Star Wars - Force and Destiny

Saison 1, Acte 1, Épisode 2

Déception à la station

Pour la première fois depuis leur tendre enfance, les passagers de Tarel Saam quittent officiellement la planète qui leur a sauvé la vie. Saam dirige le transport vers l’orbite, puis calcule une route vers un lieu inconnu. Quelques instants plus tard, ils sont en hyperespace.


Ladis demande à Saam quelle est leur destination. Il lui répond qu’il les amène à une station spatiale, loin dans les régions inexplorées de la galaxie. Cette station, qu’il croit appartenir à un antarian ranger, pourra les héberger, loin des regards, le temps qu’ils décident ce qu’ils veulent faire.

Vegath demande à Saam qui sont les gens qui ont colonisé leur planète. Saam lui répond qu’il s’agit d’un conglomérat commercial, le conglomérat de QSD-12, contrôlé selon lui par les Hutts. Vegath fouille un peu dans sa mémoire et ses datacards et se souvient que les Hutts sont particulièrement dangereux et assoiffés de ressources naturelles.

Saam explique au groupe qu’il croit qu’après plusieurs années à avoir contrôlé leur destinée, dans le but de les protéger, le temps est venu pour eux de déterminer ce qu’ils veulent faire et devenir. Il admet son grand regret que l’Empire soit encore une force bien présente dans la galaxie et que ceci leur empêche de pouvoir développer leurs talents. Il aurait espéré que l’Empereur soit vaincu beaucoup plus tôt, mais admet que les forces rebelles ne sont pas sur le point de le renverser.

Le débat s’engage dans le groupe par rapport à ce qu’ils devraient faire, maintenant qu’ils ont perdu leur maison. Sato insiste sur le fait que se sauver et vagabonder ne suffira pas; il leur faut un but, une raison d’être. Un débat se tient sur l’idée de développer leurs compétences ou pas; Saam croit que c’est leur destinée de les développer mais craint que cela les rende plus visibles pour l’Empire, qui dispose d’énormément de ressources pour traquer tous les êtres sensibles à la Force.

Vegath propose de s’opposer à l’Empire, de joindre les rebelles. D’autres croient que ceci les mettrais en danger mais mettrait également en danger la cellule rebelle qu’ils joindraient. Ladis soutient plutôt qu’il n’y a rien de mal à plutôt trouver des gens qui auraient besoin de l’aide qu’ils peuvent fournir avec leurs pouvoirs, humblement et discrètement. Basiran croit qu’ils pourraient tout simplement offrir leurs services à des forces en puissance tel que l’Empire ou les Hutts, ce à quoi Saam répond qu’ils ne pourront jamais “travailler” pour ces organisations, qu’ils seront plutôt asservis.

Ladis termine en disant qu’il faut se laisser le temps d’y penser. Saam croit que leur séjour à la station spatiale sera effectivement un bon moment pour décider ce qu’ils veulent devenir.

Basiran se retire quelques instants et prend le temps de se concentrer pour tenter de voir son futur. Il a une vision troublante et demande à Saam de faire attention en arrivant à la station; Saam, qui est sensible à ce genre de demande, lui assure qu’il aura l’oeil ouvert. Basiran est agité et Vegath tente de le calmer; il semblerait que ce n’est pas le première fois que Basiran devient impatient lorsqu’il a une vision.

Les autres membres du groupe se réunissent à l’écart de Basiran afin de poursuivre la discussion; Vegath désire explorer la galaxie, voir de ses yeux ce qu’est l’Empire. Sato croit qu’il faudra développer leurs habilités d’abord. Vegath croit que Basiran est toujours inquiet; Ladis répond non, c’est toi qui exagère toujours.


Environ 18 heures plus tard, le transport sort d’hyperespace. Devant eux, dans la noirceur de l’espace profond, il est possible de distinguer la forme d’une station spatiale civile modeste.

Sato observe la station. Il remarque que quelque chose ne va pas. Il observe du mobilier qui flotte dans la station et une porte semble endommagée. Il en informe le groupe et Saam regarde Basiran, qui lui avait fait part de sa crainte dès le départ.

Les senseurs du transport n’indiquent pas de danger alors le groupe décide qu’il est préférable d’aller voir ce qui s’est passé. Saam approche lentement le transport de la plateforme. Basiran et Ladis enfilent leurs combinaisons spatiales afin de sortir du transport; Vegath décide de rester avec Saam (ce qui surprend Basiran et Ladis) et Sato décide d’aller patrouiller prudemment les environs avec son chasseur.

Considérant que la station n’est pas alimentée en énergie, Basiran et Ladis doivent forcer la porte pour y entrer. Ils y parviennent et en entrant dans la station tout le mobilier flotte dans l’apesenteur. Devant eux, se trouve une salle à manger et une cuisine, qui semble être la pièce centrale de la station, puis des portes ouvertes tout autour donnent sur des chambres. Aucune forme de vie n’est visible, si ce n’est du corps qui flotte près de l’une des portes. Il s’agit du corps d’un humanoïde, qui visiblement ne s’était pas préparé à la dépressurisation.

Pendant ce temps Sato fait le tour de la station avec son chasseur et tente d’observer des dégâts sur celle-ci. Il n’observe rien de majeur mais aperçoit un conteneur qui flotte tout près. Il approche son chasseur lentement afin d’aller l’observer. Saam lui demande, via comlink, d’être prudent.

Sato examine le grand conteneur et remarque que des milliers de vers, bien vivants, grouillent sur sa surface et à l’intérieur. Même en les décrivant à Vegath, ils n’arrivent pas à en identifier la nature. Saam communique avec Ladis et Basiran, et leur demande de faire attention. À l’intérieur de leur station, ils ne voient et ne ressentent pas de formes de vie.

Ladis atteint l’ordinateur de bord de la station et parvient à le démarrer; il semblerait que le générateur central soit toujours en état de fonctionner. Il cherche à savoir depuis combien de temps la station est dans cet état et réalise que ça fait de cela environ un an et demi.

Basiran se déplace dans la station puis s’approche du corps. Il confirme que selon lui, le décès remonte à plusieurs mois. Il observe les chambres, toutes vides de vie, mais trouve une datacard endommagée qui flotte dans les airs et la prend.

Sato revient au transport et analyse les images des vers avec Vegath. Ils ne sont pas capables d’en déterminer la nature mais observent que le conteneur semble être rempli de matériel électronique.

Pendant ce temps, Ladis tente de redémarrer les systèmes de maintien de la vie sur la station mais il éprouve des difficultés; Basiran vient le rejoindre pour l’aider puis ils rétablissent les systèmes! Les lumières s’allument, le mobilier retombe bruyamment au sol, une machine à jus se remet à couler et une alarme retentit dans la station!

Cependant, presqu’immédiatement après, Saam remarque une tache apparaître sur l’écran des senseurs du transport. Une créature vivante de grande taille se dirige vers eux! Il crit à Ladis et à Basiran de revenir au transport et à Vegath et Sato qu’il a besoin de quelqu’un dans la tourelle de tir! Sato s’y dirige en courant.

Basiran et Ladis courent vers la porte de la station, mais seul Basiran y arrive avant que la créature, un énorme Battrax spatial (ressemblant à une anguille géante de plus de 10 mètres qui nage dans l’espace), fonce directement dans la station! Basiran est projeté dans les airs puis contre le mur et Ladis se jette devant lui afin de déflecter des caisses qui allaient lui tomber dessus. Basiran est tout-de-même légèrement blessé à la main.

Ladis et Basiran sortent de la station alors que la créature se retourne dans l’espace afin de percuter à nouveau la station. Ils entrent dans le transport puis Saam démarrre immédiatement les moteurs, cherchant à fuir les lieux.

La créature détourne son attention de la station, se retourne vers le transport puis engage la poursuite. Sato fait feu à plusieurs reprises dans sa direction avec la tourelle de tir, sans succès, pendant que Saam tente de manoeuvrer afin d’éviter ses attaques. Saam crit, alors qu’il a une main sur le manche du transport et l’autre sur l’ordinateur de navigation: “Nous avons deux destinations possibles à proximité, où j’ai des contacts! Nar Shaadaa ou Ylesia!! ON VA OÙ?” Le transport est ensuite violemment percuté par la créature, qui le charge physiquement mais laisse en même temps s’échapper une décharge énergétique qui endommage les systèmes électroniques du transport. Ladis fonce vers les machines et tente de maintenir les systèmes en fonction!

Vegath crit aux autres que Nar Shaada est une lune sous le contrôle serré des Hutts. Il s’agit d’une lune tellement criminalisée qu’elle a repoussé, selon ses informations, un assaut impérial complet il-y-a de cela quelques mois. Ylesia est également selon lui sous le contrôle des Hutts et a été un centre industriel important de production de drogues. Suite à un assaut récent par l’Alliance rebelle, il a appris que des milliers d’esclaves ont été libérés et les rebelles ont détruit plusieurs usines.

Pendant que tous écoutent Vegath, Sato finit par atteindre la créature de plein fouet avec la tourelle de tir! Celle-ci hurle mais poursuit son assault contre le transport qui la fuit. Ladis transfert tous les boucliers du transport vers l’arrière. Il le fait au bon moment, car une nouvelle charge de la créature est absorbée par le bouclier immédiatement après! Basiran poursuit le travail de Ladis et tente de réduire le stress que les systèmes subissent suite aux attaques.

Presque tous les membres du groupe crient “Ylesia” en réponse à la demande de Saam et suite aux détails offerts par Vegath. Ce dernier tente de renforcer les boucliers à l’arrière mais diminue au contraire leur puissance! Sato poursuit le tir contre la créature mais ne l’atteint pas à nouveau. Basiran se détourne des machines et aide Saam à terminer les calculs d’hyperespace, maintenant que la destination est fixée. Après quelques attaques ratées de la créature, le transport finit par partir à nouveau en hyperespace!!


Saam leur indique qu’ils en ont pour environ une journée en hyperespace. Il lâche les contrôles du transport, clairement exténué, et dit au groupe qu’il est fier d’eux, qu’ils ont eu les bons réflexes. Il se dit extrêmement déçu d’avoir payé cher pour cette information sur la station et qu’elle n’est pas été le havre de paix qu’il espérait trouver. Ladis le rassure, a quelques bons mots pour lui. Saam dit qu’il avait d’autres pistes, d’autres contacts, et qu’ils trouveront de l’aide sur Ylesia.

Basiran confronte Sato car il croit que tirer sur le Battrax était une mauvaise idée; qu’il allait en entacher la pureté. Sato devient impatient et croit que c’était eux ou la créature; qu’il n’avait pas le choix de défendre le transport! Vegath dit à Basiran que Sato voulait seulement lui faire peur. Sato: “Non, je voulais la tuer”. Le ton monte un peu.

Basiran met fin à la discussion en sortant la datacard qu’il a trouvée dans la station. Il la répare avec l’aide de Vegath puis en analyse le contenu. Il s’agit d’information sur le matériel dans la station et les gens qui y ont séjourné. Saam croit que les antarian rangers pourraient trouver cette information utile, considérant que cette station leur appartenait.

Ladis se retire un moment afin d’essayer de ressentir Midouani, Vosouann et Qweydair dans la Force. Pendant ce temps, Sato fait ses propres recherches sur les Battrax, mais ne trouve pas plus d’information.

Pendant que le transport fonce silencieusement en hyperespace vers Ylesia, Saam, sur son siège de pilote, plonge dans un sommeil trouble…

Comments

Broc27

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.