Star Wars - Force and Destiny

Saison 2, Finale, Épisode 1
La convergence de Randon

Le groupe discute de sa stratégie en arrivant au marché; Ladis propose de demander au port si quelqu’un a vu un A-36. Basiran rappelle qu’il faudra être prudents, Ladis leur rappelle qu’il faut se méfier des traqueurs Gand. Ils se questionnent sur les Gand et les Dressellians, en savent peu, sauf que les Dressellians sont plutôt rares et taciturnes.

Ladis: « Je propose qu’on atterrisse et qu’on se renseigne sur un A-36… Mais au port ils ne sauront peut-être rien sur l’équipage du vaisseau? »
Sato: « Il ne faut pas poser trop de questions si on veut passer inaperçus… »

Basiran va méditer. Il voit un immeuble, des enfants en détresse, des Gands qui les observent…

Basiran va les rejoindre et leur dit qu’il a des visions beaucoup plus facilement, puis décrit sa vision. Ladis se demande si il y a un temple Jedi sur la planète. Basiran y pense un moment, se rappelle que Saam avait mentionné Randon, un passage obligé pour les Jedi du Mid Rim. Une convergence dans la Force s’y trouverait.

Basiran: « On cherche la convergence? »
Ladis: « Il faut aussi savoir où Venzati est allé par la suite… »
Sato: « Exactement. Et est-ce que l’esclavagisme est une pratique courante ici? »
Basiran: « Malheureusement, oui… »
Basiran relit les infos reçues en orbite, voit qu’un avertissement dit de ne pas laisser les enfants marcher seuls dans Drebo…

Ladis: « La vision de Basiran, ce n’est pas notre objectif. Mais si il y a des enfants esclaves et qu’on peut les aider, il faut le faire. »
Basiran: « Il faut d’abord trouver Venzanti. »
Sato: « Si on peut aider, c’est notre responsabilité. Maître Isa s’est cachée et l’a regretté. L’Empire opprime le peuple, on doit se rebeller. »
Basiran: « L’idée c’est pas de combattre l’Empire… »
Sato: « C’est notre devoir d’utiliser nos pouvoirs pour faire le bien. Et d’aider les gens qui n’ont pas les pouvoirs qu’on a. »
Ladis: « On pourrait combattre l’esclavagisme et le mal sur cette planète toute notre vie… Mais on a un objectif ailleurs. Si nous sommes confrontés à la vision de Basiran, on pourra agir en conséquence. »
Sato: « La dernière fois qu’on a eu une vision au bar, on a rien fait, malgré les horreurs que t’as vu… Tu ne regrettes pas un petit peu? »
Basiran: « Pas vraiment. Si on avait agi on aurait… »
Sato: « Perdu des informations? »
Basiran: « On aurait pu perdre Ladis, quelqu’un d’autre! »
Sato: « On a des devoirs à faire, et ça fait partie de ça. »

Sato pilote vers Drebo.

Ils voient le sable beige, le climat aride, des marchés populaires et rudimentaires qui s’étendent à perte de vue. Un des ports leur offre l’amarrage à 31 crédits par jour.

Ils se posent. Un droïde leur charge les 31 crédits.

Pour sortir du port et atteindre les marchés, ils marchent 20 minutes. Ils mettent leurs vieilles toges de la République trouvées dans la navette.

Dans le marché, la flore locale est bruyante et colorée. Ça prie, ça se chicane, ça chante… Le droïde les informe que les armes légères sont permises, pas les lourdes.
Ils choisissent leur équipement et quittent. Les produits disponibles au marché sont de la marchandise de la planète Krant principalement: des produits de la forêt. des fruits, des légumes, des animaux, des feuilles de couleurs vives, des crèmes, des épices, des insectes, des produits manufacturés etc… Ils sentent les odeurs fortes et diversifiées, voient les négociations qui battent leur plein pour les produits… La majorité de la population locale est constituée de Randoni, des humains pour la plupart bien chevelus et à l’apparence malpropre. L’autre partie est constituée d’une variété de races de l’Outer et du Mid Rim.

Basiran tente de trouver des stimpacks, les marchés semblent exotiques.

Ils tentent de trouver qui pourrait avoir l’air d’un informateur. Basiran se questionne; il croit qu’il faut s’approcher d’une cantine, il se souvient du nom de « Jeg’z » en voyant l’affiche. C’est là que les choses se discutent selon lui. Basiran et Sato ont chaud, Basiran place le capuchon de Sato sur sa tête…

Ils arrivent au Jeg’z. Les clients sont vraiment relax, semblent écrasés par la chaleur. Plusieurs mangent, mais d’autres non…

Sato et Ladis tentent d’identifier une personne à qui parler, n’y parviennent pas, mais ils ne semblent pas attirer d’attention… Basiran se demande si ils peuvent sentir les convergences dans la Force. Il se demande si au marché quelqu’un pourrait leur donner un indice (objet etc.).
Basiran: « Qu’est-ce qui va nous mener au lieu de la convergence? »
Ladis: « Elle doit être dans la nature, Venzati a peut-être engagé un guide ici. »
Basiran: « Et on ne sait toujours pas ce qu’est un Gand »

Sato va voir le barman. « J’vous sert quoi? »
Sato demande pour de l’info. Le barman dit que la spécialité c’est les produits de Krant! Mais il peut répondre à ses questions…
Sato: « On est à la recherche d’une personne qui pilotait un pathfinder A-36… »
Barman: « Un path quoi? »
Sato: « Et vous connaissez quelqu’un qui connait les vaisseaux? »
Barman: « Vous en trouverez au port, sûrement!! »
Ladis lui donne 3 crédits.
Barman: « Vous avez rien acheté, pas besoin de tipper!!

Ils sortent du resto pour trouver ailleurs, dans le marché. Ils passent deux heures à chercher dans le marché, posent quelques questions et se font remarquer par un humain qui parle au comlink. Sato voit sur ses lèvres: « SUSPECTS près du marché KESERPOD ». Sato identifie immédiatement un chemin au travers de la foule. Il leur propose de se faufiler dans la foule, ce qu’ils font.

Sato: « Un humain habillé en rose nous a repéré, il a indiqué notre position, probablement aux Gands, il faut fuir! ». Puis il court dans la foule pour s’éloigner. Ladis bouscule la foule pour s’éloigner aussi! Puis Basiran suit en bousculant aussi, puis fait tomber un présentoir en chemin, ce qui crée la confusion!

Basiran: « C’était ça un grant? »
Ladis: « Non, c’était un humain… On retourne au port? On a rien trouvé ici. Ou on se laisse guider par la Force. »
Sato: « Continuons, persévérons… »
Basiran: « On peut regarder les étals… »
Ladis: « Ou trouver un temple, si il y a une religion locale. Des gens priaient au spacioport. »

Ladis se concentre pour trouver un convergence dans la Force. Il prend le talisman. Il sent une convergence vers la montagne. « J’ai l’impression que c’est à cette montagne… » Il pointe une montagne rocheuse, à l’horizon. Le marché semble s’étendre, à perte de vue, jusque là.

Sato: « Quittons le marché, nous avons été identifiés. »

Ladis évalue que la montagne est à 3-4 heures de marche.

Ladis: « On achète quelque chose pour vous protéger de la chaleur? » Les autres refusent. Ils marchent vers la montagne.

Sato et Basiran trouvent encore la chaleur lourde… Ils suent à grosses gouttes.

Ladis aide Sato à trouver des solutions pour la chaleur… Mais ils doivent la subir. Sato en souffre particulièrement.

Ils arrivent dans une zone plus dégagée, avec des chemins, des speeders passent, des petits bâtiments artificiels se font plus nombreux. Cette zone est moins dense.

Basiran voit le bâtiment de sa vision! Il le dit aux autres. Mais il doute de sa vision, il se demande si c’est Venzati ou quelque chose d’autre qui lui a donné cette vision. Ladis se demande si il faudrait se renseigner, voir si Venzati est venu ici.

Ladis et Sato tentent de trouver un informateur dans le secteur… Ils voient un vieil homme sur une chaise artisanale dans une tour d’observation. Il mange des croustilles en regardant avec ses binoculaires. Sato le salue, il retourne le salut et continue à observer avec ses binoculaires.

Sato: « Nous cherchons une info, vous êtes la personne la mieux qualifiée ici pour nous informer. Nous sommes à la recherche d’un Dressellian qui aurait quitté la planète à bord d’une pathfinder A-36, il-y-a environ deux ans. »
Le vieil homme donne un coup de pied sur un échelle qui tombe, pour les faire monter.

Vieil homme: « La vue est belle ici. Des A-36, on en voit pas souvent. »
Ladis: « C’est ce qui nous donne espoir de trouver notre ami »
Vieil homme: « La dernière fois que j’ai A-36, Nostar était impliqué dans une drôle d’affaire. Si votre ami était impliqué dans cette histoire, il doit être au courant. Je peux l’appeler. »
Basiran: « Et sa maison c’est le bâtiment là-bas? »
Vieil homme: « Non, ce sont les bureaux de COMPNOR. »

Le vieil homme prend un vieux comlink: « NOSTAR, bouge ton cul, j’ai des enfants ici qui aimeraient te rencontrer. Ils posent des questions sur un pathfinder A-36 et y semblent avoir des bonnes intentions. »
Ladis: « Il n’habite pas loin d’ici? »
Vieil homme: « Ouais »
Il offre des croustilles en attendant NOSTAR.

Basiran regarde le bâtiment au loin, on dirait un édifice gouvernemental, il voit des personnages blancs, un grand stationnement rempli de speeders.

Ils mangent un peu sauf Sato.

NOSTAR, un humain dans la trentaine, arrive quelques minutes plus tard. Il ne monte pas, leur fait signe de descendre, il semble paranoïaque.

Ils le suivent. Il les amène silencieusement dans un petit entrepôt miteux pas très loin.

Nostar s’adresse ensuite à eux, nerveusement: « Vous posez des questions à mon vieil ami sur un A-36. Relaxez, vous venez de tomber sur la seule personne sur cette planète qui peut vous aider. »

« Vous connaissez les Antarian rangers? Notre organisation a défendu et assisté, pendant des milliers d’années, les gardiens de la paix et de l’ordre dans la galaxie. Nous avons été, comme les chevaliers Jedi, chassés, capturés et exterminés par l’Empereur. Seulement sur Randon, nous avions jusqu’à récemment une demie-douzaine d’hommes encore ici. Tous tués par les forces spéciales impériales, peu de temps après la venue du Dressellian. »

Ladis lui met la main sur l’épaule. « Vous êtes un ranger? »
Nostar: « Avec fierté. »
Ladis le croit.

Sato: « Qu’est ce qui vous retient encore sur cette planète, mon ami? »
Nostar: « Les gens comme vous, qui y passent encore, qui viennent pour la convergence. »

Ils discutent. Il explique ce qu’est COMPNOR (la Commission pour la préservation du Nouvel Ordre). Sur Venzati, il leur dit:

« Lorsqu’il est venu ici, nous l’avons repéré car il s’intéressait particulièrement au quartier général de COMPNOR de Drebo. Mais bon, disons que son passage a alerté les forces impériales. Il semble avoir accompli ce qu’il souhaitait accomplir, et il a quitté, immédiatement après. »

« Le Dresselian s’intéressait aux bureaux de COMPNOR car il a entendu entre les branches que le groupe sub-adulte était responsable de plusieurs disparitions… Ces monstres recrutent des jeunes dans les rues, ils veulent tous s’impliquer pour soutenir le Nouvel Ordre. Mais ils ne reviennent jamais. Je crois que le Dresselian a fait le ménage lors de son passage, mais depuis quelques mois, les disparitions ont repris. J’aurais aimé qu’il reste à Randon et aide les rebelles, mais il nous a avoué avoir une mission plus importante plus loin dans la galaxie. Il nous a dit chercher dans la Force quelque chose qui lui permettrait de faire une réelle différence. Lorsqu’il est revenu des bureaux de COMPNOR, il a dit avoir trouvé la prochaine étape de son périple. Mais il ne nous a pas indiqué où il allait, pour nous protéger. »

Il leur explique ensuite que les Jedi venaient souvent, dans le passé, avant le Nouvel Ordre… Ce lieu était important pour eux.

Le groupe lui offre qu’il les accompagne car ils souhaitent eux aussi visiter les bureaux de COMPNOR. Il dit devoir rester pour s’assurer que personne n’a suivi leurs traces jusqu’ici. Ladis demande comment les Jedi trouvaient la place, il répond que c’était très variable. Ils demandent ce qu’ils peuvent faire, il pense qu’ils peuvent obtenir plus d’infos sur les enfants disparus.

Ensuite il leur demande si le Dresselian est un ami à eux, il répondent que c’est leur mentor. Il se demande pourquoi ils cherchent toujours après 2 ans. Il veut les aider, mais a peur qu’ils soient pris. Ils se retirent ensuite quelques instants pour discuter entre eux. Nostar quitte l’entrepôt pendant leur discussion pour aller faire une patrouille à l’extérieur; il leur demande de cogner lorsqu’ils auront besoin de lui.

Basiran: « Je ne peux pas croire que vous voulez aller là, on veut rester le plus discret possibles. »
Ladis: « Il a dit qu’on devrait subir une épreuve, Basiran. Mais on pourrait d’abord trouver la convergence? Il propose de méditer. »

Ils méditent ensemble, pour trouver la convergence. Ils prennent 20 minutes de méditation. Ladis ressent la convergence… Tout près du bâtiment de COMPNOR!

Ladis: « Vous savez ce que ça me fait penser? Ça doit être lié. Peut-être que c’est là qu’ils corrompent des gens avec la Force. »

Basiran: « Si on tombe face à face avec un enfant qui nous attaque? On fait quoi? »
Ladis: « On l’assomme! »
Basiran: « Est-ce qu’on tue des enfants? »
Ladis: « Si on a pas le choix, on a pas le choix. »
Basiran: « Pendant des années, je croyais que trouver la pureté c’était de ne rien faire. Mais depuis que tu m’as donné ton épée… Nous ne sommes plus sur la montagne, il faut faire des choix! »
Ladis: « Qu’est-ce que tu proposes? »
Basiran: « Qu’est ce que tu vas faire, si un enfant armé vient t’attaquer? »
Sato: « Je pense qu’on doit atteindre Venzati, mais pas de n’importe quelle façon. »
Ladis: « Si cet endroit endoctrine des enfants, en fait des armes, on va les arrêter! Si un enfant doit mourir pour nous permettre d’arrêter tout cela, il mourra! »
Sato: « Mais seulement en dernier recours. Il faut le faire de la bonne façon, ne pas entrer là et massacrer tout le monde. »
Basiran: « Faites-vous le lien entre l’Académie et maintenant? »
Sato: « C’est une nouvelle épreuve! Ce fut la première épreuve de Venzati. »
Basiran: « Vous n’avez pas peur d’entrer là-dedans? C’est un lieu d’éducation et on pourrait aller attaquer des enfants! Comme à l’Académie. Ça va être notre première vraie épreuve. Soyez prêts. »
Ladis: « C’est toi qui doit être prêt Basiran. »
Sato: « Depuis que je suis sur la montagne je suis prêt à ça. »
Basiran: « Qu’est-ce qu’on doit sacrifier pour se rendre où on veut aller? »
Sato: « C’est ce qui détermine ce qui est la noirceur et la lumière. Maître Isa qui était un maître Jedi a dit qu’elle a fait une erreur en se cachant, qu’elle aurait dû se battre. On doit utiliser notre pouvoir pour faire ce qu’il faut. »
Ladis: « On doit poursuivre notre quête mais aussi les arrêter de faire ce qu’ils font à ces enfants. »
Basiran: « L’objectif principal c’est la convergence. »
Ladis: « Non. L’objectif principal ce sont les enfants. »
Basiran: « Mise en situation. Trois enfants sont sur toi, un t’attaque dans le dos… »
Ladis: « J’ai confiance en ton jugement. »
Sato: « Protèges-nous comme tu l’as toujours fait. »

Basiran, excédé. « D’accord, prêts à y aller maintenant? »
Sato: « Vaut mieux se préparer. »
Ladis: « On peut demander des armes à NOSTAR. »
Sato: « Je peux aller regarder, tenter d’identifier les entrées, les effectifs… »
Basiran: « J’aimerais méditer encore. »

Ils cognent pour rappeler Nostar, il revient.

Ils lui apprennent qu’ils iront le soir. Ils veulent savoir pour les armes. Il leur ramène un rifle, douze stimpacks, de la nourriture, une trailbraker axe. Ils demandent comment quitter si ils doivent se sauver. Il leur de ne PAS utiliser les speeders dans le stationnement de l’immeuble.

Ils parlent du plan. Sato va faire le tour, pour entrer facilement. Il suggère de trouver le lieu de convergence plus précisément.

Ladis: « J’aime pas qu’on se sépare. »

Basiran se concentre. Il dit à Ladis qu’ils feront face à un choix; obtenir ce pourquoi ils sont venus ou aider les enfants.
Basiran: « On va l’avoir ce choix à faire… Sato le voit d’une certaine façon, moi d’une autre… Tu veux aider. On pourrait échapper Venzati pour sauver des enfants? Moi je n’hésiterai pas, je veux trouver Venzati »
Ladis: « C’est un choix individuel? Pourquoi tu voudrais prendre cette décision? »
Basiran: « On va échouer si on fait une seule erreur. »
Ladis: « Venzati semble avoir réussi à faire les deux. »
Basiran: « Si j’ai à faire le choix, je vais finaliser notre mission. Je suis prêt. » Il va vers la sortie.

Ladis: « Tu te rappelles quand nous avons commencé cette quête; je ne voulais pas aller à la recherche de Venzati. Mais je suis venu avec vous. Et je serai toujours avec vous. Tu pourras prendre ta décision le moment venu, tu sauras ce qui est le plus important pour toi. Mais si tu me dis que tu veux aller chercher ce que tu as à chercher, laisse-moi y aller et occupes-toi des enfants. »

Basiran: « Sauver des enfants ce n’est pas notre rôle, ce seront des causes perdues de toute façon. »

Ladis: « On ne sauve pas des enfants, on va arrêter ce qui se passe ici. ET N’OUBLIE PAS QUE VENZATI A RECRUTÉ UNE PLANÈTE ENTIÈRE, QUI TERRORISE L’OUTER RIM. Peut-être que quand on va le rencontrer Venzati, il va tenter de nous recruter dans les sermens. »

Sato quitte et va faire un exercice de reconnaissance au bâtiment, voir si il y a des rondes, des caméras, etc. Discrètement.

Il s’approche du bâtiment sans être vu. La journée semble s’achever et il voit les départs après le travail. Il voit les affiches de propagande tout le tour du bâtiment, quelques stormtroopers, des fenêtres accessibles qui donnent sur un demi sous-sol.

Il retourne au garage, Nostar lui ouvre la porte. Sato explique ce qu’il a vu, NOSTAR écoute lui aussi, il a l’air complètement fasciné. Sato dit qu’il a vu les speeders dans le stationnement et dans les rues, il veut aller en préparer un dans la rue pour préparer leur fuite.

Ils attendent la pénombre. Sato et Ladis vont ensuite à un speeder, voient les stations énormes dans le ciel. Ils s’approchent du speeder pour le débarrer sans être vus. Ils déverrouillent le speeder puis l’approchent du chemin.

Ils se faufilent ensuite tous vers le côté du bâtiment. Il y a moins de monde que le jour, le quart des speeders dans le stationnement, mais les stormtroopers présents patrouillent plus proactivement avec des glowrods. Ladis se concentre pour trouver la convergence, ne la trouve pas.

Sato se dirige vers une fenêtre du demi sous-sol. Il regarde par la fenêtre, se rend sans être vu. Ladis a bien observé le chemin. Il tente de voir à l’intérieur, ne voit rien, utilise sont shoto pour ouvrir la fenêtre, pour pouvoir entrer. Il fait tomber la fenêtre. Ladis tente de se rendre également, y parvient, Basiran se rend aussi.

Sato passe au travers de la fenêtre pour descendre dans le sous-sol puis aide ses alliés à descendre, tous descendent dans le noir.

Ils voient un corridor devant eux, un escalier en colimaçon près d’eux avec un liquide brun visqueux qui coule. Un ascenseur se trouve également au milieu, un peu plus loin, et une large porte enchaînée au bout. Des rangements vides avec des portes ouvertes se trouvent tout au long. Basiran se demande ce qu’est le liquide brun, n’en sait rien mais remarque que la chaîne et le cadenas de la porte à l’autre extrémité sont une coche au dessus au niveau de la technologie.

Ils avancent vers l’ascenseur, voient les rangements en chemin (ils contiennent des cages, sceaux, moppe, caisses, outils). Ils voient l’ascenseur qui peut descendre, mais la machine est endommagée. Ils approchent de la porte. Ils voient le cadenas et la porte vraiment plus épaisse.

Ladis: « On essaie de l’ouvrir? »
Sato observe le cadenas, il est mécanique. Il utilise son lock pick… Et tente de crocheter la serrure. Ladis l’aide.

Ils y parviennent discrètement et rapidement. Il entrouvre la porte pour voir en bas. Basiran place le cadenas à l’intérieur, au sol, en tentant de le dissimuler.

Ils descendent lentement et entendent des voix. Sato tente d’entendre ce qu’ils disent… « Utilise une commande de Krelliom pour faire sauter ce verrou. Qu’est-ce que tu entends? Cette Gossiev est possiblement une traîtresse, ne lâche pas le morceau, je veux savoir où elle ira demain. » Des jeunes posent des questions. Il entend que des terminaux sont utilisés.

Sato veut continuer à descendre, Ladis se demande pourquoi. « Tu veux arriver en bas des marches et faire quoi? »
Sato: « Observer… »
Basiran: « La convergence est probablement plus en bas… »
Ladis: « Non, elle est partout… En haut il-y-a peut-être l’information qu’on cherche. Ici ils forment des agents pour espionner les marchands. »

Sato les convainc d’aller voir discrètement. Il y va seul. Il n’est pas vu.

Il voit, en bas, un officier impérial qui supervise, avec des 6 troupiers militaires impériaux et une douzaine d’adultes en civil, des jeunes qui travaillent sur des terminaux. Les intervenants les accompagnent dans leur travail, qui semble consister à tenter de trouver des traîtres dans les communications de la population de Drebo.

Au fond de la salle, dans un bureau plus loin, Sato sent les traces que Venzati a laissé, près d’un terminal ancien…

View
Saison 2, Acte 3, Épisode 2
Un allié sous Ubrikkia

Basiran: « On devrait rester les quatre ensemble… »
Ladis: « Je crois qu’on devrait toujours rester ensemble, je ne veux pas personne de loin quand on entend des bruits suspects »
Vegath prend le petit pôle qu’il avait pensé amener et se remet à marcher tranquillement avec les autres…

Ils décident d’arrêter la nuit tombée. Sato leur trouve un bon lieu sur une paroi rocheuse, un coin difficile à repérer. Sato passe de ses stimpacks à Basiran. Il s’en injecte un.

Le lendemain matin, Ladis tente de ressentir Meldouar, n’y parvient pas. Ils recommencent la marche.

Basiran: « La dame a dit qu’il faut faire attention à trois choses; les reptiles, les impériaux et où on met les pieds. Si on voit les impériaux, on fait quoi? »
Sato: « On verra dans le temps comme dans le temps »
Ladis: « Si on voit les sondes, on vise leurs antennes »
Vegath: « D’ici, ils ne peuvent peut-être pas émettre. On pourrait les détruire! »
Sato: « Si on peut éviter le combat, on va le faire. »
Ladis: « Mais si ils nous repèrent, il faut les détruire »

Ils arrivent à la fin de la grande grotte; le chemin qui était large et facile se transforme en divers petits sentiers juxtaposés de précipices dont il est impossible de voir le fond. Ils décident de s’attacher ensemble avec la corde.

Sato prend la carte pour poursuivre le chemin; ils trouvent les bons sentiers. Sato passe en premier, grimpe lorsqu’il faut grimper, se concentre sur son chemin. Ladis le suit mais lors d’une petite escalade, il fait tomber le rocher sur lequel il s’appuyait. Vegath passe également, mais glisse! Ladis le retient et le remonte! Ils continuent leur chemin.

Un peu plus loins, ils aperçoivent un immense générateur ancien qui semble surgir d’une des précipices. Il est couvert d’énormes insectes qui émettent une lumière organique troublante. Vegath se demande ce qu’est ce générateur; il se souvient qu’ils sont dans les anciennes zones industrielles de Ubrikkia; le générateur ne doit plus fonctionner mais doit contenir un restant d’énergie que les insectes doivent consommer. Sato dit que les insectes resteront intéressées par le générateur tant qu’il restera de l’énergie. Ils poursuivent.

Sato leur trouve à nouveau un bon endroit pour dormir la nuit tombée. Ils entrent dans un petit alcove naturel et trouvent un petit rongeur que Sato tue pour le manger.

Le lendemain ils reprennent la marche.
Basiran: « Pour le transport j’ai peut-être une solution… Sato, peux-tu me dire quand nous passerons dans une usine? »
Sato: « Ouais, ici (il montre sur la carte, vers la fin du périple) »
Basiran: « On trouvera peut-être un véhicule là. Mais aussi un droïde impérial… »

Sato les guide pour la troisième journée, trouve leur chemin dans un environnement qui devient de plus en plus industriel. Il reste sur ses gardes pour les droïdes ou reptiles. Les chemins deviennent plus artificiels, Vegath tente d’identifier qui a creusé ces sous-terrains et pourquoi. Il ne sait pas mais remarque que certains tunnels ont été re-creusé récemment.

Ils marchent sur d’anciennes passerelles, des échafaudages, d’anciennes constructions en décrépitude. Des chutes de produits toxiques sont visibles au travers de l’ancienne structure. Un ancien hangar est renversé dans un canyon, des speeders sont visibles en bas.

Sato traverse avant les autres, doit passer sur une poutre instable au-dessus d’un profond gouffre; il réussit. Ladis y va ensuite, tombe dans le vide! Sato et Basiran le retiennent! Il rejoint l’autre côté! Vegath y va ensuite, traverse et aide Basiran, qui tombe lui aussi! Ladis le retient et le tire pour qu’il y arrive!!!

Ils poursuivent, tentent d’être silencieux. Mais Sato est aperçu éventuellement par une sonde impériale! Celle-ci passait sous une passerelle sur laquelle se trouve le groupe.

Le droïde quitte, tourne le coude du corridor de l’ancienne usine sous-terraine dans laquelle ils se trouvent. Ladis saute en bas puis poursuit la sonde! lI sort son arme! Il tourne le coin et voit le droïde descendre une petite côte rocheuse, vers la riviere de produits toxiques plus bas. Sato saute aussi! Il va rejoindre Ladis, prend son blaster! Vegath saute, va les rejoindre au coin!

Ladis fonce vers la sonde et l’attaque avec son force pike, défonce un de ses yeux! Ladis se jette ensuite derrière lui! Le droïde fait feu sur le Zabrak, il encaisse tous les coups! Le droide se sauve vers rivière! Basiran saute lui aussi! Il fait bouger le corridor de métal qui est détruit à son extrémité, le choc fait se détacher et rouler des rochers vers le droïde. Vegath utilise la Force pour aider les autres à se concentrer. Sato tire le droïde, l’abat!! Il s’autodétruit à l’instant. Le son retentit partout dans l’usine!

Ils se demandent quoi faire, Sato insiste pour qu’ils quittent les lieux!

Basiran: « On a une semaine pour revenir, si on ne peut pas, il faudra prendre un landspeeder! »
Ladis: « Ils sont tous brisés, quand l’usine a été fermée ils ont probablement tout ramassé »

Ils courent dans l’usine pour en sortir rapidement. Ladis va devant et leur indique les bons endroits où passer. Sato aide aussi Vegath, mais Vegath est trop essoufflé et se plante. Basiran va l’aider et ils l’amènent. Il est fatigué. Ladis le transporte.

Ils prennent un moment pour sortir de la partie la plus dangereuse de l’usine.

Ils décident de s’arrêter. Pas évident, des constructions industrielles sont encore présentes tout autour. Il trouve un endroit sous un toit, à l’abri des produits toxiques et des constructions instables.

Sato les guide dans la partie nouvelle des tunnels, fraîchement creusés. Il trouve des traces de chenilles mécaniques. Ils les suivent.

Ils se demandent pourquoi les passages qu’ils suivent montent. Ladis théorise que groupe de Meldouar veut monter, et qu’il fait quelque chose que l’Empire n’aime pas.

Sato remarque éventuellement un garde un peu plus loin. Il remarque que son « uniforme » est semblable à ceux qui les ont aidé à Devradar.

Le groupe s’approche donc, Ladis se met devant.

Le garde prend son comlink: « EG-04 au commandement: nous avons des intrus à l’entrée sud. HALTE! QUI VA LÀ? »

Vegath: « Nous sommes à la recherche de Meldouar Cloud. Je crois que vous le connaissez. Ils nous attendait… »
EG-04: « Ne bougez pas »

Basiran se dirige près d’une roche. Ladis sent Meldouar qui est tout près.

Trois autres gardes arrivent. Ils se consultent.

EG-04: « Suivez-nous. »
Basiran tente de s’approcher.
EG-04: « Hé vous, gardez vos distances »

Ils les suivent. Vegath: « On peut vous poser des questions? »

EG-04: « On vous amène devant une personne compétente. »

Ils marchent un moment et arrivent dans une grotte à l’intérieur de laquelle se trouve un campement. Une grande table est placée au centre, couverte de papiers et de datapads. Une vingtaine d’hommes et de femmes sont présents, principalement humains. Ils voient un autre tunnel qui part dans une autre direction à partir de la grotte.

Un homme barbu au centre regarde les papiers sur la table et leur adresse la parole: « Venzati… Venzati. Il y a deux ans déjà qu’il est passé ici, accompagné de deux grands Kaleesh, et je m’attendais à ce que cette rencontre finisse par faire de moi une cible. Qui êtes-vous? »

Vegath: « Nous sommes ses élèves »

Meldouar parle dans l’oreille de son bras droit, une femme.

Vegaht: « Vous savez où il a pu partir? Nous le cherchons »

Cloud: « II souhaitait que je lui fournisse un transport et de l’équipement pour se rendre au centre de la galaxie. Il avait été pisté, comme vous, par mes anciennes connaissances d’Incom. Je ne peux vous dire où il est en ce moment mais je peux vous dire que je lui ai fourni un A-36 et des crédits. Je sais reconnaître un Chevalier Jedi quand j’en vois un. »

Basiran: « S’en était un? »
Cloud: « D’après vous? »
Vegath: « Et vous? »
Cloud: « Qu’un homme simple qui essaie de faire sa part »

Il reprend la parole: « Sa destination ne pouvait être autre que Randon. Il s’agit de la prochaine planète d’importance sur l’Ootmian Pabol et il s’agit d’un carrefour important que relie le secteur Hutt au tube Trax, à la Pabol Sleheyron et à nombre d’autres routes importantes. Il s’agit aussi d’un centre de commerce important et qui dit centre de commerce important, dit nid d’informateurs. Le transport que je lui ai fourni s’appelle le « Butineur Vaudresh ». Quelqu’un à Randon a forcément remarqué la présence d’un A-36 et d’un Dressellian bien nanti qui s’équipe pour un long voyage. Je suis désolé de ne pas vous aider davantage, mais je crois que c’est la seule piste que j’ai pour vous. »

Le groupe lui demande ce qu’est un A-36, il leur montre une image sur son datapad.
Sato: « Vous avez besoin d’aide ici? Nous pourrions vous aider. »

Cloud considère un moment. Mais après réflexion et discussion, ils conviennent de ne pas rester plus longtemps sur Ubrikkia.

Cloud: « Vous avez été bien courageux de marcher jusqu’ici; laissez Mezzj utiliser la foreuse pour vous amener à une station alliée où vous pourrez trouver un transport pour Devradar. J’aurai quelques crédits pour vous aider à trouver votre chemin. »

Il leur remet 800 crédits et fait signe à Mezzj.

Ladis: « Vous faites partie de la rébellion? »
Cloud: « Vous avez deviné… »
Ladis: « Notre ami s’est impliqué dans une cellule, il y a perdu beaucoup. »
Cloud: « Que la Force soit avec vous, jeunes recrues. Je souhaite que Venzati soit encore en vie et qu’il accepte de poursuivre sa quête avec vous. Je ne sais pas combien de Jedi existent encore dans la galaxie, mais je crois que vous devrez lutter ensemble. »
Ladis: « Si Venzati est encore en vie, nous le trouverons. »
Cloud: « Je vous le souhaite. Et à votre retour, Ubrikkia sera libre. »

Ils suivent Messj, se rendent en 30 minutes à la foreuse.

Ils entrent dans la foreuse; sont amenés à la surface en creusant un long tunnel. Quelques heures passent, pénibles dans le bruit, la chaleur et la vibration.

Lorsqu’ils arrivent à la surface, Messj leur indique qu’ils sont à Sybil 12, que Cloud a des amis ici qu’ils pourront trouver un transport. Il dit qu’un jour Ubrikkia sera libéré et quitte.

Le groupe entre dans la petite station de Sybil12.

Une dame âgée qui n’a pas de dents les accueille: « Je m’attendais pas à avoir de visite aujourd’hui »

Ils demandent pour un transport.

Elle parle de Cloud, qu’elle trouve beau et idéaliste. Est heureuse de savoir qu’ils ont pu le rencontrer. Ils jasent un peu.

Elle leur offre ensuite un transport civil blindé à mort, avec un pilote, nommé Bodok, qui pourra les ramener à Devradar.

Ils la remercient puis montent à bord. Bodok pilote de façon hectique, probablement pour éviter toute patrouille ou utiliser un chemin évident. Il les ramène à Devradar en parlant avec le groupe de façon assez colorée d’Ubrikkia et du travail de Cloud.

Lizanni les reçoit à leur retour. « Je ne pensais vous revoir de sitôt. »

Ladis: « Nous voilà pourtant. »

Lizanni: « Je ne veux pas savoir ce qui s’est passé, mais contente de voir que vous êtes en un seul morceau. » Elle tape la cape de Basiran, un nuage de poussière se soulève.

Le groupe prend ensuite possession de leur navette de classe ETA; il s’agit d’une vieux vaisseau qui date de l’époque de la république. Bien entretenu, mais son âge est apparent autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le chasseur de Sato a été transféré sur la navette.

Ils décollent enfin, laissant Ubrikkia derrière.

Vegath fait le tour du transport, ne voit rien d’anormal.

Sato tente de piloter sans être vu par le Star Destroyer Venator. Ils passent inaperçus et Sato donne quelques infos à Basiran pour le calcul du départ.

Il décide d’y aller directement sans arrêter à Blimph. Basiran doit s’essayer deux fois et calcule finalement le bon chemin.

6 heures se passent.

Basiran médite, Sato inspecte le vaisseau en long et en large. Ladis se repose, va dormir. Vegath pratique ses sens mystiques.

Pendant leur repos, tous voient à nouveau Venzati, qui leur parle, sans les regarder, et dit: « Vous aurez suivi les indications de nos alliés d’Incom, qui vous aurons mené jusqu’à Randon. C’est là que j’ai subi la première épreuve de mon périple, que vous devrez subir également. Cherchez mes traces dans le marché de Drebo, et évitez d’être vus par les traqueurs Gand.»

Vegath va voir Basiran. « Je viens de voir Venzati » Basiran: « Moi aussi! »
Ils en discutent pendant un moment puis vont voir les autres.

Sato trouve des vieux habits de la république avec des capuchons.

Sato est le seul qui ne l’a pas vu, il dit qu’il était occupé. « J’étais pas endormi »

Basiran: « C’est un peu flou, Venzati a eu sa première épreuve à Randon »

Ils parlent de l’épreuve… Vegath pense qu’il s’agit plus d’une démarche mystique, car Ladis dit qu’ils ont déjà vécu des épreuves.

Basiran se demande pour le marché. Drebo est un marché important, vend de la marchandise de la planète Krant. Ne savent rien sur Randon, à part maintenant que Drebo s’y trouve. Vegath sait que certains sites mystiques pourraient ressembler à ce qu’ils ont vu dans le temple du lézard.

Ils se demandent ce qui a bien pu motiver Venzati à aller vers le centre et faire ce pèlerinage, après avoir bâti son « Empire » des sermens. Ils savent que c’est après son départ que les sermens sont devenus mauvais.


Ils arrivent finalement Randon, une énorme planète beige et orange.

METOSP: « Navette Sigma 03, bienvenue à Randon, l’endroit idéal pour faire des affaires dans le Mid Rim. Prière de nous faire parvenir votre manifeste. La frégate « Saltindo » s’occupera de l’inspection, suivez votre vecteur actuel. Prenez note que les douanes impériales se verront transmises les données d’inspection et qu’elles effectuent des fouilles aléatoires. Aujourd’hui, le risque de fouille est fixé à faible. »

Le groupe transmet son manifeste.

« Navette Sigma 03, votre manifeste ne présente pas d’irrégularités, vous avez la permission de vous poser. Bienvenue à Randon, bienvenue dans le Mid Rim »

De nombreuses stations spatiales sont autour de la planète, même en orbite lointaine. Certaines semblent contenir des hôtels et casinos. La frégate Saltindo n’est pas très loin, une très courte file (3 transports) y attend.

Le groupe reçoit électroniquement un guide pour la planète; les stations spatiales sont principalement des restaurants, des hôtels, des casinos de haute gamme. S’y trouvent aussi des marchés de devises, d’infrastructures. C’est sur la planète que se passe le marché principal: des régions complètes sont dédiées aux produits de planètes du Mid Rim.

View
Saison 2, Acte 3, Épisode 1
Les profondeurs de Devradar

Sato prend bien soin de contourner la planète, la flotte impériale et les chantiers navals; il s’inquiète que leur vaisseau volé soit fiché. Il croit que si ils se posent avec ce vaisseau sur la planète, ils seront arrêtés.

Vegath pense demander au droïde d’accéder à l’holonet pour contacter Cloud à partir du vaisseau. Il l’allume et celui-ci s’oppose car ce n’est pas légal et les met en garde mais il s’exécute. Il tente de se connecter en vain, s’énerve un peu « Je ne suis pas un droïde militaire! » et se fait éteindre. Sur l’écran, une carte des patrouilles militaires autour de la planète est visible; sa recherche lui a permis au moins de trouver ça!

Le groupe se demande si il tente de trouver Devradar à partir de l’orbite ou si ils descendent. Ils décident d’y aller, Sato tente d’éviter les patrouilles en descendant vers la planète. Il est vu par le vieux destroyer de type Venator qui joue le rôle de patrouilleur du côté moins surveillé de la planète. « Transport non identifié, ici le Destroyer Kamino III. Vous êtes en état d’arrestation. Arrêtez vos moteurs ou vous serez considéré comme hostile par les Forces impériales d’Ubrikkia. »

Basiran: « Qu’est ce qu’on fait??? » Sato propose de se sauver!

Vegath se concentre pour tous les aider tous avec la Force puis Sato pousse les moteurs à fond et avance vers la planète! Le Star destroyer se rapproche, les poursuit! Ses turbolasers tirent sur le HWK, le touchent et l’abattent; celui-ci tombe vers la planète! Ladis crie à Basiran de l’aider à réactiver le réacteur! Il y parvient! Basiran se jette pour réparer l’immense trou dans la coque, parvient à en réparer une partie! Sato pilote vers la planète, le vaisseau est complètement instable, de la fumée empli le transport et des étincelles fusent de partout, mais il garde le contrôle!

Ils descendent dans une zone remplie de vieilles usines désaffectées; le ciel est orangé, des rivières vertes toxiques coulent à travers des bâtiments. Ils entrent dans une immense usine à moitié écrasée sur son flanc, voient la station service de Devradar et des pistes d’atterrissage aux alentours de la station. Vegath aide Sato à se poser en le dirigeant… Sato se concentre dans la Force pour naviguer dans l’épaisse brume et se pose. Il le fait de façon smooth et attire l’attention à l’intérieur de la petite cantine!

Ladis se demande si ils ont été poursuivis. Sato ne croit pas, le destroyer impérial a arrêté de tirer dès qu’ils ont été « abattus ». Vegath est certain qu’ils trouveront une autre façon de quitter.

Ladis sort en premier. Vegath et Basiran suivent, Sato en dernier. Ils sentent la toxicité des nuages et l’air est brûlant. Vegath fait venir le droïde avec eux.

Ils se dépêchent pour entrer dans la petite station service. Un SAS à l’entrée garde l’air vicié à l’extérieur. Le droïde capote, se croit en danger, Ladis lui donne l’ordre de se la fermer.

Dans la vieille et claustrophobique station, environ quarante individus discutent ou se ravitaillent à la cantine. Ladis tente d’avoir l’air badass. Vegath se rend au bar casual, se commande un verre.

La barmaid, une humaine: « C’est un beau transport qu’vous avez là. Y’est à vendre? » Ladis: « Vous nous avez vu atterrir? » Barmaid: « Il fume encore ». Vegath: « On souhaite l’échanger » Sato: « Ça nous prend un vaisseau pour quitter la planète »

Une autre humaine s’approche d’eux. Elle s’intéresse au transport, veut savoir si ils sont les propriétaires légitimes. Vegath: « Il serait préférable de le démonter… ». Ladis: « Il a un passé » La femme en question: « Il faudra le démonter, changer le transpondeur, il est encore en feu…. Ça lui enlève de la valeur. »

Vegath tente de négocier, il veut savoir si elle aurait un autre transport pour eux en échange contre le HWK, lourdement endommagé mais quand même d’une valeur appréciable. Elle lui offre un vieux Rigger qu’ils peuvent apercevoir dehors. Il négocie serré: elle lui offre le Rigger + 15 000 crédits ou un vieux ETA class shuttle. Vegath essaie aussi de vendre le droïde de protocole, elle lui offre 5880 crédits. Le groupe se consulte pendant un moment et après comparaison et discussion, souhaite obtenir la navette ETA en échange.

Elle leur donne rendez-vous pour la transaction au sous-sol de la station dans 5 minutes. Vegath va vers deux petits bonhommes aux trompes qui l’observaient pendant qu’il négociait, leur amène des verres. Ils chillent avec lui. Le droïde traduit, ils sont super impressionnés par Sato, veulent lui parler, il arrive pour les rencontrer. Ils offrent de l’emploi à Sato, il garde en tête leur offre mais leur dit qu’il est très occupé. Vegath les interrompt pour leur demander pour Meldouar Cloud. Ils répondent que c’est Lizanni qui gère le lieu (ils font référence à la femme avec laquelle ils ont effectué la transaction). Ils insistent ensuite pour visiter le vaisseau et quand se font dire que ce n’est pas possible ils se lèvent et se dirigent vers l’extérieur puis le droïde les suit et traduit: « Ils vous remercient de leur remettre votre vaisseau!! ». Sato tire pour les avertir et Vegath utilise la Force pour les convaincre que le vaisseau vient de s’affaisser, échoue. 8 personnes dégainent et pointent Sato. Les deux petits êtres aux trompes ont peur et se sauvent vers leur propre transport.

Lizanni crie: « Qu’est ce que vous faites???? » Vegath: « Mésentente tout le monde, on a rien fait, tout va bien… Ils tentaient d’interférer et de vous voler votre vaisseau! Lizanni dit qu’effectivement ces deux petits là étaient louches, mais qu’ils n’ont pas à faire leur propre justice…

Les armes se baissent et le calme revient.

Lizanni descend et ils descendent avec elle. Ils se retrouvent dans une pièce de rangement avec tout plein d’équipement. Trois portes semblent donner accès à d’autres pièces sous-terraines.

Ladis: « Il y a un grand réseau sous-terrain ici? » Lizanni: « Vous êtes perspicace » Ladis: « À qui ça appartient? » Lizanni: « À une organisation qui ne veut pas attirer l’attention. » Sato: « Meldouar Cloud, vous connaissez? » Lizanni: « Qui? » Ladis: « Nous savons qu’il est non loin d’ici, on essaie de le contacter… » Lizanni: « Aucune idée de qui vous parlez, on règle? »

La navette pour laquelle elle leur donne les papiers est endommagée un peu, enregistrée au BoSS au nom de Yodik Budo, un terrepien (il s’agit d’une espèce avec une tête de champignon écrasée avec des gros yeux globuleux). Elle donne les 5880 crédits pour le droïde.

Ladis dit qu’ils cherchent un contact pour Meldouar Cloud. Elle demande qui les a envoyé. Ils mentionnent Venzati. Ladis dit que si elle trouve quelqu’un qui pourrait le connaître, il pointe la direction où est Cloud sur la planète (il l’a senti dans la Force). Elle est figée.

Le groupe décide de rester un moment, le temps de trouver une piste pour Meldouar Cloud. Vegath négocie pour une chambre au bar et il obtient la meilleure chambre (une suite). Ils vont dans la suite et trouvent deux stimpacks. Basiran s’en injecte un. Il s’agit d’une super suite avec un petit salon, un holoprojecteur. Ils s’installent.

Ladis: « On va espérer que Venzati n’a pas forcé ce gars-là à l’aider… On va être bien ici. »

Basiran donne des soins à tous. Ça cogne à la porte. Vegath va voir qui est là. Lizanni est là avec deux gardes. Vegath utilise la Force pour la rendre plus heureuse. « Messieurs. Vous me suivez? » Ils l’invitent à entrer. Elle dit « vous voulez rencontrer Cloud ou pas? Suivez-moi. »

Ils décident de les suivre. Ils descendent rapidement à nouveau dans la pièce d’entreposage.

L’une des portes est ouverte; il s’agit d’une énorme porte qui donne sur des passages sous-terrains naturels, une lumière verte clignote à côté de la porte.

Lizanni: « Meldouar est parti la semaine dernière pour une opération qui pourrait durer des mois. Je ne peux plus le contacter d’ici depuis quelques instants, malheureusement. Par contre, si vous souhaitez réellement le trouver, je peux vous donner accès aux souterrains; il a établi un poste d’opérations à quelques jours d’ici. J’espère que vous êtes bien armés et que vous êtes discrets. »

Basiran demande quels sont les dangers dans la grotte. Lizanni: « Dans les sous-terrains, vous devrez vous méfier de trois choses: des Freki, des sondes impériales et de où vous mettez les pieds. » Basiran demande ce que sont les Freki, elle explique qu’il s’agit de longs lézards carnivores.

Le groupe demande si elle a parlé à Cloud. Elle dit que oui, qu’il a réagit fortement lorsqu’elle a mentionné Venzati. Sato: « Vous pouvez lui parler? » Lizanni: « Plus maintenant. » Vegath: « Qu’est-ce qu’il fait là-bas? » Lizanni: « Une opération. Il vous dira bien ce qu’il veut vous dire ». Basiran: « Vous allez garder notre vaisseau? » Lizanni: « Oui, précieusement. Vous pourrez ne revenir que dans une semaine, quand la porte ouvrira à nouveau. »

La lumière clignote, ils se préparent à partir. Lizanni leur souhaite bonne chance, ils demandent de la lumière, elle leur donne un glowrod. Ils traversent, la porte se referme derrière eux. Basiran demande au groupe de prendre un moment pour qu’il traite ses propres blessures. Ils le font pendant une heure, dans l’obscurité.

Ils regardent l’immense grotte. Elle est noire, humide, naturelle. L’air est bon, contrairement à celui de la surface. La pollution au-dessus ne semble pas avoir affecté cette partie du sous-terrain.

Sato prend la carte qu’elle leur a donné. Ladis se demande pourquoi il-y-a des sondes impériales, il croit que ce sont peut-être des ruines de temples Jedi. Ils marchent dans l’eau. Basiran est en éclaireur avec un glowrod, le reste du groupe reste plus loin. Il les guide.

Ils avancent pendant un bon moment de la noir de la grotte et éventuellement Ladis se plante puis Vegath tombe dans l’eau en le suivant. Ils entendent un cri strident, plus loin dans la noirceur des passages sous-terrains. Sato utilise la Force pour le voir; il s’agit d’une créature lézardesque de 5-6 mètres!! Tous sont figés, Sato se prépare à tirer. Vegath tente de sortir de l’eau sans faire de bruit, il éclabousse bruyamment et ne réussit même pas à se relever. La créature crie et le son se répercute dans la grotte, tous l’entendent!

Sato fait feu avec son rifle vers la créature! Il la blesse sévèrement! Une autre créature similaire émerge des eaux et fonce vers eux! Vegath tente d’utiliser la Force pour aider le groupe! Basiran fait demi-tour et se rapproche du groupe! Ladis tente de terrifier une des créatures! Il les terrifie toutes les deux avec la Force!!

Basiran se rend à Vegath puis le sort de l’eau, puis se place devant. Les créatures crient mais sont immobilisées, intimidées par Ladis. Vegath utilise la Force pour les aider. Sato fait feu à nouveau, et touche une seconde fois!! Ladis utilise à nouveau son pouvoir pour tenter de les immobiliser, échoue.

Sato tire à nouveau sur la créature blessée, l’abat!! Il vise déjà l’autre! L’autre n’ose pas avancer, elle a peur de Ladis! Ladis utilise encore la terreur, la terrorise à nouveau, puis Basiran lui demande son épée, Ladis lui remet la Cortosis Sword! Basiran prend l’épée, il se rapproche de la créature!

Vegath tente à nouveau sa méditation, échoue! La créature fonce vers Basiran!! Elle hésite un instant avant d’attaquer. Basiran se place en position défensive, attaque avec la cortosis sword, puis la manque! Ladis s’avance, lui fait peur, elle crie! Il est maintenant visible dans l’éclairage de Sato, il tire à nouveau! Mais il touche Basiran, le blesse! Le passage sous-terrain est éclairé par les petites flammes qui se dégagent des trous que Sato a créé dans les murs à force de tirer…

Ladis s’attaque à la créature avec son Force Pike! Il l’empale et la blesse, lui plante sa lance dans le palais!! Elle se recule et referme ses pattes sur elle pour se protéger! Vegath utilise la Force pour les aider. Basiran se prépare et frappe! La créature recule, puis Sato tire et l’abat!! Elle se tortille dans l’eau et meurt rapidement…

View
Saison 2, Acte 2, Épisode 4
La fuite de Kwenn et le retour de Vegath

Sato pousse les moteurs du HWK à fond afin de quitter le champ gravitationnel de la station et de quitter en hyperespace. Il manoeuvre habillement entre les différents transports qui lui bloquent le chemin! Cependant le trio de TIE Aggressors qui les a pris pour cible coupe à travers des transports et les prend pour cible. L’un des chasseurs fait feu et parvient à les toucher, puis les deux autres s’approchent également dangereusement et font feu avec leurs tourelles sur le transport, l’endommageant sévèrement! Mesi se lance vers les moteurs et colmate une brèche!! Ladis tente de transférer de l’énergie dans les boucliers, mais échoue dans son empressement!!

Sato fonce vers le vecteur de départ en hyperespace, puis fait des manoeuvres évasives pour tenter de résister à l’attaque! Ils sont appelés par le chef d’escadrille impérial: « Ici le lieutenant Meriiod, abandonnez la fuite maintenant et augmentez vos chances de survie ». Le chasseur réussit à les suivre, la tourelle tire sur un transport dans le chemin entre eux et le détruit!! Les deux autres TIE suivent et tirent avec leurs tourelles, touchent le transport à nouveau!! Mesi tente de mettre du jus dans les boucliers, elle y parvient!

C’est à ce moment qu’ils reçoivent un appel de Vegath!! « Vegath à Destinée II, ou je ne sais trop le nom de votre véhicule, je suis en route pour vous rejoindre! ». Vegath tente de naviguer, à bord d’une nacelle de sauvetage, au travers des transports pour les rejoindre!! Ladis: « Vegath ne te met pas en danger mais nous allons mourir si nous restons, on se retrouve dans 12 heures! » Il communique volontairement ensuite avec le Lieutenant Meriiod via la fréquence METOSP: « Lieutenant Meriiod, vos kaleesh ont échoué et vous échouerez, si vous faites quoi que ce soit contre nous je m’occuperai de vous personnellement ».

Sato fonce à nouveau vers le vecteur puis fonce en hyperespace. Cependant il s’agit d’un faux départ, le passage du HWK est bloqué par un obstacle dans l’hyperespace! Vegath les voit tenter de partir à partir de sa nacelle. Sato tente une manoeuvre évasive!! Le TIE du chef d’escadron accélère et se rapproche du transport rapidement mais est toujours hors de portée de tir, tout comme les deux TIE qui le suivent. Deux chasseurs Z-95, qui apparemment escortaient le transport qui a été détruit par les impériaux, poursuivent les TIE! Mesi: « On s’en va? » Ladis: « On peut tenter de récupérer Vegath? ». Vegath: « Je peux vous attendre 12 heures, mais je ne peux garantir que je serai vivant. Et j’ai une information pour vous: le temple est construit avec la collaboration de Raith et des agents impériaux et inquisiteurs attendent Venzati dans le secteur!! ». Mesi tente de recalculer le départ, y parvient!! Elle envoie un message crypté à Vegath en même temps avec des coordonnées pas loin de la station! ILS PARTENT EN HYPERESPACE!

Vegath reçoit le message et doit entrer un mot de passe pour se le décrypter. Il essaie « Bezerbon » et ceci décrypte le message immédiatement! Il s’éloigne de la station et de la flotte rapidement à bord de sa nacelle.


Mesi prend son temps pour calculer leur retour à la station pour aller retrouver Vegath: elle y parvient, ce qui lui prend 4 heures en tout. Mesi se met de la musique sur la radio du speeder volé à Mirsteel Heights pendant son travail. Ladis l’aide. Sato fait le tour du vaisseau pour le fouiller. Il trouve un droïde de protocole: « Excusez-moi monsieur, j’ai dû me perdre!! ». Sato: « Mesi, y’a quelqu’un ici pour toi. Y’a un droïde dans le vaisseau! ». Ladis se déplace et demande son nom: « C6WZ ». Il croit qu’ils sont amis du capitaine, apprend que non, capote car ce sont des criminels, parle du capitaine, un honnête marchand, qui avait peur que son transport soit capturé par l’Empire, c’est un magnifique prototype ce HWK-1000! « C’est un feu par là-bas? ». Ladis l’éteint. Mesi: « Il a peut-être des contacts, il pourrait peut-être ravoir le Destinée? ».

Ils terminent le calcul. Ensuite ils se préparent à aller chercher Vegath.
Quelques heures plus tard le groupe revient sur ses pas et retrouve facilement la nacelle de Vegath, qui les attend à une bonne distance de la station de Kwenn.

Vegath monte à bord transport. Ladis remarque que l’Arcona a un bras manquant et porte une armure lourdement endommagée. Ladis, lui, a l’armure du Kaleesh et l’épée. Il est couvert de blessures, de plaies…

Ladis: « Qu’est-ce qu’ils t’ont fait? »
Vegath: « C’est un YT-1210 qui m’a tiré dessus. »
Ladis: « Viens avec nous, entre. Les autres sont en train de calculer les coordonnées, on s’en va d’ici… On a une meilleure idée d’où se trouve Venzati. »
Mesi: « S’est pourri comme information! On n’a qu’un contact qui a déjà vu Venzati! »
Sato: « Vegath, je suis content que tu sois avec nous! »
Mesi: « Vous connaissez un endroit où on peut se faire guérir, sans problème? »
Sato: « On pourrait peut-être aller voir Centurion, lui dire ce qui s’est passé. Je suggère qu’on aille à la station. »
Ils sont tous d’accords.

Mesi calcule le chemin pour la station. En le déterminant, elle remarque un passage facile et rapide qu’elle pourra utiliser aussi les prochaines fois.

Ils partent en hyperespace.

Vegath raconte son histoire. Il parle qu’il a fait deux missions avec la cellule rebelle. Ils ont trouvé des ressources et sauvé des gens. C’est un peu particulier comme façon de penser selon lui, ce sont des militaires.
Mesi: « Vas-tu vouloir y retourner? »
Vegath: « Éventuellement on devra combattre côte-à-côte »
Ladis: « C’est pas la même chose de combattre côte à côte et de combattre pour la même cause ».
Vegath: « J’ai capturé personnellement un AT-PT et c’est resté aux rebelles! »
Sato: « T’as eu des grades, une médaille, une poignée de main? Une tappe sur l’épaule, un merci? »
Vegath: « On est restés en bons termes, en très bon termes! Leur priorité c’est de tuer le Chef Raith. »
Ladis: « C’est un seul homme! Peut-être qu’il est vital pour l’alliance de la Trinité ».
Vegath compte qu’ils ont capturé un officier impérial. Les rebelles l’ont fait parler mais Vegath a pu tirer des informations supplémentaires.

Selon cet officier, le Chef de l’Intelligence impériale est impliqué dans la construction du temple sur Teth. Aussi, Vegath a pu apprendre que les impériaux attendent le retour de Venzati dans le secteur; des agents et même un « inquisiteur » seraient prêts à le capturer si il revient pour l’amener à l’Empereur. Le groupe se rappelle ce que Venzati avait dit à propos des inquisiteurs.

Ladis: « Venzati nous a envoyé une vision… Pour trouver une femme qui travaille sur la station. » Il raconte à Vegath leurs aventures depuis son départ. Mesi mentionne la personne qui communique avec les rebelles chez Incom. Ensuite Ladis raconte le combat contre les sermens de Venzati dans le hangar de la station de Kwenn. Mesi travaille sur le droïde en jasant.

Ils parlent du temple. Ils se demandent si ils doivent aider les rebelles maintenant ou trouver Venzati. Sato est content de quitter le secteur pour un temps. Ils se demandent combien de temps ils ont avant que le temple soit construit.
Ladis: « Qui sommes-nous pour les rebelles, quatre soldats de plus? »
Sato: « On aura un impact significatif seulement avec Venzati ».
Mesi: « On est plus proches là qu’on l’a été de toute notre vie. »
Sato: « On va le trouver. »
Mesi: « Si sur le terrain on fait une différence dans leur organisation, c’est pas rassurant ». Ladis: « Allons voir Centurion, voir ce qu’elle en pense. ».

5 heures plus tard, ils arrivent à KOBARI – 3.


Centurion les accueille chaleureusement, mais elle est visiblement préoccupée. Elle demnande à Maurocio de leur préparer quelque chose. En voyant leur état elle va chercher ses sept derniers stimpacks, puis leur donne.

« Mangez une bouchée là, Maurocio s’en vient… HEIN MAUROCIO TU T’EN VIENS? »

Ladis demande pour Saam, malheureusement son état n’a pas changé. Centurion leur remet un message, qui leur a été transmis par Darraru. Le message contient ces informations:

Celui-ci la rassure que des vivres lui seront livrées, qu’il y a un retard, mais qu’il a bien reçu sa demande.
Il explique ensuite que le temple du Lézard, qui était occupé par les impériaux qui semblaient creuser pour y trouver quelque chose, a été le théâtre d’un combat singulier entre le vaisseau impérial qui s’y trouvait et une créature énorme. Il a transmis une vidéo de l’événement.
Il parle de l’ostracisation de la race des vippits, d’un possible lien avec l’Ordre 76 apparemment donné par les impériaux.

Pendant l’écoute du message, le groupe se souvient qu’ils ont volé une emblême dans le speeder de luxe que Vodestrad a volé à Mirsteel Heights. Ils regardent l’emblême, avec Vegath. Celui-ci croit que ça valeur tourne autour de 28 000 crédits! Mesi demande si c’est assez pour la station et pour Saam. Ladis parle des besoins pour le transport. Ils veulent que l’emblême soit vendue, mais c’est compliqué… Centurion propose que le groupe de Grawn Jarakar et de Darraru s’en charge. Ils la remettent à Centurion pour qu’elle la fasse vendre par quelqu’un de ce groupe.

Ils veulent ensuite voir la vidéo de l’altercation au temple du Lézard. Centurion leur montre la vidéo: on y voit un grand vaisseau noir, au dessus de l’ancien temple, qui semble avoir été creusé au point de ne devenir qu’une grande mine à ciel ouvert. Le vaisseau semble être attaqué et être touché par des attaques au turbolaser, mais aucune attaque n’est visible; on croirait que des chocs et des détachements violents de morceaux de coque se font par magie. Après quelques « attaques », on voit le vaisseau s’éloigner du trou alors qu’une énorme créature montagneuse en ressort lentement puis quitte le trou pour aller vers le sud; il s’agit d’une créature qui semble être de la même espèce que Bezerbon, mais en beaucoup plus grand!!! La vidéo se termine ainsi.

Le groupe est hyper impressionné. Vegath explique que le vaisseau noir, un Regatiss, est un ancien croiseur Sith. Mesi demande à Vegath pour les Sith. Ils savent que depuis des centaines d’années, deux Sith seulement ne peuvent qu’exister à la fois.

Mesi: « Aussi terribles soient les Sith, le grand Bezerbon a quand même gagné, c’est encourageant! »

Vegath: « Ça entre dans les choses à faire, aller aider le Grand Bezerbon. »

Ladis: « On ne sait plus où donner de la tête… »

Vegath: « Centurion, peux-tu demander aux rebelles quand ils pensent attaquer le temple? » Ladis: « Savoir quand ils ont besoin de nous et ce qu’ils ont besoin qu’on fasse… »
Ladis: « On pourrait aller aider cette créature? »
Sato: « Je n’avais pas mentionné que quand j’ai rencontré la créature, elle mettait à ma disposition un de ses enfants. »
Ladis: « Cet enfant peut lui venir en aide? Tu peux communiquer avec elle?»
Mesi: « Si elle a mis un enfant à notre disposition, c’est sûrement pas pour qu’on l’aide »
Sato: « Le fils qui lui reste, c’est son dernier… »

Ils se demandent si ils devraient contacter la créature et faire une demande à son fils…

Sato décide qu’il va tenter de communiquer. Le groupe veut l’aider à le faire.

Maurocio arrive éventuellement avec la nourriture, après trois demandes de Centurion. Elle s’écrit: « Y’ÉTAIT TEMPS ».

Ils mangent ensemble, Ladis demande à Maurocio si ça va bien, il dit que c’est plus humide sur la station qu’à Beress.

Ils vont ensuite méditer ensemble, pendant un bon moment.

Lorsqu’ils sortent de leur méditation, Sato explique ce qu’il a entendu aux autres. La créature (qui s’appelle « Bouseferr Declom Diek, le Grand Lézard des légendes de Zjik ») lui a dit qu’elle allait mourir, que le mal l’a retrouvée. Sato a pu donner des instructions pour son dernier fils: qu’il se cache, pour former de futurs Jedi. Il croit qu’éventuellement ils pourront contacter ce nouveau grand lézard et poursuivre leur quête.

Ladis croit que c’est une bonne décision, mais que ça ne les éclaire pas sur ce qu’ils doivent faire.

Vegath: « Y aller, on ne servirait à rien et on mettrait le fils en danger. »

Sato: « Il faut poursuivre notre mission, ça nous permettra de détruire l’Empire. »

Ladis: « Si l’empereur cherche Venzati, c’est bon pour tout le monde qu’on le retrouve. »

Ils parlent de Saam, de si ils devraient l’attendre pour partir avec lui ou non.

Centurion parle de Jeno, qui serait sur Nar Shaada pour quelques jobs, afin d’aider Saam.

Ils vont chercher pour des pièces pour le transport dans la station. Ils trouvent des pièces réparer légèrement le transport. Ils décident de faire les réparations immédiatement.

Ça prend quelques heures pour les réparations; Mesi s’en charge avec Sato. Ils évacuent ensuite la tension dans les systèmes suite à leur évasion de la station de Kwenn, prennent quelques heures pour ça. Mesi renforce également les boucliers temporairement avec un vieux générateur portatif.

Mesi tente ensuite de réparer le shoto de Sato, à sa demande, mais elle ne comprend rien de comment il est fait.

Environ une dizaine d’heures se sont écoulées et le groupe est près à repartir pour poursuivre la recherche de Venzati. Prochaine étape du voyage: Ubrikkia.

À leur départ, Centurion leur dit qu’elle veut leur communiquer les nouvelles, mais ils devront être dans un grand centre pour recevoir ses messages.

Ils retournent à bord du vaisseau, Mesi continue d’étudier le droïde de protocole.

Mesi et Sato font le calcul pour Ubrikkia. 7 heures de voyage sont à prévoir.

Ils dorment et récupèrent un peu. Sauf Sato, qui tente de réparer son shoto. Il réussit à le réparer mais pas parfaitement.


À son arrivée à Ubrikkia, une immense planète industrielle, le groupe remarque d’abord l’immense flotte en orbite.

Vegath tente d’en savoir d’en savoir plus avec Mesi sur la planète. Il explique au groupe que la planète est le siège d’Ubrikkian Industries, une entreprise qui fabrique des speeders pour les Hutts et l’Empire. La planète est située tout juste à l’extérieur du Secteur Hutt mais a été située dans le passé dans leur Secteur, avant que l’Empire repousse les frontières des Hutts suite à la guerre des clones.

Mesi s’inquiète du fait que si ils posent des questions sur Cloud, qu’ils font une recherche sur lui, ils le mettent en danger.

Ladis trouve la direction générale de Cloud avec la Force. Il sait qu’il est de l’autre côté de la planète. Il sent sa présence sur le côté moins achalandé de la planète, ça correspond aux coordonnées qu’ils ont.

Ladis: « Si on est questionnés par les dégâts du vaisseau, qu’est-ce qu’on dit? »
Vegath: « Des pirates. »
Sato: « Ouais, on a été attaqués. »
Ladis: « On vient faire quoi sur la planète? »
Vegath: « On vient chercher des pièces, de l’équipement. »
Ladis: « On ne peut pas payer l’amarrage. Il faudra les convaincre de payer en s’en allant, ou on vend le droïde. ».
Vegath se demande combien vaut le droïde de protocole: 3000 crédits selon lui. Il remarque que son processeur central est un modèle plus performant. Il pourra trouver facilement quelqu’un pour l’acheter… Le processeur vaut 1600 en lui-même.

Le groupe considère pendant un moment ses options pour trouver Cloud sur la planète sans être capturés ou compromettre leur contact…

View
Saison 2, Acte 2, Épisode 3
La colère de Nidrex

Le Kaleesh qui semble être leur leader s’avance d’un pas et prend la parole. Sa voix est profonde et sombre. « Ah, chers enfants de Venzati, c’est un Kaleesh que je vois avec vous? Nommez-vous, traître. »

Vodestrad: « Je ne croyais pas voir un membre de la garde rapprochée se déplacer aussi loin de son maître. Vous avez suivi les enseignements de Lid Kuar, Nidrex, et c’est donc vous qui êtes le traître. Vous vous trouvez en la présence de protégés de Venzati lui-même, ouvrez-vous les yeux. Mon nom est Vodestrad et je suis prêt à mourir pour eux. »

Basiran sonde la pensée de Vodestrad pour savoir ce qu’il pense, il réalise que Vodestrad est réellement déterminé, il se place devant pour le défendre. Ladis: « Est-ce que vous allez être des pleutres ou vous allez nous laisser aller chercher nos armes? » Les Kaleesh restent impassibles, apparemment déterminés à conserver l’avantage sur le groupe. Ladis reprend son couteau sur Sato.

Nidrex rie de façon sinistre puis s’écris, en pointant Vodestrad: « Tuez ce traître! » Les deux autres Kaleesh s’approchent et font feu sur Vodestrad, le blessent! Nidrex s’approche et attaque Vodestrad avec son épée rouge électrifiée, couverte de flammèches! Il le blesse puis prend Basiran par le cou, le pousse violemment au sol puis coupe Vodestrad en deux!!!

Sato fonce vers les deux Kaleesh, sort son shoto et dans un mouvement fluide, les tue les deux!! Nidrex rie à nouveau et frappe Basiran, le blessant solidement! « Hahah Venzati vous a bien entraîné! » Mesi court vers les Kaleesh tombés, ramasse un blaster et tire sur Nidrex! Nidrex se retourne et bloque l’attaque avec son épée! Mesi et Sato sont terrifiés.

Ladis attaque Nidrex avec son couteau, mais le casse dans le corps du Kaleesh!! Puis Ladis se dirige vers Destinée, se rend à la passerelle fermée. Nidrex: « Haha trouillard!! » Puis il attaque Basiran, le blesse à nouveau!! Basiran se lève, puis se protège!! Nidrex se retourne vers Mesi, l’attaque! Il la blesse et la fait tomber puis fait tomber son arme! Elle se lève et va se cacher derrière Ladis! Elle ouvre la passerelle avec la FORCE! Sato se retourne vers Nidrex et il l’attaque avec son shoto! Nidrex bloque une bonne partie des attaques, Sato le blesse sévèrement, Nidrex endommage son shoto en bloquant avec son épée; des étincelles sont projetées de tous les côtés! Sato se déplace derrière Basiran!

Basiran prend un stimpack, le plante sans regarder dans la cuisse de Sato! Nidrex sort aussi un stimpack, fonce vers Mesi puis l’attaque à nouveau avec son épée! La passerelle de Destinée ne s’ouvre pas complètement, elle bloque! Sato fonce vers Nidrex puis attaque à nouveau! Nidrex bloque plusieurs attaques mais est blessé! Il contre attaque, blesse Sato en tournoyant autour de lui! Ladis saute à l’intérieur du vaisseau, se rend aux armes et prend son force pike!! Basiran court vers Sato et Nidrex, puis il crie à Sato: « Concentre toi, tu sais quoi faire!! ».

Sato attaque à nouveau Nidrex, le blesse légèrement, Nidrex bloque la majorité des attaques! Nidrex: « Pourquoi fuir le secteur Hutt, votre destin est ici! Venzati vous abandonnera à nouveau »! Sato est frappé au visage, aura un cicatrice, puis Nidrex prend son shoto dans sa main!! Basiran retourne à une caisse derrière et prend le couvercle pour se défendre! Nidrex saute dans le transport lui aussi, il suit Ladis! Il se retrouve face à face avec le Zabrak! Ladis prend un moment pour respirer puis fonce vers Nidrex!! Il plante son force pike dans l’épaule du Kaleesh qui tient le shoto!

Ladis attaque à nouveau, le frappe à plusieurs reprises pour le tuer, le fait tomber par terre!! Basiran se lance vers Mesi, utilise un stimpack!

Sato se précipite vers Vodestrad! Réalise sa mort. Mesi se précipite vers la passerelle, ouvre la porte, le corps du Kaleesh roule sur la passerelle avec le shoto de Sato! Elle voit Ladis qui est ensanglanté, n’a plus son arme à la main.

Basiran va enlever le masque de Nidrex, Sato arrive avec le corps de Vodestrad. Ladis: « Vous êtes tous saufs? » Sato: « On a perdu Vodestrad ».

Sato et Mesi préparent le départ de Destinée. Sato remarque quelque chose qui a été changé derrière. Mesi remarque quatre blocs de détonite. Basiran et Ladis entrent dans le transport, Ladis prend la cortosis sword du Kaleesh. Mesi analyse les explosifs. Elle croit qu’il est artisanal! Elle tente de le désarmer, y parvient, elle désarme la bombe, la ramasse! Basiran fait le tour du transport, ne voit rien d’autre. Sato démarre le transport! Et subitement, d’autres charges placées partout au travers du transport explosent simultanément dans un fracas assourdissant!

Ladis: « Qu’est-ce qui se passe?? » Sato: « Le Destinée est non opérationnel!! » Ladis cherche Basiran, le trouve inconscient. Mesi va examiner pour voir les dégâts, réalise que le transport ne peut pas bouger!! Ladis plante trois stimpacks dans Basiran, le réveille!!

La fréquence METOSP s’éveille dans leurs comlinks: « Transport Destinée, je ne sais pas ce que vous avez fait, mais vous êtes pris pour cible par une unité spéciale de l’Intelligence impériale. Rendez-vous immédiatement si vous ne voulez pas être abattus »

Ladis crie: « Regroupons-nous!! » Mesi y va! Ladis met l’armure du Kaleesh, Basiran va chercher son arme. Les autres s’équipent. Sato: « On vole un vaisseau? » Ladis: « Je vais les distraire pendant que vous allez voler le vaisseau » Mesi: « J’ai des explosifs, on peut les distraire pendant que vous y allez! » « J’pourrais utiliser la tourelle pendant un court moment, je les distrais, vous prenez un autre transport et je vous rejoins! » Ladis: « T’es trop blessé Basiran, donnes-moi ton bouclier! » Sato: « Faut faire exploser notre vaisseau, pour qu’ils pensent qu’on est morts! » Mesi et Sato regardent les transport autour!! Un transport rapide à proximité semble être parfait pour eux: le MARAN THETIS, un HWK-290.

Ils sortent par l’arrière de Destinée, qui est en flammes. Sato grimpe sur la coque et monte dans son Delta-7, qui est intact!

Les portes du hangar s’ouvrent à nouveau et une escouade complète de 12 stormtroopers s’engouffre dans le port! Sato décolle, vise et tire sur l’escouade!! Il les manque et en plus touche et endommage le Maran Thetis! Ladis s’approche du HWK, se cache derrière! Mesi court vers le HWK, tente d’ouvrir la passerelle en utilisant le terminal! Elle réussit! Les stormtroopers se déploient pour attaquer Ladis: « Abattez les! » Ils le blessent! Basiran se rend au HWK! Les autres stormtroopers: « Un autre, abattez-le lui aussi!! » Ils concentrent leur feu, cassent le bouclier de Basiran et le blessent!

Sato tire à nouveau avec le Delta-7! Il élimine la moitié des stormtroopers!! Mesi entre dans le vaisseau et démarre le transport! Ladis crie à Basiran: « À l’intérieur!! » Basiran tente de pousser Ladis à l’intérieur, échoue! Basiran entre dans le transport. Les stormtroopers retraitent en tirant vers Ladis et Sato, blessent Ladis et déconcentrent Sato! Ladis utilise la FORCE pour terrifier les stormtroopers, puis entre dans le HWK!

Mesi appelle Sato: « On se rejoint à l’extérieur ou tu t’amarres ici? On ne sait pas ce qu’il y aura à l’extérieur! » Sato s’amarre au MARAN THETIS! Mesi a décollé, il est en dessous!

Les transports devant la porte qui mène vers l’espace semblent se pousser pour faire place au transport du groupe! Mesi à Sato: « Viens piloter! » Sato: « Épie sur les ondes, il faut trouver un vecteur de sortie!! ». Basiran: « Il faut calculer pour le départ! » Mesi « Bon, je m’en charge!! »

Leur système de communications leur transmet un message menaçant: « Transport Maran Thetis, ici le lieutenant Meriiod, de l’escadrille Crépuscule. Je constate que les Kaleesh ont à nouveau échoué. Arrêtez-vous ici et nous vous ramènerons respectueusement à bord du Cauchemar du mineur »

View
Saison 2, Acte 2, Épisode 2
Les aventures de Mesi et Sato dans la chute à linge

Tous doivent se cramponner car le speeder bascule vers l’avant! Ils réussissent tous à se tenir. Sato tente de manœuvrer pour poser le speeder sans incident, il parvient à le redresser!! Le speeder se pose dans le fracas et soulève un nuage de sable autour de lui.

Mesi propose d’éteindre les phares, Sato s’exécute. Sato tente de trouver un endroit pour cacher le véhicule. Ils voient Grownskin, le Wookie qui les attendait; il vient les rejoindre, glowrod à la main. Ils cachent un peu le speeder et l’attendent. Le wookie leur parle en pointant du doigt quelque chose derrière lui. Mesi et Sato tentent de comprendre, comprennent qu’ils ne doivent pas rester là et qu’ils pourront passer par « le tunnel » pour repartir. Mesi répond en wookie et le fait rire, elle ne sait pas ce qu’elle a dit. Il tappe sur l’épaule de Mesi. Ladis lui donne une tappe sur l’épaule, il répond par une bonne tappe dans le dos qui le fait avancer. Ladis lui remet le paquet qu’ils avaient pour but de traverser. Le wookie le met dans son sac. Il fout le camp.

Ils cachent le speeder.

Ils tentent de sortir sans être vus du chantier. Ils voient des gardes ici et là et des lampes qui balaient le site. Ils parviennent à ne pas être vus et à rejoindre une rue secondaire adjacente. Ils remarquent au loin le gratte-ciel d’Incom.

Ladis: « Quel est notre plan? Elle ne nous a pas cru lorsqu’on l’a contactée. Vont-ils nous laisser entrer? »
Mesi: « On va peut-être pouvoir passer par derrière. »
Ladis: « Allons-y. »

Ils se rendent au bâtiment d’Incom, parmi la faune locale. Les boutiques sont vraiment trop chères, ils sont réellement dans un quartier de luxe. Ils voient par contre quelques itinérants qui ressemblent plus à eux.

Au pied de la tour d’Incom, ils remarquent l’entrée d’un grand garage avec valets et un poste de contrôle. Un petit escalier mène au sixième étage, au dessus du garage, où semble se trouver l’accueil. De nombreuses plantes, chutes et fontaines sont installées tout autour de l’escalier et une petite musique relaxante se dégage du bâtiment.

Ladis: « On y va tous ou pas? »
Sato: « On pourrait entrer et demander à lui parler… »
Mesi: « On pourrait la surprendre et entrer directement dans son bureau. »

Mesi tente de trouver quelque chose qui lui permettrait d’intercepter des communications. Sato lui donne un coup de main. Elle lui décrit ce qu’elle cherche… Il trouve une boîte de communications pas trop surveillée derrière une porte entrouverte sur le côté du bâtiment. Mesi et Sato se rendent en tentant de ne pas être vus. Ils évitent la caméra qui bouge lentement.

Mesi tente de faire vite et accède au système de communications. Sato l’aide à pirater le système. Elle accède au système de communications de la tour. Elle trouve KaliaTair, qui est présente dans le bâtiment, et écoute sa discussion, qui porte sur des questions techniques. Elle entend également, en écoutant d’autres fréquences, une personne qui mentionne qu’il ne faut pas parler de l’Alliance rebelle sur cette fréquence.

Mesi revient à la fréquence de KaliaTair et l’interrompt: « On est là personne ne nous a aperçu, dites-nous quand entrer. On est là, personne ne nous a vu »
KaliaTair Dorell: « Qui êtes-vous? Vous vous trompez de fréquence ». Elle éteint son comlink.
Sato: « On part et ensuite on va écouter la fréquence »

Ils quittent avant que la caméra puisse se retourner pour les voir. Mesi est excitée de parler de l’histoire de l’Alliance à Ladis. Il est sceptique.
Vodestrad: « Restons focalisés sur la mission. Cette histoire d’Alliance rebelle, ça craint. » Ladis: « Ok, on monte. »
Mesi: « D’ACCORD! »
Sato: « Faudrait pas la mettre dans le pétrin. Si elle appelle la sécurité on peut rien faire. »

Ils se demandent si ils devraient grimper. Ou descendre à partir d’un autre bâtiment plus élevé. Mesi: « Si on livrait de la nourriture? ».
Vodestrad propose d’entrer discrètement et d’utiliser un turbolift. Sato est d’accord. Ladis trouve qu’ils sont louches, qu’ils seront remarqués.

Sato propose d’entrer par la porte principale. Mais Vodestrad dit qu’ils ont besoin d’un plan pour la fuite. Mesi propose de désactiver la caméra qui surveille le boîtier auquel ils étaient auparavant et de trouver un plan de la bâtisse.

Sato et Mesi retournent au boîtier, sans être vus. Ils réalisent que derrière la boîte se trouve un autre petit corridor bétonné vers le bâtiment! Mesi appelle Ladis et leur dit qu’ils ont trouvé une entrée. Elle leur demande de venir. Ladis trouve que la caméra va trop vite. Elle veut les guider pour s’y rendre.
Vodestrad: « Faudrait que vous alliez voir au bout du corridor avant si ça vaut la peine. »

Sato et Mesi vont voir au bout du corridor. Ils se penchent au bon moment et collent le mur au bon endroit pour ne pas être vus par les caméras. Un droïde caméra sphérique passe au dessus d’eux, mais ne les voit pas. Ladis les appelle. Mesi dit ce qu’elle a vu. Vodestrad fait signe à Ladis: deux gardes de sécurité viennent de tourner le coin de la rue et s’approchent d’eux.
Ladis: « Tu veux les distraire? Je vais fermer la porte. »
Vodestrad: « D’accord j’y vais. »

Sato tente d’ouvrir la porte devant lui. Il échoue.

Vodestrad, qui s’approche des deux patrouilleurs d’Incom: « Excusez-moi messieurs. Nous venons de sortir d’une réunion d’affaires et nous cherchons un endroit où aller dîner. » Ladis ferme la porte qui mène au boîtier (et donc à Sato et Mesi) non subtilement, il est vu par les gardes, qui le pointe en criant: « HÉ VOUS! »

Ladis se tourne vers eux: « Laissez-nous tranquilles ont a rien fait de mal ». Les gardes semble avoir été convaincus: « Ne flânez pas ici ». Il quittent. Le droïde sphérique vient vers Ladis, alerté par le bruit.

Sato en profite et parvient à ouvrir la porte! Sato et Mesi entrent dans le bâtiment. Vodestrad: « Si ils reviennent et que nous sommes toujours ici, mon histoire ne tiendra pas la route. » Ladis: « On est mieux de s’éloigner. » Il appelle les autres: « On va s’éloigner, trouvez-la. »

Sato et Mesi sont à l’étage des garages, dans de grands corridors de béton. Y’a des tonnes de caméras et tout est bien éclairé.

Ladis demande un update. Mesi lui décrit où ils sont. Ladis: « Essayez de trouver des habits d’employés »

Ladis se concentre dans la Force pour trouver Dorell. Ne réussit pas.

Mesi remarque des fils qui se rendent en masse dans une salle un peu plus loin. Elle assume qu’ils pourront trouver un terminal dans cette salle. Ils s’y rendent, tentant d’avoir l’air casual en marchant chill dans le corridor. Ils arrivent à la porte, puis Sato la force sans problème. Ils entrent dans la petite salle: deux opérateurs se retournent et les regardent. Devant eux se trouve une baie vitrée qui donne sur le stationnement du bâtiment. Sato: « On est venus faire la maintenance des systèmes ».

Opérateur #1: « On ne nous avait pas annoncé de maintenance, faites vite. »
Mesi se met rapidement à la « maintenance »

Sato tente subtilement de voler une carte d’accès dans des vêtements qui sont accrochés dans la pièce. Ils voient les speeders qui entrent et sortent par la grande baie vitrée. Sato prend une carte d’accès. Pendant ce temps Mesi trouve dans le système où est KaliaTair Dorell. Elle trouve un ascenseur de maintenance qui les mènera plus discrètement vers elle. Les opérateurs remarquent qu’elle ne répare pas tant et appellent l’accueil. « Demio, avions-nous une maintenance de prévue ce soir, on a une dame dans le système en ce moment ». Demio: « Un instant je vérifie »

Mesi: « On a terminé messieurs! » Opérateur: « Attendez un instant! » Sato: « On a autre chose à faire, au revoir! » Ils sortent.

Sato et Mesi se rendent presto au turbolift de maintenance. Ils remarquent des conteneurs remplis d’uniformes sales, mais la pièce est bien couverte par plusieurs caméras. Ils prennent des uniformes sales en passant et se rendent au turbolift.

Sato utilise la clé pour le turbolift. Ils montent au 70ième étage. Ils mettent les uniformes puis se rendent dans le corridor luxueux avec des grands tapis et des oeuvres d’art. Une petite musique d’ambiance joue.

Ils se rendent au bureau de Dorell, pas très loin. La porte ouvre. Ils entrent dans le bureau puis la porte se ferme. Derrière KaliaTair, assise à son bureau, ils voient la ville et l’espace. KaliaTair semble nerveuse et s’adresse à eux.

Dorell: « J’imagine que c’est vous qui avez déclenché cette alerte? Nous disposerons de peu de temps. Je comprends que vous connaissez le Dressellian? Il a sauvé mon père pendant la guerre des clones. Mon père fut l’une des rares personnes à rencontrer un Jedi de toute sa vie et ceci lui a laissé une impression indélébile. Le Dresselian est venu ici il-y-a deux ans, flanqué de deux Kaleesh. Il était à la recherche de mon père, qui est maintenant décédé. Je sais ce que mon père aurait fait, alors… je l’ai aidé. Mais je ne sais pas où il est aujourd’hui… Je ne sais pas où il est aujourd’hui, j’imagine que vous le cherchez… »

Sato: « Oui, on espérait que vous nous disiez où il est parti »

« Il cherchait quelque chose, il a appelé cela une convergence, une convergence dans la Force. Il me disait qu’il était appelé par quelque chose de très loin de nous, qui se trouvait au centre de la galaxie. Je ne savais pas comment l’aider, mais je l’ai pointé dans la direction d’un ancien collègue à moi, qui est maintenant actif sur Ubrikkia. Je me doutais que celui-ci pourrait lui fournir un transport et des ressources. Ce que je ne pouvais malheureusement pas lui fournir moi-même. »

« Mon ancien collègue s’appelle Meldouar Cloud. C’est un humain. Pour le trouver, suivez les indications sur cette datacard. Soyez discret. À chaque personne que vous parlez du Dressellian, vous risquez leur vie et la vôtre. Souhaitons que la rencontre que nous avons en ce moment même n’aura pas attiré l’attention. D’ailleurs je ne veux pas savoir comment vous vous êtes rendus ici… »

Sato: « Vous pouvez nous aider à sortir? »

Dorell: « Je peux seulement dire que vous êtes venus pour une « maintenance » mais que je vous ai demandé de quitter. » Elle ouvre la porte derrière eux.

Ils retournent rapidement dans la salle par laquelle ils sont arrivés, voient que quelqu’un les a observé par une porte et s’est repoussé dans son bureau en les voyant.

Mesi cherche une façon de descendre autrement que par le turbolift, mais ne trouve pas. Elle ferme la porte derrière elle.

Sato se rappelle qu’il-y-a probablement une chute à linge qui correspond aux bacs dans lesquels ils se sont servis en bas. Ils passent la porte qui mène, effectivement, à une chute à linge!

Sato descend en premier dans la chute. Il utilise ses bras et ses jambes pour descendre lentement. Mesi le suit mais tombe sur Sato! Il glisse bruyamment en descendant! Une lumière s’allume plus bas. Mesi convainc, en panique, Sato de sortir immédiatement de la chute!

Ils sortent à l’étage où ils sont! Ils arrivent dans une pièce de maintenance. Sato: « On passe par l’extérieur! » Mesi: « Non!!! » La lumière sur le turbolift de maintenance clignote en rouge. Mesi s’installe pour appeler le turbolift qui est barré. Ils tentent de slicer le turbolift rapidement. Ils échouent mais Mesi envoie un signal faux pour donner l’impression que le turbolift a été appelé trois étages plus haut!

Ils retournent en courant vers la chute, Sato et Mesi se jettent dedans! Deux gardes dans une pièce plus bas mitraillent la chute à linge avec leurs blasters et manquent Mesi de justesse pendant qu’elle descend dans la chute à toute vitesse!

Sato descend rapidement! Il passe assez vite et se fait canarder lui aussi, évite également les attaques! Mesi ferme la porte en passant!

Mais plus haut d’autres gardes lancent une grenade dans la chute! Mesi tend son bras et la relance vers le haut; elle explose quelques étages au dessus d’eux, dans un énorme vacarme!!

Ils tombent dans le conteneur de vêtements! Sato appelle Ladis, dit ce qu’il vient de se passer!

Ladis: « J’arrive! Vodestrad, va chercher le speeder! »

Vodestrad part en flèche!

Ladis court vers le bâtiment. « Par où allez-vous arriver? » Sato: « Même endroit par lequel on est entrés »

Ladis court vers la porte.

Sato sort du conteneur et voit que quatre gardes foncent vers eux armes aux poings! Il sort son shoto, en tue trois dans une danse meurtrière et crie « COURS!!! » à Mesi! Elle sort du conteneur et se cache derrière! Ladis court vers la porte et l’ouvre! Le garde restant, paniqué, tente de tirer Sato en criant pour des renforts, le manque!!!

Mesi se lance vers un terminal pas trop loin et bloque tous les turbolifts du bâtiment! Sato s’attaque au dernier garde, l’abat aussi avec son shoto!! Ils voient dans le corridor que d’autres gardes (six) arrivent vers eux! Ils sont pétrifiés par ce qu’ils voient: les corps des quatre autres gardes!!!

Ils se rendent dans le corridor de sortie, voient Ladis arriver, ils pointent la sortie en criant!! Ils sortent tout le monde ensemble! Ladis regarde les six gardes et les intimide encore plus qu’ils ne l’étaient déjà! Ils restent figés et ne poursuivent pas le groupe!

Un beau speeder de luxe arrive, piloté par Vodestrad: « Notre speeder était beaucoup trop loin, montez!! »

Le groupe saute dans le speeder et Vodestrad passe le volant à Sato. Des speeders de la sécurité tournent le coin, foncent vers eux!

L’un d’eux s’approche dangereusement pendant que Sato tente de fuir dans le rues de Mirsteel Heights. Le passager tire sur Sato et le manque. Sato augmente sa vitesse et fonce vers la route que le wookie lui a indiqué. Il tourne le coin et arrive dans du trafic! L’autre speeder de sécurité s’approche lui aussi, le passager tire et manque également!! Ladis jette un regard assassin vers les assaillants et le pilote le plus près semble terrifié: le speeder se met à déraper dans la rue et arrête de les suivre! Vodestrad pointe le chemin à Sato! Mesi, en travaillant sur le moteur du speeder, le pousse accidentellement au délà de sa vitesse maximale! Le speeder qui les poursuit, en tentant d’accoter leur vitesse, entre en collision avec un speeder civil sur la route!

Sato ralentit et suit le traffic!
Un nouveau speeder de sécurité arrive par une rue transversale et les rejoint. Le passager tire Sato, le blesse! Une voix amplifiée leur provient du speeder qui les poursuit: « Arrêtez, arrêtez!! »

Ladis tente de les terrifier. Sato pousse le speeder au max!! Il manœuvre dans le traffic et il les sème!! Approche du tunnel qui les fera sortir de Mirsteel Heights. Y entre!

Ils traversent en passant par le tunnel et arrivent sous le complexe par lequel ils sont entrés dans MH.

Mesi retire la radio du speeder pour la garder. Elle trouve aussi une emblème de valeur sur le speeder qu’elle enlève!

Vodestrad: « Vous allez nous mettre dans le pétrin »

Ils se rendent au turbolift en courant pour retourner au port.

Ils descendent le plus bas possible puis dévalent les escaliers. Ils entrent dans le port.

Ils réalisent immédiatement que quelque chose n’est pas normal. Lorsqu’ils s’approchent de DESTINÉE, les portes du port se ferment tout autour. Le personnel et les clients du port se cachent. Puis trois Kaleesh sortent de derrière DESTINÉE et leur font face, visiblement là pour les confronter.

View
Saison 2, Acte 2, Épisode 1
La course

Le groupe a attendu 3 jours et Vegath a décidé de rester à KOBARI – 3 pour attendre un contact avec les rebelles. Le reste du groupe a quitté pour Kwenn, en faisant promettre à Vegath qu’il les contacterait et qu’il les retrouverait dès que possible.

Basiran et Sato se questionnent, en chemin vers la station de Kwenn, sur ce qui pourrait se trouver dans le centre de la galaxie qui pourrait intéresser Venzati. Ils savent que plus tu vas vers le centre de la galaxie, plus c’est dense. Et plus c’est contrôlé par l’Empire. Venzati parlait souvent de Tython et du « Centre profond » de la galaxie. Après en avoir discuté un moment, Sato va méditer et Ladis passe le pendentif à Basiran. Basiran voit le futur… Il voit une tour, une femme, un speeder qui va à pleine vitesse… Ladis va s’entraîner avec Vodestrad.

Basiran demande à Ladis ce qu’est Kwenn et demande d’avoir une carte de la planète. Il décrit ce qu’il a vu. Il ne comprend pas comment sa vision peut correspondre à une station spatiale. Il cherche dans l’ordinateur de bord pour en savoir plus sur Kwenn. Sato l’aide. Sato trouve de l’information… Mais se rend compte que la planète est peu habitée.

Ladis: « Si c’est une station impériale, sommes-nous en danger? »
Sato: « On a visité des planètes sous contrôle impérial, il faudra prendre des précautions pour ne pas se faire reconnaître. À Ouland Transit, on était faciles à reconnaître sur les caméras. » Basiran: « Faudra dissimuler le Kaleesh. »
Vodestrad: « Vous en faites pas pour moi, les Kaleesh ne se doutent probablement même pas encore que je les ai trahi. »
Ladis: « On sort peut-être de la zone d’influence de la Trinité… Mais on est mieux de dire qu’on cherche un Dressellian que dire qu’on cherche un Jedi. »

Sato et Basiran se demandent si un Dressellian est connu ou pas dans la galaxie, si c’est rare… Ils savent qu’ils viennent de Dressel dans le mid rim et qu’ils sont souvent rebelles.

Ils parlent de trouver un port avec des coûts minimes. Sato croit qu’ils devront peut-être travailler. Ladis dit qu’ils pourraient prendre des passagers ou transporter du cargo.

Comme ils ont encore de nombreuses heures devant eux, ils vont dormir un peu. Pendant leur sommeil, ils partagent une vision:

Ils voient Venzati qui prend soin de Saam. Il s’adresse à eux, sans les regarder:

« Tarel Saam. Il a tout donné pour la cause. Maintenant que vous n’êtes plus sous sa protection, je sais que vous ferez de même.

Vous souhaitez me trouver, vous passerez par la station de Kwenn. Vous ne passerez pas inaperçus. N’arrêtez pas aux contrôles et ne cherchez pas Oksmir Belv. Trouvez plutôt KaliaTair Dorell (c’est une Cerean, ils voient ses quartiers dans une haute tour luxueuse). Elle saura vous guider. »

Ladis se réveille brusquement et va voir les autres: « Sato, j’ai eu une vision ».
Sato: « Moi aussi. »
Ladis: « Pourquoi est-ce qu’il nous encourage à aller le chercher? Pourquoi ce vient-il pas plutôt à nous? »
Sato: « Il te le dira en personne… Peut-être qu’il est en danger, peut-être qu’il ne peut pas revenir? »
Basiran: « Pourquoi ne vient-il pas nous voir? La femme doit être importante ».
Ladis: « Est-ce que ça vient vraiment de lui? Peut-être que ça vient de la Force, pas de lui directement ».
Sato: « C’est lui qui utilise la Force pour nous parler! »
Sato: « Sachant qu’on sera remarqués… »
Ladis: « Peu importe où on est on a été repérés et ils savent… Des chasseurs de prime seront peut-être sur nous. Notre vaisseau est identifié ou pas encore? »
Sato: « Il n’est pas lié à nous encore. Nous avons changé de transpondeur à Teth. Et c’est Saam le pilote. »
Sato: « Il faudra contourner tout contrôle. On pourrait demander au Kaleesh qu’il nous aide… » Sato: « Avec les pouvoirs qu’on a, il faudra prendre des risques, c’est notre vie. Maître Isa l’a dit »
Ladis: « Un enregistrement l’a dit… »

Après le 30 heures de voyage, Destinée arrive à destination.

Basiran: « On met le Kaleesh aux commandes? Ça nous permet d’éviter les contrôles »
Sato: « Disons qu’on vient ici pour s’approvisionner »
Ladis: « Et trouver du travail. »

Ils voient l’énorme station de Kwenn et un traffic monstrueux. La station est si grande qu’un Imperial Star Destroyer est amarré et a l’air tout petit. Ladis et Basiran ne savent rien sur la station mais son sidérés par sa taille. Ils sont réellement à une station majeure, qui est la porte d’entrée (et de sortie) du secteur Hutt.

Vodestrad est placé aux contrôles. METOSP: « Transport Destinée, préparez votre manifeste. Quelle est votre destination et la raison de votre visite? »
Vodestrad: « On vient ici pour s’approvisionner » « Et trouver du travail. »

Vodestrad dit qu’ils ne devraient pas être bordés, qu’il a confiance, mais il est clairement nerveux.

Un TIE Fighter passe près d’eux et les scanne. Les impériaux demandent le manifeste. Vodestrad reste cool et l’envoie, ils ne sont pas bordés.

Ils choisissent la zone économie. À 96 crédits. Ils se posent à un étage clairement pas luxueux et les lumières vacillent, puis des droïdes approchent.

Basiran va voir le droïde, paie. Il remarque l’emblème sur le droïde. Ils demandent pour les bars et les règles de la station, se font pointer les commerces. Et les règlements sont disponibles au comptoir d’info au 34ième étage.

Ils prennent le temps de se déguiser. Vodestrad met son capuchon.

Ils demandent à Vodestrad pour la sécurité, il explique ce genre de lieu, les contrôles sont probablement selon lui sur les autres étages. Ils lui parlent de leur vision, il semble troublé un peu mais le dissimule, leur fait confiance, met sa hache dans son dos pour la transporter avec lui. « Vous savez où trouver cette femme? »
Ladis: Non, mais elle travaille pour Incom, vous connaissez?
Vodestrad: « Non »

Les étages sur lesquels ils atterrissent sont complètement crasseux, encombrés et délabrés. Des pièces usées se jonchent le sol, le plancher est collant et des coulisses d’huile et d’autres liquides sont visibles sur les murs, une odeur forte se dégage des lieux…

Ils reçoivent un message de Vegath: « Je ne pourrai pas vous rejoindre aussi rapidement qu’on l’espérait. C’est cependant pour de bonnes raisons, les choses vont plutôt bien. Cependant étant donné l’ampleur de la tâche, pour que les rebelles s’impliquent il y a un seul critère a remplir… démontrer l’implication d’un certain Chef Raith qui est impliqué dans tous les projets importants de l’empire dans le secteur. Je vous demande donc d’interroger notre nouvel ami a qui nous offrons asile ou utiliser tout autre source d’information pour savoir ce qui en est.
Je dirais que c’est une excellente nouvelle. Si le projet du temple est aussi critique qu’on le croit, il sera impliqué… sinon c’est que ce n’est pas aussi important qu’on le pense.
Pour ma part je reste avec eux le temps que vous obteniez l’information pour les assister le temps d’une mission… et oui je vais être un rebelle, vous savez ce que ça représente pour moi. En échange de mon aide ils vont pouvoir me ramener jusqu’à vous, a moins d’un imprévu. Alors gardez moi bien informé de vos déplacements. Par la suite, si le Chef Raith est impliqué, ils devront se préparer avant de passer à l’action, nous aurons donc un certains temps pour terminer la quête sur laquelle vous êtes avant d’avoir a unir nos forces.
Bonne chance les amis…
Que la force soit avec vous. »

Basiran: « Le Chef Raith, du côté de l’Empire, c’était lui »
Vodestrad: « C’est moi, l’ami à qui vous offrez l’asile? Le Chef Raith ça ne me dit rien. Si nous voulons en savoir plus, c’est mieux de le savoir ici, à la frontière du secteur Hutt ».
Sato: « On a pas beaucoup de monnaie d’échange pour de l’info. Notre informatrice est probablement notre seule chance »

Tout est endommagé autour d’eux, les boutiques sont condamnés, les turbolifts finis, ils prennent les escaliers.

Ils arrivent à l’étage 12, trouvent enfin un peu de civilisation! Les turbolifts fonctionnent. Les gens sont armés. Ils voient une cantine. Ils se demandent si ils vont au 34ième pour le comptoir d’info, mais craignent un contrôle.

Ils vont à la cantine. Un forte musique distorsionnée les assourdi. Des créatures sans visage dansent, éclairés par un stroboscope.

Sato tente de parler à quelqu’un pour savoir où sont les points de contrôle, si ils ont droit à des armes, où est Incom. Sato s’installe au bar, parle avec quelques gens et apprend que les armes légères seulement sont permises au 15ième, qu’au 26ième on oublie les blasters… Sato veut savoir comment éviter ça… Contourner les contrôles ou acheter des fausses cartes.

Sato s’informe ensuite pour Incom, parle à une autre personne. Il parle à un jeune universitaire, qui trippe à mort sur Incom, son ami a déjà fait son entrevue, 24 000 employés à Kwenn… Il parle à fond d’Incom, il laisse croire à Sato qu’accéder à un terminal pourrait leur permettre d’obtenir de l’info sur les employés.

Le groupe cherche donc un terminal… Après une heure de recherche ils trouvent un terminal qui dit « information », dans un corridor semi à l’abri des regards dans un vieux corridor. L’écran s’allume et s’éteint continuellement. Toutes les boutiques sont condamnées autour.

Sato et Basiran tentent de voir si il y a des caméras. Ils voient une caméra. Ne savent pas si elle est fonctionnelle. Sato se demande si il devrait la déconnecter, Ladis l’aide à le faire. Il échoue, ils ont l’air très louches…

Ils s’installent pour accéder au terminal. Ils réussissent à le faire discrètement. Vodestrad fouille dans le système et Sato l’aide. Vodestrad ne trouve rien, ça prend du temps… Il continue, mais ils sont clairement spottés par la caméra… Vodestrad continue et finit par trouver… Ils trouvent des coordonnées pour trouver KaliaTair Dorell, autant physiquement que ses coordonnées de comlink, elle est chef ingénieur chez Incom. Elle travaille dans la citée qui est juchée au sommet de la station (Mirsteel Heights).

Ils retournent au transport par les escaliers. Ils voient un combat dans le port, un Houk se fait matraquer. Ils vont à Destinée et demandent à Vodestrad si c’est risqué d’être écoutés si ils appellent leur contact. Il ne sait pas vraiment, il voit le risque, mais puisqu’elle est haut gradée il croit qu’elle a peut-être une ligne sécurisée. Ils se demandent comment l’aborder, puis Sato compose et donne le comlink à Ladis.

« KaliaTair Dorell ».
Ladis: « Madame Dorell, nous avons un ami en commun, nous croyons… Il nous a dit que vous pourriez nous aider. Son nom est Venzati, nous sommes au bout de notre chemin, nous avons besoin de votre aide… »
KaliaTair: « Si vous m’appelez plutôt que de venir me voir, j’assume que vous ne pouvez pas venir me rencontrer. Venez me voir en personne si vous voulez me parler de ça… Et si vous ne pouvez pas vous rendre, parlez à Edno. (Elle est clairement irritée) » Elle raccroche immédiatement.

Ils ne gardent pas d’armes, sauf Sato qui garde son shoto et Ladis qui garde son couteau.

Ils retournent par les marches. Ils vont dans un autre petite casse-croûte. Sato pause quelques questions, cherche Edno. Un alien leur explique qu’un « Edno Viol » se tient au 66ième et aide les gens à entrer à « MH » de façon illicite.

Sato propose d’y aller seul pour ne pas trop attirer l’attention.

Sato se rend au turbolift, attend 10 minutes, monte et va au 66ième. La montée prend 25 minutes. Vodestrad reste avec les autres en bas. Sato voit un mur de turbolifts de haute qualité qui est visible derrière un petit mur fermé par une porte surveillée par quatre gardes et quatre droïdes. Un grand tapis rouge mène à la porte, qui doit à elle seule valoir plus que l’ensemble des turbolifts réguliers de la station de l’autre côté. Derrière les turbolifts de grandes baies vitrées laissent voir Mirsteel Heights, une grande citée moderne clairement exclusive. Il tente de voir si quelqu’un tente de spotter des gens dans la place publique. Il voit un humain qui va voir quelqu’un et qui le fait entrer dans un corridor. Il remarque une façon de contourner les contrôles. Il remarque qu’il pourrait passer incognito entre deux personnes qui se font déjà contrôler. Il se faufile pour aller voir cet humain, qui est selon lui Edno.

Il s’en va droit vers le corridor. Il rencontre cet humain, qui est effectivement Edno Viol. Celui-ci semble se faire une carrière de faire passer des gens du côté de Mirsteel Heights.

« Hm, vous voulez aller à MH? Vous avez besoin d’aide? » Il regarde nerveusement autour.

Sato: « Oui »

Edno: « Je r’cherche toujours du bon monde comme vous autre pour passer d’l’autre bord. Y’a deux façons seulement d’y aller pour du monde qui travaillent pas pour les big shot… La première, c’est de payer pour se faire faire des fausses cartes. La façon la plus efficace en ce moment c’est de se faire faire des cartes de chercheur pis de faire croire que vous faites partie d’une équipe de xenoarchéologues qui d’vez accéder au sous-sol du MH. C’est pas donné pis c’est pas garanti qu’vous vous f’rez pas pogner, mais c’est le moyen qu’l’monde prennent en général, si ça vous intéresse. La deuxième, c’est d’faire affaire avec moi pis d’me passer un p’tit paquet d’l’autre bord. Vous êtes des bons pilotes? »

Sato: « Tu parles à la bonne personne. »

Edno: « Ok. Faque j’ai un p’tit bijou qui faut qui passe à MH pis un contact d’l’autre bord qu’y’est prêt à le recevoir. Mais ça passera jamais par les voies normales. Faque je cherche un pilote qui serait capable de faire une p’tite cascade pour passer d’l’autre bord. C’est rien de ben compliqué, mais vous saurez jamais par où passer sans qu’j’vous aide. »

Sato: « Ok, parle. »

Edno: « Ok, c’est Kirzaak le plan, écoute ça. Y’a un p’tit Drall qui s’appelle Blé qu’y’organise, de temps à autre, des courses illégales dans le quartier. Mettons qu’ça occupe pas mal la sécurité d’la station quand ça arrive. Là j’veux en profiter pour inscrire un pilote à la course. La course va y donner la chance de profiter d’la confusion pour prendre un chemin secret pis faire un p’tit saut d’l’autre bord d’la clôture, dans le MH, si vous m’suivez. J’ai un contact qui va attendre, dans le chantier de l’autre bord, mon paquet. Je fournis le speeder pis vous avez pas à m’le rendre. Ça te tente? »

Sato: « Oui, mais il faut que mon groupe puisse venir me rejoindre. Pis j’aimerais qu’ils n’aient pas à passer par le poste de contrôle que je viens d’éviter. »

Edno: « Y’a un petit propriétaire de restaurant, dans les étages inférieurs, qui prête l’accès, pour environ 20 crédits, à un turbolift de service qui arrive pas loin d’ici et qu’y’est pas contrôlé. Venez me rejoindre dans 3 heures dans le stationnement du « Repère Kilikou », à l’extérieur »

Sato transmet l’info au groupe. Ladis: « Ça se passe mieux que je pensais, comment il a fait pour convaincre ce type aussi rapidement? »

Ladis, Basiran et Vodestrad vont dans le resto indiqué par Edno pour avoir accès au turbolift.

Le gros proprio: « J’VOUS SERT QUOI? »
Ladis: « Votre spécialité »
LE GROS: « ÇA DÉPEND DE VOTRE RACE » Il sort de la purée brune et un gros insecte qui crie.

Ladis: « Vous avez ça un extra turbolift? »

Le GROS: « Ah, j’aurai dû m’en douter. » IL MANGE LE GROS INSECTE BRUYAMMENT. Vous payez combien?

Ladis: « 20 crédits. »
LE GROS: « 40 crédits. 30 pour le turbolift, 10 pour le repas que t’as pas mangé »
Ladis: « On m’avait dit 20 crédits, on va payer 20 crédits ». Il l’intimide.

LE GROS: « J’va l’faire à 20 crédits, je l’fais tout le temps à 20 crédits, j’va mourir à l’faire à 20 crédits, j’pourrai jamais m’acheter de nouveaux pantalons » (il ne porte effectivement pas de bas). Il les amène derrière, dans le backstore insalubre, à un vieux turbolift.

Ladis, Basiran et Vodestrad retrouvent Sato en arrivant en haut.

Ils ont 3 heures devant eux avant la course. Ils restent dans le débarras sur lequel débouche le turbolift et près duquel Sato a rencontré Edno. Ils voient éventuellement deux personnes appeler le turbolift et en sortir. Ils décident de sortir du débarras pour ne pas être remarqués par le va et vient. Ils vont marcher.

Vodestrad spotte le « Repère Kilikou », un vieux restaurant abandonné. Ils sortent de la station et se retrouvent dans le côté pauvre de la cité; ils vont dans le stationnement. Un groupe de personnages grotesques y est déjà massé autour d’une grande quantité de speeders.

Edno Viol vient les retrouver: « Good, good, vous êtes là. Voici le paquet. Peut importe ce qui arrive, ouvrez jamais la boîte, c’est compris? Je niaise pas, vous risquez gros si vous l’ouvrez, pis je veux pas juste dire que j’vais mettre des assassins sur votre dos, mais ça aussi ça va arriver. »

« De l’autre côté y’a un wookie qui va vous attendre, y s’appelle Grownskin. Vous allez aboutir dans un chantier fermé pour la nuit, y’aura juste vous autres. »

« Bon, maintenant regardez la carte. Vous allez commencer la course avec les autres. Oubliez la course mais en même temps restez pas trop en arrière, parce que les plus lents risquent de s’faire pogner en premier par la sécurité. Vous aurez que kek minutes à faire avant d’atteindre le virage ici, avant l’avenue Decressod. Le parcours suit la courbe à gauche, mais vous prenez la fourche à droite. Là c’est ben important d’avoir d’la vitesse; j’ai du monde qui vont avoir placé la rampe pis vous allez pouvoir, si vous allez assez vite, passer par dessus le mur du chantier de MH. J’vous garantis pas un atterrissage agréable mais si vous passez, vous allez survivre. »

« V’la l’speeder. C’pas du luxe, mais ça tire assez pour vous faire passer. »

« Blé » arrive: « C’vous autre la nouvelle équipe? Avez-vous vraiment besoin d’être quatre? C’est un peu too much. Viol a payé votre participation, bonne chance les recrues. Vous savez que tout est permis, right? »

Ils voient un gars avec un long sniper rifle.

Ladis: « J’espère que Vodestrad a pensé amener des armes… »
Vodestrad: « C’était entendu qu’on amenait rien »


Basiran donne le talisman à Sato.

Ladis regarde qui a l’air le plus dangereux: le passager d’un speeder avec le gros sniper rifle, le pilote avec des piques sur son speeder, le pilote du speeder aux lance-flammes ou celui qui a une tourelle de tir à l’arrière.

Sato tente de voir si une arme traîne quelque part… N’en voit pas mais remarque que le speeder avec des lance-flammes pourrait être endommagé facilement… Il remarque une faiblesse dans le lance-flamme de gauche qui coule.

Blé lance la course. « On part dans 1 minutes, vous connaissez les règles, y’en a pas, vous vous faites pogner, tant pis pour vous autres ON PART! »

Edno leur fait signe d’y aller. Le groupe saute dans le speeder qui leur a été prêté…

Les speeders partent tous en trombe dans la ville. Le speeder devant celui du groupe lance des aimants lourds sur le speeder; ces genre de pierres magnétiques rendent le véhicule difficile à manoeuvrer! Ladis tente d’intimider les autres coureurs près d’eux! Il intimide le pilote du speeder dans lequel siège le tireur d’élite. Basiran s’installe pour protéger Sato puis tente d’arracher les roches magnétiques. Le tireur d’élite tire sur Ladis, le blesse! Mais immédiatement après un autre speeder, qui tire une boule métallique avec une chaîne, frappe avec celle-ci le speeder du tireur et déstabilise son véhicule! Sato met la pédale dans le tapis, utilise le côté obscur pour manœuvrer et se faire un chemin au travers des autres coureurs.

Un petit personnage aux longues oreilles dans un speeder près d’eux tire sur Sato avec un blaster, mais touche plutôt Basiran qui encaisse comme un chef! Ladis regarde le speeder avec le tireur d’élite et intimide le sniper!! Sato garde sa vitesse, se concentre sur la route et manoeuvre à nouveau, il est côte à côte avec le speeder du petit bonhomme aux grandes oreilles. Le sniper tire à nouveau Ladis et le blesse à nouveau! En plus le speeder à la boule de métal remet ça, mais vise cette fois le speeder du groupe et les frappe de plein fouet, ce qui les éloigne du speeder du tireur d’élite en les faisant dévier de leur trajectoire! Basiran plante un stimpack dans la fesse de Ladis!

Le petit alien aux grandes oreilles tire et touche Sato, le blesse! Ladis se lance sur les dégâts causés par la boule, tente de faire des réparations d’urgence pour que le speeder tienne bon! Il voit une voie pour éviter les véhicules proches. Basiran donne un deuxième stimpack à Ladis, puis se replace devant Sato! Le tireur d’élite tire Ladis, le manque!! Sato augmente la vitesse! Il manœuvre à nouveau au travers des autres concurrents pour poursuivre, mais doit ralentir!

La créature aux grandes oreilles touche Sato, le blesse, mais en se plaçant sur le bord de son speeder pour mieux viser il bascule et tombe en bas de son speeder!!! Un disque de métal sort du speeder devant, est lancé vers eux et va s’attacher magnétiquement sous le leur… ce qui ralentit leur speeder significativement! Ladis, réalisant que leur speeder est limité par tous les bidules qui se sont fixés sur lui, saute sur le speeder du petit bonhomme aux grandes oreilles! Il est seul avec le pilote. Basiran saute pour suivre Ladis sur le speeder également! Le rejoint, juste à côté du pilote! Le speeder du sniper tire sur un speeder de la sécurité de la station qui vient de les prendre en fuite! Vodestrad saute et traverse, prend Sato et le traverse en même temps!!!! Ils voient leur speeder en arrière perdre de la vitesse! Ils sont dans un speeder qui va plus rapidement et est moins endommagé! Sato s’attaque au pilote, le combat s’engage pour les contrôles du speeder!

Une créature dans un speeder à côté avec des lunettes dans lesquels on voit des engrenages fonctionner tappe sur un bouton rouge en paniquant, un nouveau disque est projeté vers eux et ralentit leur speeder! Basiran se penche pour tenter de retirer le disque, échoue! Ladis essaie également et réussit à enlever le disque, le détache! Le pilote tente de frapper Sato, le manque! Vodestrad prend le pilote par les épaules, le passe par dessus bord! Sato prend le volant, pousse le speeder à fond! Il voit la fourche qu’ils doivent prendre, tout juste devant eux!! Il fonce vers la rampe qui vient d’être placée par des droïdes qui se poussent du chemin. Il s’engage sur la rampe et ils sautent dans le ciel, passent par dessus la clôture de sécurité du chantier de construction et tombent du côté de Mirsteel Heights!!

View
Saison 2, Acte 1, Épisode 3
Le petit café

Le groupe va s’installer dans la petite salle d’attente. Basiran s’isole pour voir le futur. Il revient quelques minutes plus tard voir le groupe et leur dit: « Un rybet, vous connaissez ça? Je viens d’en voir un se faire poignarder ». Mesi: « Peut-être que c’est un de nos ennemis, peut-être que c’est une bonne chose? » Ladis: « À quoi bon voir ce qui va arriver si on ne peut pas le changer? » Mesi: « Ça serait une bonne question à poser si on retrouvait notre maître, si on se décidait à aller le chercher ». Basiran: « Si on peut le sauver, il faut le sauver. » Vegath: « Si tu l’as vu c’est sûrement important pour notre destin. » Ladis: « Y’a pas de destin ». Vegath: « Si y’a pas de destin ça ne va pas se réaliser. Basiran, si tu le vois vas-tu pouvoir le reconnaître? ». Basiran: « Je pense pas ». Vegath: « Si on interfère c’est peut-être nous qui va faire qu’il va mourir ». Sato: « On va aider si on peut aider, mais on ne sait pas comment ça va arriver, on verra si ça arrive. » Mesi: « C’est intriguant… ». Le groupe décide d’attendre et de voir.

Sato jette un coup d’oeil et remarque que des caméras sont présentes dans le corridor. Mesi va voir l’une des caméras. Elle examine de plus près et croit qu’il s’agit d’un circuit fermé qui diffuse uniquement à un endroit dans le café ou pas loin. Le son et l’image sont transmis. Basiran: « On est observés… » Ladis: « Le propriétaire sait déjà qu’on est là ». Mesi regarde la seule porte qui pourrait les amener ailleurs sans retourner sur leurs pas. Elle est fermée et barrée.

Une heure plus tard, Vodor vient leur porter la liste des invités. Ils voient les noms, qui sont visiblement des alias. Vodor: « Les clients vont commencer à arriver dans une heure environ. J’sais qu’c’est pas votre job de faire d’la sécurité, mais t’nez vous droite pis ayez l’air professionnels. Si vous avez l’air des amateurs qu’vous êtes, y’a plus de chances qu’la marde pogne. Bonne chance. »

Ladis tente de voir si il reconnait un nom. Ce n’est pas le cas. Il tente de voir si il peut prendre un morceau de métal pour se défendre, mais il ne trouve rien qu’il peut prendre facilement.

Basiran: « Mesi, peux-tu te brancher sur une caméra pour visionner le contenu? » Sato: « C’est pas à notre avantage de voir des choses qu’on ne devrait pas voir. »

Ils se placent tous devant la porte, Vegath plus en avant. Quelques instants plus tard, un premier petit groupe d’invités arrive, constitué de quatre petits personnages qui dissimulent leur apparence sous de larges toges. Ils se nomment successivement:

“Empereur des Jawas”
“Forniqueur souriant”
“Metastase agréable”
“Krill des mers d’Oukamis”

Ladis barre le nom sur la liste. Avant d’entrer, l’un d’eux regarde Mesi, qui ne semble pas être à l’aise dans la situation: «  Vous êtes nouveaux icittes? Vous êtes pas faites pour ce genre de place là ». Elle ne répond pas. Ladis et Vegath leur montre le chemin. Basiran tente de remarquer quelque chose, ne voit rien de particulier sur eux. Ils entrent et le groupe referme la porte derrière eux.

Mesi: « C’est absurde que je sois ici! » Sato: « Tu te sens pas à l’aise Mesi? » Mesi: « Je vais faire foirer le plan!!! Vous allez voir. » Elle croise les bras et reste là.

Ils voient quelques instants plus tard un autre groupe, arriver, constitué d’un grand Chiss et de deux Sakiyans. Mesi fixe le Chiss. Vegath remarque son uniforme militaire. Vegath: « Bienvenue! Quel est votre nom? »

Le Chiss: « Sixtax redondant ». Il remarque Mesi.

Avant d’entrer,  il s’approche d’elle est lui parle en Cheun à l’oreille. « Qu’est-ce qu’une Chiss fabrique à la porte d’un établissement aussi inélégant? »

Il se penche vers elle, elle est figée. « Je suis Srever’Medan’Nuruodo. Il m’attriste de voir une jeune Chiss aussi peu bien entourée et dans un endroit qui n’est pas digne de son statut. Si jamais vous souhaitez quitter cette planète et rejoindre Csilla, contactez-moi (il lui donne une carte poinçonnée avec ses coordonnées). » Il entre ensuite dans le café avec les autres.

Quelques instants se passent encore avant que le prochain groupe arrive: il s’agit d’un Hutt, porté par quatre Vodrans et suivi par un humain maquillé de toutes les couleurs.

L’homme au maquillage: « Appelez votre employeur et faites ouvrir cette porte rapidement, esclaaaaaves. » Vegath: « Quel est votre nom? » L’homme maquillé, apparemment insulté: « Vous êtes devant le grand Gorza le Hutt!! » Ladis tente de l’identifier, ne sait pas qui il est.

Vegath appelle Vodor, qui accourt. Il fait entrer le Hutt dans une grande salle VIP, ouverte à partir de la fameuse grande porte.

Le temps passe et d’autres invités arrivent au café puis entrent sans incident. Une trentaine d’invités en tout entrent, avant que finalement les gens cessent d’arriver. Tout semble bien se passer.


Quelques heures après le début de la soirée, alors que tout semble tranquille, le groupe entend un cri strident, visiblement de douleur ou de panique, qui provient de l’intérieur.

Basiran: « C’est beau je vais prendre le boyau »

Quelques instants plus tard, deux grands gaillards sortent du café en traînant un des petits invités par les bras. Sato tente d’identifier la petite victime: il remarque que c’est le rybet dont parlait Basiran. Il voit aussi que les deux grandes brutes qui le traîne sont des Nimbaneses.

Basiran tente de lire leurs pensées (Nimbaneses) et entend ceci: « Ils vont avoir compris le message »

Ladis: « Pas certain que je peux continuer de faire ça longtemps »
Basiran: « Pense à ce à quoi ça va servir »
Mesi: « En plus ils savent qui on est, vaut mieux régler dans leurs bonnes grâces… »
Basiran: « C’était un règlement de compte… »
Ladis: « C’est pas parce qu’ils sont ici qu’ils méritent ça. »
Sato: « On va être confrontés à ce genre de chose, faut s’y faire. Les gens viennent ici volontairement, ils savent à quoi ils s’exposent. »
Vegath: « Vaut mieux être spectateurs qu’y être mêlés. »
Mesi: « Tu proposes quoi Ladis, qu’on s’en aille? »
Ladis: « On aurait pu entrer »
Basiran: « On a pas le droit d’entrer… On est plus dans notre bulle sur la montagne, ils sont dans une bulle que je ne connais pas du tout »
Sato: « Je sais que les informations qu’on va obtenir vont nous permettre de faire le bien. »
Vegath: « Qu’est-ce qui te dit que ce n’est pas la bonne chose qui s’est passée? »
Basiran: « Et qu’on soit là ou pas, ça serait arrivé pareil. »
Basiran: « Vous êtes très collés sur les enseignements de Venzati. »
Mesi: « On l’a même pas connu! »
Ladis: « J’avais beaucoup parlé avec Saam de ce genre de choses… Mais là, ces cris… »
Sato: « Je comprends ton malaise. »
Basiran: « Je le partage, mais ce n’est pas notre monde. »
Mesi: « On n’aura pas notre information si on intervient. »

Le groupe décide donc de garder le profil bas. Ils ne sont pas appelés pour un nettoyage.

Quelques heures s’écoulent encore et éventuellement tous les clients semblent sortir en même temps.

Le Chiss retourne voir Mesi et lui dit qu’il a omis de lui demander son nom. Mesi: « Je suis Mesi’Adoat’Frarri ». Le Chiss considère pendant un moment cette réponse et lui offre à nouveau de l’aide au besoin, puis quitte les lieux.

Gorza le Hutt sort en dernier. L’homme maquillé rit avec le Hutt puis pointe le groupe en faisant semblant de les tirer avec un blaster.

Vodor sort finalement et vient les féliciter: « Vous avez bien fait ça. Je vais passer le mot immédiatement à Kesso. Au plaisir de faire affaire peut-être un jour à nouveau avec vous. »

Le groupe quitte les lieux et embarque dans un turbolift avec six clients du café. Ils embarquent avec eux malgré l’hésitation de Vegath.

Gros malaise et silence dans le turbolift. Sato vérifie pour une menace potentielle, ne voit rien.

Ils sortent à nouveau sur un étage commercial, enfin de retour dans la civilisation.

Mesi: « On est surveillés, il faut faire attention. »

Ils discutent de la possibilité de se séparer car Sato est le seul qui n’a pas été identifié.

Vegath: « Quelqu’un devrait aller préparer le vaisseau »

Sato va leur ouvrir la porte du corridor de maintenance qu’il avait débarré pour qu’ils s’y rendent en douce. Mesi et Ladis se cachent dans le petit espace. L’idée est qu’ils attendront pendant que Sato, Vegath et Basiran iront au restaurant rencontrer Kezzo.
Ils quittent et Mesi tente de se connecter sur les caméras de surveillance de la station. Elle y parvient et voit une alerte contre eux (avec vidéos de leur combat dans le corridor contre les Kaleesh) et parvient à créer une alarme qui détermine que le groupe aurait été aperçu un peu plus loin, afin de détourner l’attention de gardes qui seraient à leur recherche.

Sato et Basiran marchent et gardent un oeil ouvert pour les Kaleesh, n’en voient pas. Ils arrivent finalement au restaurant et sont soulagés de constater que Kezzo y est toujours à cette heure. Ils s’approchent du Twi’lek, qui essuie un verre nonchalamment. « J’ai reçu un message de Vodor, paraît qu’vous avez bien fait votre job. J’ai de l’information pour vous autres. Vous êtes chanceux; vous n’êtes pas les seuls à vous intéresser à ce temple. Disons que je connais des gens qui connaissent un Nikto qui a pu s’approcher de la construction qui vous intéresse. »

Il leur passe un petit datapad sur lequel joue une vidéo un peu floue. Les images montrent de la construction dans une jungle mauve; de larges fondations de pierre sont construites autour de ce qui semble être des ruines… Les arbres ont été coupés autour et une cinquantaine de travailleurs sont visibles, plus des grues et des droïdes, plus quelques AT-ST impériaux.

Kezzo, pendant qu’ils regardent la vidéo, en ajoute: « Le travail est effectué par des Kaleesh, financés par l’Empire. Semblerait que le matériel transite par la station où on se trouve, portée par Nar Shaada Shipping. Si vous espérez aller mettre votre nez là, la meilleure façon de vous infiltrer serait de montrer à bord d’un transport de NSS: autrement, il faudra passer par un contrôle en orbite, puis deux à la surface, tous les trois opérés par l’Empire. »

Basiran se demande à qui appartient Nar Shaada Shipping. Il sait que c’est le clan des Besadii. Pendant qu’ils discutent avec Kezzo ils sont remarqués par deux gardes, dont un prend son comlink.

Vegath s’approche des gardes. Sato se dirige vers la sortie. L’un des gardes lance à Vegath: « HALTE, identifiez-vous ». Vegath donne son faux nom. Basiran est toujours au bar. Le garde, en le pointant: « Nous aurons besoin de vous parler, vous et votre ami là ». Vegath: « On vient tout juste de faire connaissance ». Le garde: « Suivez-nous, nous allons discuter ». Vegath, qui utilise la FORCE: « Vous n’avez pas besoin de parler à mon ami ».

Mesi voit sur les caméras que six gardes plus un speeder arrivent au point où elle les a redirigé.

Basiran reçoit un appel de Vodestrad. Basiran: « Faites-ça vite ». Vodestrad: « J’ai des informations concernant le temple et j’aimerais vous les donner en personne, où puis-je vous rejoindre? »

Les gardes, non convaincus par la tentative de Vegath, s’adressent directement à Basiran: « Vous êtes en état d’arrestation » Ils sortent des menottes.

Vegath inflige du stress avec la FORCE aux gardes, il parle sans cesse: « Avez-vous un mandat d’arrêt, montrez-le, il a des droits cet homme ». Basiran se sauve! Les gardes: « Arrêtez cet homme, c’est un criminel! » Ils le poursuivent alors qu’il se sauve dans la foule à l’extérieur du restaurant. Sato fait semblant d’entrer dans le resto et les bloque physiquement un instant, assez longtemps pour que Basiran prenne un peu d’avance.

Mesi et Ladis courent vers le transport en utilisant les corridors secrets puis Mesi bousille une serrure en chemin pour faire diversion.

Basiran se sauve dans la foule; Sato rattrape les gardes, plaque des gens contre eux!! Basiran continue à courir, augmente la distance qui le sépare des gardes. Sato reste proche et continue de pousser des gens dans leur direction! Sato croise, par un énorme hasard, Gorza le Hutt!! Il donne des coups de coudes aux Vodrans qui le portent, ce qui pousse le gros Hutt dans le chemin des gardes!!! Gorza se réveille, fait pencher la litière, toute ses bouteilles vides tombent par terre, il crie dans la surprise et l’indignation. L’homme maquillé crie aux gardes: « QU’EST CE QUE VOUS FAITES LÀ! » Tous se mettent à gueuler et les gardes sont retenus assez longtemps dans l’altercation pour que Basiran disparaisse dans la foule.

Basiran tourne un coin et appelle le groupe: « Je les ai semé, je vais où là? » Ladis: « On quitte la station » Basiran: « Le Kaleesh m’a appelé, il veut nous voir en personne » Ladis: « Rejoignez-nous au vaisseau »

Basiran: « Sato, viens me rejoindre ». Basiran entre en trombe dans un commerce et achète des vêtements amples pour se déguiser. Sato et Vegath arrivent.

Vodestrad les appelle à nouveau: « Faites attention, il y a une alerte, c’est peut-être vous qui êtes recherchés »

Sato au groupe: « On peut lui demander de venir ici, là, mais on perd du temps. Il faudrait l’inviter au vaisseau, c’est notre seule option »

Vegath le rappelle pendant que Basiran paie.

Vegath tente de le convaincre de parler au comlink. Le Kaleesh est réticent, mais finit par accepter: « Je voulais vous mettre en garde. J’ai obtenu des informations sensibles: il semblerait que Lid Kuar croit que construire le temple lui permettra d’accroître sa sensibilité à la Force à un point tel où il pourra localiser et identifier tous les êtres possédant des habiletés dans le secteur Hutt. Si il est convaincu de ça, ça expliquerait pourquoi son opération obtient le soutien de l’Empire. »

Vegath: « Merci pour cette information précieuse!! » Vodestrad offres ses services au groupe: il dit que sa couverture à Outland Transit ne pourra pas durer. Ils raccrochent pour l’instant.

Sato, Basiran et Vegath fuient vers le vaisseau!

Ils se rendent au corridor de maintenance et ne sont pas vus, puis suivent le chemin que Sato avait tracé vers le transport.

Mesi et Ladis arrivent à Destinée, entrent. Ladis contacte les autres. Basiran: « On s’en vient! On sait à quoi sert le temple. C’est une trop grosse information pour qu’il soit un traître » Sato: « La meilleure façon de le trahir c’est de l’amener avec nous » Ladis: « Il a tout fait ça pour nous, donnons-lui rendez-vous » Ladis: « On devrait l’aider, il ne mérite pas d’être abandonné après ce qu’il a fait pour nous »

Vegath contacte le Kaleesh à nouveau: « Seriez-vous intéressés à nous suivre? ». Le Kaleesh accepte immédiatement, visiblement soulagé de pouvoir quitter la station.

Sato prend le comlink et lui explique le chemin puis va le rejoindre à l’entrée du corridor de maintenance. Basiran et Vegath continuent.

Mesi et Ladis préparent le transport. Mesi fait le tour pour trouver des appareils de traçage, ne trouve rien.

Sato rejoint Vodestrad, qui apparemment a réussi à se rendre au rendez-vous sans se faire voir. Sato: « Suis-moi si tu veux vivre ». Il le suit et finalement tous arrivent au transport.

Basiran lit dans la tête du Kaleesh. Ses pensées sont les suivantes: « C’est inespéré, si j’étais resté plus longtemps ici ils m’auraient eu. »

Le Kaleesh remercie sincèrement le groupe… Il explique qu’il aurait été pris sans leur aide car il a tordu un bras pour avoir l’info.

Ils discutent tous du temple, il redonne l’information à Mesi et à Ladis. Ladis s’inquiète pour toutes les personnes sensibles à la Force du secteur.

Basiran demande à Vodestrad de se désarmer. Celui-ci laisse tomber son blaster rifle longue portée, ses deux hold out blasters et sa vibroblade plus d’autres objets. Ladis le questionne et détermine qu’il est honnête. En discutant il laisse tomber que certains sermens de Venzati ont peur que les impériaux les trahissent lorsque le temple sera terminé, ce qui peut laisser croire que la loyauté d’autres sermens pourrait être ébranlée.

Ladis jase entrainement avec Vodestrad; il veut savoir qui a pu s’entraîner, chez les sermens, avec Venzati. Vodestrad répond que Lid Kuar est bien sûr l’un de ceux qui a eu la chance d’apprendre directement du maître mais que Tagresh et Kridzin faisaient aussi partie du lot. Ladis demande si leur puissance était comparable à celle de Lid Kuar mais le Kaleesh répond qu’à côté des proches de Lid Kuar, Tagresh et Kridzin n’étaient que des débutants. Il parle un instant de Kosefal, qui serait beaucoup plus puissant et l’homme de confiance de Lid Kuar. Il explique que les Kaleesh qui sont sensibles à la Force forment le noyau dur des sermens et que les autres n’ont tendance qu’à être que des exécutants.

Pendant qu’ils discutent, Mesi et Sato se sont mis au travail et Destinée décolle. Ils reçoivent l’autorisation de la tour de contrôle: « Transport Destinée, vous vous êtes fait bien discrets, nous ne vous avez pas vu passer le point de contrôle. Bon voyage! »

Mesi calcule une route directe cette fois vers KOBARI – 3 et ils partent pour 6 heures d’hyperespace.


Ladis lui propose une chambre à Vodestrad et lui offre de s’entraîner si il le désire, ce qu’ils font un peu plus tard dans le voyage. Mesi fouille dans son bric à brac pour construire un petit droide. Basiran s’occupe de ses blessures.

Ladis et Vodestrad parlent de la culture de Kalee. Le Kaleesh déplore que la plupart des habitants sont tellement absorbés par la religion et les traditions qu’ils ne savent pas ce qui se passe avec les sermens. La majorité, selon lui, ne doivent même pas savoir que les sermens existent.

Quelques heures plus tard, tel que prévu, Destinée arrive à KOBARI – 3.


Centurion est encore une fois visiblement soulagée de voir qu’ils reviennent vivants. Le groupe lui indique, avant de s’amarrer, qu’ils ont un Kaleesh avec eux mais qu’il est des leurs; elle n’est pas chaude à l’idée de l’amener à bord, elle leur rappelle le risque de sécurité, mais elle accepte.

Le transport s’amarre et ils montent à bord de la station. Le Kaleesh se présente poliment à Centurion et la remercie chaleureusement de le recevoir.

Basiran: « On a des mauvaises nouvelles » Centurion: « On va s’assoir ».

Jeno vient les rejoindre et tous s’assoient, puis Maurocio leur sert à manger.

D’abord, le groupe veut savoir pour Saam. Elle leur indique qu’elle a parlé à des gens qui pourraient lui donner des soins spéciaux mais qu’il faudra au moins 15 000 crédits pour tenter de le ramener à un état plus normal, sans garanties. Elle mentionne qu’elle n’a même pas assez de ressources pour continuer à opérer la station et que l’ami de Saam, Grawn Jarakar, est supposé leur amener quelques vivres lorsqu’il en aura la chance.

Elle leur dit ensuite que Darraru leur a envoyé un message, possiblement suite à celui qu’ils lui ont fait parvenir. Dans ce message, il donne les trois informations suivantes:
Le temple de QSD-12 est sous contrôle impérial
Le clan des Jiramma ne fait pas partie de la Trinité
Il y a un temple en construction sur Teth dans lequel ont été emportées des écritures qui permettraient de trouver d’autres temples dans le secteur.

Centurion veut ensuite en savoir plus sur le temple de Teth, elle veut savoir ce qu’ils ont appris. Ils montrent tout et disent tout.

Centurion: « Si vous voulez prévenir la construction du temple, il va vous falloir de l’aide, à plus grande échelle. J’ai des amis ici et là dans l’secteur, mais comme vous avez pu l’voir, pas beaucoup de ceux là vont nous aider gratuitement pis à grande échelle. Les seuls prospects que j’ai en tête pour vous aider, c’est la cellule rebelle qui vous a déjà sorti du trouble à Teth. Mais va falloir trouver des bonnes raisons pour les convaincre de mettre ça dans leurs priorités. »

Un des membres du groupe suggère que si les impériaux veulent que ça se construise, les rebelles vont s’intéresser à ça, puis un débat se tient sur la possibilité qu’ils soient identifiés comme sensibles à la Force par les rebelles.

Vegath: « Les alliés devraient le savoir »

Centurion: « Est-ce qu’ils vous ont vu utiliser vos habilités? » Le groupe répond qu’il croit que non.

Centurion propose que quelqu’un reste pour convaincre les rebelles et que le reste du groupe fasse aille de l’avant avec ses autres plans. Elle ne sait pas quand elle pourra rejoindre les rebelles à nouveau.

Mesi: « On a eu une vision de lui, il faut trouver notre maître. »

Ladis: « Nous allons pouvoir le retrouver dans la FORCE, et si nous n’avons pas besoin de lui nous allons être guidés vers autre chose. »

Ladis: « Il faudrait aussi informer Darraru qu’il est en danger ». Il demande à Centurion de le contacter et de l’informer du danger que représente le temple.

Comme Centurion ne sait pas quand elle pourra rejoindre les rebelles, le groupe décide d’attendre 3 jours à la station puis d’ensuite tenter de suivre les traces de leur maître. Vegath est prêt à rester à la station pour attendre les rebelles; il pourra rejoindre le groupe ensuite.

Le groupe invite Vodestrad à venir avec eux; celui-ci accepte volontiers de les accompagner dans leur quête.

Centurion: « Si vous trouvez de l’argent en chemin vous savez quoi faire… »

Le groupe décide donc d’attendre un contact avec les rebelles sur la station. Ils constatent que Saam ne va pas mieux, mais qu’il est stable. Ils s’entraînent avec les sabres laser: celui de Mesi (le sabre de pratique) et le shoto de Sato.

View
Saison 2, Acte 1, Épisode 2
Un allié digne de confiance?

Sato informe le groupe de ce qu’il a vu: « Nous sommes suivis par un Kaleesh, je suggère de lui tendre une embuscade pour l’interroger »

Ladis: « On peut le suivre nous, voir où il va »

Sato: « Ma crainte c’est qu’il nous suive jusqu’au café »

Ladis propose un plan: « Tu te caches, il nous suit et tu te mets à le suivre »

Le groupe continue dans le grand Hall sans Sato. Ils tentent d’avoir l’air cool même si ils se savent suivis. Vegath leur fait remarquer leurs petits tics qui trahissent leur nervosité.

Pour que le Kaleesh cesse sa filature et que Sato puisse le suivre jusqu’à son repère, le reste du groupe s’arrête brusquement devant une auberge et y entre. Ils se retrouvent cependant face à face avec deux autres Kaleesh, qui portent le logo de la Trinité sur leurs vêtements! Sato se cache dans la foule et tente de voir si le Kaleesh qui les suivait va aller quelque part.

Il remarque que celui-ci semble paniquer de ne plus voir le groupe. Il l’entend murmurer comme de quoi le groupe sera attrapé par « d’autres » (« Ils vont les attraper! »). Il a aussi le logo de la Trinité sur son épaule, qu’il tente de cacher maladroitement avec sa main.

Mesi s’élance vers l’interrupteur et éteint les lumières de l’auberge! Vegath sort. Les deux Kaleesh, qui clairement ont reconnu le groupe, tentent de maîtriser Ladis; ils le saisissent et sortent avec lui de l’auberge. Ladis se concentre. Ça crie dans l’auberge et les gens s’arrêtent pour voir la scène dehors. Le Kaleesh que Sato traque court vers Ladis, Sato accélère et le suit!

Ladis se défend solidement, frappe l’un des Kaleesh, puis s’éloigne vers Vegath. Mesi sort avec la foule qui sort pour voir ce qui se passe. Elle se dirige avec vers Sato, sans pousser. Les Kaleesh tentent de poursuivre Ladis. Vegath crie à la foule d’aller aider le pauvre Zabrak!! Des gens regardent les Kaleesh, ce qui leur laisse la possibilité de s’enfuir sans trop être remarqués! Le Kaleesh solitaire court vers les Kaleesh qui tentent de rattraper Ladis, en frappe un!!!

Sato s’approche mais reste dissimulé. Ladis s’éloigne encore, Vegath et Mesi également. Les deux Kaleesh hissent et frappent violemment l’autre Kaleesh. Ils vont le tuer sous les yeux de Sato! Sato appelle Ladis: « Vient m’aider, je pense qu’un Kaleesh est de notre côté! » Sato crie pour tenter de les disperser: « La sécurité arrive! » Les Kaleesh arrêtent de battre leur allié en pensant que la sécurité arrive, mais regardent vers Sato et constatent qu’effectivement deux agents de sécurité viennent d’arriver sur les lieux et s’en prennent à Sato!

Ladis retourne vers les Kaleesh puis tente de les tasser, en jette un au sol vers l’autre. Mesi: « Hé toi, le Kaleesh de notre bord, viens avec moi!! » Elle s’éloigne de la scène! Le Kaleesh toujours debout tente d’attraper Ladis, en criant aux gardes: « ce sont des rebelles! ». Sato court à l’opposé du combat pour les retarder, tente de se fondre dans la foule. Il est perdu de vue par les gardes! L’un des gardes tente de le retrouver et l’autre détourne son attention vers la bataille. Leur Kaleesh allié attrape et frappe le Kaleesh ennemi restant, le fait tomber au sol. Un des deux gardes s’approche de Ladis et tire sur lui avec un blaster pistol, en mode Stun! Ladis encaisse le coup!!

Ladis frappe le Kaleesh par terre, l’assomme avec un coup de pied! Il dit à celui qui semble les aider: « Viens avec nous avant qu’ils t’arrêtent » puis il se sauve! Basiran le suit pour le défendre. Mesi dit dans son comlink: « Il faut partir, on va être fichés ici!! » Sato disparaît dans la foule.

La foule se disperse, puis Vegath, qui est un peu plus loin, voit deux speeders blindés et armés qui arrivent avec une douzaine gardes; autour de lui la foule se disperse! Il entre dans la boutique la plus proche (une boutique d’artisanat où tout est cassant) et avertit ses amis par comlink: « Beaucoup de monde arrive, planquez-vous ».

Le garde qui a tiré sur Ladis continue de les suivre! Ladis se tourne vers le garde: « Nous ne sommes pas des rebelles, laissez-nous tranquilles!!! » en réponse le garde pointe son gun vers lui!! Mesi va se cacher dans une ruelle entre deux boutiques, derrière une conteneur, réussie à se dissimuler. Basiran amène le Kaleesh se cacher, ils aboutissent entre deux ateliers et se cachent dans les pièces de rechange. Vegath reste chill, voit les speeders passer devant la boutique d’artisanat. Le agents de sécurité des speeders crient dans leurs mégaphones: « DISPERSEZ VOUS, DISPERSEZ VOUS ».

Le garde qui suivait Ladis: « vous êtes en état d’arrestation »!!! Il tire à nouveau, le touche et Ladis se retourne et terrifie le garde avec la Force! Ladis profite de l’effet de surprise pour se planquer dans un turbolift qui était justement de passer.

Les deux speeders et les douze gardes ramassent les Kaleesh blessés et surveillent le territoire. Les speeders émettent à nouveau: « Toute personne qui a été impliquée dans cette bataille est en état d’arrestation et est priée de se rendre. Ne nous forcez pas à vous chercher ».

Le Kaleesh allié planqué avec Basiran lui adresse la parole: « Vous êtes les enfants de Beress; c’est vous qui avez vaincu Kridzin. Et selon les rumeurs, vous avez aussi vaincu Tagresh à Teth. Les sermens parlent beaucoup de vous. Certains disent que vous auriez été entraînés par Venzati lui-même. Je suis Vodestrad. Je souhaite vous aider à vaincre l’imposteur Lid Kuar. Vous avez de la chance que je vous aie trouvé avant ses hommes. Sachez que si vous ne vous occupez pas de lui, il s’occupera de vous. »

Basiran: « Imposteur? » Vodestrad explique un peu que Mossaku Lid Kuar a remplacé Venzati mais demande qu’il contacte ses amis avant d’en dire plus. Basiran contacte le groupe. Vegath se demande si c’est sécuritaire de sortir… Il répond qu’il faudra éviter les caméras si ils sortent.

Ladis: « Un des gardes m’a vraiment bien vu… »

Vodestrad dit à Basiran qu’avec les caméras qui les ont filmés, ils seront tôt ou tard identifiés. Basiran: « Vous connaissez un lieu sécuritaire? » Vodestrad répond: « L’étage 34… »

Le groupe se coordonne avec les comlinks et tous traversent rapidement et se rendent aux turbolifts. Ils se coordonnent pour se retrouver à l’étage 34, qui est un étage dans lequel se trouve une partie des anciennes salles des machines.

L’endroit est emcombré de vieilles machines désaffectées et le groupe passe par un trou dans l’une des clôtures de sécurité qui bloquent l’accès à cette section de la station. Ils se rendent dans une ancienne petite salle de contrôles. Vodestrad allume son glowrod.

Il semble vouloir faire vite et leur explique qui il est: « Je suis un sermen depuis moins d’un cycle. J’en sais très peu sur les intentions de Mossaku. Je suis devenu sermen pour en savoir plus, pour mieux servir mon peuple. Mais les hommes de Lid Kuar ne sont pas dupes; je n’ai jamais réussi à démontrer ma loyauté à la hauteur de leurs attentes et je ne pourrai jamais accéder aux cercles rapprochés de Mossaku. Je viens donc de décider qu’il serait plus utile pour moi de vous aider. »

Ils lui demandent pourquoi il était sur la station et pourquoi il les a repéré.

« Les sermens gardent l’oeil ouvert pour toute personne possédant des habilités. L’Empire paie très cher pour mettre la main sur de telles personnes, mortes ou vivantes. D’autres ennemis des sermens ont été identifiées, tel que les membres des clans Desilijic, Gorensla et Anjiliac. Certains membres de la Trinité sont prêts à payer un montant considérable pour la tête de certains Hutt de ces familles et de leurs hommes. De plus, le Chef Raith nous demande de rapporter toute information qui pourrait aider à mettre la main au Kerzivch de rebelles dans le secteur. Mon travail était de garder l’oeil ouvert ici, à Outland Transit. »

Ils discutent un moment, Ladis demande si il est au courant d’un objet qui aurait été laissé dans le navire Donjon à Teth (il pense à l’Holocron). Vodestrand n’en sait rien. Ils demandent aussi pour Venzati, et le temple sur Teth.

« Vous cherchez de l’information sur le Temple de Venzati. Tout ce que les sermens de grade inférieur savent, c’est que Lid Kuar travaille à élargir notre influence et a trouvé quelque chose qui le fascine sur Teth. La rumeur d’un temple court depuis seulement une semaine ou deux, tout au plus. Je suis surpris que vous ayez cette information. »

« Bien que mon influence auprès des sermens soit très limitée, comme j’étais chargé, parmi d’autres, de garder l’oeil ouvert à cette station pour de potentiels ennemis des sermens, je peux tenter de m’assurer qu’aucun autre sermen s’intéresse à vos activités sur la station, pendant un certain temps. Par contre je ne peux garantir de les garder à l’écart très longtemps si vous continuez vos activités publiques de la sorte. Comme je vous l’ai dit, mes supérieurs ne me font pas encore confiance et je ne serais pas surpris qu’un autre chasseur, plus expérimenté, surveille mon travail ici. Je vais m’affairer à le trouver et si il existe, à l’écarter de votre piste. Et vous, qu’êtes-vous venu chercher sur cette station? »

Ladis: « Nous avons besoin d’info sur le temple »

Voestrad: « Pourquoi vous frottez-vous aux sermens? »

Basiran: « On essaie de grossir le mythe un peu trop »

Ladis: « Toutes information sur ce que les sermens font nous intéresse. Combien y a-t-il des sermens? »

Vodestrad: « À Outland Transit? Une vingtaine. »

Sato: « Certains partagent votre philosophie? »

Vodestrad: « À ma connaissance, non. »

Ladis: « Vous savez où ils cachent leur crédits? ».

Vodestrad: « Probablement dans l’appartement qui nous sert de quartier général. »

Ladis: « Tout sur les Venzati sera utile. »
Mesi: « Est-ce qu’ils savent comment on est arrivés ici? »

Vodestrad: « Je crois bien être le premier à vous avoir remarqué. »

Basiran: « Si tu nous cherches on va être au café… » Sato: « … »

Vodestrad: « Le café de Kesso? N’entrez pas dans le café »

Ladis: « Qu’est-ce qu’il y a dans le café de si dangereux? »

Vodestrad: « Vous y trouverez des criminels des plus endurcis, ce qui se passe à l’intérieur reste à l’intérieur. C’est plus dangereux de vous laisser entrer là que de vous livrer aux sermens. »

Le groupe lui offre, lorsqu’ils auront trouvé ce qu’ils cherchent sur la station, qu’il revienne avec eux. Ladis lui met la main sur l’épaule pour lui démontrer son appréciation.

Vodestrad propose qu’ils aillent au café (sans y entrer) et que pendant ce temps il cherche de l’info de son côté. Il demande comment ils ont entendu parler du temple, ils sont cryptiques. Il donne un mot d’espoir, parlant de vaincre les sermens ou de les remettre sur le droit chemin.

Basiran s’inquiète pour le Kaleesh, lorsqu’il retournera chercher de l’information auprès des siens: « C’est louable, mais un homme peu crouler sous la torture »

Le Kaleesh les salue et quitte, pour aller chercher de l’information de son côté.

Ladis: « C’est pas certain qu’ils vont le reconnaître, les deux seuls Kaleesh qui l’ont vu ont été arrêtés »

Basiran: « Il ne se gênera pas pour nous trahir. Il faudra être très prudents »

Basiran: « On fait le café. » Mesi: « On évite les caméras »

Le groupe débat sur le fait que l’Empire les connaît bien ou pas. Mesi pense que tous savent bien qui ils sont si un Kaleesh aussi bas gradé le sait. Les chances d’être identifiés sont grandes selon eux. Basiran: « On ne peut toujours pas se séparer? » Ladis: « Non »

Sato, pendant ce temps, monte et trouve le chemin entre leur planque actuelle et le café. Il se rend compte que ce chemin n’est pas surveillé, comme il s’agit d’un étage tout près qui consiste aussi d’une ancienne salle des machines abandonnée. Il décide alors d’aller faire l’éclaireur pour préparer le chemin pour retourner à Destinée. Pendant ce temps, Basiran s’occupe des blessures de Ladis.

Sato revient à l’un des étages utilisés de la station et réussit, sans se faire remarquer, à trouver un passage d’entretien dont une porte est déverrouillée. De nombreux gardes circulent dans les aires principales mais ce chemin semble être dépourvu de surveillance, car normalement sous clé. Il parvient, de l’intérieur, à venir déverrouillée une porte très près d’un turbolift principal, ce qui permettra au groupe de sortir du turbolift et d’entrer dans le passage rapidement à leur arrivée.

Pendant ce temps le groupe entend les pas de quelqu’un ou quelque chose qui court quelque part dans la salle des machines. Mesi s’aventure dans le noir pour aller voir de quoi il s’agit. Elle marche sur une passerelle, au milieu de nombreuses machines depuis longtemps abandonnées, puis voit finalement une scène horrible: deux humanoïdes sont dévorés par une petite créature aux dents acérées. La créature tourne la tête et aperçoit Mesi.

Mesi court vers la salle de contrôle abandonnée où se trouve le reste du groupe!! « Y’a une grosse créature qui me court après! Trouvez une façon de sceller le passage!!! » La créature la poursuit! Vegath dit: « On se retrouve au turbolift » Vegath se rend au turbolift en vitesse. Basiran reste avec Ladis. La créature arrive en courant vers le groupe! Vegath démarre le turbolift: « Retenez-le avant qu’il arrive!! »

Ladis tente d’intimider la créature! Mesi se place tout près de Basiran!! Basiran se place devant Mesi pour la défendre! Vegath attend le turbolift mais ramasse un morceau de métal pour combattre, si ça devient nécessaire. La créature saute au cou de Basiran, le manque mais lui donne la chienne de sa vie!

Mesi court vers le turbolift et tente de le hacker pour empêcher tout autre arrêt et le faire arriver au plus vite! Elle ouvre le boîtier pour forcer la vitesse et y parvient!! Vegath va vers l’action, utilise la force pour tenter de fatiguer la créature. Ladis tente d’immobiliser la bête, l’attrape et tient la gueule fermée. Basiran tente d’aider à l’immobiliser, la créature lui mort la main et le blesse, pour ensuite fuir! Ladis tente de l’arrêter; il ne réussit pas à la stopper dans sa course.

Le groupe se rend au turbolift en vitesse.

Pendant ce temps, Sato continue sa recherche de passages sécuritaires et à l’abri des regards vers le port de Destinée. Il trouve un autre passage d’entretien, mais cette fois-ci qui passe SOUS le corridor d’accès au port, ce qui leur permettra d’éviter de passer au poste de contrôle!

Le reste du groupe entre dans le turbolift dès son arrivée; trois individus à bord de celui-ci semblent se demander pourquoi leur ascenseur ne s’est pas arrêté à leur étage! Ils montent vers l’étage du café et descendent du turbolift.

Ils se retrouvent dans un large corridor en duracrete dans lequel s’étendent tuyaux et fils et où quelques machines anciennes peuvent être aperçues.

Mesi regarde pour les caméras. Ne remarque que de vieilles caméras désaffectées.

Ils attendent Sato, qui revient une heure plus tard. Sato explique son succès. Ladis lui met la main sur l’épaule: « Bon travail »

Ils suivent ensuite le corridor vers le café, puis suivant les instructions de Kezzo, tournent à droite dans un petit corridor perpendiculaire. Là où devrait se trouver le café ils voient deux portes épaisses et lourdes, l’une large et l’autre de taille normal, où semble attendre un humanoïde voilé qui fume une cigarette. Il s’adresse à eux:

« He, vous êtes les employés d’Kezzo. Y’avait pas beaucoup d’choix pour le shift d’à soir. Y vous a expliqué la job? »

Le groupe lui répète ce que Kezzo leur avait dit.

« Vous avez pas mal compris. En gros, y’a une liste. Quand l’monde vont commencer à arriver, faut s’assurer qu’y sont sua liste. Vous leur demandez leur surnom pis vous rayez le nom quand y sont passés. Vous vous dites p’tête que vous êtes nombreux pour juste faire ça, mais à chaque soir y’a a un ou deux qu’y’est pas sua liste pis qui s’essaie. Quand ça arrive, vous l’convainquez qu’y’est pas à bonne place. Si y résiste, vous m’appelez pendant qu’vous achetez du temps » Il leur remet un gros comlink noir un peu collant.

“La grosse porte là, vous vous en occupez pas. Si quelqu’un se pointe là, vous m’appelez tu suite, sans poser de questions”

“Avant d’répondre à vos questions, j’va vous faire visiter la place. En cas d’urgence, pis seulement si je vous le demande, vous allez pouvoir rentrer”

Il leur fait visiter le “café”. En entrant un lieu central ressemble effectivement à un café. Y’a par contre une dizaine de portes qui donnent sur des pièces fermées tout autour.
Y’a un barista avec des plaques de métal vissées sur les yeux qui nettoie son espace de travail.

“Ça s’est le café. À moins que je ne vous le demande, vous avez pas d’affaire ici sans exception. Si je vous d’mande votre aide, ça risque d’être pour un nettoyage. Si j’dis nettoyage pis un numéro d’salle, j’veux qu’y’en aille un d’vous autre qui s’pointe ben vite dans salle, par exemple celle-là, pis qui prenne un boyau, comme celui-ci-là. La clenche est icitte, pis pour nettoyer faut asperger toute la place, jusqu’à temps qui reste pu rien d’sal. Encore une fois, pas d’questions posées, ok? Peu importe c’qui s’passe dans la place, c’est vraiment pas de vos affaires. »

Sato regarde si il voit quelque chose d’anormal. C’est vraiment très propre…

Vegath demande pour la grande porte. Vodor répète qu’il faut l’appeler si quelqu’un se pointe là. Vodor: “Tout est clair?” J’vous remet la liste dans une heure, vous pouvez r’venir à c’moment là. »

Il leur pointe ensuite un petit salon ouvert au bout du corridor, où ils pourront vraisemblablement attendre avant de commencer leur quart de travail…

View
Saison 2, Acte 1, Épisode 1
Le Temple de Teth: une enquête à Outland Transit

Le groupe passe 32 heures en hyperespace.

Ladis: « On a quelque chose pour l’endormir? » (Il parle de Saam)

Basiran prépare ce qu’il faut pour l’aider à l’endormir avec des herbes.

Le groupe essaie de lui parler mais Saam ne fait que répéter la même phrase sur le temple de Teth, ou ne rien dire du tout…

Basiran fait un examen et croit bien que son état est permanent. Il croit que c’est le choc final dans la cage qui lui a fait perdre ses facultés.

Vegath tente de le calmer dans la Force, sans succès, mais il continue d’essayer.

Sato fait le tour de Destinée et fait un diagnostic de l’état de celui-ci. Il fait une liste des pièces à changer et se pratique avec son shoto.

Jeno prend soin de Saam. Il s’excuse plusieurs fois et Ladis lui demande de répéter ce qu’il dit sur le temple. Il répète sans cesse qu’ils construisent un temple sur Teth, « qu’il ne faut pas qu’ils terminent le temple »

Basiran croit qu’il y aurait fallu d’abord retrouver Venzati… Ladis croit qu’il y a une priorité avant ça, le Temple dont parle Saam. Sato croit qu’il faut se concentrer sur le Temple, il faudra être prêts avant de retrouver Venzati. Basiran croit qu’ils ont été chanceux, que quelqu’un est venu les chercher dans le Donjon; ils y seraient sûrement passés sinon. Selon lui ils n’auront pas la même chance si ils s’aventurent à nouveau sur Teth pour stopper la construction d’un temple… Les autres croient que ceci sera plus facile, un temple peut être approché plus facilement qu’un navire de prison impériale.

Ils demandent à Jeno pour en savoir plus sur le temple, il en a entendu parler sur le transport après avoir quitté Beress, mais il sait seulement qu’ils construisent un temple sur Teth.

Vegath se questionne sur Teth, sait que le gouverneur impérial y a son siège.

Ils discutent un peu de la Trinité: il s’agit d’un conglomérat de Hutts, d’impériaux et de sermens de Venzati qui ont fait une alliance. Ils se demandent pourquoi les membres de la Trinité ont attaqué le destroyer de l’Empire. Sato rappelle que l’Enseigne TerriFouched a dit que c’étaient les rebelles qui avaient déclenché cette attaque. Ladis se demande pourquoi l’Empire s’allie avec des utilisateurs de la Force. Basiran mentionne que Tagresh a dit qu’il voulait devenir un inquisiteur, ils se demandent c’est quoi cette histoire.

Ils parlent du temple encore: Sato pense que les sermens pourraient vouloir augmenter leur connexion avec la force avec ce temple; il rappelle la connexion accrue que le groupe a pu ressentir à la salle des cartes sur Beress et au temple de leur planète natale.

Ladis: « Peut-être que l’incident de Teth va nuire à la Trinité. »

Ils poursuivent la discussion quelques instants puis vont tous se reposer.


Le groupe arrive finalement à KOBARI – 3. Sato amarre Destinée à la station.

Le groupe traîne Saam, qui a les jambes cassées et est encore et toujours dans son état végétatif.

Centurion voit l’état de Saam et Jeno, a la larme à l’oeil… Ladis et Vegath lui expliquent ce qui est arrivé à Saam…

Ladis demande pour Stargazer, elle dit que c’est silence radio. Ladis mentionne le temple de Teth, elle n’en sait pas plus là-dessus.

Lorsque Jeno passe à côté d’elle, elle s’écrie, en le plaquant dans le mur: « La prochaine fois que tu fais le héros et que tu te fais capturer mon gars, c’est moi qui te trouve pis te tue! »

Elle les amène à l’intérieur.

« Vous allez tout m’raconter… J’suis tellement soulagée de vous retrouver. Mais tellement triste de voir ce qui est arrivé à Saam! Qu’est-ce qui vous aie arrivé? »

Maurocio amène le thé.

Le groupe raconte l’histoire à Centurion.

Elle fait son propre petit retour des événements au groupe: « En c’moment dans le secteur y’a des raisons d’être optimistes pis en même temps y’a des raisons de penser que tout est d’la marde. »

« Pour le côté optimiste, j’peux vous dire qu’on est pas les seuls à en vouloir à la maudite « Trinité ». (Elle montre des images du groupe de rebelles qui est venu les chercher) D’un côté y’a cette nouvelle cellule rebelle dans le secteur, qu’y’a maintenant une base secrète pas trop loin pis qui veux en faire baver à l’Empire. D’un autre côté, on a encore des amis du côté de certains Kajidics, comme Grawn Jarakar, à qui j’vas envoyer un message pour l’informer du sort de son ami Saam pis pour y demander l’info de plus qu’y’a sur la Trinité. Y’a des chances qui puisse aussi nous amener encore des vivres, y’aime ben Tarel… (elle pleure en le regardant). »

« Le côté qu’y’est d’la marde, c’est que la bataille à Teth a juste crinqué les fanatiques d’la Trinité. Y’a eu des batailles à Nar Shaada par après, pis le mot qui s’passe c’est que la bataille de Teth a juste servi à diviser les vrais des incompétents. Chu pas sûr qui sont sortis moins forts de ça, j’pense qu’y’en sont juste sorti plus agressifs pis avec les éléments les plus faibles en moins… »

« Pis vous, ben prenez le temps de décider c’que vous voulez faire. J’sais que vous aimeriez retrouver votre ancien maître pis j’peux p’t’être vous pister pour commencer votre recherche, mais ça sera vraiment pas facile. Mais si vous voulez rester ici pour continuer la lutte contre les maudits sermens de fils de Kirils, je vais pouvoir vous assister aussi. Mais SVP, abandonnez pas la lutte… On peut pas laisser les Kaleesh pis l’Empire gagner. »

Le groupe veut prioriser le retour de Saam. Centurion mentionne que c’est lui qui a le plus de contacts, que son retour à la raison serait effectivement très utile… Elle peut utiliser ses contacts pour obtenir un diagnostic et de l’aide, elle espère.

Ladis demande des nouvelles du temple sur QSD-12. Centurion va contacter Grawn, à sa demande, pour en savoir plus aussi là-dessus.

Vegath pense que le conflit de la Trinité pourrait être une fenêtre d’opportunité pour aller à Teth pendant que leurs ennemis sont occupés. Sato se demande si au contraire ils seront plus vigilants. Sato croit qu’il leur faut un plan solide.

Ils demandent de l’info supplémentaire à Centurion, ce à quoi elle répond:

« Si vous voulez faire kek chose par rapport au temple, j’pense que c’est trop risqué de vous rendre direct à Teth, surtout après ce qui vient de se passer. J’ai un contact pour vous, un Twi’lek qui s’appelle Kesso et qui opère à Outland Transit, une station pas loin de Teth. Si y’a des rumeurs qui courent sur le temple ou des gens qui travaillent sur ce projet là, y’a des bonnes chances qu’il réussisse à vous en dire plus. Pis en savoir plus avant de faire quoi que ce soit, ça va être pas mal nécessaire. »

« D’un autre côté, trouver votre maître, ça va vraiment pas être facile. Si y’a quitté le secteur Hutt, pour aller vers le centre de la galxie, toutes les chances sont qu’y soit passé par la station de Kwenn. Mais passé combien de temps, assez de temps pour se faire remarquer? Là y’a rien de moins sûr. Mais bon, pour commencer votre recherche, je peux vous référer à Oksmir Belv, un humain qu’y’a un pas pire réseau de contacts et qui pourra p’t’être trouver quelqu’un qu’y’aurait vu passer votre Dresselian ou qu’y’en aurait entendu parlé. Pas de garanties, si Venzati était l’moindrement discret. »

Vegath demande la durée entre chaque endroit. Elle répond que c’est une durée à peu près équivalente, soit entre 5 et 10 heures pour chaque station.

Basiran croit qu’il faut guérir Saam. Le débat reprend sur la question du Temple vs Venzati. Basiran croit qu’ils n’ont pas les ressources pour s’attaquer au temple des Venzati. Sato rassoit sa position sur le temple et s’isole pour envoyer un message mental à la Tortue. Il demande si ses amis sont prêts à refaire le test pour obtenir eux aussi un crystal. Il va méditer un peu et revient, visiblement ébranlé.

Ladis: « Ça va? » Sato: « Non ». Il explique qu’il a vu dans sa méditation l’image d’une ombre sur le temple de leur planète natale. ll n’en sait pas plus. Il rappelle qu’il a rencontré le père de Bezerbon et qu’il a tenté de le contacter mentalement pour lui demander de repasser le test, mais n’a vu que l’ombre. Il mentionne aussi que son dernier fils était à sa disposition. Sato voulait qu’il défende le temple mais a laissé tomber car il ne voulait pas qu’il meurt. Sato veut qu’ils communiquent avec Darraru pour savoir ce qui en est. Centurion dit qu’elle pourra être là-dessus immédiatement.

Sato: « Imaginez ce qu’ils peuvent faire si ils prennent tous les crystaux dans le temple… »

Vegath essaie de voir si Saam croit réellement ce qu’il dit, Sato l’aide et ils remarquent qu’il a l’air très craintif. Saam dit « ils ont accéléré la construction »…

Sans obtenir la complète unanimité, le groupe termine pour l’instant la discussion et se prépare à quitter pour Outland Transit, question d’investiguer ce fameux temple de Teth.

Basiran répare le force pike de Ladis. Puis il répare sa hache.

Sato demande à Basiran de faire les ajustements pour que Destinée reprenne son « identité » en changeant son code de transpondeur. 6 heures de travail plus tard, ils ne sont plus à bord du Ando XI, ils sont de retour à bord de Destinée!

Ils quittent ensuite pour Outland Transit. 20 heures d’hyperespace sont effectués en passant par Ylesia.


Ils arrivent ensuite à Outland Transit, une énorme station spatiale commerciale située à la limite Nord du secteur Hutt.

Kesso peut être trouvé, selon Centurion, au restaurant « Boré Dias »

Le groupe voit la file de transports qui attendent pour pouvoir s’amarrer. Ils reçoivent un message comme de quoi les armes ne sont pas autorisées sur la station et que les frais d’amarrage commencent à 125 crédits.

Ils attendent en file puis s’installent dans un port pas trop cher, aux lumières vacillantes.

Un vieux droïde rouillé les accueille. Vegath négocie, assisté de Sato, pour réussir à obtenir un prix de 106 crédits plus une assurance gratuite. Ils n’amènent pas leurs armes, sauf le Shoto de Sato.

Ils se dirigent vers un checkpoint automatisé avant le turbolift qui pourra les amener dans la station. Ça sonne, le shoto de Sato semble avoir été repéré par le détecteur! Un méga gros alien arrive, il est gluant et traîne une arme automatique. « Vous allez me montrer le contenu de vos poches ». Vegath lève le ton: « Votre matériel est dysfonctionnel » . L’alien: « Je suis désolé, notre matériel est dysfonctionnel, circulez »

Ils montent dans le turbolift, puis se rendent au Boré Dias.

Ils arrivent dans une énorme place d’affaires, aux allures de centre commercial. C’est la première fois qu’ils voient un lieu tel, qui représente bien ce qu’est une société de consommation! Des immenses baies vitrées et puits de lumière laissent entrer la lumière du soleil qui est tout près. De nombreux commerces sont situés de chaque côté du grand corridor.

Ils se rendent au restaurant Boré Dias. Kesso est derrière le comptoir, discute avec un client. Ils s’assoient, se font servir un petit repas de 20 crédits chacun.

Sato tente d’entendre ce qui est dit… Kesso parle en Huttese. Sato se fait remarquer en plus par Kesso, qui n’apprécie pas de se faire espionner. Ils attendent quelques minutes et la dame avec qui Kesso parlait s’en va.

Vegath et Ladis vont le voir. Il parle d’abord en Huttese puis switch au basic, leur sert un vert. Ladis: « Nous sommes des amis de Centurion ». Kesso: « Centurion, comment va-t-elle? » Ladis: « Elle a gardé de mauvaises habitudes »

Ils demandent pour les sermens, parlent du temple. Le Twi’lek répond qu’il peut faire travailler son réseau de contacts mais que ce n’est pas gratuit. Ils préfèrent échanger de l’information, n’ont pas de crédits. Il n’est pas sûr que leur information vaudra la sienne, mais est intéressé quand même à la connaître. Il dit aussi qu’il est prêt à échanger de l’information contre des « services », dont il ne dévoile pas la nature.

Il leur remet une datacard avec des infos sur des services pour lesquels il est prêt à payer et il leur demande qu’ils leur remettent un datacard avec la nature des infos qu’ils peuvent échanger.

Le groupe veut savoir si les services qu’il demande sont moralement acceptables. Il les rassure là-dessus, mais sont ton de voix est louche.

Ils retournent s’installer à la table. Sato regarde si des gens les remarquent. Personne ne semble les avoir remarqué, le resto a l’air ben legit. Il remarque que plusieurs personnes regardent sur les écrans du restaurant des nouvelles de la bataille de Teth, avec des images du Star Destroyer qui s’est fait attaquer.

Ils regardent le contenu du datacard: une job demandée est de surveiller le « café ». C’est un travail de sécurité, les clients du « café » sont décrits comme n’aimant pas que le staff soit toujours le même, cherchent la discrétion. Bref, c’est une job de gardiens de sécurité pour un endroit louche.

Le groupe débat de l’information qu’ils pourront donner à Kesso pour lui en devoir le moins possible en services. Lui en dire plus ou moins? Basiran souhaite la prudence.

Ils se décident et Vegath va revoir Kesso avec Ladis. Vegath demande pour obtenir l’amarrage et les repas gratuits si ils font affaire avec lui, ce qu’il obtient. Il donne de l’information aussi sur le conflit en pointant l’écran de télé et en disant « ça vous intéresse? ». Kesso se retourne et entre temps l’image change; c’est un petit cochon qui se fait botter à l’écran maintenant.

Ils parlent ensuite des membres de la Trinité, Kesso demande pour les kajidics membres, mais malheureusement Vegath répond qu’il ne sait pas. Ladis parle du cauchemar du mineur, dit qu’il-y-a eu des explosions à bord, probablement une extraction de prisonniers…. Ils déballent plusieurs détails sur cette opération mais ne donnent pas leur identité.

Kesso est satisfait de l’information mais rappelle que ça ne sera pas suffisant. Il décrit la job au café: assurer la sécurité, s’assurer que ceux qui ne sont pas sur la liste d’invités n’entrent pas.

Vegath et Ladis décrivent ensuite ce qu’ils veulent savoir sur le temple en échange: d’où viennent les matériaux, qui y travaille, la sécurité, l’échéancier de construction, obtenir les plans si possible, comment y accéder, du visuel si possible… Vegath tente de mettre en valeur le groupe et l’information donnée.

Kesso: « Jusqu’à maintenant j’apprécie la collaboration »

Il leur donne des coordonnées pour le lendemain, le café se trouve au port 43, et le nom de leur contact est Vodor. Il explique qu’ils ne doivent que tenir les ennemis de ses clients à l’écart si quelque chose arrive. Ses hommes arriveront en renfort si la situation devient dangereuse.

Ils sortent du restaurant.

Sato, en sortant, remarque un Kaleesh qui selon lui les suit depuis leur arrivée. Celui-ci porte un masque et un foulard et semble les attendre dans le hall.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.