous auriez pu tenter d’aller plus loin avec ces enfants, de les interroger, mais il est clair que ce n’était pas votre priorité, la Force a réellement senti que vous étiez là pour eux. Vous avez droit d’accéder à votre récompense. »

Vegath entre dans une pièce dans laquelle il trouve un vêtement dans une penderie, avant de marcher sur un balcon où il est attendu par une foule. Le vêtement s’adapte à ses interlocuteurs pour lui donner de la crédibilité.

« Ladis, votre apparent abandon de votre maître trahi votre désir de le remplacer aux yeux de votre famille. Vous m’avez déçu. Votre haine et votre propension à régler vos problèmes par la violence ont engendré votre échec à l’épreuve. Mais vous avez changé de stratégie pendant le combat, lorsque vous avez fait face au second groupe d’adversaires. Continuez dans cette voie. »

Il poursuit: « Heureusement pour vous tous, votre quête ne s’achève pas ici. Une nouvelle convergence dans la Force vous appelle. Elle se trouve à Coachelle Prime. Lorsque vous y serez, cherchez le temple du Lapin Serein. Ses profondeurs recèlent des secrets qui dévoileront votre Destinée. »

Ladis: « Qui êtes-vous? « 

L’homme Noir: « Un Jedi comme vous, qui est passé ici bien avant. »

Ladis: « Un Jedi ou un Sith? »

L’homme Noir: « Ceci dépend à qui vous demandez. »

Ladis: « C’est à vous que je le demande. »

L’homme Noir: « Un Jedi. L’important c’est que je continue cette épreuve, et comme vous avez pu le constater, je fais poursuit mon travail, même en cette ère obscure. »

Ladis: « Pourquoi cet endroit est teinté du côté obscur? »

L’homme Noir: « C’est la force qui a décidé. Bien avant vous bien avant moi. Ce que je sais, c’est que la Force attire le mal ici. Et lorsque le mal se trouve ici, les Jedi viennent pour le combattre. »

Ladis: « Je ne souhaite pas remplacer Venzati ou personne. Ni devenir un Jedi. Je veux simplement protéger les autres et je ferai tout ce qu’il faut pour le faire. Pourquoi certains disent que je suis un Sith? Quel est votre nom? »

L’homme Noir: « Mon nom… je l’ai oublié. Et vous Ladis, si vous choisissez de ne pas suivre la voix des Jedi, évitez ce genre de lieu. La Force sentira votre désengagement. Et elle ne vous laissera pas échapper à votre Destinée. »

Ladis: « C’est ma destinée de devenir un Jedi? »

L’homme Noir: « Seul vous pouvez répondre à cette question. »

Puis il disparaît.


Ils se retrouvent donc tous à nouveau dans le bâtiment, qui est clairement abandonné. Basiran appelle Vegath, il descend. Vegath descend habillé différemment, ils voient tous qu’il est mieux habillé que d’habitude.

Ladis: « Le trésor de cet endroit c’est une armure? »
Vegath: « Le trésor c’est ce qu’on voulait y trouver. »
Basiran: « Moi je ne sais pas pourquoi j’ai passé le test. J’ai trouvé ceci. (Il montre la dague de Venzati) »
Ladis: « C’est pour le combat ou c’est cérémoniel? »
Basiran: « Je ne me vois pas me battre avec ça, c’est comme fragile. »
Vegath: « Tu sens la Force dans la dague? »
Basiran: « Oui, je ressens le couteau. Et je sens que je dois lui remettre. C’était sa première épreuve, mais je ne sais pas où on doit aller. »
Ladis: « Moi je sais, il me l’a dit. »
Vegath: « Et Sato? »
Sato: « Moi j’ai trouvé la paix… Pour résister à mes tentations pour le côté obscur. Mes tentations d’utiliser la violence au lieu de… »
Basiran: « Dans les derniers jours pourtant on a appris qu’il faut parfois utiliser la violence pour atteindre nos fins. Peut-être que le ranger a une belle histoire à raconter? »
Ladis: « Si il existe vraiment. »
Vegath: « La voix nous a dit que tu pouvais trahir la cause… »
Basiran: « Le problème c’est que je ne comprends pas la cause? »
Ladis: « Il ne faut pas croire cette voix nécessairement. »
Basiran: « D’ailleurs c’était qui? »

Vegath: « Je ne crois pas que qui que ce soit ici comprenne mieux la cause… Mais la voix t’a visé personnellement Basiran, c’est important que tu fasses attention pour mieux la comprendre. »
Basiran: « On a pas tous la même définition de ce qu’il faut faire. »
Ladis: « On s’en va! J’aurai une question pour vous lorsque nous serons dehors. »

Ils sortent tous du sous-sol. Ils arrivent dans le corridor. Ils se rendent directement à la fenêtre, puis sortent immédiatement. Le sous-sol est abandonné depuis longtemps mais est exactement le même que dans leurs visions, seulement vide de vie.

Sato sort par la fenêtre. Dehors, il aperçoit un blindé impérial dans lequel siège un officier. Six troupiers impériaux sont en joue juste à côté du véhicule. Ils semblaient clairement attendre que quelqu’un sorte du bâtiment.

Officier: « Ça faisait longtemps qu’on avait pas vu des p’tites crasses dans le quartier. Chasseurs de légendes, j’imagine? »

Le canon se tourne vers Sato puis le tank fait feu!! Sato est projeté derrière, complètement oblitéré par le choc.

View
Saison 2, Finale, Épisode 1
La convergence de Randon

Le groupe discute de sa stratégie en arrivant au marché; Ladis propose de demander au port si quelqu’un a vu un A-36. Basiran rappelle qu’il faudra être prudents, Ladis leur rappelle qu’il faut se méfier des traqueurs Gand. Ils se questionnent sur les Gand et les Dressellians, en savent peu, sauf que les Dressellians sont plutôt rares et taciturnes.

Ladis: « Je propose qu’on atterrisse et qu’on se renseigne sur un A-36… Mais au port ils ne sauront peut-être rien sur l’équipage du vaisseau? »
Sato: « Il ne faut pas poser trop de questions si on veut passer inaperçus… »

Basiran va méditer. Il voit un immeuble, des enfants en détresse, des Gands qui les observent…

Basiran va les rejoindre et leur dit qu’il a des visions beaucoup plus facilement, puis décrit sa vision. Ladis se demande si il y a un temple Jedi sur la planète. Basiran y pense un moment, se rappelle que Saam avait mentionné Randon, un passage obligé pour les Jedi du Mid Rim. Une convergence dans la Force s’y trouverait.

Basiran: « On cherche la convergence? »
Ladis: « Il faut aussi savoir où Venzati est allé par la suite… »
Sato: « Exactement. Et est-ce que l’esclavagisme est une pratique courante ici? »
Basiran: « Malheureusement, oui… »
Basiran relit les infos reçues en orbite, voit qu’un avertissement dit de ne pas laisser les enfants marcher seuls dans Drebo…

Ladis: « La vision de Basiran, ce n’est pas notre objectif. Mais si il y a des enfants esclaves et qu’on peut les aider, il faut le faire. »
Basiran: « Il faut d’abord trouver Venzanti. »
Sato: « Si on peut aider, c’est notre responsabilité. Maître Isa s’est cachée et l’a regretté. L’Empire opprime le peuple, on doit se rebeller. »
Basiran: « L’idée c’est pas de combattre l’Empire… »
Sato: « C’est notre devoir d’utiliser nos pouvoirs pour faire le bien. Et d’aider les gens qui n’ont pas les pouvoirs qu’on a. »
Ladis: « On pourrait combattre l’esclavagisme et le mal sur cette planète toute notre vie… Mais on a un objectif ailleurs. Si nous sommes confrontés à la vision de Basiran, on pourra agir en conséquence. »
Sato: « La dernière fois qu’on a eu une vision au bar, on a rien fait, malgré les horreurs que t’as vu… Tu ne regrettes pas un petit peu? »
Basiran: « Pas vraiment. Si on avait agi on aurait… »
Sato: « Perdu des informations? »
Basiran: « On aurait pu perdre Ladis, quelqu’un d’autre! »
Sato: « On a des devoirs à faire, et ça fait partie de ça. »

Sato pilote vers Drebo.

Ils voient le sable beige, le climat aride, des marchés populaires et rudimentaires qui s’étendent à perte de vue. Un des ports leur offre l’amarrage à 31 crédits par jour.

Ils se posent. Un droïde leur charge les 31 crédits.

Pour sortir du port et atteindre les marchés, ils marchent 20 minutes. Ils mettent leurs vieilles toges de la République trouvées dans la navette.

Dans le marché, la flore locale est bruyante et colorée. Ça prie, ça se chicane, ça chante… Le droïde les informe que les armes légères sont permises, pas les lourdes.
Ils choisissent leur équipement et quittent. Les produits disponibles au marché sont de la marchandise de la planète Krant principalement: des produits de la forêt. des fruits, des légumes, des animaux, des feuilles de couleurs vives, des crèmes, des épices, des insectes, des produits manufacturés etc… Ils sentent les odeurs fortes et diversifiées, voient les négociations qui battent leur plein pour les produits… La majorité de la population locale est constituée de Randoni, des humains pour la plupart bien chevelus et à l’apparence malpropre. L’autre partie est constituée d’une variété de races de l’Outer et du Mid Rim.

Basiran tente de trouver des stimpacks, les marchés semblent exotiques.

Ils tentent de trouver qui pourrait avoir l’air d’un informateur. Basiran se questionne; il croit qu’il faut s’approcher d’une cantine, il se souvient du nom de « Jeg’z » en voyant l’affiche. C’est là que les choses se discutent selon lui. Basiran et Sato ont chaud, Basiran place le capuchon de Sato sur sa tête…

Ils arrivent au Jeg’z. Les clients sont vraiment relax, semblent écrasés par la chaleur. Plusieurs mangent, mais d’autres non…

Sato et Ladis tentent d’identifier une personne à qui parler, n’y parviennent pas, mais ils ne semblent pas attirer d’attention… Basiran se demande si ils peuvent sentir les convergences dans la Force. Il se demande si au marché quelqu’un pourrait leur donner un indice (objet etc.).
Basiran: « Qu’est-ce qui va nous mener au lieu de la convergence? »
Ladis: « Elle doit être dans la nature, Venzati a peut-être engagé un guide ici. »
Basiran: « Et on ne sait toujours pas ce qu’est un Gand »

Sato va voir le barman. « J’vous sert quoi? »
Sato demande pour de l’info. Le barman dit que la spécialité c’est les produits de Krant! Mais il peut répondre à ses questions…
Sato: « On est à la recherche d’une personne qui pilotait un pathfinder A-36… »
Barman: « Un path quoi? »
Sato: « Et vous connaissez quelqu’un qui connait les vaisseaux? »
Barman: « Vous en trouverez au port, sûrement!! »
Ladis lui donne 3 crédits.
Barman: « Vous avez rien acheté, pas besoin de tipper!!

Ils sortent du resto pour trouver ailleurs, dans le marché. Ils passent deux heures à chercher dans le marché, posent quelques questions et se font remarquer par un humain qui parle au comlink. Sato voit sur ses lèvres: « SUSPECTS près du marché KESERPOD ». Sato identifie immédiatement un chemin au travers de la foule. Il leur propose de se faufiler dans la foule, ce qu’ils font.

Sato: « Un humain habillé en rose nous a repéré, il a indiqué notre position, probablement aux Gands, il faut fuir! ». Puis il court dans la foule pour s’éloigner. Ladis bouscule la foule pour s’éloigner aussi! Puis Basiran suit en bousculant aussi, puis fait tomber un présentoir en chemin, ce qui crée la confusion!

Basiran: « C’était ça un grant? »
Ladis: « Non, c’était un humain… On retourne au port? On a rien trouvé ici. Ou on se laisse guider par la Force. »
Sato: « Continuons, persévérons… »
Basiran: « On peut regarder les étals… »
Ladis: « Ou trouver un temple, si il y a une religion locale. Des gens priaient au spacioport. »

Ladis se concentre pour trouver un convergence dans la Force. Il prend le talisman. Il sent une convergence vers la montagne. « J’ai l’impression que c’est à cette montagne… » Il pointe une montagne rocheuse, à l’horizon. Le marché semble s’étendre, à perte de vue, jusque là.

Sato: « Quittons le marché, nous avons été identifiés. »

Ladis évalue que la montagne est à 3-4 heures de marche.

Ladis: « On achète quelque chose pour vous protéger de la chaleur? » Les autres refusent. Ils marchent vers la montagne.

Sato et Basiran trouvent encore la chaleur lourde… Ils suent à grosses gouttes.

Ladis aide Sato à trouver des solutions pour la chaleur… Mais ils doivent la subir. Sato en souffre particulièrement.

Ils arrivent dans une zone plus dégagée, avec des chemins, des speeders passent, des petits bâtiments artificiels se font plus nombreux. Cette zone est moins dense.

Basiran voit le bâtiment de sa vision! Il le dit aux autres. Mais il doute de sa vision, il se demande si c’est Venzati ou quelque chose d’autre qui lui a donné cette vision. Ladis se demande si il faudrait se renseigner, voir si Venzati est venu ici.

Ladis et Sato tentent de trouver un informateur dans le secteur… Ils voient un vieil homme sur une chaise artisanale dans une tour d’observation. Il mange des croustilles en regardant avec ses binoculaires. Sato le salue, il retourne le salut et continue à observer avec ses binoculaires.

Sato: « Nous cherchons une info, vous êtes la personne la mieux qualifiée ici pour nous informer. Nous sommes à la recherche d’un Dressellian qui aurait quitté la planète à bord d’une pathfinder A-36, il-y-a environ deux ans. »
Le vieil homme donne un coup de pied sur un échelle qui tombe, pour les faire monter.

Vieil homme: « La vue est belle ici. Des A-36, on en voit pas souvent. »
Ladis: « C’est ce qui nous donne espoir de trouver notre ami »
Vieil homme: « La dernière fois que j’ai A-36, Nostar était impliqué dans une drôle d’affaire. Si votre ami était impliqué dans cette histoire, il doit être au courant. Je peux l’appeler. »
Basiran: « Et sa maison c’est le bâtiment là-bas? »
Vieil homme: « Non, ce sont les bureaux de COMPNOR. »

Le vieil homme prend un vieux comlink: « NOSTAR, bouge ton cul, j’ai des enfants ici qui aimeraient te rencontrer. Ils posent des questions sur un pathfinder A-36 et y semblent avoir des bonnes intentions. »
Ladis: « Il n’habite pas loin d’ici? »
Vieil homme: « Ouais »
Il offre des croustilles en attendant NOSTAR.

Basiran regarde le bâtiment au loin, on dirait un édifice gouvernemental, il voit des personnages blancs, un grand stationnement rempli de speeders.

Ils mangent un peu sauf Sato.

NOSTAR, un humain dans la trentaine, arrive quelques minutes plus tard. Il ne monte pas, leur fait signe de descendre, il semble paranoïaque.

Ils le suivent. Il les amène silencieusement dans un petit entrepôt miteux pas très loin.

Nostar s’adresse ensuite à eux, nerveusement: « Vous posez des questions à mon vieil ami sur un A-36. Relaxez, vous venez de tomber sur la seule personne sur cette planète qui peut vous aider. »

« Vous connaissez les Antarian rangers? Notre organisation a défendu et assisté, pendant des milliers d’années, les gardiens de la paix et de l’ordre dans la galaxie. Nous avons été, comme les chevaliers Jedi, chassés, capturés et exterminés par l’Empereur. Seulement sur Randon, nous avions jusqu’à récemment une demie-douzaine d’hommes encore ici. Tous tués par les forces spéciales impériales, peu de temps après la venue du Dressellian. »

Ladis lui met la main sur l’épaule. « Vous êtes un ranger? »
Nostar: « Avec fierté. »
Ladis le croit.

Sato: « Qu’est ce qui vous retient encore sur cette planète, mon ami? »
Nostar: « Les gens comme vous, qui y passent encore, qui viennent pour la convergence. »

Ils discutent. Il explique ce qu’est COMPNOR (la Commission pour la préservation du Nouvel Ordre). Sur Venzati, il leur dit:

« Lorsqu’il est venu ici, nous l’avons repéré car il s’intéressait particulièrement au quartier général de COMPNOR de Drebo. Mais bon, disons que son passage a alerté les forces impériales. Il semble avoir accompli ce qu’il souhaitait accomplir, et il a quitté, immédiatement après. »

« Le Dresselian s’intéressait aux bureaux de COMPNOR car il a entendu entre les branches que le groupe sub-adulte était responsable de plusieurs disparitions… Ces monstres recrutent des jeunes dans les rues, ils veulent tous s’impliquer pour soutenir le Nouvel Ordre. Mais ils ne reviennent jamais. Je crois que le Dresselian a fait le ménage lors de son passage, mais depuis quelques mois, les disparitions ont repris. J’aurais aimé qu’il reste à Randon et aide les rebelles, mais il nous a avoué avoir une mission plus importante plus loin dans la galaxie. Il nous a dit chercher dans la Force quelque chose qui lui permettrait de faire une réelle différence. Lorsqu’il est revenu des bureaux de COMPNOR, il a dit avoir trouvé la prochaine étape de son périple. Mais il ne nous a pas indiqué où il allait, pour nous protéger. »

Il leur explique ensuite que les Jedi venaient souvent, dans le passé, avant le Nouvel Ordre… Ce lieu était important pour eux.

Le groupe lui offre qu’il les accompagne car ils souhaitent eux aussi visiter les bureaux de COMPNOR. Il dit devoir rester pour s’assurer que personne n’a suivi leurs traces jusqu’ici. Ladis demande comment les Jedi trouvaient la place, il répond que c’était très variable. Ils demandent ce qu’ils peuvent faire, il pense qu’ils peuvent obtenir plus d’infos sur les enfants disparus.

Ensuite il leur demande si le Dresselian est un ami à eux, il répondent que c’est leur mentor. Il se demande pourquoi ils cherchent toujours après 2 ans. Il veut les aider, mais a peur qu’ils soient pris. Ils se retirent ensuite quelques instants pour discuter entre eux. Nostar quitte l’entrepôt pendant leur discussion pour aller faire une patrouille à l’extérieur; il leur demande de cogner lorsqu’ils auront besoin de lui.

Basiran: « Je ne peux pas croire que vous voulez aller là, on veut rester le plus discret possibles. »
Ladis: « Il a dit qu’on devrait subir une épreuve, Basiran. Mais on pourrait d’abord trouver la convergence? Il propose de méditer. »

Ils méditent ensemble, pour trouver la convergence. Ils prennent 20 minutes de méditation. Ladis ressent la convergence… Tout près du bâtiment de COMPNOR!

Ladis: « Vous savez ce que ça me fait penser? Ça doit être lié. Peut-être que c’est là qu’ils corrompent des gens avec la Force. »

Basiran: « Si on tombe face à face avec un enfant qui nous attaque? On fait quoi? »
Ladis: « On l’assomme! »
Basiran: « Est-ce qu’on tue des enfants? »
Ladis: « Si on a pas le choix, on a pas le choix. »
Basiran: « Pendant des années, je croyais que trouver la pureté c’était de ne rien faire. Mais depuis que tu m’as donné ton épée… Nous ne sommes plus sur la montagne, il faut faire des choix! »
Ladis: « Qu’est-ce que tu proposes? »
Basiran: « Qu’est ce que tu vas faire, si un enfant armé vient t’attaquer? »
Sato: « Je pense qu’on doit atteindre Venzati, mais pas de n’importe quelle façon. »
Ladis: « Si cet endroit endoctrine des enfants, en fait des armes, on va les arrêter! Si un enfant doit mourir pour nous permettre d’arrêter tout cela, il mourra! »
Sato: « Mais seulement en dernier recours. Il faut le faire de la bonne façon, ne pas entrer là et massacrer tout le monde. »
Basiran: « Faites-vous le lien entre l’Académie et maintenant? »
Sato: « C’est une nouvelle épreuve! Ce fut la première épreuve de Venzati. »
Basiran: « Vous n’avez pas peur d’entrer là-dedans? C’est un lieu d’éducation et on pourrait aller attaquer des enfants! Comme à l’Académie. Ça va être notre première vraie épreuve. Soyez prêts. »
Ladis: « C’est toi qui doit être prêt Basiran. »
Sato: « Depuis que je suis sur la montagne je suis prêt à ça. »
Basiran: « Qu’est-ce qu’on doit sacrifier pour se rendre où on veut aller? »
Sato: « C’est ce qui détermine ce qui est la noirceur et la lumière. Maître Isa qui était un maître Jedi a dit qu’elle a fait une erreur en se cachant, qu’elle aurait dû se battre. On doit utiliser notre pouvoir pour faire ce qu’il faut. »
Ladis: « On doit poursuivre notre quête mais aussi les arrêter de faire ce qu’ils font à ces enfants. »
Basiran: « L’objectif principal c’est la convergence. »
Ladis: « Non. L’objectif principal ce sont les enfants. »
Basiran: « Mise en situation. Trois enfants sont sur toi, un t’attaque dans le dos… »
Ladis: « J’ai confiance en ton jugement. »
Sato: « Protèges-nous comme tu l’as toujours fait. »

Basiran, excédé. « D’accord, prêts à y aller maintenant? »
Sato: « Vaut mieux se préparer. »
Ladis: « On peut demander des armes à NOSTAR. »
Sato: « Je peux aller regarder, tenter d’identifier les entrées, les effectifs… »
Basiran: « J’aimerais méditer encore. »

Ils cognent pour rappeler Nostar, il revient.

Ils lui apprennent qu’ils iront le soir. Ils veulent savoir pour les armes. Il leur ramène un rifle, douze stimpacks, de la nourriture, une trailbraker axe. Ils demandent comment quitter si ils doivent se sauver. Il leur de ne PAS utiliser les speeders dans le stationnement de l’immeuble.

Ils parlent du plan. Sato va faire le tour, pour entrer facilement. Il suggère de trouver le lieu de convergence plus précisément.

Ladis: « J’aime pas qu’on se sépare. »

Basiran se concentre. Il dit à Ladis qu’ils feront face à un choix; obtenir ce pourquoi ils sont venus ou aider les enfants.
Basiran: « On va l’avoir ce choix à faire… Sato le voit d’une certaine façon, moi d’une autre… Tu veux aider. On pourrait échapper Venzati pour sauver des enfants? Moi je n’hésiterai pas, je veux trouver Venzati »
Ladis: « C’est un choix individuel? Pourquoi tu voudrais prendre cette décision? »
Basiran: « On va échouer si on fait une seule erreur. »
Ladis: « Venzati semble avoir réussi à faire les deux. »
Basiran: « Si j’ai à faire le choix, je vais finaliser notre mission. Je suis prêt. » Il va vers la sortie.

Ladis: « Tu te rappelles quand nous avons commencé cette quête; je ne voulais pas aller à la recherche de Venzati. Mais je suis venu avec vous. Et je serai toujours avec vous. Tu pourras prendre ta décision le moment venu, tu sauras ce qui est le plus important pour toi. Mais si tu me dis que tu veux aller chercher ce que tu as à chercher, laisse-moi y aller et occupes-toi des enfants. »

Basiran: « Sauver des enfants ce n’est pas notre rôle, ce seront des causes perdues de toute façon. »

Ladis: « On ne sauve pas des enfants, on va arrêter ce qui se passe ici. ET N’OUBLIE PAS QUE VENZATI A RECRUTÉ UNE PLANÈTE ENTIÈRE, QUI TERRORISE L’OUTER RIM. Peut-être que quand on va le rencontrer Venzati, il va tenter de nous recruter dans les sermens. »

Sato quitte et va faire un exercice de reconnaissance au bâtiment, voir si il y a des rondes, des caméras, etc. Discrètement.

Il s’approche du bâtiment sans être vu. La journée semble s’achever et il voit les départs après le travail. Il voit les affiches de propagande tout le tour du bâtiment, quelques stormtroopers, des fenêtres accessibles qui donnent sur un demi sous-sol.

Il retourne au garage, Nostar lui ouvre la porte. Sato explique ce qu’il a vu, NOSTAR écoute lui aussi, il a l’air complètement fasciné. Sato dit qu’il a vu les speeders dans le stationnement et dans les rues, il veut aller en préparer un dans la rue pour préparer leur fuite.

Ils attendent la pénombre. Sato et Ladis vont ensuite à un speeder, voient les stations énormes dans le ciel. Ils s’approchent du speeder pour le débarrer sans être vus. Ils déverrouillent le speeder puis l’approchent du chemin.

Ils se faufilent ensuite tous vers le côté du bâtiment. Il y a moins de monde que le jour, le quart des speeders dans le stationnement, mais les stormtroopers présents patrouillent plus proactivement avec des glowrods. Ladis se concentre pour trouver la convergence, ne la trouve pas.

Sato se dirige vers une fenêtre du demi sous-sol. Il regarde par la fenêtre, se rend sans être vu. Ladis a bien observé le chemin. Il tente de voir à l’intérieur, ne voit rien, utilise sont shoto pour ouvrir la fenêtre, pour pouvoir entrer. Il fait tomber la fenêtre. Ladis tente de se rendre également, y parvient, Basiran se rend aussi.

Sato passe au travers de la fenêtre pour descendre dans le sous-sol puis aide ses alliés à descendre, tous descendent dans le noir.

Ils voient un corridor devant eux, un escalier en colimaçon près d’eux avec un liquide brun visqueux qui coule. Un ascenseur se trouve également au milieu, un peu plus loin, et une large porte enchaînée au bout. Des rangements vides avec des portes ouvertes se trouvent tout au long. Basiran se demande ce qu’est le liquide brun, n’en sait rien mais remarque que la chaîne et le cadenas de la porte à l’autre extrémité sont une coche au dessus au niveau de la technologie.

Ils avancent vers l’ascenseur, voient les rangements en chemin (ils contiennent des cages, sceaux, moppe, caisses, outils). Ils voient l’ascenseur qui peut descendre, mais la machine est endommagée. Ils approchent de la porte. Ils voient le cadenas et la porte vraiment plus épaisse.

Ladis: « On essaie de l’ouvrir? »
Sato observe le cadenas, il est mécanique. Il utilise son lock pick… Et tente de crocheter la serrure. Ladis l’aide.

Ils y parviennent discrètement et rapidement. Il entrouvre la porte pour voir en bas. Basiran place le cadenas à l’intérieur, au sol, en tentant de le dissimuler.

Ils descendent lentement et entendent des voix. Sato tente d’entendre ce qu’ils disent… « Utilise une commande de Krelliom pour faire sauter ce verrou. Qu’est-ce que tu entends? Cette Gossiev est possiblement une traîtresse, ne lâche pas le morceau, je veux savoir où elle ira demain. » Des jeunes posent des questions. Il entend que des terminaux sont utilisés.

Sato veut continuer à descendre, Ladis se demande pourquoi. « Tu veux arriver en bas des marches et faire quoi? »
Sato: « Observer… »
Basiran: « La convergence est probablement plus en bas… »
Ladis: « Non, elle est partout… En haut il-y-a peut-être l’information qu’on cherche. Ici ils forment des agents pour espionner les marchands. »

Sato les convainc d’aller voir discrètement. Il y va seul. Il n’est pas vu.

Il voit, en bas, un officier impérial qui supervise, avec des 6 troupiers militaires impériaux et une douzaine d’adultes en civil, des jeunes qui travaillent sur des terminaux. Les intervenants les accompagnent dans leur travail, qui semble consister à tenter de trouver des traîtres dans les communications de la population de Drebo.

Au fond de la salle, dans un bureau plus loin, Sato sent les traces que Venzati a laissé, près d’un terminal ancien…

View
Saison 2, Acte 3, Épisode 2
Un allié sous Ubrikkia

Basiran: « On devrait rester les quatre ensemble… »
Ladis: « Je crois qu’on devrait toujours rester ensemble, je ne veux pas personne de loin quand on entend des bruits suspects »
Vegath prend le petit pôle qu’il avait pensé amener et se remet à marcher tranquillement avec les autres…

Ils décident d’arrêter la nuit tombée. Sato leur trouve un bon lieu sur une paroi rocheuse, un coin difficile à repérer. Sato passe de ses stimpacks à Basiran. Il s’en injecte un.

Le lendemain matin, Ladis tente de ressentir Meldouar, n’y parvient pas. Ils recommencent la marche.

Basiran: « La dame a dit qu’il faut faire attention à trois choses; les reptiles, les impériaux et où on met les pieds. Si on voit les impériaux, on fait quoi? »
Sato: « On verra dans le temps comme dans le temps »
Ladis: « Si on voit les sondes, on vise leurs antennes »
Vegath: « D’ici, ils ne peuvent peut-être pas émettre. On pourrait les détruire! »
Sato: « Si on peut éviter le combat, on va le faire. »
Ladis: « Mais si ils nous repèrent, il faut les détruire »

Ils arrivent à la fin de la grande grotte; le chemin qui était large et facile se transforme en divers petits sentiers juxtaposés de précipices dont il est impossible de voir le fond. Ils décident de s’attacher ensemble avec la corde.

Sato prend la carte pour poursuivre le chemin; ils trouvent les bons sentiers. Sato passe en premier, grimpe lorsqu’il faut grimper, se concentre sur son chemin. Ladis le suit mais lors d’une petite escalade, il fait tomber le rocher sur lequel il s’appuyait. Vegath passe également, mais glisse! Ladis le retient et le remonte! Ils continuent leur chemin.

Un peu plus loins, ils aperçoivent un immense générateur ancien qui semble surgir d’une des précipices. Il est couvert d’énormes insectes qui émettent une lumière organique troublante. Vegath se demande ce qu’est ce générateur; il se souvient qu’ils sont dans les anciennes zones industrielles de Ubrikkia; le générateur ne doit plus fonctionner mais doit contenir un restant d’énergie que les insectes doivent consommer. Sato dit que les insectes resteront intéressées par le générateur tant qu’il restera de l’énergie. Ils poursuivent.

Sato leur trouve à nouveau un bon endroit pour dormir la nuit tombée. Ils entrent dans un petit alcove naturel et trouvent un petit rongeur que Sato tue pour le manger.

Le lendemain ils reprennent la marche.
Basiran: « Pour le transport j’ai peut-être une solution… Sato, peux-tu me dire quand nous passerons dans une usine? »
Sato: « Ouais, ici (il montre sur la carte, vers la fin du périple) »
Basiran: « On trouvera peut-être un véhicule là. Mais aussi un droïde impérial… »

Sato les guide pour la troisième journée, trouve leur chemin dans un environnement qui devient de plus en plus industriel. Il reste sur ses gardes pour les droïdes ou reptiles. Les chemins deviennent plus artificiels, Vegath tente d’identifier qui a creusé ces sous-terrains et pourquoi. Il ne sait pas mais remarque que certains tunnels ont été re-creusé récemment.

Ils marchent sur d’anciennes passerelles, des échafaudages, d’anciennes constructions en décrépitude. Des chutes de produits toxiques sont visibles au travers de l’ancienne structure. Un ancien hangar est renversé dans un canyon, des speeders sont visibles en bas.

Sato traverse avant les autres, doit passer sur une poutre instable au-dessus d’un profond gouffre; il réussit. Ladis y va ensuite, tombe dans le vide! Sato et Basiran le retiennent! Il rejoint l’autre côté! Vegath y va ensuite, traverse et aide Basiran, qui tombe lui aussi! Ladis le retient et le tire pour qu’il y arrive!!!

Ils poursuivent, tentent d’être silencieux. Mais Sato est aperçu éventuellement par une sonde impériale! Celle-ci passait sous une passerelle sur laquelle se trouve le groupe.

Le droïde quitte, tourne le coude du corridor de l’ancienne usine sous-terraine dans laquelle ils se trouvent. Ladis saute en bas puis poursuit la sonde! lI sort son arme! Il tourne le coin et voit le droïde descendre une petite côte rocheuse, vers la riviere de produits toxiques plus bas. Sato saute aussi! Il va rejoindre Ladis, prend son blaster! Vegath saute, va les rejoindre au coin!

Ladis fonce vers la sonde et l’attaque avec son force pike, défonce un de ses yeux! Ladis se jette ensuite derrière lui! Le droïde fait feu sur le Zabrak, il encaisse tous les coups! Le droide se sauve vers rivière! Basiran saute lui aussi! Il fait bouger le corridor de métal qui est détruit à son extrémité, le choc fait se détacher et rouler des rochers vers le droïde. Vegath utilise la Force pour aider les autres à se concentrer. Sato tire le droïde, l’abat!! Il s’autodétruit à l’instant. Le son retentit partout dans l’usine!

Ils se demandent quoi faire, Sato insiste pour qu’ils quittent les lieux!

Basiran: « On a une semaine pour revenir, si on ne peut pas, il faudra prendre un landspeeder! »
Ladis: « Ils sont tous brisés, quand l’usine a été fermée ils ont probablement tout ramassé »

Ils courent dans l’usine pour en sortir rapidement. Ladis va devant et leur indique les bons endroits où passer. Sato aide aussi Vegath, mais Vegath est trop essoufflé et se plante. Basiran va l’aider et ils l’amènent. Il est fatigué. Ladis le transporte.

Ils prennent un moment pour sortir de la partie la plus dangereuse de l’usine.

Ils décident de s’arrêter. Pas évident, des constructions industrielles sont encore présentes tout autour. Il trouve un endroit sous un toit, à l’abri des produits toxiques et des constructions instables.

Sato les guide dans la partie nouvelle des tunnels, fraîchement creusés. Il trouve des traces de chenilles mécaniques. Ils les suivent.

Ils se demandent pourquoi les passages qu’ils suivent montent. Ladis théorise que groupe de Meldouar veut monter, et qu’il fait quelque chose que l’Empire n’aime pas.

Sato remarque éventuellement un garde un peu plus loin. Il remarque que son « uniforme » est semblable à ceux qui les ont aidé à Devradar.

Le groupe s’approche donc, Ladis se met devant.

Le garde prend son comlink: « EG-04 au commandement: nous avons des intrus à l’entrée sud. HALTE! QUI VA LÀ? »

Vegath: « Nous sommes à la recherche de Meldouar Cloud. Je crois que vous le connaissez. Ils nous attendait… »
EG-04: « Ne bougez pas »

Basiran se dirige près d’une roche. Ladis sent Meldouar qui est tout près.

Trois autres gardes arrivent. Ils se consultent.

EG-04: « Suivez-nous. »
Basiran tente de s’approcher.
EG-04: « Hé vous, gardez vos distances »

Ils les suivent. Vegath: « On peut vous poser des questions? »

EG-04: « On vous amène devant une personne compétente. »

Ils marchent un moment et arrivent dans une grotte à l’intérieur de laquelle se trouve un campement. Une grande table est placée au centre, couverte de papiers et de datapads. Une vingtaine d’hommes et de femmes sont présents, principalement humains. Ils voient un autre tunnel qui part dans une autre direction à partir de la grotte.

Un homme barbu au centre regarde les papiers sur la table et leur adresse la parole: « Venzati… Venzati. Il y a deux ans déjà qu’il est passé ici, accompagné de deux grands Kaleesh, et je m’attendais à ce que cette rencontre finisse par faire de moi une cible. Qui êtes-vous? »

Vegath: « Nous sommes ses élèves »

Meldouar parle dans l’oreille de son bras droit, une femme.

Vegaht: « Vous savez où il a pu partir? Nous le cherchons »

Cloud: « II souhaitait que je lui fournisse un transport et de l’équipement pour se rendre au centre de la galaxie. Il avait été pisté, comme vous, par mes anciennes connaissances d’Incom. Je ne peux vous dire où il est en ce moment mais je peux vous dire que je lui ai fourni un A-36 et des crédits. Je sais reconnaître un Chevalier Jedi quand j’en vois un. »

Basiran: « S’en était un? »
Cloud: « D’après vous? »
Vegath: « Et vous? »
Cloud: « Qu’un homme simple qui essaie de faire sa part »

Il reprend la parole: « Sa destination ne pouvait être autre que Randon. Il s’agit de la prochaine planète d’importance sur l’Ootmian Pabol et il s’agit d’un carrefour important que relie le secteur Hutt au tube Trax, à la Pabol Sleheyron et à nombre d’autres routes importantes. Il s’agit aussi d’un centre de commerce important et qui dit centre de commerce important, dit nid d’informateurs. Le transport que je lui ai fourni s’appelle le « Butineur Vaudresh ». Quelqu’un à Randon a forcément remarqué la présence d’un A-36 et d’un Dressellian bien nanti qui s’équipe pour un long voyage. Je suis désolé de ne pas vous aider davantage, mais je crois que c’est la seule piste que j’ai pour vous. »

Le groupe lui demande ce qu’est un A-36, il leur montre une image sur son datapad.
Sato: « Vous avez besoin d’aide ici? Nous pourrions vous aider. »

Cloud considère un moment. Mais après réflexion et discussion, ils conviennent de ne pas rester plus longtemps sur Ubrikkia.

Cloud: « Vous avez été bien courageux de marcher jusqu’ici; laissez Mezzj utiliser la foreuse pour vous amener à une station alliée où vous pourrez trouver un transport pour Devradar. J’aurai quelques crédits pour vous aider à trouver votre chemin. »

Il leur remet 800 crédits et fait signe à Mezzj.

Ladis: « Vous faites partie de la rébellion? »
Cloud: « Vous avez deviné… »
Ladis: « Notre ami s’est impliqué dans une cellule, il y a perdu beaucoup. »
Cloud: « Que la Force soit avec vous, jeunes recrues. Je souhaite que Venzati soit encore en vie et qu’il accepte de poursuivre sa quête avec vous. Je ne sais pas combien de Jedi existent encore dans la galaxie, mais je crois que vous devrez lutter ensemble. »
Ladis: « Si Venzati est encore en vie, nous le trouverons. »
Cloud: « Je vous le souhaite. Et à votre retour, Ubrikkia sera libre. »

Ils suivent Messj, se rendent en 30 minutes à la foreuse.

Ils entrent dans la foreuse; sont amenés à la surface en creusant un long tunnel. Quelques heures passent, pénibles dans le bruit, la chaleur et la vibration.

Lorsqu’ils arrivent à la surface, Messj leur indique qu’ils sont à Sybil 12, que Cloud a des amis ici qu’ils pourront trouver un transport. Il dit qu’un jour Ubrikkia sera libéré et quitte.

Le groupe entre dans la petite station de Sybil12.

Une dame âgée qui n’a pas de dents les accueille: « Je m’attendais pas à avoir de visite aujourd’hui »

Ils demandent pour un transport.

Elle parle de Cloud, qu’elle trouve beau et idéaliste. Est heureuse de savoir qu’ils ont pu le rencontrer. Ils jasent un peu.

Elle leur offre ensuite un transport civil blindé à mort, avec un pilote, nommé Bodok, qui pourra les ramener à Devradar.

Ils la remercient puis montent à bord. Bodok pilote de façon hectique, probablement pour éviter toute patrouille ou utiliser un chemin évident. Il les ramène à Devradar en parlant avec le groupe de façon assez colorée d’Ubrikkia et du travail de Cloud.

Lizanni les reçoit à leur retour. « Je ne pensais vous revoir de sitôt. »

Ladis: « Nous voilà pourtant. »

Lizanni: « Je ne veux pas savoir ce qui s’est passé, mais contente de voir que vous êtes en un seul morceau. » Elle tape la cape de Basiran, un nuage de poussière se soulève.

Le groupe prend ensuite possession de leur navette de classe ETA; il s’agit d’une vieux vaisseau qui date de l’époque de la république. Bien entretenu, mais son âge est apparent autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le chasseur de Sato a été transféré sur la navette.

Ils décollent enfin, laissant Ubrikkia derrière.

Vegath fait le tour du transport, ne voit rien d’anormal.

Sato tente de piloter sans être vu par le Star Destroyer Venator. Ils passent inaperçus et Sato donne quelques infos à Basiran pour le calcul du départ.

Il décide d’y aller directement sans arrêter à Blimph. Basiran doit s’essayer deux fois et calcule finalement le bon chemin.

6 heures se passent.

Basiran médite, Sato inspecte le vaisseau en long et en large. Ladis se repose, va dormir. Vegath pratique ses sens mystiques.

Pendant leur repos, tous voient à nouveau Venzati, qui leur parle, sans les regarder, et dit: « Vous aurez suivi les indications de nos alliés d’Incom, qui vous aurons mené jusqu’à Randon. C’est là que j’ai subi la première épreuve de mon périple, que vous devrez subir également. Cherchez mes traces dans le marché de Drebo, et évitez d’être vus par les traqueurs Gand.»

Vegath va voir Basiran. « Je viens de voir Venzati » Basiran: « Moi aussi! »
Ils en discutent pendant un moment puis vont voir les autres.

Sato trouve des vieux habits de la république avec des capuchons.

Sato est le seul qui ne l’a pas vu, il dit qu’il était occupé. « J’étais pas endormi »

Basiran: « C’est un peu flou, Venzati a eu sa première épreuve à Randon »

Ils parlent de l’épreuve… Vegath pense qu’il s’agit plus d’une démarche mystique, car Ladis dit qu’ils ont déjà vécu des épreuves.

Basiran se demande pour le marché. Drebo est un marché important, vend de la marchandise de la planète Krant. Ne savent rien sur Randon, à part maintenant que Drebo s’y trouve. Vegath sait que certains sites mystiques pourraient ressembler à ce qu’ils ont vu dans le temple du lézard.

Ils se demandent ce qui a bien pu motiver Venzati à aller vers le centre et faire ce pèlerinage, après avoir bâti son « Empire » des sermens. Ils savent que c’est après son départ que les sermens sont devenus mauvais.


Ils arrivent finalement Randon, une énorme planète beige et orange.

METOSP: « Navette Sigma 03, bienvenue à Randon, l’endroit idéal pour faire des affaires dans le Mid Rim. Prière de nous faire parvenir votre manifeste. La frégate « Saltindo » s’occupera de l’inspection, suivez votre vecteur actuel. Prenez note que les douanes impériales se verront transmises les données d’inspection et qu’elles effectuent des fouilles aléatoires. Aujourd’hui, le risque de fouille est fixé à faible. »

Le groupe transmet son manifeste.

« Navette Sigma 03, votre manifeste ne présente pas d’irrégularités, vous avez la permission de vous poser. Bienvenue à Randon, bienvenue dans le Mid Rim »

De nombreuses stations spatiales sont autour de la planète, même en orbite lointaine. Certaines semblent contenir des hôtels et casinos. La frégate Saltindo n’est pas très loin, une très courte file (3 transports) y attend.

Le groupe reçoit électroniquement un guide pour la planète; les stations spatiales sont principalement des restaurants, des hôtels, des casinos de haute gamme. S’y trouvent aussi des marchés de devises, d’infrastructures. C’est sur la planète que se passe le marché principal: des régions complètes sont dédiées aux produits de planètes du Mid Rim.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.