Star Wars - Force and Destiny

Saison 1, Acte 4, Épisode 2

Le Temple du Lézard

Le groupe effectue la fouille de Destinée avec Centurion, car elle avait exprimé précédemment la crainte que le vaisseau aie été suivi depuis Eriadu. Elle leur montre comment chercher un appareil de suivi, mais n’en trouve aucun.

Ensuite Sato lui demande si elle possède des armes. Elle leur montre ce qu’elle a dans son garde-robe, mais il ne s’agit de rien qui les intéresse pour ce voyage.

Ladis et Sato calculent le chemin d’hyperespace pour la planète où ils ont grandi; ils en ont pour 70 heures de voyage. Sato, qui a reçu des soins de Basiran et qui a, du moins momentanément, recouvert partiellement la vue, prend les contrôles.


À leur arrivée, une surprise les attend: une flotte impériale est stationnée en orbite de la planète!! Sont visibles de nombreux Star Destroyer, dont un « Imperial Class », deux « Victory Class » et plusieurs de classe « Vindicator ». Ils reçoivent immédiatement une transmission sur la fréquence METOSP.

« Transport DESTINÉE, ici le croiseur DÉLIVRANCE. Veuillez suivre votre trajectoire et vous immobiliser aux coordonnées que nous vous faisons parvenir pour une inspection. Préparez votre datapad du Bureau des vaisseaux et des services. »

Le groupe se demande si son manifeste est à jour et si ils auront des problèmes du fait que le pilote enregistré (Saam) ne soit pas là! Vegath croit que c’est ok si ils ont une bonne explication. Sato propose de dire qu’ils viennent acheter de la marchandise.

Ils sont ensuite bordés par un Gozanti et un inspecteur impérial monte à bord, accompagné de quatre stormtroopers pour l’inspection. Clairement, il est dégoûté par les non-humains. Il pose quelques questions:

« Je suis l’inspecteur Rouzzio. Votre transpondeur nous indique que ce transport appartient à Tarel Saam, un « Gotal », c’est bien ça? Est-ce possible de le rencontrer? »

Vegath répond que le pilote n’est pas là. Rouzzio reconnaît cependant le nom de Saam, qu’il dit connaître et semble apprécier. Il dit au groupe que Gotal lui avait parlé des enfants dont il avait la garde. Il semble se relaxer grandement. Il ne fait pas d’inspection et termine sa visite en disant ceci:

« La planète BAXSEC – 341 – 1278 est annexée au secteur de Baxel et sous contrôle impérial. Elle est actuellement occupée par des intérêts privés pour des fins d’exploitation minière. Nous vous invitons à faire preuve de prudence et à nous contacter si vous êtes témoins de toute violation aux lois du Nouvel Ordre. »

Il quitte ensuite Destinée et laisse le groupe derrière, ce dernier étant soulagé du déroulement de la chose.


Le traffic est énorme; il semblerait que l’Empire n’est créé qu’une seule route pour circuler de la surface de la planète à l’espace, question de pouvoir contrôler les allées et venues. Destinée reçoit cependant ses autorisations pour accéder à la planète rapidement.

Leur première destination est le village dans lequel ils ont grandi; Sato fonce vers les montagnes et remarque pour la première fois l’immense surface de la planète, à l’équateur, qui semble être occupée par des forêts verdoyantes, bien différentes des montagnes enneigées dans lesquelles ils ont été éduqués par Saam.

En approchant des montagnes, un message leur est transmis: « Transport DESTINÉE, vous approchez d’une zone d’exclusion aérienne impériale. Faites demi-tour immédiatement ou vous serez placés en état d’arrestation. »

Le groupe décide qu’en ce moment, il n’est pas avisé d’approcher d’une zone d’exclusion aérienne impériale. Ils sont tous bien déçus de ne pas pouvoir aller vérifier si Vezeg, Tarminar et Ediir sont toujours là, mais il n’est tout simplement pas sécuritaire de le faire. Ils se dirigent donc vers l’endroit, un peu plus au Nord, qui était indiqué sur la carte de la salle des cartes.

Cet endroit s’adonne à être dans la partie équatoriale de la planète, légèrement au Nord de leur village, dans une forêt luxuriante. Ils posent le transport dans un marais un peu au Sud de l’emplacement indiqué. Ils marchent ensuite 10 minutes dans une immense forêt pour se rendre à l’emplacement de la carte.

En arrivant à l’endroit où ils espèrent trouver ce que Venzati semblait chercher, ils trouvent plutôt un autre groupe d’individus, massés près d’une porte de pierre qui semble mener à une construction ancienne sous-terraine.


Ces individus semblent être aussi surpris qu’eux. Ils ont devant eux un rodian qui semble solitaire, un gand un peu louche, un twi’lek qui semble curieux, un astromech rose, un selonian sceptique, un klatooinian antipathique et un immense droïde sphérique.

Le Twi’lek s’avance, Ladis demande de rester calmes.
Vegath: « Vous êtes des prospecteurs? »
Le Twi’lek: « Que cherchez-vous, vous avez l’air de savoir où vous allez? On est des prospecteurs et des marchands. »
Ladis: « Avez-vous exploré l’endroit? »
Le Selonian: « Non, pas encore. »
Le Twi’lek exprime une première ouverture: « C’est un endroit à grand potentiel, on a besoin d’assistance… ». Ils se tiennent devant la grande porte de pierre, qui semble scellée.
Le Selonian: « Vous êtes dans notre pays, NeutroPrime. »
Le Klatooinian: « Vous êtes avec l’Empire? »
Ladis: « On est des marchands, des explorateurs. »
Le Twi’lek: « Qu’est ce qui vous amène ici? »
Ladis: « Nous sommes intéressés par ce que vous avez trouvé! »
Le Gand: « Qui est-ce qui vous a donné les cartes pour vous rendre ici? »
Ladis: « C’est pas secret ici. »
Vegath: « J’imagine que vous exploitez le neutronium? » (Vegath avait deviné quelle était la matière exploitée dans les mines de la planète)
Le Twi’lek: « Oui, principalement. »
Le Klatooinian: « Vous cherchez quoi ici? »
Vegath: « Rien de dangereux. »
Le Klatooinian: « Vous êtes chez nous, il faut payer une cote part. »
Ladis: « Ce sont les règles de NeutroPrime, votre territoire? »
Le Twi’lek, qui semble de plus en plus être leur chef ou porte-parole: « On parle d’un pays quand même! »
Sato: « Nous demander une part est indécent, considérant que vous n’exploitez rien. »
Ladis: « Si je peux vous arrêter un moment, que voulez-vous de nous? »
Le Twi’lek: « On est les propriétaires des lieux, alors tout ce qui sera trouvé sera taxé. »
Vegath: « Si on trouve des choses qui sont seulement utiles pour nous, on peut les prendre? »
Le Selonian, qui semble vouloir atteindre une entente pour pouvoir enfin explorer les sous-terrain: « D’accord »

Vegath et Sato regardent la porte. Elle est faite de très ancienne pierre et des gravures de personnages y sont visibles, mais érodés. Aucune poignée ou mécanisme n’est visible. Au même moment, le rodian s’approche pour tenter de l’ouvrir. Mais tous sont surpris de voir que la porte est piégée; des trous dans l’arche au-dessus de la porte laissent s’échapper de puissants jets d’acide, qui aspergent le rodian!

Le selonian accourt et va arracher les vêtements du rodian! Le gand demande de l’amener à l’ombre! Basiran: « Avez-vous des stimpacks? »

Le gand, qui semble être leur medic, aide le rodian. Sato offre son aide, qui est sèchement refusée! Le gand semble doué; il s’occupe des blessures rapidement, en quelques minutes. Pendant ce temps, le selonian demade au droïde sphérique (« Daisy ») de monter en altitude et de faire le guet. Le droïde répond: JE VAIS FAIRE LE GUET

DAISY identifie Destinée, informe le Selonian, qui demande au groupe: « Est-ce que c’est votre transport? » DAISY descend et leur repose la même question. Le groupe demande quel transport, puis le droïde remonte en altitude, prend quelques images et revient: « Est-ce que c’est votre transport ». Le groupe confirme et le droïde retourne au guet.

Pendant que le gand donne des soins au rodian, la discussion se poursuit:

Vegath: « On aimerait explorer. »
Le Twi’lek: « On est des marchands, on fait des échanges, mais on respecte les lieux de culte, on revient justement du désert de Klatooine… »
Vegath, qui a compris comment la porte s’ouvrira (avec un petit coup de pouce de la Force): « On peut vous ouvrir la porte. »
Le Twi’lek, qui s’adresse à son groupe: « Ils ont l’air honnêtes… »
Suite à l’approbation timide de son groupe, il poursuit: « Vous me semblez de bonne foi, on peut vous aider, vous accompagner et vous protéger dans la mine. »
Ladis: « C’est pas une mine… »
Le Twi’lek: « On verra ce qu’on verra. Faites attention, tout est sauvage ici, dont Cero. » (Il regarde le rodian)
L’astromech: « Qu’est ce que vous voulez? »
Ladis: « Prendre des images avant que les choses soient déplacées. »
Le Klatooinian: « Donc après on prend ce qu’on veut. »
Ladis: « On cherche un minerai, mais pas du neutronium. »
Vegath: « Ce qu’on va récupérer entre dans un petit sac. »
Le gand: « Soit ils travaillent pour un Hutt, pour l’Empire ou c’est une maudite religion. »
Le Klatooinian: « Prenez vos photos, le minerai c’est 50/50. »
Le gand: « 80/20!! »
Sato: « Vous avez tout à gagner de participer avec vous. »
Le gand: « On a eu des problèmes avec les groupes religieux. »
Le Twi’lek: « Vous voulez faire quoi avec ce minerai? »
Ladis: « C’est une question indiscrète. Ça a rien à voir avec vous et avec la planète. »
Le selonian: « On est curieux quand même. »
Sato: « C’est normal d’être curieux. »
Le selonian: « On va toucher à l’objet en premier et leur donner »
Le gand: « Y’a trois groupes qui nous font chier, si vous êtes dans un de ces groupes là, on va avoir un problème. »

Les deux groupes réalisent ensuite qu’ils ont des ennemis en commun. Ils discutent un peu des sermens de Venzati; le groupe réalise que le Gand, particulièrement, craint qu’ils soient de ligue avec eux, considérant qu’ils sont liés selon lui à la même « religion ». Lorsque le groupe exprime qu’il a justement combattu les sermens très récemment et que Sato en garde les cicatrices, l’autre groupe semble prendre confiance.

Ils en arrivent donc à une entente: le groupe d’explorateurs qui dit avoir fondé son pays sur ce territoire leur donne la permission d’entrer et ils partageront tout ce qu’ils trouveront selon une formule deux tiers/un tiers, en faveur du groupe de « NeutroPrime ». En échange, les neutroprimiens leur offrent le secret et la protection sur les lieux. Tous se présentent. Le rodian est Cero, le gand Toobiusk, le Twi’lek Darraru, le droïde astromech s’appelle G1, le Klatooinian Grawn et le Selonian s’appelle Shrona.

Le droïde DAISY redescend près du groupe à la demande de G1. Mesi observe DAISY et trippe sa vie; il s’agit d’un droïde pratiquement neuf et hyper versatile.

Vegath offre à Darruaru d’aider pour ouvrir la porte. Sato: « Dans ta tête pense qu’elle ouvre. » Darraru: « Groupe, restez en arrière et restez calmes. »

Tous ceux qui ne sont pas sensibles à la Force se reculent, puis le groupe, plus Darraru, se concentrent sur la porte et l’imaginent en train de s’ouvrir.

La porte s’ouvre lentement.

Toobiusk entre en premier et examine les lieux avec Sato. Ils remarquent que les textes gravés sur les murs de pierre à l’intérieur sont en ancien Huttese, que ces textes datent d’environ 1000 à 2000 ans (ils lisent à l’entrée: « Temple du lézard »). Ils interprètent que dans ces lieux se cachaient des gens à l’abri des Sith et qu’il vénéraient des espèces de grands lézards ressemblant à des tortues. Basiran: « C’est le temple de Bezerbon ». Mesi touche à l’une des tortues gravées sur les murs.

Toobiusk: « Ouin, cette place a une valeur touristique inestimable. »

Certains utilisent des glowrods, d’autres voient dans la noir naturellement ou avec des macrobinoculaires. Ce qu’ils voient devant eux est immense: suite à une petite pièce et à une seconde porte, se dresse une immense salle aux murs de pierre couverts de gravures et d’écritures. Cette salle descend beaucoup plus bas et un élévateur mécanique, flanqué d’un terminal ancestral, semble est fait pour y descendre. Au dessus d’eux se trouve un plafond qui est constitué d’une énorme porte, scellée mais qui devait permettre dans le passé de descendre quelque chose d’immense dans le fond du sous-terrain. Un immense élévateur mécanique s’y trouve aussi, hors d’atteinte au-dessus d’eux. À leur droite, sur la plateforme avant le gouffre, se trouve aussi une petite porte de pierre.

Grawn tente d’évaluer s’il-y-a des pièges dans la salle. Il croit que la place est piégée; il remarque toutes sortes de fentes et de trous qui le rendent nerveux. « Faites attention ». Cero: « Vous avez un truc pour les désarmer? »

Tous ceux qui sont sensibles à la Force sentent qu’ils sont dans un lieu de convergence. Leur sensibilité à la Force est hautement accrue en ces lieux.

Mesi filme tout. Cero traverse la plateforme pendant que les autres discutent de comment passer. Il trace un chemin au travers des pièges que Grawn lui a montré et guide les autres.

Mesi propose d’utiliser le terminal, G1 s’offre pour le mettre en fonction. Le terminal, comme par miracle, prend vie, mais l’écran est pratiquement illisible, usé par l’âge. Toobiusk, à la surprise de tous, dit qu’il exactement la pièce qu’il faut pour pouvoir utiliser le terminal. Il a ça sur lui. Dans une de ses poches. Toobiusk et G1 branchent donc l’écran portatif du gand, qui avait justement un adaptateur pour les vieux terminaux qui datent de 1500 ans.

G1 tente de déterminer à quoi sert le terminal, elle fouille dedans. Le terminal avait possiblement d’autres fonctions, mais sa fonction principale, qu’il est toujours possible d’utiliser, est le contrôle manuel des pièges de la salle. Cero: « DAISY, assures-toi que personne n’entre. » DAISY se rend à la porte: « JE VAIS M’ASSURER QUE PERSONNE N’ENTRE »

Cero installe son lifeforme scanner pendant ce temps et ne détecte rien dans la salle à part eux-mêmes.

Mesi veut réparer le lift qui leur permettra de descendre, Toobiusk peut l’aider. Ils font ça ensemble. Ils réussissent à le réparer et à l’opérer.

Vegath, qui examine la petite porte dans la salle: « La petite porte c’est une porte normale. »
Darraru: « C’est quoi ça une porte normale, le backstore? »

Mesi et Cero essaient d’ouvrir la porte et réussissent à trouver une poigne et à l’ouvrir. Devant eux se dresse un petit escalier qui monte dans une pièce. Cero y va, Mesi le suit. En arrivant un peu plus haut, ils découvrent une petite salle fermée, remplie de gravures, de textes et de statuettes. Mesi filme tout. Les statuettes représentent diverses espèces sentientes du secteur Hutt, des lézards géants (tortues) et des agresseurs Sith.

Cero: « Vous en avez vu plusieurs des créatures comme ça? » (Il regarde les lézards)
Mesi: « Juste une, elle est plus là, elle est morte »
Cero: « Des créatures pas commodes »
Mesi: « La nôtre prenait soin de nous, ça aurait été mal pour nous si elle n’avait pas été là »
Mesi: « Je sais qu’on a une entente, on pourrait en prendre une »
Toobiusk, qui vient d’arriver: « Tu vas pouvoir garder un tiers »
Ladis, de loin: « Qu’est-ce que vous avez trouvé? »
Cero: « Vous venez d’où au fait? »
Mesi: « D’ici. »
Shrona, qui vient de se faufiler: « Vous venez d’ici? »
Ladis, qui l’a suivi: « On a grandi ici seulement »
Shrona: « Dans l’équateur? »
Ladis: « Non »

Toobiusk veut voir, demande à Sato de l’aider. Cero prend une statuette. Toobiusk examine et interprète leur signification avec Sato. Apparemment, ces créatures étaient vénérées par les réfugiés de cet endroit.

Ils sortent de la pièce.

Le groupe décide d’aller explorer ce qui se trouve dans l’immense trou. Ladis propose d’attacher une corde en haut et de descendre avec le lift. Darraru attache la corde avec Sato. Pendant ce temps Cero montre la statuette à Grawn, explique que la griffe venait d’une créature comme celle-là.

Quelques instants plus tard, ils montent sur l’élévateur tous ensemble et se rendent en bas lentement.

En arrivant quelques dizaines de mètres plus bas, ils constatent qu’ils sont dans un grand corridor très large qui mène vers une grande porte double et une petite porte simple. Le fond de la salle est submergé, à la hauteur d’environ 1 mètre.

Basiran tente de sentir de la vie, ne ressent rien. Shrona place son couteau dans l’eau pour voir si c’est de l’acide; c’est bel et bien de l’eau.

Tous descendent dans l’eau et vont vers la porte. Ladis éclaire avec son glow rod.

Les personnes sensibles à la Force voient un lézard coloré sur la petite porte. Darraru le décrit à Shrona, qui ne le voit pas. Toobiusk et Vegath tentent d’interpréter les écritures. Toobiusk traduit pour les autres: « AMIS DU LÉZARD, ENTREZ. C’est une histoire de religion, de tortue ».

Sato pousse la porte, qui s’ouvre facilement. Un grand corridor se dévoile devant eux. Les « Force Users » entrent sans problème. Darraru tient la porte pour Shrona. G1 et Shrona se faufilent et entrent dans le corridor. Cependant, bien qu’ils auraient juré être entré dans la même pièce que les autres, ils se retrouvent subitement seuls, chacun dans une pièce noire, entourés de quatre murs! La panique s’empare d’eux.

Tous les autres se retrouvent également seuls, mais dans un corridor qui mène à une lumière. Vegath parle à Val Isa, elle enregistre ce qui se passe pour lui et lui explique que c’est une épreuve que la Force lui fait passer, qu’il doit marcher vers la lumière pour la réussir…

Les membres du groupe marchent tous, chacun dans leur réalité parallèle, vers la lumière. Quelques instants plus tard, ils ressortent tous par la porte par laquelle ils sont entrés et sont de retour avec les Neuroprimiens, qui les attendent dans l’eau, visiblement étonnés du déroulement des choses.

Darraru: « Ils sont où nos amis? » Ladis: « On a tous été séparés… » Toobiusk: « Comment ça?? » Darraru explique qu’ils ont été séparés dans un grand corridor, qu’il a marché vers la lumière et qu’il a été de retour ici… Basiran dit que les disparus, ceux qui ne sont pas revenus (Shrona et G1), sont vraiment proches.

Ladis voit au travers de l’illusion de la Force. Il sait qu’il faudra s’excuser au lézard d’avoir transgressé la règle, car seuls les « amis du lézard » avaient le droit d’entrer dans la grande salle. Le groupe demande à Toobiusk de communiquer avec eux. Cero les trouve avec le lifeform scanner placé près du mur, mais l’image est vascillante. Vegath, qui est informé par Ladis de ce qu’il faut faire pour les sortir de là, fait sentir de la culpabilié à Shrona et tente également de le faire pour G1. Shrona, qui ressent une culpabilité inexpliquée, est éjecté de la salle.

Darraru: « Shrona, t’étais où?? » Shrona: « J’aimerais ça sortir d’ici! »

Subitement DAISY, via le comlink de Cero: « Cero, je viens d’éliminer un intru!! »

Basiran: « J’avais oublié de vous le dire, j’ai vu qu’il va se passer quelque chose en haut!! »

Vegath fait une nouvelle tentative avec G1; lui faire sentir la bonne émotion est difficile, compte-tenu qu’il s’agit d’un droïde. Ils y parviennent pourtant et l’astromech est éjecté du corridor!!

Cero s’empresse à retourner à l’élévateur. Les Neuroprimiens le suivent, sauf Darraru, qui compte rester avec le groupe pour tenter d’en savoir plus sur ce qui s’est passé et tenter d’ouvrir la porte du lézard. L’autre groupe remonte donc presque entièrement à la surface pour aller contrer l’agression dévoilée par DAISY.

Pendant que les Neuroprimiens combattent un envahisseur non identifié plus haut, le groupe s’entretient avec Darraru de ce qui s’est passé lorsqu’ils ont suivi la lumière.

Il semblerait que tous aient subi une espèce de test. Ils ont tous été confrontés à une situation fictive, crée de toute pièce, qu’ils croyaient momentanément être la réalité et qui les a forcé à faire un choix.

Darraru s’est retrouvé dans les ruines d’une civilisation perdue et hantée. Il a dû décider si oui ou non il voulait se baigner dans une piscine qui lui offrirait la propriété de ces ruines mais qui tuerait tous les esprits l’habitant. Il n’a pas su résister.

Basiran s’est retrouvé au Temple de Coruscant pendant la purge. Il a dû choisir entre aider ses amis ou utiliser une chance inouïe de tuer Darth Vader… Il n’a pas su résister et a attaqué le Seigneur Sith.

Mesi s’est retrouvée dans leur village et a dû choisir entre accompagner ses parents vers de nouvelles aventures à l’extérieur de la galaxie ou rester avec ses amis pour leur permettre de survivre. Elle n’a pas se retenir et a rejoint ses parents.

Ladis s’est retrouvé dans un bidonville sur une planète urbanisée et a dû décider entre aider des indigents ou abattre des sermens de Venzati et Venzati qui lui-même, qui selon lui pouvaient représenter une menace pour la populace locale. Il a pris une hache et s’est dirigé vers les Venzati.

Vegath s’est retrouvé dans les bureaux de la minière de ses parents, observant un inspecteur impériale fouiller dans leur documentation et menaçant implicitement d’éventuellement nationaliser la compagnie. Vegath s’est emparé d’une vibroblade pour éliminer l’officier, sachant qu’il pourrait faire disparaître le corps.

Sato s’est retrouvé dans une poursuite avec ses amis dans les rues d’une ville inconnue, fuyant des forces tyranniques souhaitant les mettre sous arrêt. Il est tombé sur une cellule rebelle lui permettant, s’il le désirait, de tuer lui-même, et de façon très douloureuse, le gouverneur de cette planète, un terrible sanguinaire, que la cellule tenait en captivité. Malgré les difficultés vécues à cause de cet homme, il a décidé de ne pas le tuer… Et il s’est retrouvé dans une grande salle du Temple du lézard, en présence d’une énorme créature qui ressemble à une tortue à la carapace de pierre.

Cette énorme créature s’est adressée à lui télépathiquement: « « Mon ami, ça fait bien longtemps que j’ai eu de la visite ici. Je ne compte plus les années. Que puis-je faire pour toi? J’ai maintenant bien peu de ressources, il ne me reste qu’un fils et quelques artéfacts… Comme tu es possiblement le dernier être à être digne de l’épreuve du Lézard, je t’offre les services de mon dernier fils et un objet qui pourra t’aider à trouver ce que tu cherches »

Sato a remercié la créature et n’était pas certain d’être digne de tout ça. La créature, sentant son hésitation, a poursuivi: « Je suis Bouseferr Declom Diek, le Grand Lézard des légendes de Zjik. Il y a de cela des milliers d’années, je défendais ce monde contre les forces Sith. Ce monde fut le dernier refuge de bien des apôtres du côté lumineux de la Force et ensemble, nous avons construit ce temple, dans un lieu puissant de Convergence de la Force, afin d’honorer notre alliance contre les forces de l’obscurité. Mes fils servirent pendant des centaines d’années les occupants de ce territoire, jusqu’à leur extinction. Je croyais ne plus jamais connaître autre être que mes propres fils, mais il-y-a de cela plusieurs années un homme vint à ma rencontre, et maintenant toi »

Sato: « Qui était cet homme? »

La créature: « Venzati, il s’appelait Venzati. Il est venu à moi, comme tu viens de le faire, et n’a fait qu’une seule demande: que je consacre l’un de mes deux fils à la défense de ses enfants, qui vivaient dans la montagne. Il m’a aussi promis qu’un jour, ses enfants viendraient à moi et deviendraient des adultes forts dans la Force… »

Sato a discuté un court moment de plus avec la créature, lui demandant ce qu’ils devraient faire. La créature croyait que leur destinée était de combattre l’Empire, qui est en train d’éteindre tout espoir et de faire basculer la galaxie du côté obscur. Elle s’est déplacé légèrement et lui a laissé un espace pour se rendre dans une pièce derrière elle, disant à Sato que l’un des artéfacts s’y trouvant le choisirait et l’aiderait à poursuivre son combat. De plus, elle a demandé à Sato de trouver une vocation pour son dernier fils et de la contacter, comme ils communiquent actuellement, afin de lui dire ce qu’il a choisi pour lui. Son dernier fils consacrerait sa vie et toutes ses énergies à réaliser cette vocation. Sato ne pourrait cependant pas donner d’ordres précis et ne pourrait jamais changer ce qu’il aura demandé.

Sato a remercié le Lézard à nouveau et s’est dirigé vers la pièce derrière. En y entrant, il a constaté que des dizaines d’artéfacts s’y trouvaient. Ils étaient tous ternes et ne semblaient pas l’avoir choisi, sauf un cristal vert, qui était accroché au plafond avec un amas d’autres cristaux. Sato l’a pris dans ses mains et le cristal s’est décroché facilement, devenant sa possession. Sato a ensuite été immédiatement, comme tous les autres, ramené dans la salle immergée du Temple.


Pendant que le groupe se raconte toutes ces histoires, des coups de blaster et des cris se font entendre plus haut, puis éventuellement ils cessent. Le groupe tente d’ouvrir la grande porte en méditant mais en vain… Subitement, Shrona appelle Darraru et l’informe qu’il faut quitter car les sermens vont revenir avec des renforts (l’attaque provenait donc des sermens de Venzati, qui ont trouvé l’endroit!).

Darraru croit qu’il faut évacuer.

Le groupe accepte d’évacuer; comme les sermens sont des alliés de l’Empire, il est très probable qu’ils seront de retour seuls ou avec les impériaux. Shrona descend l’élévateur, vient les chercher. Tout le monde remonte. Grawn demande à G1 de désactiver les pièges, il sort, puis voit le transport des Kaleesh qui quitte.

Darraru accompagne le groupe dans la petite pièce des statuettes, ils prennent chacun une statuette, sauf Ladis.

Ils quittent ensuite rapidement les lieux. Cero ramasse un Kaleesh, qui est inconscient au sol à l’extérieur du Temple, puis G1 réactive les pièges et le groupe referme la porte derrière eux avec l’aide de Darraru.

Ils disent ensuite au revoir à ces « Neutroprimiens » qui les ont aidé et courent vers Destinée, avant que la situation ne devienne plus dangereuse…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.