Star Wars - Force and Destiny

Saison 1, Acte 2, Épisode 3

Jeno et Koydor

Le prisonnier de Fallor comprend ce qui arrive et s’écrie, d’une voix rauque: « Ne les laissez pas m’attraper », en parlant apparemment des forces militaires qui viennent de faire leur apparition. Mesi se porte à son secours; elle tente d’abord de crocheter le cadenas de la chaîne qui le retient, sans succès. Ladis regarde les troupes qui sortent de la navette blanche; il aperçoit une douzaine de soldats tout en blanc ainsi que deux militaires qui semblent être leurs supérieurs.

Mesi appelle Ladis afin qu’il l’aide à tirer sur la chaîne. Ladis demande l’aide de Sato et ils tirent ensemble, réussissant à la casser et libérant ainsi le Gotal! Celui-ci leur demande qui ils sont, et ils se contentent de répondre qu’ils sont là pour le libérer, qu’ils sont sur Toydaria avec un Antarian ranger!

Le groupe demande à Fallor par quel endroit ils peuvent sortir afin de ne pas confronter les militaires. Visiblement toujours intimidé par le groupe, le Toydarien leur répond: « par la porte à l’arrière du château! »

Ils redescendent les escaliers hâtivement avec l’ancien captif et le seigneur. Sato ramasse la lance d’un des gardes en chemin. En arrivant au rez-de-chaussée, ils constatent que c’est maintenant l’anarchie dans le château; des pilleurs s’en donnent à coeur joie alors que les gardes sont complètement dépassés. Ils courent dans un corridor qui mène vers l’arrière du château et arrivent à une grande porte en bois flanquée de deux gardes qui visiblement ne savent pas si ils doivent quitter leur poste ou le garder à tout prix. Fallor leur fait signe et ils ouvrent la porte, qui donne sur un grand jardin.

Fallor s’arrête et s’adresse à tous: « J’ai fait tout ce que j’ai pu. Je ne peux pas vous suivre, je dois m’occuper de mon château. » Le groupe acquiesce à sa demande et le seigneur s’empresse, suivi des gardes, à retourner au chaos qui règne en sa demeure.

Le groupe se consulte sur les suites. Ils veulent contacter Saam mais Mesi les met en garde: selon elle, la communication pourra être interceptée par les impériaux. Ils se demandent si ils devraient contourner les forces impériales pour retourner au train, si ils devraient se cacher ou si ils devraient se rendre à l’Ouest, vers la seigneurie de Koydor. Le Gotal se rend à l’évidence, incrédule: « VOUS N’AVEZ PAS DE PLAN?? ». Ladis répond: « disons que nous avons dû improviser. » Le Gotal: « Nous devons nous rendre à la seigneurie de Koydor. Ils détestent l’Empire. Nous y serons momentanément protégés et vous pourrez appeler de l’aide! ». Le groupe décide de choisir cette option, traverse les jardins et se dirige vers les marais à l’Ouest. Les marais sont largement boisés; d’immenses arbres font ombrage au sol. Ils ne semblent pas avoir été aperçus ou poursuivis. Cependant, ils entendent des chasseurs impériaux survoler la canopée.

Sato les guide dans les marais; le Gotal les ralentit un peu et la course dans la boue est ardue. Ils s’empêtrent et Sato, plusieurs minutes plus tard, avoue avoir perdu son orientation. Ils trouvent cependant un petit lieu au sec pour s’arrêter un instant et reprendre leur souffle. Une petite cabane de bois apparemment depuis longtemps abandonnée est érigée dans un arbre à proximité et Sato commence à grimper, afin de voir ce qui se trouve aux environs et retrouver son chemin. Il observe, à proximité, un chemin de terre qui semble se rendre vers l’Ouest!

Le répit est de courte durée: le groupe est interpellé subitement par deux stormtroopers qui les ont rattrapés! L’un d’eux s’écrit « NE BOUGEZ PAS! » et fait feu sur le groupe!

Il touche Sato, le blessant grièvement et le faisant tomber de son arbre. Il s’approche ensuite de lui, le pointant toujours de son arme. Ladis court vers l’assaillant armé de son couteau, puis Sato se relève et fait de même, puis tente de désarmer le soldat, mais celui-ci recule juste à temps. Mesi court dans la boue, contourne les assaillants et tente de prendre par surprise et de désarmer le second stormtrooper, mais il la voit venir et recule également. Le Gotal grimpe dans la cabane et ramasse une barre de métal rouillée. Vegath crie aux soldats: « Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal!! » Mesi se fait cependant tirer dessus par le stormtrooper qu’elle a essayé de désarmer et est sévèrement blessée, tombant sans connaissance dans l’eau. Le soldat manipule ensuite brièvement son arme puis tire au mode « étourdissement » sur Sato, qui tombe lui aussi inconscient dans la boue.

L’autre trooper crie « Rendez-vous! », change également son arme pour étourdir plutôt que tuer et fait feu sur Ladis, qui esquive l’attaque. Ladis s’élance vers lui avec son couteau, puis défonce le casque et le crâne du soldat. L’autre soldat, absolument terrifié par cet homicide brutal, laisse tomber son arme, béat. Ladis la pousse avec son pied vers Vegath, qui ramasse le blaster rifle. Il le pointe sur le soldat et lui crie de se rendre! Le Gotal arrive en courant et en criant puis tente de frapper le trooper mais ne fait que s’élancer dans le vide alors que celui-ci fait un pas derrière. Il ramasse, visiblement en panique, une grenade attachée à sa ceinture et la lance vers le groupe, mais la détonation se fait juste devant eux, pulvérisant un arbre tout juste devant leurs yeux.

Ladis court au travers du nuage de débris et de fumée, s’élance sur leur assaillant et lui plante son couteau dans le cou, le tuant instantanément. Le Gotal court vers eux et assène le pauvre soldat, déjà mort, de coups de barre.


Ladis se jette sur le corps et le fouille dans l’espoir de trouver quelque chose pouvant aider ses amis inconscients. Il trouve deux stimpacks sur le corps; il en applique un immédiatement à Mesi, qui se réveille brutalement. Sato, qui n’était qu’inconscient, reprend conscience à ce moment.

Mesi remarque que la bataille est terminée. Elle s’empare du casque d’un des stormtroopers (le casque qui n’a pas été défoncé par le couteau de Ladis) et le met sur sa tête. Elle entend une voix: « Alpha 4, Alpha 4, au rapport! ». Elle éteint le comlink, retire le casque et dit au groupe qu’il faut faire rapport. Vegath prend le casque, active le comlink et parle: « Tout va bien, des bêtes sauvages nous ont attaqué ». La voix répond: « Quoi? VOUS ÊTES EN ÉTAT D’ARRESTATION »

Mesi croit que la patrouille qu’ils ont neutralisé a probablement rapporté leur position, elle conseille de quitter rapidement! Sato prend un court moment pour laisser de fausses traces sur un chemin qui mène vers le Sud-Ouest puis montre le chemin qu’il croit aller vers l’Ouest au groupe, puis les guide. Le groupe entame une course effrénée afin de fuir les lieux et atteindre Koydor le plus rapidement possible.

Courir, après toutes ces péripéties, est difficile, mais Ladis aide Vegath, qui traîne de la patte. Vegath, un peu plus tard, aide Mesi, mais celle-ci s’écroule éventuellement dans la boue, après avoir trébuché. En levant la tête, elle aperçoit deux toydariens, armés de lances et habillés de grande toges ornementées! Elle s’adresse à eux: « Heu… Bonjour? ». Ils ne semblent pas hostiles et lui parlent dans une langue qu’elle ne comprend pas. Cependant, ils sont subitement interrompus par le son strident d’un speeder bike qui fonce sur eux!

Sato se retourne puis dégaine. Le stormtrooper aux contrôles du speeder crie dans son casque: « Ici Alpha 6, je les ai trouvés! ». Sato fait feu et abat le pilote! Le speeder tourbillonne et va exploser dans un petit groupe d’arbres!

Les toydariens semblent considérer que le groupe est ami et se dirigent avec eux vers l’Ouest; l’une des deux petites créatures ailées les laisse derrière et fonce alors que l’autre ralentit pour les escorter.

Le groupe poursuit sa course sur le chemin terreux. Sato, toujours affecté par le combat qui l’a vu tomber inconscient, n’en peut plus et s’écroule d’épuisement. Mesi et Ladis l’aident à continuer, et le prennent sur leurs épaules.

Quelques instants plus tard, cependant, le sifflement d’un nouveau speeder bike se fait à nouveau entendre!

Vegath aperçoit le speeder derrière eux puis coordonne la défense du groupe; il pointe le pilote à Mesi, qui dégaine un des blaster rifle qu’ils ont ramassé plus tôt et fait feu. Le stormtrooper retourne les tirs avec le speeder et atteint Mesi de plein fouet, la blessant de façon critique et la faisant tomber inconsciente dans la boue à nouveau. Il dépasse le groupe puis ralentit et retourne sa monture afin de faire une seconde passe.

Vegath crie à Ladis d’agir puis celui-ci dégaine l’une des grenades ramassées sur les corps plus tôt, court et la lance vers le stormtrooper. Celui-ci, qui venait tout juste de se retourner pour se lancer sur le groupe à nouveau, est intercepté par la grenade en passant, qui le frappe de plein fouet, détonne et le tue sur le coup. Le speeder roule dans la boue, intact.

Ladis ramasse le speeder. Il le place en lévitation lente, assoie Mesi et Sato (toujours inconscients) sur le banc puis le groupe entoure puis pousse le speeder à la main pour amener avec eux leurs blessés sur le chemin. Juste avant de poursuivre leur chemin, Vegath va s’emparer du casque du stormtrooper puis tente à nouveau de tromper les impériaux: « Ils sont partis vers l’Est! » Cette fois, il est plus convaincant, la réponse reçue est celle-ci: « Bien reçu Alpha 5, continuez votre patrouille dans le cadran Ouest, nous les aurons ».

Vegath revient et ils continuent au pas de course, toujours vers l’Ouest, le toydarien les guidant vers Koydor.


Plusieurs longues minutes plus tard, ils atteignent une palissade de bois qui semble délimiter les territoires de Fallori et de Koydor. Un petit groupe de Toydariens agités s’y trouve et s’adresse à celui qui escorte le groupe. Le groupe ne comprend pas la langue mais le toydarien leur dit qu’ils seront en sécurité un moment: « Le Seigneur Koydor n’apprécie guère cette incursion impériale à sa frontière. Il décidera lui-même que faire de tout ceci ; d’ici là, considérez-vous sous notre protection. Entrez, étrangers ! ». La petite porte de bois s’ouvre lentement et se referme après leur passage.


Le village de Koydor est encore plus rudimentaire que Fallori; des petites constructions de bois font office de maisons. Le terrain reste marécageux et les grands arbres cachent presque toute la lumière du jour. Le groupe avance vers le « palais »; Mesi et Sato sont toujours inconscients sur le speeder bike qui est traîné par le reste du groupe.

Ils sont escortés par les toydariens au palais, qui est en fait une grande construction de bois des plus simples. Une petite infirmerie se trouve dans le même bâtiment; le groupe y dépose Mesi et Sato afin qu’ils y reçoivent des soins (de base, les toydariens n’utilisant pas de technologies avancées). Ladis reste avec eux pendant que Vegath et le Gotal vont rencontrer Koydor, le seigneur, dans la salle d’audience.

Le seigneur les attend et s’adresse à eux: « Aaaaah… Chers étrangers, qu’avez-vous fait pour mériter l’ire des forces impériales ici, sur Toydaria? »

Vegath: « Nous sommes venus chercher un ami que Fallor voulait vendre à l’Empire, mais Fallor est malheureusement un tyran fermé à toute négociation. Nous avons soulevé la foule, fait la révolution. Fallor a perdu une aile… »
Le Gotal confirme: « J’étais effectivement captif de Fallor. »

Koydor: « Soyez rassurés. Les casques blancs ne sont pas mes amis, et surtout pas les amis de mon maître. Son majordome a déjà été alerté et est en route pour le palais. Il nous indiquera comment nous protéger de cette intrusion. D’ici là, j’ai une place pour vous, bien en sécurité, dans les sous-terrains de ce palais. »

Vegath: « Qui est votre maître? »
Koydor: « Koja, Koja le Hutt. Vous avez quelqu’un ici, sur Toydoria, qui pourra vous aider, vous ramener avec lui? »
Vegath: « Oui, un Gotal qui s’appelle Saam; il est à la capitale actuellement »
Koydor: « Je vais m’organiser pour qu’il apprenne que vous êtes ici. D’ici là, restez tranquilles dans les sous-terrains du palais »

Dans les heures qui suivent, les blessures de Mesi et de Sato sont minimalement traitées et ils reprennent conscience. Les toydariens de Koydor les amènent dans un passage secret du palais de bois et dans ses sous-terrains de terre. Ils doivent y rester pendant un moment, le temps que les contacts de Koydor trouvent Saam.

Le groupe profite de ce répit, dans une salle creusée à même le sol, humide et sombre, pour faire connaissance avec le Gotal. Il dit s’appeler Depolian Jeno et être un Antarian ranger, tel qu’espéré. Il explique qu’avec son alliée appelée « Centurion » il recherche depuis les débuts de l’Empire des Jedi qui auraient pu survivre à la purge. Il semble très fatigué lorsqu’il admet qu’ils n’en ont trouvé aucun. Il était sur Toydaria car Centurion et lui opèrent à partir d’une station spatiale mais que ça ne sera plus possible de le faire bientôt, faute de ressources. Ils espéraient donc trouver un allié sur Toydaria afin de pouvoir établir un campement clandestin et travailler pour se nourrir en continuant leurs recherches. Il semble à la fois heureux de savoir que le groupe travaille avec un Antarian ranger mais déçu de ne pouvoir leur annoncer de bonnes nouvelles.

Ladis amène le groupe à l’écart afin de discuter avec eux; devraient-ils lui avouer qu’ils sont eux-mêmes des apprentis? Le groupe décide que oui, que le Gotal semble être de confiance.

Le groupe revient à Jeno et Ladis lui dit la vérité: qu’ils sont un groupe d’apprentis Jedi qui ont survécu à la purge. La fourrure du Gotal frétille; il ne peut contenir sa surprise et son excitation… Après 20 ans de recherche, il tombe enfin sur des survivants!

Il s’emballe et leur dit qu’il faut sauver la galaxie, que Centurion et lui pourront les aider à trouver de l’aide, à développer leur potentiel! Il dit qu’il ne verra pas la fin de l’Empire avant la fin de sa vie, mais que c’est possible pour eux! Mesi lui demande si ils ont des artéfacts, il répond que non, mais qu’ils sont en contact avec quelqu’un dans une université qui en possède quelques-uns. Il dit qu’ils pourront leur permettre de voir tout ça. Mesi s’emballe!

Ladis cependant les arrête en leur rappelant que tout d’abord, il faut sortir d’ici. Jeno acquiesce, leur demandant de se reposer, affirmant qu’il montera la garde. Ladis le coupe sèchement: « Je ne vous laisserai pas monter la garde seul ». Le Gotal comprend que le Zabrak ne lui fait pas encore entièrement confiance.

Mesi et Sato profitent des heures suivantes pour dormir alors que Vegath et Ladis restent éveillés. Ladis garde un oeil sur le Gotal.


Une dizaine d’heures plus tard, la porte du sous-terrain s’ouvre enfin. Devant leurs yeux se trouve Saam, visiblement ébranlé mais hautement rassuré de les retrouver. Il les serre tous dans ses bras: « Vous êtes blessés? J’ai eu peur de vous perdre! »

Son regard s’arrête ensuite sur Jeno. Visiblement, les deux Gotals semblent émus de se voir et semblent communiquer sans se parler. Il lui offre également une étreinte et ils ne se disent pas un mot pour l’instant.

Saam amène le groupe hors du sous-terrain. Le seigneur Koydor les attend et s’adresse à eux avant leur départ:

« Nous allons continuer la lutte pour vous. Vous avez troublé la seigneurie de Fallori, je vous en remercie, haha! »

Ils quittent le palais et peuvent reprendre l’équipement technologique qu’on leur avait confisqué à leur arrivée. À la sortie, ils reprennent également le speeder bike, qui est cependant démonté partiellement et dont les pièces sont déposées en partie dans un panier. Le toydarien qui était en train de minutieusement le mettre en pièces s’insurge vocalement contre Sato, qui s’empare du panier, mais sans plus.

Le groupe se rend au transport de Saam qui est posé tout près du palais. Le groupe y entre hâtivement; Saam prend les commandes et demande à Sato d’entrer dans son Delta-7; selon lui, les impériaux les attendront en orbite.

Le Gotal s’installe dans la tourelle de tir. Saam demande à Mesi de s’installer aux senseurs et de balayer la basse orbite. Vegath et Ladis s’installent avec eux dans le poste de pilotage.

Le vieux ZH-25 décolle, laissant les marais derrière. Saam fonce dans l’atmosphère à toute vitesse.

Mesi opère les senseurs. Elle détecte, pendant la montée dans l’atmosphère, qu’ils étaient effectivement attendus: deux chasseurs semblent fondre vers eux. Saam demande à Sato de détacher le Delta-7 du transport et de les couvrir; il va tenter de semer leurs ennemis dans le traffic orbital.

Sato détache le chasseur du transport et Saam manoeuvre pour éviter les transports qui font la file pour être inspectés en entrant dans l’atmosphère au dessus de Toydor. Vegath observe les écrans et guide Jeno et Sato au comlink. Les chasseurs impériaux réduisent la distance entre eux et le transport et entrent en communication avec eux: « Transport Questor non identifié, vous êtes en état d’arrestation! ». Puis ils font feu sur les moteurs du transport, l’endommageant, mais non sans atteindre également plusieurs transports civils qui se trouvent entre eux et le groupe. Le transport, ainsi que tout l’équipage, est secoué!

Sato enligne son Aethersprite sur les deux TIEs qui les poursuivent. Il fait feu, en abat un, puis entre en manoeuvres évasives. Saam s’écrit dans le comlink: « SATO, JE SUIS FIER DE TOI ». Saam se retourne ensuite vers Mesi et lui demande de calculer le trajet en hyperespace! Jeno lui fournit les coordonnées de sa station spatiale. Mesi se lance donc dans le calcul, pendant que Ladis tente de réparer la coque à l’arrière.

Jeno fait feu également sur les TIEs mais ne les atteint pas (il fait attention pour ne pas atteindre de transports civils parmi lesquels ils se faufilent). Le TIE restant les poursuit et entre avec eux dans le traffic; il effectue une collision mineure avec l’un des transports mais réussit à se stabiliser et à garder le cap. Mesi termine ses calculs pendant que Saam, Sato et le TIE se concentrent à manoeuvrer dans le traffic! Sato heurte un transport également, mais lui aussi de façon superficielle, et sort du traffic de l’autre côté. Le transport le suit de près et le TIE est à leurs trousses. Sato retourne brusquement son chasseur et pointe le TIE, fait feu, puis l’abat juste au moment où il sortait, presqu’intact, de la lignée de transports. Sato s’amarre immédiatement au transport.

Saam crie de joie et donne un coup de poing bien senti sur le bouton qui lance le transport en hyperespace, loin de Toydaria…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.